La fonction financiere

25 397 lecture(s)
(3)
Format :
Télécharger gratuitement
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
jonnismoche
publié par

s'abonner

Vous aimerez aussi

Lafonction financièredans l’entreprise
Prépare par :
HASNAOUI ABDELAZIZ
TECHNIQUE COMPTABLE
Group 3
Sommaire
1. Place et rôle de la fonction financière1.1.La place de la fonction financière1.2.Le rôle de la fonction financière2. La solvabilité et la rentabilité2.1. La solvabilité2.1.1.Définition de la solvabilité2.1.2.Mesure de la solvabilité2.2.La rentabilité2.2.1.Définition de la rentabilité2.2.2.Mesure de la rentabilité
3. Financement de cycle d’exploitation3.1.Notion du cycle d’exploitationDéfinitionLe besoin de fond de roulement3.2.Les moyens de financement3.2.1.Le crédit fournisseur3.2.2.Lescompte3.2.3.Laffacturage3.2.4.Les facilite de caisse3.2.5.Le découvert bancaire4. Financement de cycle de l’investissement4.1.Notion de l’investissement4.1.1.Définition4.1.2.Les différents types d’investisse4.1.3Le fonds de roulement4.2.Les moyens de financement4.2.1.Financement interne (financement sur fonds propres)4.2.1.1.Autofinancement4.2.1.2.Apportes nouveaux4.2.2.Financement externe (endettement)4.2.2.1.Dettes financières4.2.2.2.Crédit-bail
1 .Place et rôle de la fonction financièreLe rôle de la fonction financière est d’assure a l’entreprise les ressource financière dontelle besoin. La fonction financière a pour de :-Assure la solvabilité de l’entreprise qui désigne la capacité de l’entreprise a règlel’ensemble de ses dettes a leur échéance.-Recherche de la rentabilité qui exprime l’aptitude de l’entreprise a rémunère lescapitaux mis a sa disposition. Ces deux objectifs sont contradictoires dans la mesure où l’augmentation de la solvabilitéentraine directement la baisse de la rentabilité. En effet pour être solvable .l’entreprise doitconnaitre sa liquidité. Le volume des actifs liquide (actif circulant +trésorerie actif) s’élèveset donc moins d’investissement (argent mort) cela ce traduit aussi par diminution de larentabilité.1.1 place de la fonction financièreLa fonction financière occupe une place important dans l’entreprise dont la mesure ou elledoit mettre a la disposition des autres fonctions tous les moyenne financière qui leur sontnécessaire elle est donc au cœur de l’entreprise.
Administration
 Approvisionnement
1.2 rôles de la fonction financièreLes buts de la fonction financière sont :
Production
FonctionFinancière
Marketing
RessourcesHumaines
Recherches etdéveloppement
1-collecte les ressources financière : assure et procure a l’entreprise régulièrement lesmoyennes financière nécessaire au fonctionnement de l’entreprise.2-Gere les ressources collectées : contrôler la bon utilisation a ces ressource et la rentabilitédes opérations auxquelles elles sont destiner.3-connaitre la situation économique et financière de l’entreprise : grâce la comptabilité (ceque l’entreprise possède ce quelle doit) et la comptabilité analytique (ce que l’entreprisegagne)
2. La solvabilité et la rentabilité
2.1. La solvabilité 2.1.1 Définition de la solvabilitéLa solvabilité exprime l’aptitude de l’entreprise à règle ces dettes a leur échéance. 2.1.2 Mesure de la solvabilitéOn peut mesure la solvabilité par deux ratio :Un ratio : est un rapport entre deux grandeurs que caractérise l’activité de l’entreprise
Ratio d’autonomie financière : représente l’indépendance financière de l’entreprise vis-à-vis de ses créanciers :Capitaux propre /dettes financièreOn générale, plus ce ratio est élève, plus l’entreprise est indépendante des ces préteurslorsque le ratio est supérieure a un l’autonomie financière est bonne.Ratio de solvabilité :(Créance+disponibilité)/dette a court terme
On générale : si le ratio >1 les créances et les disponibilités de l’entreprise permet de couvrirses dettes (court terme) et dégagent en plus un excédent de liquidité 2.2. La rentabilité 2.2.1. Définition de la rentabilité
La rentabilité exprime la capacité de l’entreprise a rémunérer les capiteux mis a sadisposition. 2.2.2. Mesure de la rentabilitéEn peut mesure la rentabilité par trois ratio :Rentabilité économique :Résultat net /actif immobilisé*100Ce ratio permet de répondre à la question suivant :Si l’entreprise investi 100 dh combien cela lui rapporterait-il ?Elle permet donc de mesure la rentabilité des investi dans l’entrepriseRentabilité commerciale :Résultat net/chiffre d’affaire *100Ce ratio permet de répondre a la question suivant :Pour 100 dh de vente combien l’entreprise gagne- elle ?Ce ratio mesure donc l’efficacité de l’entreprise au niveau commercial.Rentabilité financière :
Résultat net/capitaux propres *100Ce ratio permet de répondre a la question suivant :Les actionnaires ont-ils le bon choix lorsqu’ils ont placé leur argent dans l’entreprise ?Il permet donc d’évaluée la capacité de l’entreprise à rentabilise les capitaux investi par lesactionnaires il doit être le plus élevé que possible (supérieure au taux bancaire).
