la trésorerie à flot

Publié par

la trésorerie à flot

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 129
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
a AFF CTURAGE
Gardez la trésorerie à flot Vous êtes en démarrage, en forte croissance, en restructuration ou dans l’exportation, et vous avez besoin de liquidités... tout de suite ? L’affacturage est peutêtre la solution.
PAR AUDE MARIE MARCOUX on nombre de PME ont été confrontées un jour ou l’autre à des problèmes de liquidités. Cela n’a rien bonBne santé : par exemple, une demande plus forte que prévue d’anormal, et c’est même souvent un signe de (trop) qui nécessite l’achat immédiat de stocks supplémentaires ou en-core un démarrage fulgurant qui implique l’embauche de nou-veaux employés. Le problème devient cependant épineux quand les besoins d’argent sont pressants et la trésorerie à sec. C’est là qu’in-tervient l’affacturage, une technique qui consiste essentiel-
3 fonctions... L’affacturage traditionnel remplit trois fonctions : 1. Il assure la gestion administrative des comptesclients. 2. Il finance l’entreprise en reconstituant sa trésorerie sans l’obliger à attendre l’échéance de ses créances. 3. Il permet de couvrir le risque de nonpaiement de l’acheteur.
...et 3 variantes Avec le temps, on a décliné le produit : 1. L’affacturage avec recours combine les fonctions 1 et 2 de gestion des comptes à recevoir et de financement, mais l’affactureur n’assume pas le risque de défaut de paiement. 2. L’affacturage à maturité, comme le propose Services de crédit Accord, remplit les fonctions 1 et 3 : il administre les comptesclients et garantit le risque de nonpaiement, mais ne paie la facture qu’à l’échéance. 3. L’affacturage confidentiel, qu’offre Finexcorp, regroupe les fonctions 2 et 3 : il finance et accorde des garanties à l’entreprise, mais sans s’immiscer dans la gestion de ses créances. Certaines institutions d’affacturage présentent ces différentes variantes selon les besoins de l’entreprise, et même selon les particularités des différents comptes clients de la société.
14 PME OCTOBRE 2008
lement à vendre ses comptes-clients à une institution fi-nancière ou spécialisée afin d’obtenir des liquidités dans un délai de 24 à 48 heures, à un taux d’escompte qui varie habituellement entre 1 et 7 %. « Le taux d’escompte dépend de plusieurs critères, comme la santé de l’entreprise, le délai de recouvrement, les modalités d’affaires établies avec l’affactureur [plus on s’engage à long terme et plus on impartit de comptes, plus le taux diminue] ou le facteur de risque [risque pays, risque client ou risque de l’industrie] », explique Christian Turenne, directeur principal chez Nat-Export, une filiale de la Banque Nationale. Pour y voir clair, prenons l’exemple d’une PME qui livre 100 000 dollars de marchandise à un client. Celui-ci demande 90 jours pour la payer. Mais la PME doit entre-temps continuer de payer son personnel et ses coûts de production. Elle fait appel à un affactureur qui l’aidera à réduire sa marge de crédit en lui achetant son compte-client, moyennant un escompte de 3 %, par exemple. L’affactureur verse donc à la PME 97 000 dollars dans les 48 heures qui suivent la livraison ou la facturation. Et il s’occupe ensuite de réclamer son dû auprès du client au terme de l’échéance. Il faut préciser que le montant peut être acquitté en deux étapes. En effet, comme l’affactureur prend un risque, il peut négocier le versement d’un pourcentage de la somme dans les 48 heures et le règlement du solde au moment où il se sera fait payer par le client.
Un attrait certain Selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) publié en octobre 2003, une PME sur neuf a recours à l’affacturage pour se financer. C’est loin derrière la marge de crédit, qui a la faveur de trois PME sur quatre, mais c’est plus populaire que le recours à un prêt
Steve Davies, président de Jancor Agencies
d’une société d’État, comme la Banque de développement du Canada, qui ne séduit qu’une PME sur treize. Les caisses populaires, les banques et les institutions spécia-lisées comme la Corporation financière Montcap, la Corpora-tion financière Brome ou le Groupe financier Sogecar font partie des multiples joueurs actifs dans le domaine au Canada. L’affacturage traditionnel, aussi appelé affacturage sans re-cours, remplit trois fonctions : il assure la gestion administra-tive des comptes-clients; il finance l’entreprise en reconsti-tuant sa trésorerie sans l’obliger à attendre l’échéance de ses créances ; et il permet de couvrir le risque de non-paiement de l’acheteur. « Si l’acheteur fait défaut, c’est mon problème. Les comptes-clients ont été sortis des livres du client. Je paie la
Financezvotre actif www.finexcorp.ca
1250, boulevard René-Lévesque Ouest Montréal (Québec) CanadaH3B 4W8 T 514644.4441 F514 644.4448 1 877 653.5777
Accompagner la croissance Lorsque Steve Davies a décroché le contrat de distribu tion de la gamme SkyCaddie, le GPS des golfeurs, il a su qu’il s’agissait d’un grand décollage pour son entreprise, Jancor Agencies. Et avec raison ! Son chiffre d’affaires est passé de zéro à quatre millions de dollars au cours de son dernier exercice financier. Mais encore fallaitil financer cette croissance. Sa solution : l’affacturage. « Quand vous connaissez une telle croissance, les banques tradition nelles n’aiment presque pas cela ! Elles deviennent ner veuses. Avec un affactureur, dans la mesure où vous avez des comptes clients solides, trouver du financement ne pose aucun problème. Et on l’obtient vite, en plus ! »
Édifice Le Delta 1 2875, boulevard Laurier, bureau 1350 Québec (Québec) Canada G1V 2M2 T 418653.5777 F418 653.3779
 
