Fiche sur Féminin / masculin - SVT 1ere ES/L

De
Publié par

Ce thème de SVT en première ES ou L traite du féminin et masculin pour les hommes. Vous apprendrez dans ce cours comment devenir un homme ou une femme, la prise en charge de sa sexualité et à vivre sa sexualité.

Publié le : vendredi 20 décembre 2013
Lecture(s) : 2 235
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Fiche de révisions SVTThème 2Féminin / masculin.  Chapitre 1Devenir homme ou femme  Notions à connaître : - identité sexuelle, orientation sexuelle  - caractères sexuels primaires / secondaires, appareil sexuel caryotype, chromosomes sexuels -- gonades indifférenciées, testicules, ovaires - canaux de Wolff, canaux déférents - canaux de Müller, trompes, utérus, col de l’utérus, vagin - testostérone, AMH, oestrogènes     Connaissances à maîtriser : - identité sexuelle : ensemble des caractéristiques permettant de déterminer si un individu est un homme ou une femme ; elle appartient au domaine (sphère) public ;  . caractéristiques biologiques (cf. fiche n°1) : morphologie (caractères sexuels secondaires), anatomie (caractères sexuels primaires = appareil sexuel), caryotype (femme : XX ; homme : XY) ;  . caractéristiques psychologiques : certains traits de caractères sont plutôt féminins, d’autresplutôt masculins ;  . caractéristiques sociales (stéréotypées) : habillement, coiffure, rôles sociaux des femmes et des hommes. - orientation sexuelle : sexe des personnes par lesquelles un individu est spontanément attiré ; elle appartient au domaine (sphère) privé.  -formation du caryotype d’un individu lors de la fécondation (cf. fiche n°2) : un ovule porte un des deux chromosomes X de la mère ; un spermatozoïde porte soit le X soit le Y du père ; lors de la fécondation, si le spermatozoïde porte un X, la cellule-œuf sera XX et se développera en fille; alors que si le spermatozoïde porte un Y, la cellule-œuf sera XY et se développera en garçon. -différenciation de l’appareil sexuel au cours du développement embryonnaire(cf. fiche n°2) :  . à la 5èmesemaine de grossesse, il se forme dans tous les embryons un appareil sexuel indifférencié (gonades indifférenciées + canaux de Wolff + canaux de Müller + appareil génital externe indifférencié) ;  . chez un embryon portant les chromosomes XX, de la 10èmeà la 14èmesemaine de grossesse, les gonades se différencient spontanément en ovaires, puis les canaux de Wolff disparaissent spontanément et les canaux de Müller se développent spontanément en trompes + utérus ;  . chez un embryon portant les chromosomes XY, de la 7èmeà la 14èmesemaine de grossesse, les gonades se différencient en testicules sous l’action d’un gène du chromosome Y ; ces testicules produisent de la testostérone, qui provoque le
développement des canaux de Wolff en canaux déférents, et del’AMH, qui provoque la disparition des canaux de Müller. - à la puberté : mise en fonctionnement de lappareil sexuel et développement des caractères sexuels secondaires, sous laction de la testostérone (produite par les testicules) chez lhomme et sous laction des oestrogènes (produits par les ovaires) chez la femme.   Savoir-faire à maîtriserétude de documents : - caractériser, à partir de différentes informations et à différentes échelles, un individu de sexe masculin ou de sexe féminin (cf. I-) ; - différencier, à partir de la confrontation de données biologiques et de représentations sociales, ce qui relève de l’identité sexuelle ou des rôles en tant qu’individus sexués (et de leur stéréotypes), qui appartient au domaine public ; et ce qui relève del’orientation sexuelle, qui appartient au domaine privé (cf. I-) ; - expliquer, à partir de données médicales, les étapes de la différenciation de l’appareil sexuel au cours du développement embryonnaire (cf. TD n°1).       
Fiche de révisions SVTThème 2Féminin / masculin.  Chapitre 2Prendre en charge sa sexualité  Notions à connaître : - cycle menstruel, follicules ovariens, corps jaunes - muqueuse utérine (endomètre), menstruations, glaire cervicale - ovule, spermatozoïde, fécondation, cellule-œuf, embryon, nidation - testostérone, oestrogènes (oestradiol), progestérone - hypophyse (complexe hypothalamo-hypophysaire), LH, FSH - rétrocontrôle positif, rétrocontrôle négatif - PMA, stimulation ovarienne, insémination artificielle, FIVETE, ICSI contraception, contragestion, avortement (IVG, IMG) -- IST     Connaissances à maîtriser : - rôles des hormones naturelles à partir de la puberté :  . chez lhomme (cf. fiche n°3) :
sécréteur FSH Hypophyse - stimulation des testicules LH Hypophyse - stimulation des testicules Testostérone Testicules - stimulation des testicules -inhibition de l’hypophyse= rétrocontrôle négatif   . chez la femme (cf. fiche n°3) :
