LE CINÉMA MUNICIPAL GEORGES MÉLIÈS - méliès 210, 270

Publié par

LE CINÉMA MUNICIPAL GEORGES MÉLIÈS - méliès 210, 270

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 67
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
edurammProgn°-101liméle58ehtonAsèd raeY rnove10201mbre4j0uare2naivLIMECEESRENTOMCCREMLAILEDRCAe Mick LeighCINEAMMNUCIPILALEérios2 stnemenéépndieslursesXU9AHAVEDCIOXILÉvTREUMON3100netrcElCeozuophsoueiqpanlohiarfciianeadcnseCorbeaudnes,Leins-teDSetvaceaSedelSainine-argotaméseuqihpcoenR,inscrentrreetalNfeatuesAmisdelateatacevattAl,cenphreFs,arébDcert-concinéenénamuicerdluiaopptésierivUn,boJedisnIdruoaux,AvaanssocilseErclesadsnnsraxuse,onstLerettaeKrussuBàAmagehomubleraDnnprePtruhvaAl,olMikinomnUderèimerp-tnèredeSnt-premilaivlluosot,ienésdceee,prnuetaoD,rérusilaeltevcerBéhtâeloterthirée,SoihsekaT,onatiKeréoiSintabétieiveedcahetnprésencedesréaltasisrueoS,eériraGGndgnuiaolppilihP,sraerFenphteSr,les-äurryhTeill,koMmini,DolardePinrev,reinartaTdestrer BRee.onnchpHcohhCrhsiotilliams,DavidWrrPeigunéRe,oneLellënaT,yoRTénarieenevo,GitreVuanaM-,eJtavilebiJe,-LanigiV,renarFAkcAlainGagnol,GauopeFilicloiteUBERETSDnponeon-BteotPeuhiöGnizneT,ellivFrédel,MorièreMtaus,aJseréciPPA'pIUSrahpéteanudGo,etrediLO'JBTEDU'ENANALYSE,VIDÉOÀLAkcnarFelibativLMFISLENTROFESOTaNKAEapngccmoupiésaparano
2 SOIRÉES SUR LES INDÉPENDANCES AFRICAINES VENDREDI 12 NOVEMBRE ET JEUDI 18 NOVEMBRE
LEMELIESREÇOIT STEPHENFREARS SAMEDI 20 NOVEMBRE PRICKUPYOUREARS LESLIAISONSDANGEREUSES PRÉSENTÉS PAR STEPHEN FREARS DANS LE CADRE DES RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LA SEINE-SAINT-DENIS.
DIMANCHE 5 DÉCEMBRE UNEVIEDECHAT DE JEAN-LOUP FELICIOLI ET ALAIN GAGNOL
> 2 AVANT-PREMIÈRES MERCREDI 1 ER DÉCEMBRE SOUSTOI,LAVILLE DE CHRISTOPH HOCHHÄUSLER EN SA PRÉSENCE
LECINÉMAMUNICIPALGEORGESMÉLIÈSQUELQUES ÉVENEMENTS...
> CINÉ-CONCERT VENDREDI 26 NOVEMBRE 4 COURTS MÉTRAGES
sièélMdureuct
Mercredi 10 novembre Rencontre avec Bertrand Tavernier pour son nouveau film LaPrincessedeMontpensier. Vendredi 12 novembre Soirée sur les indépendances africaines. Lundi 15 novembre Rencontre avec le réalisateur américain David Williams poursonlmLilian. Mercredi 17 novembre Les Ecrans philosophiques présententLeCorbeaudeClouzot par Thierry Vigier. Jeudi 18 novembre Soirée sur les indépendances africaines. Hommage en sa présence à Jean-Marie Téno. Samedi 20 novembre Dans le cadre des Rencontres de la Seine-Saint-Denis organisées par Cinémas 93, Le Méliès reçoit le cinéaste britannique Stephen Frears pour deux de ses films : PrickupyourearsetLesLiaisons dangereuses. Lundi 22 novembre Vénus noire débat sur + la violence faite aux femmes. Mercredi 24 novembre Dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire, laprojectiondInsidejobsera suivie d’un débat avec Attac 93, Les Amis de la terre et La Nef. Jeudi 25 novembre Soirée Stephen Frears avec deux films présentés par le spécialiste du cinéma anglais Philippe Pilard.
