L organisation de l espace europeen Cours

Publié par

L organisation de l espace europeen Cours

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1 694
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
1
I L'organisation de l'espace européen
1° La dorsale européenne : centre de gravité de l'Union
-> Une diagonale infléchie vers le Sud :
- c'est la mégalopole européenne avec une forte métropolisation
- elle va de Liverpool à Milan en suivant les fleuves
(Tamise, Rhin, Pô)
- son articulation majeure est l'axe rhénan
(voir dossier I : l'Espace rhénan)
-
on y trouve de grandes agglomérations
(Londres, Rotterdam, Milan),
c'est donc une
région très peuplée
(~170 M hab.)
-> Des activités qui ont évolué:
- elles ont d'abord été des activités typiques du 19ème
(charbonnages, métallurgie)
- les régions qui les ont abrité sont aujourd'hui sinistrées ou en reconversion
(Ruhr,
Sarre, Wallonie, Nord, Lorraine, pays noirs anglais)
-
les activités se sont ensuite concentrées sur les grandes agglomérations urbaines
(Londres, Randstadt, Bavière, Piémont)
et se sont spécialisées
(finance, haute-technologie, sièges
sociaux)
->
Concentration des transports :
- ils y sont très concentrés et comprennent tous les grands faisceaux ainsi que les
faisceaux de communication
- le Rhin est un axe de traffic majeur
(voir dossier II : le Rhin)
- les transports dans cette région permettent de mettre en relation la plupart des
régions d'Europe
- on y voit une activité importante des façades maritimes avec de grands ports
(Rotterdam, Anvers, Hambourg)
2° D'autres espaces centraux
a)En France, l'axe Seine-Rhône
-> Généralités :
- c'est l'axe de développement majeur pour la France
- s'y concentre population
(~ 40%)
et PIB
(~ 40%)
- on y trouve toutes les infrastructures de transport et de communication
(TGV,
autoroutes, voies navigables, aéroports, ADSL, couverture réseau)
-> La Basse-Seine :
- c'est la porte maritime de l'Ile de France avec de grands ports pétroliers
(Le Havre)
et céréaliers
(Rouen)
- son industrie a été renforcée par la déconcentration des années 60
2
-> L'Ile de France :
-
elle n'est pas complètement intégrée à la dorsale européenne mais est une des
régions les plus fortes d'Europe, une des plus riches
- elle a une fonction de direction économique et administrative car elle comprend
la région parisienne
- elle concentre les emplois de haute-technologie
(~ 60%)
- c'est la région la plus peuplée d'Europe et de France
(19% de la population)
même si
sa croissance démographique a ralenti
-> La région Rhône-Alpes :
- on y trouve les villes de Lyon et Grenoble où sont implantées des industries
chimiques et de haute-technologie
- c'est un hub important avec air et rail
- son avenir dépend du renforcement des communications
(vers Italie par exemple
avec le TGV Lyon-Turin-Trieste)
-> L'agglomération d'Aix-Marseille-Etang de Berre :
- c'est la porte de la Méditerranée
- c'est un débouché de l'axe Rhin-Rhône encore mal exploité
b) La ceinture méditerranéenne
-> Généralités :
- PIB supérieur à la moyenne communautaire grâce à des régions dynamiques
(Catalogne, Languedoc, PACA, Ligurie, Toscane)
- on y trouve des capitales régionales qui peuvent être de grands ports industriels
avec hinterland
(Barcelone, Marseille, Gênes)
- son héritage historique commercial lui permet de posséder des infrastructures de
transport et de communication bien reliées aux axes européens
-> Emploi :
- le taux de chômage approche la moyenne communautaire
- l'emploi agricole est modeste
(inférieur à 5%)
même si l'agriculture est répandue
- le tertiaire est prépondérant notamment grâce au tourisme
(supérieur à 70%)
- on trouve ponctuellement de l'industrie du bâtiment et de la haute-technologie
attirée par les universités et technopoles
(Barcelone, Montpellier, Sophia-Antipolis, Rome)
-> Handicaps :
- existence d'un contraste entre le littoral, l'arrière-pays et plusieurs poches de
chômage
- pollution importante et haut risque d'incendie de par le climat
- croissance démographique surtout due au solde migratoire et donc fragile
- les atouts
(comme le cadre de vie)
l'emportent et en font un espace attractif
3
c) En Europe centrale, l'intégration par les flux a précédé l'adhésion