3. Financement de cycle d’exploitation3.1Notion du cycle d’exploitation DéfinitionLe cycle d’exploitation correspond à l’activité courant de l’entreprise (achat desmarchandises, des matières disposer en permanences des stocks de matières premières, desproduits finis et accorder des crédits aux clients).On peut distinguer ainsi :Cycle d’approvisionnement : période d’achat y compris l’entrée en stock.
Cycle de production : période de fabrication jusqu'à le stockage des produits finisobtenus.Cycle de commercialisation : période de stockage + durée du crédit client
 Le besoin de fond de roulementLe cycle d’exploitation engendre donc un besoin de financement lié à la couverture del’approvisionnement, du stockage et des crédits client.Ces différentes dépenses sont partiellement couvertes par des ressources de financementfournies par les dettes d’exploitation (crédit fournisseur, dettes fiscales et sociales. . .).La partie de ce besoin de financement non couverte par les dettes d’exploitation est appelée :besoin en fond de roulement d’exploitation (BFRE).a) Définition:Le besoin en fond de roulement résulte donc des décalages temporels entre lesdécaissements et les encaissements liés à l’activité de l’entrepriseb) Détermination de BFRE:BFRE = (stocks +créances clients) –dettes fournisseurDu point de vue comptable le BFRE est appelée besoin en fond globale (BFG)BFG = actif circulant – passif circulant
 3.2. Les moyens de financement : Les moyens de financement
 Le crédit fournisseur
L’escompte
L’affacturage
 Les facilite de caisse
 Le découvert bancaire
 3.2.1. Le crédit fournisseur :
Appelée aussi crédit interentreprises, c’est le délai de règlement consenti par le fournisseur àson client (en général de 30à90jours).Ce délai dépend de plusieurs facteurs :*Le types d’activités *la nature de produite *le pouvoir de négociation*la situation financière du fournisseur *la situation financière du client 3.2.2 L’escompte :L’escompte consiste, pour l’entreprise, à céder à une banque un effet de commerce dontl’échéance n’est pas encore arrivée. Il permet à l’entreprise se d’avoir des liquidités mais ellelui fait supporter un coût (agio).Cette méthode de financement présente un double intérêt :D’une part ‚réduire le stock de créances clients à l’actif du bilan (et donc le BFR delentreprise),D’autre part, permettre à l’entreprise d’augmenter sa trésorerie de l’actif en luifournissant des liquidités immédiatement disponibles ‚pour un coût relativementfaible.
 3.2.3. L’affacturage(le factoring):Il consiste à transférer les créances (facture) d’une entreprise à un organisme financièreappelé « factor » ce dernier règle au comptant des créances à l’entreprise sous déductiond’une commission et se charge du recouvrement des créances auprès des clients à l’échéancetout en assument les risques y afférents. 3.2.4. Les facilite de caisse:Ce genre de crédit est accorde aux entreprise qui ont un décalage passager de quelque joursentre les décaissements (paiement des salaires ‚des fournisseur...) et les encaissements. ils’agit donc d’un crédit servant à financière des besoins de très court durée.Dans la pratique ‚la facilité de caisse est donc l’autorisation donné par une banque à uneentreprise d’avoir un compte courant débiteur pendant quelque jours par mois et pour unmontant maximum déterminé auparavant. 3.2.5. Le découvert bancaire :C’est une avance de fonds pour une durée plus longue (de quelque mois) puis renouvelée .lementant et la durée sont fixés en fonction du montant demandé. Il existe plusieurs types dedécouverts :
Le crédit de compagne : c’est un crédit accordée aux entreprises qui ont une activitésaisonnière (agriculture ; industries du jouet ; sport d’hiver….) ou de processus defabrication long. dans ce cas ‚les décaissements sont très important dans un premiertemps et les encaissements viennent par la suite.Les crédit-relais : ils sont consentis aux entreprises pour assurer leur fonctionnementdans l’attente de rentrées financières (augmentation du capital ; cession d’uneimmobilisation ; émission d’emprunt obligataire …).
4.Financement de cycle de l’investissement4.1. Notion de l’investissement 4.1.1. Définition :a) L’investissement :Du point de vue comptable Du point de vue économique et financièreDéfinition C’est tout bien (meuble /immeuble ; Il consiste, pour l’entreprise. à engagercorporel /incorporel) acquis ou crée durablement des fonds (déposes) danspar l’entreprise et destiné à en reste l’espoir d’avoir à terme une rentabilitédurablement. certaine (bénéfice)
b) Cycle d’investissement : c’est un cycle long qui démarre lors de création de lacréation de l’entreprise avec l’acquisition des immobilisations nécessaire à sonfonctionnement et qui s’achève avec la disparition de l’entreprise (faillite ; rachat parune autre entreprise ….)4.1.2. Les différents types d’investissement : TypesD’investissement
SelonL’objectif
Investissement Investissement Investissement InvestissementDe remplacement D’exploitation De modernisation MatérielSelon l’objectif des investissements, on distingue :
Selonla nature
InvestisséermieelntInvientimmatefsitnsasnecmier