LES FILMS du 10 novembre au 2010 au 4 janvier 2011 Achille et la tortue p 30 Afrique, je te plumerai p 6 Alamar p 16 Another Year p 32 Au fond des bois p 29 Belle Epine p 32 Bienvenue Mr Chance p 29 Bonnie & Clyde p 23 Le Braqueur p 4 Buried p 14 Cabeza de Vaca p 32 Cameroun, autopsie d’une indépendance p 5 Ce n’est qu’un début p 11 Le Corbeau p 6 Crossdresser p 17 Le Dernier Voyage de Tanya p 2 Des filles en noir p 26 Destination Himalaya p 33 Fix me p 9 Harry Potter p 11 Home for Christmas p 27 Indépendances, année 0 p 5 Inside Job p 12 Kaboom p 17 La Flèche brisée p 26 Four Lions p 35 Les Emotifs anonymes p 34 Les Liaisons dangereuses p 10 Lilian p 6 Le Malentendu colonial p 6 Mardi, après Noël p 24 Max et les maximonstres p 13 Memory Lane p 14 Miracle en Alabama p 23 My Joy p 9 Mystères de Lisbonne p 22 Le Nom des gens p 28 Outrage p 30 Perdu ? Retrouvé ! p 17 Pieds nus sur les limaces p 22 Potiche p 3 Le Président p 33 Prick up your Ears p 10 La Princesse de Montpensier p 2 Le Quattro Volte p 35 Raiponce p 16 Les Rêves dansants : sur les pas de Pina Bausch p 3 Rubber p 4 Severn p 23 Sound of Noise p 34 La Souris du Père Noël p 35 Sous toi, la ville p 31 Tarzan, l’homme singe p 24 The American p 13 The Social Network p 8 Une nuit en enfer p 25 Une vie de chat p 27 Une vie toute neuve p 8 Vénus noire p 7 Le Voyage du Directeur des ressources humaines p 31 Les Yeux sans visage p 25 Yoyo p 7
Vendredi 26 novembre Ciné-concert et Université popu-laire du cinéma sur les meilleurs courts métrages de Buster Keaton. Mercredi 1 er décembre Les Ecrans sociaux présentent CrossdresserdeChantalPoupaud. Et le même soir, avant-première deSoustoi,laville,suivied’une rencontre avec le cinéaste allemand Christoph Hochhäusler. Samedi 4 décembre Double hommage à Arthur Penn par Dominik Moll, avec Miracle enAlabamaetBonnie&Clyde. Dimanche 5 décembre Dans le cadre du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, avant-première exceptionnelle du film Unevie dechat, suivie d’une rencontre avec les deux réalisateurs. Mercredi 8 décembre Projection de Severn, suivie d’une rencontre avec Attac 93 et La Nef. Mardi 14 décembre Soirée Grand Guignol, coorganisée par le théâtre Berthelot avec à20hLesYeuxsansvisage et22hUnenuitenenfer. Mercredi 15 décembre Les Ecrans philosophiques présententBienvenueMrChance d’Hal Hashby. Lundi 20 décembre Soirée Takeshi Kitano avec Achille etlatortue(inéditauMéliès)etOutrage. Mardi 28 décembre Soirée tibétaine avec le film DestinationHimalayasuivid’une animation avec un artiste tibétain, Tenzin Gönpo.
