La plante domestiquée - SVT Terminale

De
Publié par

Fiche de révision de deux pages sur le cours de SVT pour Terminale, les Plantes domestiquée. Cette fiche de deux pages vous fait découvrir les 3 chapitres de ce cours.

Publié le : mardi 24 décembre 2013
Lecture(s) : 2 670
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Fiche 11 : La plante domestiquée
Les plantes, à la base de l sontalimentation de lhomme, mais il les utilise aussi pour sesoigner,shabillerou sefournir en énergie.Lhommechasseur cueilleur, a dabord utilisé des plantes sauvages, puis il y a environ 10 000 ans, lhomme a commencé àdomestiquer certaines plantes, afin de pouvoir lescultiver. La réalisation de croisements et la pratique dunesélection (empirique) ont permis dobtenir de nouvelles variétés aux caractéristiquesintéressantes. De nos jours, avec les techniques degénie génétique, la transformation des caractéris-tiques génétiques des plantes ne nécessite plus forcément descroisements.
I.La domestication des plantes sauvages
1)Lorigine des espèces cultivées par domestication
Les espèces cultivées issues de la modification sontdespèces sauvages par lhomme au cours dun processus appelédomestication. En effet, progressivement isolées des populationsnaturelles,les populations de plantescultivées ont lentement divergées de leur cousinesauvage. Unesélec-tion naturellesest produite sous leffet depratiques culturales: Les plantes cultivéesdont lerythme de croissanceétait nettement plus lentouplus rapideque la moyenne ont eumoins dechance dêtrerécol-tées etsemées. Génération après génération, lescycles de développement
sont devenushomogènes. Les grainscapables de sedétacher seulsde la plantemèreont eumoins de chance dêtrerécoltés et semés. Génération après génération, ce caractère
favorableaux plantes naturelles a étééliminé.Uneespèce cultivéediffère donc desespèces sauvagespar différents caractères qui facilitent saculture, sa récolte et sonutilisationpar lhomme. Ces nouvelles caractéristiques sont souventdéfavorablesà la vie de la plante enmilieu natu-rel, ce qui explique labsencedespèces cultivées dans lesécosystèmesnaturels.
2)Les variétés paysannes issues dune sélection massale
Au cours des temps,dautres caractères ont été acquis parsélection artifi-cielle. Ainsi, lhomme a favorisé la reproduction des individus présentant des caractères phénotypiquesquilrecherchait.
Cependant, lapopulation végétaleconserve unegrande variété génétique. Le but de cesmanipulations est dobtenir des plantes économiquement rentables. Lesvariétés paysannes(haut rendement, résistance aux conditions climatiques, aux maladies, insectes et herbicides et haute qualité (odeur, saveur, aspect)) obtenues parsélection massalesétaient alors adaptés aux conditions deculture localeet possédaient des caractéristiquesdifférentesselon lagriculteur.
II.Lamélioration des plantes cultivées par sélection variétal
Lasélection variétale,est le résultat de lamodernisationde lagriculture et de lindustrialisation du 19ème. Lesvariétés paysannesdont lesrendements agri-coles étaientfaiblesne suffisaient plus pourrentabiliser les machines etnour-rirla population. Les plantes présentant lesmeilleures caractéristiques soumises à sont des autofécondations successives. A chaque génération, untri est effectué, ce qui aboutit à deslignées puresgénétiquementhomogène et stables.Lorsque lhomozygotiea tendance àaffaiblirles plantes, une hybridation entre lignéepure est effectuée. Cestleffet hétérosis. Les hybrides obtenus, possè-dent descaractères supérieursà ceux des parentsappelés  plantes élites .
III.Lamélioration des plantes par génie génétique
Depuis 1980, les progrès de labiologie moléculaire permis de développer ont destechniques daméliorationdes plantes basées sur lamodificationdirecte de leurgénome :La transgénèse :consiste àintroduiredans legénomedune plante  rece-veuse plusieurs transgènesdune autre espèce  donneuse  (bactérie => maïs ou homme => bactérie). Latransgénèse permet dintroduire dans le génomedune plante ungènedintérêtsansreproduction sexuée.  :La mutagénèsesuppression de lexpression dun gène (ex : diminution de la concentration en allergènes). Cet ensemble detechniques constituant legénie génétique abouti à a lobtentiondOGMet en particulier dePGM. Lesbiotechnologiescomme laculture in vitroont permis avec une culture très rapide, dans unespace réduit et dans desconditions maîtrisées, lobtention dungrand nombre de plants. Laculture in vitro permet de régénérer une plante à partir duniquementquelques cellules de. LemploiPGMpose le pro-blème de ladissémination dans les nesde ces es sauvaes èces.
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

rogbagbo

cool

vendredi 6 février 2015 - 15:00