L'Institut Menora de l'Alliance israélite universelle - Face à l ...

Publié par

L'Institut Menora de l'Alliance israélite universelle - Face à l ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 88
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
L’Institut Menora de l’Alliance israélite universelle avec KIAH-Kol Israel Haverim le Centre d’études juives francophones d’Israël et le Centre Yaïr-Manitou l’Ambassade de France en Israël
Face à l’Universel la pensée juive de langue française en Israël
à l’occasion du e 150 anniversaire de l’Alliance
er Les 1, 2 et 3 mars 2010, en soirée Institut français de Tel-Aviv – Beit Begin, Jérusalem
L’une des spécificités de la pensée juive née en France au lendemain de la Seconde Guerre mon-diale fut sans nul doute le face à face avec une conception française unique en son genre au plan de la culture mondiale: l’universel, tant philoso-phique que politique. La question essentielle était de savoir comment penser la judéité face à cet universel ? Relevait-elle du particularisme ou se situait-elle au même niveau d’exigence intellectuelle et éthique? Qu’avait-elle à dire dans l’arène de l’universel ? Les œuvres des nombreux auteurs qui se sont levés depuis ont entrepris de répondre à ces questions en redéfinissant, non seulement la singularité juive, mais aussi l’appréhension de l’universel dans la perspective du judaïsme. Cette pensée a-t-elle un avenir en Israël, transpo-sée dans un environnement culturel et politique totalement différent? Transplantée en d’autres terres, que peut-elle produire? Passe-t-elle l’épreuve de ce déplacement sur un plan juif et hébraïque global? Comment pense-t-elle Israël? Que lui apporte-t-elle ? Comment Israël la pense-t-il ?En organisant des séances en hébreu, nous avons voulu ouvrir le débat. L’anniversaire des 150 ans de l’Alliance israélite universelle –qui se référa dans sa constitution à l’universel mais fonda aussi à Mikvéh Israël la première école d’agriculture de la région– est l’occasion de cet état des lieux d’une pensée qui l’a beaucoup inspirée, en Israël où se retrouvent de nombreux intellectuels se recommandant de cet héritage.
intervenants Thierry Alcoloumbre :agrégé de lettres classiques, docteur en philosophie, professeur associé à l'univer-sité Bar-Ilan, où il dirige le département de littérature comparée. Auteur notamment deMaïmonide et le problème de la personne, il codirige la revuePerspectivesde l’Université hébraïque de Jérusalem. Michel Attali:médecin, essayiste, traducteur duShaaré Shamaimd'Abraham Cohen de Herrera: Le Portail des Cieux. Yosef Gorny :professeur à l’Université de Tel-Aviv, auteur deThe State of Israel in Jewish Public Thought: The Quest for Collective Identity ; Merging Alternatives, The Bund and Zionist Labor Movement, 1897-1985. Benjamin Gross :professeur émérite de philosophie et de pensée juive, ancien doyen de la faculté des Lettres et Sciences humaines de l'université Bar-Ilan. Entre autres ouvrages sur l’éducation, la culture et la pensée juives :L’Aventure du langage;Un monde inachevé. Pour une liberté responsable. Maurice Ifergan :journaliste à Kol Israel. Benjamin Ish-Shalom :professeur de pensée juive à l’université Bar-Ilan, recteur du Centre d’études supérieures et d’encadrement juif de Beit Morasha – fondé par lui, comme le Joint Institute for Jewish Stu-dies. Auteur deRav Avraham Y. H. Kook, Between Rationalism and Mysticism, et prix Avi Haï 2004. Francine Kaufmann:professeur au département de traduction, interprétation et traductologie de l’uni-versité Bar-Ilan, elle est notamment l’auteur dePour relire “Le dernier des Justes” – réflexions sur la Shoah et prépare une “Histoire de la traduction juive des textes sacrés”. Rony Klein:docteur en philosophie, enseignant et chercheur à l’Université hébraïque de Jérusalem. Ses recherches portent sur la pensée juive française de 1945 à ... 2010, en particulier sur les notions du corps, de la lettre et de l'espace politique. Rivka Miriam:poétesse et peintre, membre de l’Elul Open College for interdisciplinary education activities between religious and non-religious Jews, elle a publié de nombreux recueils de poésie, ainsi que des nouvelles et des contes pour enfants, et exposé à plusieurs reprises. Par deux fois lauréate du Prix du Premier ministre. Gilles Morali:gastro-entérologue à l'hôpital Shaaré Tsédek de Jérusalem, docteur en philosophie (“Le corps dans la pensée d’E.Levinas”), il a publiéL'essence de la Torah, la Paracha éclairée par la Kabbale; et Kabbale : corps et âme. Le corps dans la philosophie, la science et la Kabbale – ses implications éthiques. Betty Rojtman:professeur de littérature comparée à l'Université hébraïque de Jérusalem. Auteur de nom-breux ouvrages, dontLe Pardon à la lune, essai sur le tragique biblique;Moïse, prophète des nostalgies. Raphaël Sadin:rabbin etdayan, ancien professeur de philosophie à l’Ensta, il enseigne le Talmud et la pensée juive. Il a publiéLa Voix de Jacob, un commentaire du 'Helev-'Hitim. Georges-Elia Sarfati:linguiste et philosophe, poète; professeur des Universités, il est directeur de recherches associé à l'université Paris-IV. Auteur, entre autres multiples ouvrages, deDiscours ordinaires et identités juives;Le Vatican et la Shoah;L’Histoire à l’œuvre, trois études sur Emmanuel Lévinas. Michaël Sebban:philosophe et écrivain; auteur deLehaïm,Kotel California,Le Cadenas du marché Yehouda, il prépare actuellement une traduction du Zohar. Yaakov Shavit:professeur et directeur du département d’histoire juive à l’Université de Tel-Aviv, auteur deAthens in Jerusalem: Classical Antiquity and Hellenism in the Making of the Modern Secular Jew; The Hebrew Bible Reborn: From Holy Scripture to the Book of Books. Bamby Sheleg:fondatrice et rédactrice en chef de la revueEretz Ah’erèt. Shmuel Trigano :professeur à l’université de Paris, directeur-fondateur du Collège des Études juives de l’AIU, des revuesPardèsetControverses. Dix-huit livres publiés, dontPhilosophie de la Loi, l’origine de la politique dans la Tora. Vient de sortir en langue hébraïque :L’idéal démocratique à l’épreuve de la Shoa. Shmuel Wygoda:directeur du département de pensée juive au Herzog College d’Alon Shevut, chargé de cours à l’Université hébraïque, chercheur à l'Institut Van Leer (Jérusalem). Au nombre de ses travaux, “A Phenomenological Outlook at the Talmud, Levinas as Reader of the Talmud“, inPhenomenological Inquiry. Ben Dror Yemini:éditorialiste au quotidienMaariv.
