Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d ...

De
Publié par

Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 136
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d’Armor THEME II : LA PERIODE REVOLUTIONNAIRE : 1789-1815 (manuel pp.70-115). Chapitre 1 : La Révolution française : 1789-1799 (pp.70-89). P L A ND UC O U R SINTRODUCTION. p.2 I.p.2L’ANNEE 1789. I.1. La création de l’Assemblée Constituante. I.2. Le soulèvement du Peuple. I.3. La fin de l’Ancien Régime. II.LES BASES D’UNE NOUVELLE FRANCE : 1789-1791.p.3II.1. Le Peuple souverain et libre. II.2. Une France réorganisée. III.LA FIN DE LA MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE : 1791-1792. III.1. L’épisode de Varennes. III.2. La chute du roi. IV.LES DEBUTS DE LA REPUBLIQUE : 1792-1794.p.4 IV.1. La République en danger. IV.2. La politique de la Terreur. V.LA REPUBLIQUE BOURGEOISE : 1794-1799. V.1. Le Directoire, un régime fragile et instable. V.2. Le coup d’Etat de Bonaparte. CONCLUSION. Histoire – Thème 2 – Chapitre 1 : La Révolution française : 1789 – 1799 (pp.70-89)1 /
Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d’Armor INTRODUCTION.  En1789, la Révolution française va mettre fin à l’absolutisme. Elle va instaurer (mettre en place), peu à peu, les bases d’une nouvelle France tant dans les domaines sociaux, économiques et juridiques.  Cependant,en 1799, le coup d’Etat du 18 brumaire an VIII (calendrier révolutionnaire) met un coup d’arrêt politique à la Révolution française. I.L’ANNEE 1789. I.1. La création de l’Assemblée Constituante.  Leroi a convoqué, pour le 5 mai 1789, les Etats Généraux c’est-à-dire les représentants des 3 Ordres : la Noblesse, le Clergé et le Tiers-Etat. Afin de préparer cette réunion qui se déroulera à Versailles, le roi demande à son peuple de donner son avis sur l’état de son royaume.  Ainsi,sont rédigés les cahiers de doléances et le Tiers-Etat pense que le roi va les entendre.  Mais,le roi Louis XVI ne va pas écouter son peupleet va, au contraire, lui demander de faire encore davantage d’efforts.  LeTiers-Etat, mécontent de la position du roi Louis XVI, décide, le 20 juin 1789, de mettre en place une Constitution pour le royaume. Il s’agit de l’événement du «Serment du jeu de paume ». Cet acte politique marque le début de la Révolution française. I.2. Le soulèvement du Peuple. Peu à peu, le peuple va décider d’agir en prenant les armes. Le 14 juillet 1789, la prise de la Bastille par le peuple est un symbole fort de cette Révolution française. Le peuple s’attaque à l’arbitraire royal. Peu à peu, on passe à une Révolution par le peuple. I.3. La fin de l’Ancien Régime. Le 4 août 1789 marque l’abolition des Privilèges. Noblesse, Clergé et Tiers-Etat sont alors sur le même pied d’égalité. Le 26 août 1789, l’assemblée proclame la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC). Ses valeurs sont universelles et prônent (mettent en avant) la liberté et l’égalité entre tous les êtres humains. Le 5 octobre 1789, les femmes vont chercher le roi à Versailles pour le ramener à Paris. Elles réclament simplement du pain. Histoire – Thème 2 – Chapitre 1 : La Révolution française : 1789 – 1799 (pp.70-89)2 /
Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d’Armor II.LES BASES D’UNE NOUVELLE FRANCE : 1789-1791. II.1. Un Peuple souverain et libre. Dès septembre 1791, une constitution est mise en place donnant naissance à une monarchie constitutionnelle: le roi n’a plus désormais qu’un pouvoir exécutif alors que les représentants du peuple élus ont un pouvoir législatif (pouvoir de faire les lois).