L'être humain Cours de Philosophie

De
Publié par

L'être humain Cours de Philosophie

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 2 452
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
I. Titre du cours : Département : Pondération Code du cours : Professeur : Session : Cégep : Bureau : Poste téléphonique : Adresse électronique : Site Internet :
L’Être humainPhilosophie 3-0-3 340-102-03
Richard Lemire Hiver 2008 Saint-Hyacinthe
PLAN DE COURS
H-2006-F 112 rlemire@cegepsth.qc.ca www.profweb.qc.ca/rlemire
Alberto Giacometti, L’homme qui marche, 1947
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
II. Liens avec les autres cours de la séquenceLe cours de philosophieL’être humainest le deuxième d’une séquence de trois cours qui constituent une séquence d’apprentissage présentée en trois ensembles successifs et préalables les uns aux autres :Philosophie et rationalité,L’être humainetÉthique et Politique. Il s’agit d’un cours qui permet d’employer les connaissances en argumentation, acquises lors du premier cours de la séquence, mais cette fois en orientant la réflexion sur les grandes questions d’anthropologie philosophique. Alors que le premier cours traitait des philosophes de l’Antiquité e e e e gréco-latine, le deuxième poursuit la réflexion avec des philosophes des périodes modernes (17 et 18 siècles) et contemporaines (19 et 20 siècles). Il y a donc continuité au niveau historique mais aussi au niveau des habiletés intellectuelles puisque l’on ajoute la comparaison à l’argumentation. De plus, l’étude des conceptions philosophiques de l’être humain est indispensable pour quiconque veut réfléchir sérieusement aux questions de l’agir humain, tant sur le plan individuel que collectif, qui seront abordées dans le troisième et dernier cours de philosophie.
III. Description sommaire du coursLe cours de philosophieL’être humainvise d’abord à familiariser l’étudiant avec les grandes questions d’anthropologie philosophique portant sur l’origine (D’où venons-nous ?), la nature (Qui sommes-nous ?) et la finalité (Où allons-nous ?) de l’être humain de façon à ce qu’il puisse en discuter de manière personnelle et critique. Des philosophes importants parmi lesquels Descartes et Sartre seront étudiés dans leur contexte historique, puisqu’ils sont à la fois des produits et des agents de transformation de leur époque. Cette étude permettra de dégager les principales caractéristiques de ces philosophies. Ces conceptions pourront alors être comparées entre elles à partir de thématiques philosophiques (liberté, conscience, autrui, …). Cette démarche vise à enrichir la vision de l’étudiant afin qu’il puisse jeter un regard critique et éclairé sur la condition humaine. Finalement, en tenant compte de ces conceptions, l’étudiant pourra élaborer une conception personnelle de l'être humain.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
2
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
IV. Énoncé de la compétence, éléments de compétence et standards du cours.Compétence visée :Discuter des conceptions philosophiques de l’être humain.Les trois éléments de compétence et les standards du cours : 1. Caractériser quelques conceptions philosophiquesmoderneset contemporainesde l’être humain. 1.1 Présentation des principales caractéristiques des conceptions : concepts, principes et présupposés. 1.2 Usage approprié des concepts clés. 2. Situer les conceptions examinées dans leur contexte et dans les courants de pensée correspondants.2.1Exposition de certains aspects significatifs du contexte historique d’émergence de ces conceptions. 2.2 Démonstration suffisante de liens entre les conceptions et les courants de pensée dans lesquels elles s’inscrivent. Leonardo Da Vinci (1452-1519), L'homme de Vitruve.3. Comparer des conceptions philosophiques de l’être humain à propos de problèmes actuels ou de thèmes communs. 3.1 Exposé des principales ressemblances et différences entre les conceptions. 3.2Reconnaissance des conséquences pour la pensée et l’action des conceptions examinées. 3.3 Prise de position critique et argumentée à l’égard d’une conception.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
3
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
