Empreintes et jalons : Population et changement environnemental

Publié par

Empreintes et jalons : Population et changement environnemental

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 85
Nombre de pages : 80
Voir plus Voir moins
_S78P_WO097 10 2_00_ARFNUPF37   20:/01 6/08
Empreintes et jalons :
Population et changement environnemental
Fonds des Nations Unies pour la population
Thoraya Ahmed Obaid Directrice exécutive
L’ E TAT D E L A P O P U L AT I O N M O N D I A L E 2 0 0 1
1 ediS
  370: 2
Au Burkina Faso, de jeunes nomades Bella puisent de l’eau. En 2059, fournir assez d’eau par habitant pour couvrir les besoins élémentaires. Mark Edwards, Still Pictures
 2deSi
nt
4,2 milliards de personnes vivront dans des pays qui ne pourro
WOP_78_SA_FRUNFP 10 2_000/ 1/680709
C H A P I T R E 6 :Agir pour un développement durable et équitable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49 Un nouveau consensus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Accords multilatéraux relatifs à l’environnement . . . 49 Initiatives établissant un lien entre population et environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Afrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Asie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Amérique latine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Amérique du Nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Ressources nécessaires et assistance technique . . . . . . . . 51 Évaluation des coûts de l’inaction . . . . . . . . . . . . . . . 52 Les bénéfices écologiques des investissements liés à la population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 « Effets externes » de la procréation sur l’environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Autres scénarios possibles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Changements dans la structure des groupes d’âge . . . 54 Recommandations pratiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 A P P E N D I C E :Les accords mondiaux sur les droits de la personne, l’environnement et le développement, la santé en matière de reproduction et l’égalité entre les sexes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .59 Les traités relatifs aux droits de la personne . . . . . . . . . . 59 La Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 La Conférence internationale sur la population et le développement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 La quatrième Conférence mondiale sur les femmes . . . . 61 Le Sommet mondial sur le développement social . . . . . . 61 La Déclaration du Millénaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61 N OT E S. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . 62
L ' É T A T D E L A P O P U L A T I O N M O N D I A L E 2 0 0 1
Problèmes des pays à déficit alimentaire . . . . . . . . . . 15 La valeur de la diversité génétique . . . . . . . . . . . . . . . 16 La révolution dans la consommation de viande . . . . . 17 Vers la sécurité alimentaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Les émissions de gaz à effet de serre et le changement climatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Population et politique climatique . . . . . . . . . . . . . . . 20 Forêts, habitat et diversité biologique . . . . . . . . . . . . . . . 21 Les tendances de l’environnement, par région . . . . . . . . 22 Asie et Pacifique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Afrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Amérique latine et Caraïbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Asie occidentale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 C H A P I T R E 3 :Les niveaux de développement et leur impact sur l’environnement. . . . . . . . . . . . . . . . .27 Déterminer l’impact de l’activité humaine . . . . . . . . . . . 27 Pauvreté et environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Une interaction complexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Mondialisation et pauvreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 La mesure des dimensions de la pauvreté . . . . . . . . . 30 Des solutions gagnantes pour la pauvreté et l’environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Énergie et pauvreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Développement rural et population . . . . . . . . . . . . . . 31 L’urbanisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 La pollution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 La perte des terres de culture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Les problèmes de la croissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Les modes de consommation prodigues . . . . . . . . . . . . . 34 L’ « empreinte écologique » de l’humanité . . . . . . . . . . . 35 Les réfugiés écologiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
3: 7  02 e3S di01  R_208/0106/0_879POWSFNU_F_AP70
R__F012006  8//07907WS_8U_POAPFN4
T A B L E D E S M A T I É R E S