       
     
       
OCTOBRE 2008PME 15
a AFF CTURAGE
créance immédiatement au client et je réclame ensuite le montant à l’acheteur, à l’échéance »,Reprendre son souffle Electroline Equipment, un fournisseur de produits pour la câblodistribution, explique Christian Turenne, qui poursuit : « L’as-réalise des ventes en dollars canadiens et a des coûts de production en dollars pect hors bilan est intéressant pour une PME,américains. Elle s’est retrouvée en situation de perte en raison de l’appré puisqu’elle vend un actif comme si elle vendait ciation du huard. Grâce à l’insistance de sa banque, John Vincent, le président, un immeuble, elle obtient des liquidités et elle a magasiné les autres sources de financement offertes sur le marché afin de n’ajoute pas de dette à son bilan. » l’épauler dans son plan de restructuration. Il voulait surtout éviter de diluer l’équité. « Les affactureurs sont plus souples et plus agressifs qu’une banque Tranquillité d’esprit traditionnelle, qui avancera un maximum de 75 % pour les comptesclients et Vendre ses comptes-clients à un affactureur qui aura tendance à déclarer certains comptes inadmissibles », expliquetil. peut toutefois se révéler une tactique coûteuseLa vente de ses comptes à recevoir lui a permis de souffler durant cette qui peut rebuter bon nombre de PME. Sipériode de transition et de combler ses besoins à court terme. Après un an et demi, cette PME de 50 employés affiche maintenant des profits. l’entrepriseprésenteunrisqueélevé,l’affactureur ajustera le taux d’escompte et divers coûts en conséquence, puisque les coûts d’assurance et de gestion de dossier peuvent encore alourdir considérablementplus en plus longs de leurs fournisseurs. « Ils se financent sur la facture. « Mais si la solution est de fermer l’entreprise ou dele dos de ces derniers, qui ne veulent plus jouer le rôle de ne pas accepter une occasion ou une bonne commande, est-cebanquiers et vendent leurs comptes-clients», explique que cela en vaut la peine? Oui», soutient Cynthia Aboud,Christian Turenne. première vice-présidente de la Corporation financière Montcap.Un obstacle reste à surmonter : la mauvaise image. En effet, Le capital de risque ou la dette subordonnée sont d’autres typesl’affacturage est souvent associé, à tort, à des entreprises qui se de financement qui coûtent plus cher qu’une marge de créditbutent à des difficultés financières, selon Jean-Paul David, traditionnelle. Mais ils ont tous leur place dans le marché, seulsassocié chez Raymond Chabot Grant Thornton: «Dire que ou en combinaison, pour que l’entrepreneur puisse obtenir unl’affacturage est un produit de dernier recours est une perception forfait de financement qui réponde à ses besoins.fausse. Le financement traditionnel aura parfois du mal à suivre La pratique de l’affacturage, qui est monnaie courante enla croissance de l’entreprise, alors que dans le mode “affacturage”, Europe et en croissance aux