V. Contenu du coursLe cours se concentre sur lesconceptions philosophiquesmodernes etcontemporainesl’être humain. Ces dernières se déploient de de ème l’avènement de la modernité, au début du XVII siècle, jusqu’à aujourd’hui. Nous nous attarderons principalement aux conceptions de Descartes, Marx, Freud et Sartre. Les thèmes importants et présents tout au long de la session seront : le dualisme, la différence sexuelle, le travail ainsi que la liberté. Le contenu se divise plus précisément en quatre parties qui se présenteront dans cet ordre : 1. La question de l’origine. Examen des principaux problèmes de définition de l’être humain et des hypothèses scientifiques (naturalisme) et surnaturelles (christianisme) à propos de son origine. Le dualisme platonicien et chrétien, les différentes conceptions du corps.  Principaux auteurs reliés : C. Darwin, J. De Grouchy, S. J. Gould. Thèmes étudiés : Le créationnisme, la théorie de l’évolution des espèces, le néo-darwinisme. ème ème  Contexte historique : XIX et XX siècle. 2. La pensée moderne : Rationalisme et individualisme Les clés de Jean-Marc Piotte nous permettent de comprendre les changements profonds qui s’effectueront sur l’être humain à partir de la période dite moderne. Liberté, égalité, raison instrumentale, amour, travail, nation, démocratie, religion et marché. Principaux auteurs reliés : R. Descartes, Kant, Piotte. Thèmes étudiés : La rationalité, le libre arbitre, les clés de la modernité. ème ème  Contexte historique : Naissance de la modernité, XVII et XVIII siècle. 3. La pensée contemporaine : la critique et le soupçon Paul Ricoeur les a nommés les penseurs du soupçon, de la suspicion en fait. Ils vont critiquer et déconstruire nos idées reçu sur l’être humain. Les infrastructures sociales, les idéologies, la morale et l’inconscient.  Principaux auteurs reliés : K. Marx, F. Nietzsche et S. Freud. Thèmes étudiés : le travail, les inégalités et l’aliénation. L’inconscient, les pulsions, le mécanisme du désir. ème ème  Contexte historique: Industrialisation, XIX siècle. Époque victorienne, tournant du XX siècle. 4.La question de la liberté.Sommes-nous libres ou déterminées? Présentation de positions déterministes et, d’autre part, de l’existentialisme sartrien.  Auteurs reliés: H. Laborit, B.F. Skinner. J.-P. Sartre, S. De Beauvoir. Thèmes étudiés : La liberté, la structure biologique, la socio-culture, l’angoisse. ème  Contexte historique : époque contemporaine. XX siècle. Première et deuxième guerre mondiale.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
4
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
VI. Activités d’enseignement et d’apprentissage.1. Prise de notes lors des cours magistraux. 2. Lecture et annotation de textes extraits de philosophes des périodes moderne et contemporaine (min. 20 pages) pour compléter et renforcer la matière présentée en classe. 3. Analyse comparative des philosophies selon des thèmes communs. 4. Rédaction de textes : Analyse, résumé et rédaction de textes argumentatifs et comparatifs. 5. Recherche documentaire. 6. Travaux en équipe. 7. Discussions ouvertes en classe et/ou débat. Ces activités variées visent à favoriser une intégration progressive des différentes habiletés nécessaires à l'atteinte de l'objectif terminal. 1 VII. Identification des activités d’évaluation formatives et sommatives. A. Mécanismes et pondération des évaluations sommatives : Pour mesurer les éléments 1 et 2 de la compétence :Caractériseretsituerquelques conceptions philosophiques modernes et contemporaines de l’être humain dans leur contexte et dans les courants de pensée correspondants : 2  Examens 3 examens reliés au cours et aux lectures. (3x 10%)30%Pour mesurer l’élément 3 de la compétence :Comparerdes conceptions philosophiques de l’être humain à propos de problèmes actuels ou de thèmes communs : textes comparatifs sur les thèmes étudiés.Dissertations 2  (2x15%) 30% Pour mesurer l’atteinte de la compétence terminale du cours :Discuterdes conceptions philosophiques de l’être humain: terminale : 1 dissertation de 800 mots (excluant les citations) réalisée en classe et traitant Épreuve d’un thème abordé par un ou des philosophes modernes et/ou contemporains.40% 1 Voir calendrier complet de la session à la fin du document. 2 Les examens consistent essentiellement à de courts développements, à partir d’un questionnaire portant sur la matière à l’étude. Ils sont généralement réalisés en classe mais peuvent aussi, parfois, être partiellement complétés à la maison. L’examen fait généralement suite à diverses activités d’apprentissages préparatoires (voir le point VI précédent)
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
5
L’être humain
B. Modalités d’évaluation 1) Définitions :
Professeur : Richard Lemire
