Fiche cours Chine Inde

Publié par

Fiche cours Chine Inde

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 533
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
II Chine et Inde
Ce sont deux pays très différents puisque l'Inde a un régime proche de la
démocratie avec une bon niveau universitaire tout en ayant du mal a déclencher une
véritable industrialisation créatrice d'emploi et connaissant une pauvreté massive. La
Chine est devenue un grand exportateur de produits manufacturés mais possède un
régime autoritaire et a plutôt privilégié l'enseignement de masse.
Ce sont deux géants qui comptent sur la scène mondiale. Ils représentent environ
40% de la population mondiale, près d'un actif sur deux soit près d'un consommateur sur
deux. Le glissement n'est pas simplement démographique mais aussi économique avec un
processus de rattrapage du Nord depuis environ 20 ans pour la Chine et depuis 1991 pour
l'Inde avec une certaine ouverture.
Le rattrapage ne se fonde pas seulement sur les exportations
(produits manufacturés
pour la Chine)
car la demande intérieure a aussi augmenté dans ces deux pays de
consommation et d'investissement. La demande mondiale se déplace donc aussi. Ce
rattrapage sera très long et d'après le Cabinet Goldman Sacks et son étude sur les BRIC
(Brésil Russie Inde Chine)
avenir du monde, d'ici à 2015 le PIB de l'Inde et de la Chine
pourrait tripler mais il serait encore inférieur à celui des EUA et il faudrait atteindre 2040
pour que la Chine rejoigne ou dépasse les EUA et l'Inde serait encore derrière.
Ces deux pays ont souvent été rivaux voire hostiles car l'Inde était assez proche de
l'URSS. Cependant on voit un certain rapprochement récent depuis 2004-2005. Tous
deux sont confrontés à des défis assez proches comme l'accès aux matières premières,
l'accès au marché des pays riches, la migration de centaines de millions de paysans vers
des villes déjà millionnaires , la lutte contre la corruption. Ce sont aussi des défis
écologiques pour parvenir au développement durable alors que la planète souffre déjà du
mode de vie des 20% personnes les plus riches.
1° La Chine
a) La croissance chinoise aussi source de menaces et de nuisances
-> La Chine et le reste du monde
* Pour le reste du monde, la montée des échanges est révélatrice du poids
de la Chine. Celle-ci possède le 3ème rang mondial pour les importations et le 4ème rang
mondial pour les exportations en 2004. Elle a un taux d'ouverture de moins de 20% en
1999 et de plus de 30% en 2003 et la balance des paiments et commerciale sont
excédentaires malgré un déficit dans les balances des services.
* Les exportations sont avantagées par la sous-évaluation du yuan dont on
se demande s'il va être réévalué. Un réaménagement monétaire serait calculé avec
beaucoup de précaution car elle aurait beaucoup d'implications . Par exemple, une hausse
du yuan impliquerait une hausse des importations et une baisse du prix des produits
agricoles. Or, les prix agricoles constituent le revenu des agriculteurs qui augmente peu
par rapport à celui des citadins. C'est une question très sensible en Chine.
- les jugements sur la croissance chinoise
* Ils sont soit très élogieux soit très pessimistes car la croissance est alors
considérée comme une fuite en avant aux conséquences imprévisibles. On voit une
insistance sur la difficulté à gagner de l'argent.
* S'il y a une implosion de la croissance toute l'Asie en souffrirait et y
compris le Japon. Cela entraînerait sans doute de violents troubles en Chine (
où il y a déjà
des incidents et des émeutes)
avec la tentation pour Pékin de jouer sur la corde nationaliste.
* Supposons que la Chine maîtrise sa croissance économique et qu'elle
contienne les tensions de société, ce seront alors les économies occidentales qui
risqueront de se trouver dépassées et qui devraient de nouveau s'adapter en changeant le
cadre de la croissance et la stratégie des entreprises. Ce serait un problème pour la France
qui a déjà du mal à s'adapter à la situation actuelle.
* Pékin doit depuis peu tenir de plus en plus compte du reste du monde.
En effet existe le risque de voir un arriver un prix durablement élevé pour les produits
primaires. Un baril de pétrole à 50$ est un baril beaucoup trop cher pour la Chine.
- déjà plusieurs séries de conséquences
* La diplomatie chinoise change avec une multiplication des accord avec
des pays producteurs de pétrole au Moyen-Orient comme l'Arabie Saoudite ou en Afrique
au Soudan ou encore avec le Venezuela. Il s'agit d'obtenir des prix plus favorables et de
garantir les approvisionnements car plane l'inquiétude d'une pénurie de pétrole.
* On voit aussi en Chine même une multiplication des programmes pour
augmenter la production d'électricité. On voit par exemple la construction du barrage des
trois gorges et la construction de centrales au charbon.
* Il y a aussi le risque d'un ralentissement de l'activité économique aux
EUA. En 2004 les EUA représentent environ 30% des exportations chinoises. On voit
donc un risque de montée des mesures protectionnistes. Depuis 2005 et la suppression
des accords AMF, il y a un déferlement du textile et de l'habillement chinois d'où une
demande de hausse du yuan.
* Il y a aussi la possibilité d'un moindre flux d'IDE. Cela pourrait venir
d'un découragement de tous les investisseurs étrangers parceque la rentabilité se fait
attendre en Chine. La réglementation est très complexe et change souvent et malgré la
lutte du gouvernement central, la corruption est très répandue. Il y a aussi la nécessité
d'avoir un partenaire chinois et donc d'en trouver un et le problème des contre-façons.
-> Pourquoi surchauffe ?
* On utilise ce terme par défaut car habituellement la surchauffe implique
un déséquilibre entre l'offre et la demande. La consommation augmente alors plus vite
que l'investissement et il y a donc inflation globale.
Depuis 2002, on voit une
augmentation des prix à la consommation à cause de la concurrence.
- la surchauffe actuelle
* On voit d'abord une demande trop forte sur certains biens comme les
biens d'équipement, intermédiaires ainsi que sur les produits miniers et énergétiques et
l'électricité. Depuis 2003, Petrochina est un acteur essentiel sur le marché du pétrole car
la Chine est le 2ème exportateur mondial. On voit une inflation modérée de 4% pour
l'instant
(alors qu'elle étant d'environ 1% de la fin des années 1990 à 2003)
malgré l'augmentation du
cours mondial des produits que la Chine importe. En 2004, 45% de la production
mondiale de ciment et 35% de celle d'acier ont été engloutis par la Chine.
* Il y a des goulets d'étranglement comme l'insuffisance d'infrastructures,
des coupures d'électricité de plus en plus fréquentes même sur le littoral et surtout en été
lorsqu'il y a moins d'eau. Depuis moins de 2 ans, l'éclairage public s'arrête vers 23h dans
les grands villes.
* On voit des surcapacités industrielles d'autant que les investissements
continuent à porter sur la sidérurgie
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.