Lae peda et adLa science de la politique monétaire et la macroéconomie moderne Cours

De
Publié par

Lae peda et adLa science de la politique monétaire et la macroéconomie moderne Cours

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 372
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Travaux dirigés n° 1 La science de la politique monétaire et la macroéconomie moderne                                                   !   "  "   #     $  " %&'()  #      *     $ +,       #     $  -          #  Keynes a proposé une politique budgétaire expansionniste car celle-ci affecte directement la demande.      .  &/0      1   # Friedman et Schwartz (monétaristes) ont conclu qu’il fallait utiliser une politique monétaire. Une combinaison des deux politiques aurait été la meilleure solution.      2345            6       #
À moyen terme, la relation entre le chômage et l’inflation était expliquée par la courbe de Phillips, qui proposait un compromis entre les deux. Friedman et Phelps ont dit que cette relation n’était pas bonne et qu’il ne fallait pas s’y astreindre (pas de compromis possible).       7 La stagflation est une situation dans laquelle il y a une hausse du taux de chômage et une hausse de l’inflation.       $  (  &   8  7         (  7    "        $          7   (   "'     9      :      6   7          7 C’est le comportement imprévisible de la consommation.  
4
Macroéconomie globale 
    $  "           "  7 C’est Dornbusch qui a développé ce modèle. Un choc affecte le taux d’intérêt à court terme et, de part la relation entre le taux de change et les taux d’intérêt, le taux de change va réagir immédiatement et fortement. À long terme, les prix et les salaires sont s’ajuster, et donc le taux de change va tendre vers sa valeur d’équilibre (qui est égale au rapport des prix).   !   :      "     ;             7   < 5  <5        "    '  $  ;     =   ;       >         - Keynes a introduit quatre notions : – la préférence pour la liquidité ; – le multiplicateur (comment les chocs de demande peuvent être amplifiés et mener à des fluctuations plus importantes du produit) ; – la demande globale (les anticipations peuvent provoquer des variations) ; – l’importance des anticipations dans la consommation et l’investissement.    >     $   $ ?  ( " %&'() Hicks et Hansen @   Modigliani et Friedman  $ Tobin et Jorgensen      Tobin       Solow     Lucas, Barro et Sargent     Prescott   $     Romer et Lucas      @ $  5  $       $       +0
Quand la courbeIS plus pentue, les effets sur la production d’une variation donnée de la masse est monétaire sont plus faibles. Si l’offre de monnaie augmente, le taux d’intérêt baisse et la courbeLMse déplace vers la droite. Il y a une augmentation baisse de la production, mais celle-ci est plus faible dans le cas où la courbeISest plus pentue.  
Travaux dirigés n° 1   
5
i
IS
IS’
Y’  Y
LM 0
LM1  
Y
 
S’il y a peu de monnaie, son prix est élevé ; donc le taux d’intérêtiest haut. S’il y a beaucoup de monnaie, son prix est faible ; donc le taux d’intérêtiest bas.  
  &0   @     $            $    &  @   5  @  '    $    A$  +0
Lorsque les anticipations sont rationnelles, elles intègrent toutes les informations disponibles. Si la banque centrale sait que les anticipations sont rationnelles, alors elle a intérêt à annoncer sa politique monétaire, car les agents vont prévoir le niveau de production que veut la banque centrale et celle-ci va voir les effets de sa politique monétaire avant même de la pratiquer. Les agents vont anticiper un niveau de production en tenant compte des informations de la banque centrale ; donc celle-ci n’a aucun intérêt à ne pas annoncer sa politique si elle veut maintenir la même situation (le même niveau de production). La banque centrale ne doit pas tromper les agents, sinon les anticipations ne seront plus rationnelles et la politique ne marchera plus. La situation est ainsi depuis les années 1990 : il ne faut plus tromper les agents sinon tout le monde sera perdant.     $    5 #  $  &0  ?     @ $       !       ;B  7 5  0     *    $" $ ?       3B C @      ;B        #B
a) La production va augmenter par rapport à son niveau naturel car le taux d’intérêt va plus baisser par rapport aux anticipations des agents. C’est un effet de surprise positif. Les agents peuvent emprunter plus. b) Rien ne change car les anticipations sont égales aux faits. c) La production diminue.    
6
Macroéconomie globale 
  $  $  $  $  (  '   +0
Les travaux de Fisher et Taylor sur les négociations salariales et les décisions de prix expliquent comment la production peut s’ajuster lentement, même en présence d’anticipations rationnelles. Elle peut donc revenir vers son niveau naturel, mais cela prend du temps.            "       
L’information est parfaite. marchés sont en situation de concurrence pure et parfaite.Les Il y a complète flexibilité des prix et des salaires.      "    $  <5  '          *      +0
C’est l’état de la technologie (le progrès technique) qui peut faire que la production augmente ou diminue.    >      $ 8  Le salaire d’efficience : À quel moment le salaire correspond-il à la vraie valeur du travail ? Le salaire d’équilibre est-il un salaire efficient ?  marché/asymétries d’informations : Le marché du crédit est surtout étudié. OnLes imperfections du évite de présenter un projet comme risqué donc il y a un manque d’informations.    $0       $ *       La demande agrégée affecte la production à court terme. veau structurel à lon terme.  tipac edal te la ll,aiavk ocste nait auq ertétd rmindétear lée preem ,al Àolgnt ion est  product goi nudtcp or aLn nià soent revi technologie.    
Travaux dirigés n° 1 
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.