L’évaluation est un processus qui s’étend tout au cours de la session et qui vise à vérifier périodiquement les acquis d’apprentissage de chaque étudiant en rapport avec les objectifs particuliers et généraux du cours. Rappelons quel’évaluation sommativeréalisée à la fin d'un cours ou d'une séquence d'apprentissage et vise la sanction des est apprentissages à des fins de certification, alors quel’évaluation formativevise plutôt des fins de régulation des apprentissages. Elle vise à informer l'étudiant de manière à ce qu'il puisse améliorer son apprentissage relativement aux objectifs ou à la compétence visés. Elle vise également à fournir des informations à l'enseignant afin de permettre une adaptation des activités d'enseignement/apprentissage. De façon générale il s’agit d’un retour verbal en classe sur les sujets à l’étude; d’analyse de textes; d’exercices en classe; de réseaux de concepts; d’ateliers pratiques ou de rencontres individuelles lorsque nécessaire. 2) Critères d’évaluationdes travaux rédigés, dont la dissertation finale :Compréhension du sujet : Compréhension de la matière pertinente au travail, qu'il s'agisse de matière traitée en classe ou d'un texte philosophique. Saisie de l’essentiel de la pensée de l’auteur, du thème ou de la problématique. Capacité de reconnaître les articulations de la pensée de l’auteur.
Comparaison :
Capacité d’établir les similitudes et les différences entre les thèmes philosophiques, les contextes historiques et/ou les courants de pensée, en démontrant une bonne compréhension des philosophes concernés.
Pensée critique :
Ce critère se rapporte à la capacité d’analyser et de résumer une thèse de façon cohérente; de soulever les problèmes qui en découlent; de prendre position en formulant un argument relié à la thèse de départ, plus particulièrement en s’interrogeant sur les implications et les conséquences de celle-ci.
Qualité de l’argumentation : Capacité de produire un discours cohérent. Progression dans l’exposé des idées. Fermeté de la prise de position et capacité de la justifier de façon rationnelle et critique. Pertinence et caractère probant des arguments.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
6
L’être humain
Qualité de la langue:
Professeur : Richard Lemire
Syntaxe, grammaire, orthographe, style. Pour tous les travaux, l’enseignant signale les fautes de français et pénalise jusqu’à un maximum de 10% de la note finale les travaux jugés insatisfaisants en ce qui concerne la langue. Le professeur se réserve le droit de refuser de corriger un travail mal rédigé. De manière générale, tout étudiant éprouvant le besoin d'encadrement particulier afin d'améliorer la qualité de son français pourra s'adresser au centre d'aide en françaisavantde remettre sa copie. Présentation:Présentation matérielle : Respect de la méthodologie propre aux travaux telle queprésentée dans le guide méthodologique du collège. Présentation intellectuelle : Texte respectant une structure logique propre aux textes argumentatif,i.e: introduction, développement et conclusion.3) Seuils de passage.
Pour mieux comprendre l'évaluation faite par le professeur et la signification de la note obtenue, veuillez considérer le tableau suivant : Généralement, l'élève reçoit une note de:
90% et plus:
Entre 80% et 89%:
Entre 70% et 79%:
Entre 60% et 69%:
Moins de 60%
Il y a erreur…
Cégep de Saint-Hyacinthe
S'il (elle) fait un travail dans lequel il (elle) fait montre d'une maîtrise exceptionnelle en cela que non seulement il (elle) atteint mais dépasse les attentes. S'il (elle) fait un travail de très bonne qualité, dans lequel il (elle) répond aux critères d'évaluation, même s'il s'y trouve quelques erreurs relativement peu importantes, ou simplement un manque d’approfondissement. S'il (elle) fait un travail de qualité qui respecte les critères d'évaluation en dépit d'une ou de quelques erreurs relativement importantes. S'il (elle) fait un travail passable qui ne respecte pas entièrement les critères d'évaluation en raison d’erreurs importantes. ·(elle) est incapable de comprendre les objectifs de la rédaction finale et de respecter les consignes S'il permettant de les atteindre. ·(elle) est incapable de formuler sa pensée dans un langage compréhensible. S'il
·
·
·
·
Si l'élève a des difficultés à identifier les principes et les concepts du contenu philosophique qu'il (elle) doit maîtriser. S'il (elle) est incapable d'organiser ses idées de façon cohérente de telle sorte que les éléments de sa rédaction sont détachés les uns des autres ou qu'ils entrent en contradiction les uns avec les autres. S'il (elle) est incapable de formuler une introduction adéquate, de sorte que son développement soit sans rapport avec le sujet proposé. De façon générale, s’il (elle) ne répond pas aux exigences de l’évaluation.