sécréteur FSH Hypophyse - stimulation de la maturation des follicules dans les ovaires (1re moitié du cycle) LH (pic) Hypophyse -stimulation de l’ovulation et de la transformation du follicule en corps jaune (milieu du cycle) Oestrogènes Follicules - stimulation du développement de la muqueuse utérine (oestradiol) ovariens - augmentation de la perméabilité de la glaire cervicale (1èremoitié -inhibition de l’hypophyse en faible quantité = rétrocontrôle du cycle) négatif (début du cycle) -stimulation de l’hypophyse en forte quantité rétrocontrôle = positif (milieu du cycle) Progestérone Corps jaune - stimulation du développement de la muqueuse utérine ovarien (2ème - diminution de la perméabilité de la glaire cervicale moitié du -inhibition de l’hypophyse= rétrocontrôle négatif cycle)  - Les IST : ce sont des infections provoquées par des microorganismes (champignons, bactéries, virus) présents dans le sperme et les sécrétions vaginales. On peut lutter contre la contamination et la propagation des IST par une bonne hygiène de vie sexuelle, la vaccination, lutilisation du préservatif et le dépistage.   
- utilisation des hormones de synthèse par les techniques de PMA (cf. fiche n°4) :
Analogues de FSH - stimulation de la maturation des - stimulation ovarienne follicules ovariens - insémination artificielle - FIVETE - ICSI Analogues de LH -stimulation de l’ovulation insémination artificielle -- FIVETE - ICSI Analogues de - stimulation du développement - FIVETE  progestérone de la muqueuse utérine - ICSI  - utilisation des hormones de synthèse par les techniques chimiques dempêchement des naissances (cf. fiche n°5) :
Analogues -inhibition de l’hypophyse donc empêchement de- pilule oestro-d’oestrogènes en progestativela maturation des follicules ovariens et de faible quantitél’ovulation (contraception) Analogues de - inhibition plus ou moins importante de - pilule oestro-progestérone enl’ progestativehypophyse donc inhibition plus ou moins faible quantité importante de la maturation des follicules - pilule ovariens et de l’ovulation (contraception) microprogestative - imperméabilité de la glaire cervicale (contraception) - mauvais développement de la muqueuse utérine (contragestion) Analogues de la -inhibition immédiate de l’hypophyse donc arrêt- pilule « du progestérone en immédiat de la maturation des follicules ovariens lendemain » grande quantitéet/ou de l’ovulation si prise avant (contraception) - sans doute mauvais développement de la muqueuse utérinesi prise après l’ovulation (contragestion) RU 486 = - dégénérescence de la muqueuse utérine et - IVG antagoniste de laexpulsion de l’embryon avec les menstruations médicamenteuse progestérone (avortement)   Savoir-faire à maîtriserétude de documents : - expliquer les pratiques médicales chimiques mises enœuvre en cas de déficience de la fertilité du couple (cf. I-, DM) ; -identifier les modes d’action des molécules de synthèse et les expliquer par les mécanismes biologiques sur lesquels ils se fondent (cf. I-, TD n°4) -conseils d’hygiène, de dépistage, de vaccination et d’utilisation durelier les préservatif aux modes de contamination et de propagation des IST (cf. II-).
Fiche de révisions SVTThème 2Féminin / masculin.  Chapitre 3Vivre sa sexualité  Notions à connaître : - comportement sexuel, oestrus - système de récompense - facteurs affectifs, cognitifs et culturels     Connaissances à maîtriser : - modes de contrôle du comportement sexuel chez les Mammifères :  . contrôle hormonal important: l’activité sexuelle est stimulée par les oestrogènes chez les femelles et par la testostérone chez les mâles ;  . contrôle nerveux moins important : le système de récompense est un circuit nerveux entre plusieurs aires cérébrales, qui produit la sensation de plaisir, notamment lors du comportement sexuel.  modes de contrôle du comportement sexuel chez l’Homme(et les Primates -Hominoïdes) :  . contrôle hormonal faible : lactivité sexuelle est légèrement stimulée par les oestrogènes chez la femme et par la testostérone chez lHomme ;  . contrôle nerveux très important par le système de récompense, activé par la stimulation des zones érogènes du corps, sous le contrôle du cortex préfrontal donc sous le contrôle de facteurs cognitifs (volonté) et affectifs (sentiments)  . les facteurs culturels (caractère érotique ou non du baiser sur la bouche, des seins) influencent le comportement sexuel humain, qui nest pas stéréotypé.   Savoir-faire à maîtriserétude de documents : -établir l’influence desle comportement sexuel des Mammifères (cf.hormones sur TD n°5) - identifier les structures cérébrales qui participent aux processus de récompense, à partir de données médicales et expérimentales (cf. TD n°5 et 6).   
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.