États-Unis, est appelée àvous avez un financement instantané sur vos ventes. Il s’agit s’intensifier ici, parce que les Wal-Mart, Home Depot etdonc d’une solution intéressante. » RONA de ce monde exigent des délais de recouvrement deSelon Brahim Allali, professeur adjoint en management à HEC Montréal, l’affacturage présente aussi d’autres atouts pour les PME, et non des moindres. Par exemple, il permet à L’affacturage à l’enversune PME qui n’a pas beaucoup de personnel de se concentrer Parmi sa gamme de produits, NatExport offre un service sur ce qu’elle fait de mieux, c’est-à-dire la production et la d’affacturage inversé. On se situe ici de l’autre côté de la prospection pour mieux satisfaire la clientèle, plutôt que la chaîne d’approvisionnement, c’estàdire que l’institution course après les mauvais payeurs. «Et cela, croyez-moi, paie le montant de la facture que la PME doit à son four constitue un avantage inestimable », souligne-t-il. nisseur au moment de la livraison. Celleci jouit donc d’un délai de remboursement qui va de 60 à 90 jours, se 5 avantages de l’affacturage lon ses besoins. C’est la méthode de financement adoptée par leselon Brahim Allali, distributeur et concepteur de vêtements Chlorophylle,professeur adjoint en management à HEC Montréal une PME de près de 90 employés, « pour briser le goulot nL’affacturage vous permet de convertir vos ventes en capitaux d’étranglement que l’entreprise connaît chaque année », sans avoir à attendre l’échéance des paiements. comme le précise le directeur des opérations et copro nL’affacturage vous décharge des tracasseries administratives priétaire, Daniel Lemay. liées à la gestion des créances. En effet, comme la totalité de ses produits assemblés nL’affacturage vous dispense de l’évaluation du risque com en Asie doivent être payés avant réception pour que mercial de vos clients, une activité souvent coûteuse qui n’est l’entreprise puisse les dédouaner et qu’elle finance ses pas à la portée de toutes les PME. clients pendant une moyenne de 90 jours, il va sans dire nL’affactureur peut garantir le risque de nonpaiement de vos qu’elle connaissait de façon récurrente des périodes clients débiteurs, ce qui vous permet de pallier vos insuffisances difficiles sur le plan des liquidités. Grâce à l’affacturage et vos limites. inversé, Chlorophylle bénéficie d’un délai de 90 jours pour nPour une PME exportatrice, l’affacturage est un moyen de se transformer son inventaire en comptesclients. « Cela nous prémunir contre les risques de change. De plus, l’affacturage permet d’avoir accès à nos produits plus rapidement pour évite à la PME d’avoir à demander à un client situé à l’étranger les envoyer plus rapidement chez nos clients, et donc, de prouver sa solvabilité, ce qui peut être interprété comme un indirectement, on fait circuler l’argent plus vite ! » manque de confiance.
16 PME OCTOBRE 2008
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.