Session Hiver 2008
7
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
VIII. Règles générales et départementales : a) Règles générales : conformes à la PIEA (disponible sur lePortaildu Cégep de Saint-Hyacinthe) 1. Les conditions de la réussite (8.3);2. L’épreuve terminale de cours (8.4);3. Le français écrit (8.6) : Centre d’aide en françaisau D-1252; 4. Remise et conservation des productions étudiantes (8.7); 5. Révision de note (9.1);6. Plagiat (9.2); 7. Plaintes (9.3);8. Absence à une activité d’apprentissage (9.4); 9. Absence à une activité d’évaluation sommative (9.5); 10. Remise des travaux par les étudiants (9.7); Note :entraîne une pénalité de 10% de la valeur du travail. Une nouvelle échéance doit être déterminéeUn travail remis en retard avec l’enseignant.Le non-respect de cette seconde échéance entraîne le refus du travail et la note 0.11. Modification des activités prévues au plan de cours (9.8).Règles départementales particulières (9.6): 1. Présence aux cours La présence aux cours est obligatoire pour la durée complète de chaque rencontre. L’absence non motivée à plus de 6 périodes entraîne l'échec du cours.de la 7eme absence non justifiée, l’enseignant ne corrige plus les travaux de l’étudiant(e).À partir La responsabilité incombe à l’étudiant(e) d’assister à ses cours. Dans le cas où il (elle) se serait absenté(e), il (elle) ne peut exiger de la part du professeur de reprendre le cours manqué. Il (elle) doit s’enquérir rapidement des démarches nécessaires pour ne pas prendre de retard. Exceptionnellement et avec l’accord de l’enseignant, l’étudiant(e) peut reprendre un cours dans un autre groupe s’il est possible de le faire. Notez que les retards ne seront pas tolérés. 2. Définition du plagiat et sanction Par respect de la propriété intellectuelle, vous devez appliquer scrupuleusement les règles de citation de vos références et mention des sources utilisées tel que démontré dans leguide de présentation des travaux écritsdisponible sur le portail du Cégep de Saint-Hyacinthe. Tout(e) étudiant(e) qui, sans indiquer la référence, copie intégralement ou partiellement un document réalisé par une autre personne ou qui modifie légèrement soit la présentation, soit la phraséologie (paraphrase) sera accusé(e) de plagiat et se verra octroyer la note zéro pour ce travail. Tout autre type de fraude se verra octroyer la même sanction. Toute récidive lors d’un même cours entraîne la note zéro pour le cours.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
8
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
3. Fréquentation du Centre d’aide en philosophie Le Centre d’aide en philosophie met à la disposition des étudiants des ressources complémentaires pour favoriser leur réussite. Des professeurs sont disponibles selon un horaire affiché sur la porte du local (H-2004). 4. Disponibilité du professeur Les étudiant(e)s qui le souhaitent peuvent rencontrer le professeur pour toute question relative au cours. Ses heures de disponibilité seront annoncées lors de la première rencontre. La grille horaire est affichée à la porte de son bureau. Il est possible de le rencontrer en dehors de ces heures; il est toujours préférable de prendre rendez-vous. Vous pouvez communiquer avec l’enseignant par le biais d’un bref courriel ou d’un message téléphonique, mais prenez note que l’enseignant ne retournera pas les appels téléphoniques. 5. Droit de refus des travaux écrits Le professeur se réserve le droit de refuser de corriger tout travail dont la présentation est nettement négligée. De plus, un travail qui ne répond pas aux exigences décrites dans leGuide de présentation d’un travail écritpourra subir le même sort. IX. Médiagraphie De Grouchy, Jean (1978).De la naissance des espèces aux aberrations de la vie, Robert Laffont. Descartes, René (1996).Discours de la méthode, CEC, philosophies vivantes. ________ (1997).Les méditations métaphysiques, Fernand Nathan, Les intégrales de philo, 127p. Dortier, Jean-François (2000).Philosophies de notre temps, éditions Sciences humaines, 359 pages. Freud, Sigmund (1998).Résultats, idées, problèmes, tome II, P.U.F. Guillebaud, Jean-Claude (2000).Le principe d’humanité, Paris, Seuil, 379p. ISBN : 2.02.047434.4 Huisman, D. et M.-A. Malfray (1989).Les pages les plus célèbres de la philosophie occidentale, Perrin. Jung, Joël (2000).Le travail, GF Flammarion, corpus. Laborit, Henri (1976).Éloge de la fuite, Gallimard, coll. Folio. Onfray, Michel (2000).Antimanuel de philosophie, Bréal, 334p. ISBN 2.84291.741.3 Picq, Pascal (2003).Qu’est-ce que l’humain?Le Pommier, collège de la cité.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
9
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
Picq, Pascal, (2001).Neuroscience et conscience : Qu’est-ce que l’être humain?Conférence prononcée lors du Forum international Science et  société, cégep de Limoilou. Piotte, Jean-Marc (2001).Les neufs clés de la modernité, Québec Amérique.