-> L'influence de l'Allemagne :
- l'Elbe retrouve sa vocation de débouché pour le port d'Hambourg avec la chute
du bloc communiste : il voit ainsi son hinterland reconstitué ainsi que ses liens avec l'axe
Prague-Vienne-Budapest
- l'Allemagne est particulièrement influente dans cette nouvelle MittelEuropa
-> Les zones intégrées :
- l'Ouest de l'Autriche avec un important tissu de PME, peuplé et dynamique
- la Rép. Tchèque qui attire les capitaux étrangers
- la Hongrie avec également des investissements étrangers notamment comme tête
de pont vers l'ex-URSS mais qui connaît déjà des délocalisations
- cette intégration s'est faite d'abord par les flux puis politiquement
3° Des périphéries très diverses
a) La diagonale continentale du vide : la désertification s'accentue
-> Généralités :
- elle va du Portugal aux Ardennes en passant par les Pyrénées et le Bassin
Aquitain
- l'agriculture représente plus de 10% des actifs et la vie rurale est très présente
- quelques villes dotées d'industrie de haute-technologie font figure d'oasis
(Madrid, Toulouse, Clermont)
-> Démographie :
- ces régions sont peu peuplées et la population vieilli
- cette population part de plus en plus et étant souvent agricole on voit un exode
rural
b) Des espaces disposant d'atouts économiques et humains
-> L'arc de sous-développement méditerranéen
(voir dossier III)
:
- ce sont des terres traditionnelles d'exode
(Espagne Sud, Mezzogiorno, Grèce, îles
méditerranéennes)
- baisse seulement récente de la natalité donc population plutôt jeune
- le PIB/hab. est inférieur à la moyenne communautaire, les transports sont
médiocres et les finances publiques insuffisantes
- quelques villes du littoral font contraste avec les campagnes réculées
(Athènes,
Salonique, Palerme, Naples, Séville)
- activités principales : agriculture, tourisme, vie maritime
- mais des atouts : population jeune, attrait touristique, liens avec la Méditerranée,
financement par la politique régionale communautaire
4
-> L'arc atlantique :
- cet arc va des îles Shetland jusqu'à l'Andalousie
- il rassemble 15% de la pop. de la CE et des sous-ensembles très disparates :
* ports actifs au passé colonial :
Nantes-St Nazaire et Bordeaux
* régions marquées par la 1ère RI :
Pays de Galles, Glasgow, Asturies
* régions sous-développées recoupant l'arc méditerranéen :
sud du Portugal et
Andalousie
* zones d'élevage extensif peu peuplées :
en Irlande et au nord de l'Ecosse
* régions agricoles dynamiques :
Bretagne, Galice
* l'Irlande ilôt de dynamisme
(voir fiche Irlande)
- cet arc est né de la volonté des dirigeants de ces régions d'échapper à la
marginalisation et de renforcer les solidarités internes
c) Un espace baltique en formation débordant des limites de l'UE
-> Géographie :
- il est composé des façades maritimes allant de l'Allemagne jusqu'à la Russie
- c'est le dernier espace né au sein de l'Union et cela par la réunification allemande
et l'entrée dans l'UE de la Finlande, de la Suède et des Etats Baltes
-> Cohérence :
- elle provient du renforcement des échanges entre ces rivages
- le trafic maritime est important et les délocalisations s'amplifient
- les pôles sont littoraux Göteborg par exemple, et ailleurs c'est le Nord
scandinave
d) Les régions dites ultrapériphériques
-> Handicaps :
- elles sont éloignées et cela repousse les investissements lourds et rend le
transport et la vie chère
- le PIB/hab est inférieur à la moyenne communautaire et ces régions comptent
beaucoup sur les transferts financiers publics
- l'économie, fondée sur le tourisme, est peu diversifiée et le commerce est
déficitaire et donc favorable aux zones franches
- des densités de populations contrastées et extrêmes tout comme la répartition de
la population active et le taux de chômage
* densité de 2 en Guyane contre 300 pour la Réunion
* répartition des actifs : 10/19/71% en Guyane et 25/25/50% aux Açores
* taux de chômage : 5% à Madère, 33% à la Réunion, 24% en Guadeloupe
et en Guyane malgré le centre spatial pour cette dernière
-> Atouts :
- elles représentent leurs métropoles au-delà des mers
- elles permettent aux pays européens d'être exportateurs de denrées tropicales
- potentiel touristique important
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.