(doc.4 p.77) La Révolution française va permettre une liberté d’expression, une liberté de penser,…, qui se traduit par la diffusion des idées dans la presse écrite. (doc.1 p.76) II.2. Une France réorganisée. La France va être réorganisée administrativement par la création des communes et des départements. (doc.5 et 6 p.77) La France se dote aussi d’une Constitution civile du Clergé: désormais, les prêtres et les évêques dépendent de l’Etat. III.LA FIN DE LA MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE : 1791-1792. III.1. L’épisode de Varennes. En juin 1791, Louis XVI, qui a perdu trop de pouvoir, décide de quitter la France. Il veut rejoindre les «émigrés »(nobles français réfugiés à l’étranger pour fuir la Révolution) pour lancer une guerre contre les « armées » de la Révolution. Mais reconnu, il est arrêté à Varennes et est ramené à Paris où il est emprisonné. III.2. La chute du roi. Le duc de Brunswick, dans son manifeste du 25 juillet 1792, demande à ce que le roi Louis XVI soit rétabli dans ses fonctions. La réaction du peuple s’effectue, dès le 10 août 1792, par la prise du palais des Tuileries, lieu dans lequel est séquestrée la famille royale. En septembre 1792, les armées révolutionnaires fédérées (réunies) sont victorieuses des ère armées prussiennes et autrichiennes à Valmy. Cette victoire permet la naissance de la 1 République. Histoire – Thème 2 – Chapitre 1 : La Révolution française : 1789 – 1799 (pp.70-89)3 /
Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d’Armor IV.LES DEBUTS DE LA REPUBLIQUE : 1792-1794. IV.1. La République en danger. La République va juger le roi Louis XVI et le condamner à mort. Louis XVI est guillotiné le 21 janvier 1793. La mort du roi amène à des réactions contre-révolutionnaires dans certaines régions qui vont déboucher sur les guerres de Vendée et la chouannerie. IV.2. La politique de la Terreur. Pour «sauver »les idées révolutionnaires, les Montagnards comme Robespierre, Saint-Just,…, mettent en place un comité de Salut Public. Ce comité est chargé de juger les contre-révolutionnaires. La loi des suspects permet d’emprisonner tout individu suspecté d’être contre la Révolution.V.LA REPUBLIQUE BOURGEOISE : 1794-1799. V.1. Le Directoire, un régime fragile et instable. A la mort de Robespierre, le régime politique qui se met en place comporte 5 Directeurs (doc.5 p.89). Ce système politique, appelé Directoire, donne naissance à la Constitution de 1795 :séparation des pouvoirs; législatif qui dépend du suffrage censitaire (ceux qui votent payent l’impôt appelé le cens : il s’agit donc des plus riches). Très rapidement, le Directoire va être en difficulté.V.2. Le coup d’Etat de Bonaparte. Face aux difficultés du Directoire, un nouveau régime «s’impose ».Napoléon Bonaparte fait un coup d’Etat, le 18 Brumaire an VIII (Novembre 1799). CONCLUSION. Après l’ouverture des Etats Généraux, le Tiers-Etat déçu par le discours du roi, décide de se proclamer «Assemblée Constituante». Il décide de mettre en place des idées de liberté, d’égalité et de fraternité. Ne refusant pas le roi, une monarchie constitutionnelle voit le jour donnant un pouvoir limité à Louis XVI. Histoire – Thème 2 – Chapitre 1 : La Révolution française : 1789 – 1799 (pp.70-89)4 /
Histoire – 4e – Collège Saint-Joseph – Mûr-de-Bretagne – Côtes d’Armor Cependant, Louis XVI ne peut se contenter de ce pouvoir et décide de fuir. Rattrapé puis emprisonné, un nouveau régime naît, en septembre 1792, la République. Mais craignant des complots à l’intérieur comme à l’extérieur, un régime de Terreur s’instaure sous le contrôle de Robespierre. Cependant, ce régime, qui facilite l’exécution expéditive de toute personne jugée contre-révolutionnaire, fait peur. Ainsi, Robespierre, ayant été lui-même à l’origine de nombreuses exécutions comme celles de Danton par exemple, va lui aussi être exécuté le 9 thermidor an II. Le régime du Directoire, instable, prend fin avec le coup d’Etat du 18 brumaire an VIII. Cet épisode marque-t-il la fin de la Révolution française ou une continuité ?
Histoire – Thème 2 – Chapitre 1 : La Révolution française : 1789 – 1799 (pp.70-89)
5 /
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.