Poliquin, Carole,L’emploi du temps, Productions ISCA, 56 minutes, 2000. Provost, Serge (1990).Si on parlait de l’être humain, Savoir plus, McGraw-Hill éditeurs.
Resnais, A.Mon oncle d’Amérique. 123 minutes, 1980. (Extraits choisis) Sartre, Jean-Paul (1970).L’existentialisme est un humanisme, Nagel, coll. Pensée. Sorman, Guy (1989).Les vrais penseurs de notre temps, Fayard. e St-Onge, Jean-Claude (2006).La condition humaine, quelques conceptions de l’être humainédition, Gaëtan Morin, Chenelière éducation., 3
Verneuil, Henri,I comme Icare, 1979. (Extrait) Vergely, Bertrand (2005)Boulevard des philosophes,tome 2 : De la renaissance à aujourd’hui, Milan, pause philo. Matériel requis pour le cours:Notez qu’aucun manuel n’est obligatoire. Des textes et exercices vous seront distribués, vous devez donc prévoir un cartable pour les conserver. Vous devez également avoir des feuilles mobiles lignées en quantité suffisante pour la prise de note et les exercices formatifs.
Cégep de Saint-Hyacinthe
Session Hiver 2008
10
40%
3 Correspond pour les textes comparatifs au moment où le travail à faire est présenté par l’enseignant. Une date de remise sera alors annoncée.
Dissertation finale, synthèse de session
Laborit, Skinner
Le bloc-note
Pondération
L’être humain
Professeur : Richard Lemire
Examen 2 : philosophes contemporains (1)
10%
Examen 3 : philosophes contemporains (2)
10%
15%
4. La question de la liberté L’existentialisme athée deSartreLa responsabilité Le déterminisme Épreuve terminale
8 17-25 mars 9 26-1 avril 10 2-8 avril 11 9-15 avril 12 16-22 avril 13 23-29 avril 14 30-6 mai 15-16 Date à déterminer
Cégep de Saint-Hyacinthe
Évaluation formative
2.
1 21-25 jan. 2 28-2 fév. 3 4-8 fév. 4 11-15 fév. 5 18-22 fév. 6 25-29 fév. (3-7 mars) 7 10-14 mars
Semaine sans cours L’emploi du temps
Éléments correspondants Pascal Picq C. Sagan Genèse, De Grouchy Créationnisme
11
Introduction, état des connaissances antérieures et présentation du cours 1. La question de l’origine. Le bouleversement darwinien
Contenu (indications générales)
Semaine
Session Hiver 2008
Second texte comparatif : Libres ou déterminés ?
15%
Premier texte comparatif : création ou évolution?
Examen 1 :Descartes et modernité
10%
La mauvaise foi L’existentialisme Lambert
Marx,NietzscheetFreud
Calendrier récis des évaluations 3 sommatives
3.
La pensée contemporaine.
La pensée moderne : Rationalisme et individualismeDescartes La révolution copernicienne Les clés de la modernité
Vergely + Introduction Descartes
Textes sur le travail Marx
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.