L’investissement de remplacement (de renouvellement ; de maintien)Ils consistent en l’acquisition des moyens de production pour maintenir lescapacités de production (remplacement des biens de production anciens).Les investissements d’expansion (de capacité) : ils consistent en l’acquisitiondes moyens de production pour accroître les capacités de production.Les investissements de modernisation : ce sont des investissements orientésvers de nouvelles activités, sous forme de produits ou de procédés nouveau .ilsont pour objectif l’amélioration de la productivité afin de réduire les coûts,augmenter la marge bénéficière et accroitre la compétitivité. Selon la nature des investissements, on distingue :Les investissements matériels : ils consistent en acquisition des moyens deproduction ayant une existence physique (machine ; bâtiment ;…).Les investissements immatériels il s’agit d’engager des sommes important dansdes domaines autres que celui des techniques de production pouvant aussiaccroitre dans l’avenir le niveau de production .Ex: publicité ;formation dupersonnel ;recherche …..Les investissements financiers : il peut s’agir :Soit d’acquérir des droits financières (titres) dans une optique de contrôle(prise de participation)Soit d’accorder des prêts à long terme ou de dépose des sommes decautionnement.Ces investissements permettent à l’entreprise :La diversification des activitésLe contrôle d’autres entreprisesL’obtention des effets de synergie liés à l’absorption Le fonds de roulement :La fonction financière dans l’entreprise a pour objectif essentiel de réaliser l’équilibrefinancière. Ce dernier stipule que les besoins de financement à long terme (emploi stable)doivent être couverts par des moyens de financement à long terme (ressources stables).
Les ressources stables doivent, après avoir financé les emplois stables (actif immobilisé),fournir un excédent de financement : c’est le fonds de roulement fonctionnel (FRF).leFRF doit permettre le BFRE.FRF=financement permanent – actif immobilisé
 4.2. Les moyens de financement : 4.2.1 Financement interne (financement sur fonds propres) : 4.2.1.1 Capacité Autofinancement (CAF):C’est le moyen de financement le plus sécurise puisqu’ il correspond aux dégagés parl’entreprise, c.à.d. le surplus monétaire annuel, que les entreprise récupèrent de leurexploitation courante, et que reste à leur disposition et destine au financement desinvestissements.
Autofinancement = CAF-les dividendes 4.2.1.2. Apports nouveaux :Il s’agit d’une modalité d’augmentation de capital permettant à de disposer des ressourcespropres supplémentaires. Les apports peuvent être en espèces ou des biens. Encontrepartie, les actionnaires reçoivent des titres (actions ou part sociale).
 4.2.2 Financement externe (endettement) : 4.2.2.1. Dettes financières :Il s’agit d’une opération économique et financière par laquelle un ou plusieurs prêteursmettent à la disposition de l’emprunteur(l’entreprise )des capitaux en contrepartie d’unintérêt périodique et du versement du capital par fractions successives ou en totalité àl’échéance .on distingue entre :L’emprunt obligataire : il s’agit d’un à long terme (5 à 15 ans) dont le montant estdivisé en fraction égale et représentées par des titres appelés « obligations »souscrites par plusieurs prêteurs.L’emprunt individus c’est l’emprunt classique octroyé par les banques ou par lessociétés de financement. Les modalités de ce type d’emprunt sont les mêmes quepour les emprunts obligataires, mais le taux d’intérêt versé par l’entreprise est
généralement plus élevé que dans le cadre du marche financier car l’entreprise"paye " l’intermédiaire financier.
 4.2.2.2 Crédit-bail :Il s’agit d’une technique de financement qui met en relation trois parties :1) Le client : qui veut réaliser un investissement choisit le matériel et demande à lasociété de leasing de mettre ce matériel à sa disposition.2) Fournisseur : qui reçoit la commande et le règlement de la société de leasing etlivre le matériel au client.3) La société de leasing : qui règle le fournisseur et reçoit du client un loyer appelé« redevance de crédit bail » comprenant l’amortissement du matériel et l’intérêt.A expiration du contrat, l’entreprise peut :Acquérir la propriété du matériel loué moyennement un prix d’achat(indemnité de rachat) fixé d’avance dans le contrat et qui est en généraleun prix peu important voire symbolique.Ou reconduire (renouveler) le contrat de leasing à un loyer nettement plusfaible.Ou enfin, restituer le bien et mettre fin à ses relation avec le bailleur« société de leasing ».
Les commentaires (4)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

ahmedazul

merci por ces eclaircissements

jeudi 25 avril 2013 - 09:38
diabila

merci Mr nous demandons de faire mieux que ça mais ce ci n'est pas mal

mercredi 9 janvier 2013 - 04:24
lamyaelabghial

جيد جدا شكرا

samedi 8 décembre 2012 - 00:08
apollinaire.bulambo

c'est bon, sauf qu'il faut apporter correction à certaines coquilles

jeudi 6 décembre 2012 - 09:31