Les cérémonies des 150 ans de l’AIU sont inscrites aux célébrations nationales du ministère de la Culture.
L’UNIVERSEL VU D’ISRAËL er Inauguration, lundi 1mars, à l’Institut français de Tel-Aviv(en langue hébraïque)
Table-Ronde 2 0 h 0 0 - 2 2 h 3 0 Ouverture par Annette LÉVY-WILLARD, conseillère de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France en Israël ; Bamby SHELEG, rédactrice en chef de la revueEretz A’hérèt; Yosef GORNI, professeur à l’université de Tel-Aviv ; Yaakov SHAVIT,professeur à l’université de Tel-Aviv ; Shmuel TRIGANO, professeur à l’université de Paris ; Ben Dror YEMINI, éditorialiste àMaariv. Modérateur :Maurice IFERGAN, journaliste àKol Israel.
L’UNIVERSEL ET LEPARTICULIER Mardi 2 mars, à Beit Begin (en langue française)
Paroles de bienvenue 1 6 h 3 0 - 1 7 h 0 0 Daniel BRAUNSCHVIG, président de Kiah - Alliance israélite universelle, Israël ; Gérald SANANES, président du Centre Yaïr-Manitou ; Gilles MORALIet Michaël SEBBAN, représentant le Centre d’Études juives francophones. Présentation par Shmuel TRIGANO. Le terme et le concept 1 7 h 0 0 - 1 8 h 0 0 Georges-Elia SARFATI La dialectique du particulier et de l’universel. Francine KAUFMANN L’universel est-il pensable en hébreu ?
••• / La perspective de Léon Askénazi 1 8 h 0 0 - 1 9 h 0 0 Rony KLEIN Les enfantements d’Israël comme vecteur de l’universel : la pensée de Léon Askénazi. Gilles MORALI Le judaïsme entre cosmopolitisme et universalisme : de Martin Buber à Léon Askénazi - Manitou. Collation Dans le prisme 1 9 h 3 0 - 2 2 h 3 0 de la Kabbale et du Talmud Michaël SEBBAN Les principes d’interprétation de rabbi Ismaël expliqués par Its’haq Louria. Michel ATTALI L’universel et le particulier dans la Kabbale de rabbi Mena’hem Azaria de Fano. Thierry ALCOLOUMBRE Israël et les nations d’après le Shaaré Ora de R. Yossef Gikatilia. Raphaël SADIN L’universel ou la figure de la sainteté.
informations er Lundi 1mars, Institut français, 7 sdérot Rothschild, Tel-Aviv. Entrée libre.Renseignements : 03 796 80 00 Mardi 2 mars et Mercredi 3 mars Menahem Begin Heritage Center, 6 rehov Nachon, Jérusalem. PAF : 20NISpar soirée.Renseignements auprès de Kiah : 02 623 03 60 – ext 2115 / Mail : Sima <sima@kiah.org.il>
ISRAËL ET LHUMANITÉ Mercredi 3 mars, à Beit Begin (en langue hébraïque)
Présentation 1 8 h 3 0 - 1 9 h 0 0par Michaël Sebban L’enjeu du singulier 1 9 h 0 0 - 2 0 h 0 0 Rivka MIRIAM Du singulier à l’unique. Betty ROJTMAN Le Juif de Maurice Blanchot : étranger mais pas résident.
Collation L’universel à l’épreuve de l’identité 2 0 h 3 0 - 2 2 h 3 0 Benjamin ISH-SHALOM Identité et identification : le sens de l’identité nationale dans la mondialisation. Benjamin GROSS L’élection d’Israël et la lutte contre les tentations de l’universel. Shmuel WYGODA L’hébreu et les langues du monde.
Shmuel TRIGANO Penser le Klal Israel dans l’humanité.
illustrations
en couverture : Déclaration des Droits de l'Homme, gravure, 1789. au verso : Théodore Herzl sur le toit de Mikvéh Israel, 1898. (Réalisation Tal Aronzon)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.