4. Équité et intervention écologique . . . . . . . . . . . . . . . . 19 5. La fonte des glaces confirme que le réchauffement est en cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 6. Sort incertain du Protocole de Kyoto . . . . . . . . . . . . . 21 7. La population et les accords internationaux sur l’environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 8. Protéger les « points chauds de la diversité biologique » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 9. « L’écotourisme » : une bénédiction ou un boom ? . . . 24 10. L’Index de la planète vivante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 11. La migration rurale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 12. Un district kényen s’adapte pour faire face au défi démographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 13. Rio+10 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 14. Assurer la disponibilité des produits de santé en matière de reproduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 15. Recul de la mortalité et décisions relatives à la fécondité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 16. L’évaluation de la valeur des écosystèmes . . . . . . . . . 56 17. Les progrès réalisés depuis la CIPD . . . . . . . . . . . . . . 57 18. Les donateurs financent l’évaluation de l’environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 I N D I C AT E U R S Suivi des objectifs CIPD – Indicateurs retenus . . . . . . . . 67 Indicateurs démographiques, sociaux et économiques . . 70 Indicateurs retenus pour les pays/territoires les moins peuplés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 Notes relatives aux indicateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Notes techniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 É Q U I P E D E R É D AC T I O N. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
. . . . . . . . 33 mmation, de 1970 à 1995, en milliers de milliards de dollars des États-Unis (prix de 1995) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 3. Niveaux de consommation, des plus riches aux plus pauvres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 E N C A D R É S 1. La population grandit le plus vite là où les besoins sont les plus grands . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 2. La mondialisation et le secteur privé . . . . . . . . . . . . . . 10 3. Avantages et inconvénients de la pisciculture . . . . . . . 16
. . . . . . . . 4 n, 2000 . . 12 . . . . . . . . 14 n, . . . . . . . . 14 . . . . . . . . . 18 tion . . . . . . . . 18 . . . . . . . . 36 t . . . . . . . . 40 . . . . . . . . 47
10  023: 7S di e
i nsnsioai, ité abil durlasitavilisoc edn e tnd ,tnoremenmarvetis anafl ,ecq eu6/ 01 00 21 /008NU_POWS_2_RF_APF
L ' É T A T D E L A P O P U L A T I O N M O N D I A L E 2 0 0 1
À Katmandou (Népal), une femme lave sa vaisselle dans la rivière. Dans les pays en développement, plus de 90 % des eaux résiduaires et 70 % des déchets industriels sont rejetés sans épuration dans les eaux de surface. Hartmut Schwarzbach, Still Pictures
  iS:073
C H A P I T R E P R E M I E R APERÇU GÉNÉRAL
que les équilibres complexes de la na- nous pouvons faire pour le résoudre. ture. L’ingéniosité humaine nous a fait par-Nous avons doublé en nombre courir un immense chemin. Comment depuis 1960, pour atteindre 6,1 mil- pouvons-nous en tirer parti dans l’ave-liards, et la croissance démographique nir de manière à assurer le bien-être des se concentre surtout dans les pays populations, et tout de même à protéger pauvres. Les dépenses de consomma- le monde naturel? tion ont plus que doublé depuis 1970, et Une bonne intendance de la planète elles augmentent surtout dans les pays et le bien-être de sa population sont une riches. Durant cette période, nous avons responsabilité collective. Partout nous créé une richesse inimaginable, et pour- affrontons des décisions critiques. tant la moitié des humains subsistent Certaines portent sur les moyens de pro-encore avec moins de 2 dollars par jour. téger et de promouvoir les valeurs fon-Nous avons appris comment extraire damentales, comme le droit à la santé et des ressources pour notre usage, mais à la dignité humaine. D’autres reflètent non comment éliminer les déchets qui des compromis entre les options dispo-en sont le résultat : les émissions de nibles, ou le souhait d’élargir l’éventail dioxyde de carbone, par exemple, se des choix. Il nous faut réfléchir attenti-sont multipliées par 12 de 1900 à 2000. vement, mais sans tarder, sur ce que sont Ce faisant, nous sommes en train de ces choix et prendre toutes les mesures changer le climat de la planète. propres à les étendre et à prolonger le Les grandes questions qui se posent temps dont nous disposons pour en sai-au XXIe siècle sont de savoir si les acti- sir les implications. vités du XXe siècle nous font entrer Aujourd’hui, tous les aspects du dans un conflit inéluctable avec l’envi- monde naturel et du monde humain
INTRODUCTION Il y a plus de 3 500 000 ans, deux des ancêtres de l’humanité moderne ont laissé leurs empreintes dans le sable, près du site actuel de Laetoli, en République-Unie de Tanzanie. Ce couple marchait pieds nus dans une plaine. Leurs semblables se comptaient probablement par centaines ou milliers et ne possédaient que des instruments très rudimentaires. La trace de leur che-minement n’a été préservée, pour notre examen et notre émerveillement, que par un enchaînement extraordinaire de coïncidences. Aujourd’hui, les empreintes de l’hu-manité ne sauraient passer inaperçues. L’activité humaine a touché tous les points de la planète, si éloignés soient-ils, et tous les écosystèmes, des plus simples aux plus complexes. Nos choix et nos interventions ont transformé le monde naturel, tout à la fois nous ouvrant de grandes possibilités et expo-sant à d’extrêmes dangers la qualité et
ed1 87907
UNFPA_FR_2001  0/6800/ 12 :073  deSi
A
 2
R
Ç
P
E
G
É
U
 
A
R
É
N
L
P_WO_S78097
0/ 1/680 10 2_00A_FRUNFPWOP_78_S907
E N C A D R É 1 L A P O P U L AT I O N G R A N D I T L E P L U S V I T E L À O Ù L E S B E S O I N S S O N T L E S P L U S G R A N D S
D E S J A LO N S
L ' É T A T D E L A P O P U L A T I O N M O N D I A L E 2 0 0 1
6,1 cés il-r la ion  la t-à-de esh ays  de pés ays ula-pés se-our o-les  50 era lus ro-cès évi- 60 ida. ivra , où ura ula-ons pré-les éria
:02   73ediS
1 3
3 
9087S_OW_PNUPF_A773:02  14 ediS  1 00_2FR/0086/ 0
E U R O P E S E P T E N T R I O N A L E 1 2E U R O P E O R I E N TA L E A MÉR I Q U E U R O P E E5 0 D U N O R D O CC I D E N TA L E E U R O P E 11 1 4MÉR I D I O N A L E 1 2 A F R I Q U E D U N O R D A S I E A MÉR I Q U E4 5 0O CC I D E N TA L E C E N T R A L E2 3 0 1 1 0C A R AÏ F R I Q U EB E S A 1 9 0 F R I Q U E ' O U E S T AD E L 1 1 0 0C E N T R A L E A F R I Q U E 1 0 0 0O R I E N TA L E 1 3 0 0 A MÉR I Q U E D U S U D 2 0 0A F R I Q U E A U S T R A L E 3 6 0
A S I E D U S U D 4 1 0
A S I E  D E L ' E S T 5 5 A S I E D U S U D - E S T 3 0 0
> 5 0 0
4
A P E R Ç U G É N É R A L
F I G U R E 1 : M O R TA L I TÉ PA R M AT E R N E L L E , S O U S - RÉ 1 9 9 5G I O N , ( décè 1 0 0 0 0 0 n a i s s a n c e s v i v a n t e s ) o u rs p
2 5 1 - 5 0 0
< 5 0 5 1 - 1 0 0 1 0 1 - 2 5 0 Source : OMS/UNICEF/FNUAP
O CÉA N I E 2 6 0
e humains a  6,1 mil-ioxyde de aleur dans 2 fois, pas-es en 1900 1997. gouverne-ement cli-egrés cen-fement de s du siècle mpérature  dernières probable » iveau des entimètres la popula-pays où le de de car-tibles fos-itant pro-des émis-s les pays faibles ne ême total. seulement diale, pro-ions mon-
son régime a doubler éliorer la er que cer -eur faim. re dispo-oins éten- provenir s plus éle-culture de nouvelles endement s spéciali-l’équilibre veaux pro-). té alimen-ser la ten-a dégrada-e les pays uvegarder particulier –, amélio-des sols et agricoles. ne gouver- ménager intérêts, la és (y com-ouvent les rmination taire et la té interna-
 S7 :320
1 5
L 'É M O P U L A T I O N P A 0 0 1 2N D I A L E O  L E DT A T
5e id60  1002  10/80/OP_U8_SW_FR_NFPA0779
É
G
 
U
Ç
R
E
P
A
6 ediS
L
R
A
N
É
 10 2_00_ARFNUPF37   20:/01 6/08_S78P_WO097
 
2
0
0
1
D
N
O
M
E
L
A
I
T
A
L
U
 
N
O
I
L
A
E
 
O
P
 
P
É
T
L
'
 
D
A
T
7
1
7
di e 7S 023:01  /08/  062001_RF_APFNU_POWS_89770
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.