L E GRAND EMBOUTEILLAGE e 17 novembre 2010, ce sont pas moins de 22 films qui sortiront le même jour sur les écrans français. Si l'on considère que Le Méliès présente 10 à 12 films nouveaux par quinzaine, cela signifie que, concrètement, sur les 68 films annoncés pour ce mois de novembre, 22 seront diffusés à Montreuil et 46, soit les deux tiers, ne seront pas programmés du tout. On peut se dire que le travail de sélection du ou des programmateurs n'en est que plus important. Certes. On peut aussi faire observer que celui-ci est alourdi par ce nombre imposant (qui voit 22 films par semaine ?) et singulièrement compliqué par la pression qu'exercent les distributeurs, convaincus que leur film doit nécessairement être prioritaire "chez nous". Pour avoir vu, Serge ou moi, bon nombre des films refoulés, osons dire que pour la majeure partie d'entre eux, vous ne manquerez pas grand chose. Mais ce trop-plein de films en octobre et novembre nous fait cependant passer à côté d'œuvres fort estimables et, pour nous, sans doute différées à la rentrée prochaine comme Ma vie au ranch ou Nostalgie de la lumière. Nous ne pouvons alors nous empêcher de repenser à notre difficulté à programmer les mois de mai à août, faute d'œuvres art et essai intéressantes. Que n'ont-ils été plus nombreux, les distributeurs indépendants, à sortir dans ces mois étrangement "creux" des lms comme Tournée ou Un poison violent, ce premier film singulier de Katell Quillévéré qui a franchi, comme la Palme d'or, le cap des 100 000 entrées en France ? Jamais sans doute le calendrier des sorties n'aura été aussi absurde que cette année. L'extension du règne du numérique (devenu exclusif dans les circuits parisiens) accentuera sans doute le phénomène en incitant tout un chacun à sortir à peu de frais le film de son choix. Alors, nous serons d'autant plus heureux de disposer de 6 salles et non de 3, et de servir au mieux cette diversité, dans l'exigence que requiert la pléthore, en distinguant plus encore par leur durée d'exposition les films que nous aimons le plus. Stéphane Goudet
1
sé.Cedocumentariesetelruihtsstérsuènsceteno'najtsiamnad18an4àinesqutajsnomnoamsiaisma,sdecveecseloda1edstneiqiuaetnem-votégréunuraitinoceidémrtnenueetlenumuecasitnungnenismfnamin-cheàmilmsniLennA«.erioofHerinRateeldnoMeelligRer,neeLanaBsuhc.I»asebeladansedePiivalredétilatdreièanbrlécéeUenuq.eelmbleensiedimragiontFLIL2SEdansêvesesRMS3Lh1030-)oà-vemag(All201ne-ua01udevon61èsdirvosan01sadeiPanBuacsants:surlespaRterenifoHnamfehdneAninLlseeKotaclspecmeuxnafeosnerderrppeoutrsacveauslpnon,fohtkatn,quelquaBausch00,8PnibmernE2deciedrtmodé,navaastmsesionise201ielleVeoinfocinéSeltcLcehiuc,FeuriabpeDidraéG,drareuveDenrineatheceC)0va14h01-20-encra(FonOzsioçnarFedehciPtodteopseaérgelboesriuvavtesecetesmnidferessidésaontreaurapedenisunosmaeund'sieluapretRboirleudtsigeldirl.IPujoeuspopoeteoutsesimudhcirnieançaise.SuzannePjuloetslé'opovpreunedceingruobalrfeisioe10a0dunovu231e79merbnas,7dmaiste,réalleemtnitevlpsismimemêe-lllaretesirtni'Leneeugnsqui,jouantsuecuadeisuttaoirouuttonuisfatasibrueedortuaasnnnedaleàrouledéilsn),alliaMenileuqcacJveay,edGrerré'opuq.euaxedljeuxsocirandsenlsugsesillotecrttaisséee70euqitnamrcéiuqpesditirssmeoèvu,eeDenceacipmourgbleberoeoisnurrohelbivrusemêtt,enigbdioupuuextecuotravecentraindansuntenttmeerpr,erutcelelbuodenceniveconrlataueeptclsevaceéstdraacivitenemrehteniesilaCrOzonen.Ainsi,uorédnrpoetptêadtel'einusesrterevuolàenmarche.Elle,eq'uleeleremtontidionavtresdoilémaycseleruts.Tompliecoedsialeisruorvstemefaafnestncvesseser'aquopithc.euornueprendpmequ'ilerudsèrtevèrgne'ueditsualAnaenS.zusorerpetseparbert,RoerxulrodsealprésentationdePcitouaehseFavitdelniVe.seapAdu'enétdecdpèiéâtrethotice(PeiPedehiraBerrteetllie-PanJeueRoberquelorsqpeerdnertevtur..e.B«asacplàrualuaeoterFrapourdiecoméiuanoq,szOçnioilueccaunueçruelahceuqsulpLMSELSIFrino,nerplpdisiaàraenirdmlerehcmenimenettelamécanique.CauomtiaftE.ehcismemêonebsrlemeneidssnotstsoisparfenusconvevrdirenueiqoupegacuanummohàsesétinémaetcEarnonioel.s»enviarepchtiPordrepicnamé'sàteretramtteecealsstncevemalitseteteogaldisgeuqisumterelliuidulsacsaées,ssevAceelrucuocotemntrapoe.inrapeucitrèilnemeonsunerésonancreatnisestiauiteuqilpéreuqahcoù,regèléa-trulnetrimenoatvloédiecomdelasmenamiréin,neliéragioatinexl'erciatnlelnmécrits,uestrèscraseltsiracnel'actdencepparapresneêm-ellerfeen,meandéermeh"àuqiosnamriinterditdepussalrtêtL.epaaairf"pteicottoumme,afedelàcantndnotnesseasclsdeettnoitarébiledteétextepertdeprredeuluoraplrmemêanmDe.alqopéseuerèi'l,
père, le Marquis de Mézières, guidé par le souci d'élévation de sa famille, la pousse à épouser le Prince de Montpensier qu'elle ne connaît pas. Ce dernier est appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants. Le pays étant à feu et à sang, afin de protéger sa jeune épouse, le prince l'envoie en compagnie du Comte de Chabannes, dans l'un de ses châteaux les plus reculés, Champigny. Il charge le comte, son ancien précepteur et ami, de parfaire l'éducation de la jeune princesse afin qu'elle puisse un jour paraître à la cour. « Cinéaste érudit et passionné, Bertrand Tavernier démontre ici une jubilation palpable à faire de ce film en costumes une épopée lyrique où classicisme et modernisme, intimisme et spectaculaire cohabitent sans se heurter. A travers, une courte nouvelle de Madame de Lafayette écrite au XVII e siècle mais dont l'action se situe un siècle plus tôt, Tavernier explore avec acuité les Le Dernier La Princesse cfaommiplloerst,emseonutsmidseapluuxsiecuordsejseund'eusndeeébpoonqnuese d V e o Al y e a ks g i F e e do d rc e h e T nk a o n ya de Montpensier rbsééocvuièttredéepeibtqrutaesrreitlbeclehcemivneaénutacsvthieeorlaecnoltmoe.gmiPqeouiulersmepenodrtotietfraciàet e, de Bertrand Tavernier confiance à une génération d'actrices et (France-2010-2h20)d'acteursfraisetvaillants.Letriofonrmépar a ( E R v n e u s c c s i o Y e m u -l p ia 2 é 0 t Y i 1 u t 0 i g o , -n I 1 g h o o 1 f r 5 S -c e i r V e g O l e l ) y e, e v Veni 2010 avec Mélanie Thiery, Lambert Wilson lMeétlraènsieprTohmieertrtye,uGrrRéagpoihraeëlLePperrisnocnen-aRzifgauitetdeest se En compétition officielle, Cannes merveilles. » du 10 au 16 novembre 2010 ThomasBaurez,LePoint du 10 au 16 novembre A s o l r a t i m e o r n t a d t e i o s n on a l é e pouse Tanya, Miron aspire à sortie nationale RENCONTRE ruenspedcetranniterlevriotyuaelgedesavMeécrias,aunbeieann-caiiemnnéee1562,laFranceestsouslerègnedeCharlesIX, A+VSEÉCABNECRETDRÉADNIDCATCAEVERNIER tribu russe dont les traditions durent. les guerres de religion font rage... Marie de AccompagnédesonmeilleuramipeArist,ilsMézières,unedesplusricheshéritièresdu MERCREDI 10 NOVEMBRE sillonnent la Russie. Comme le veut la royaume, aime le jeune Duc de Guise, celui que coutume, Miron partage avec son i les l'Histoire prénommera plus tard "le Balafré". 20H souvenirslesplusintimesdesaviecoanjmugale.Ellepenseêtreaiméedeluienretour.Son Mais au bord du lac sacré sur les berges duquel ils font leurs adieux à Tanya, Miron se rend compte qu'il n'était pas le seul à l’aimer. « Eblouissante découverte. Film-poème en forme de road-movie. Film poème, narrée en voix off par l’un des deux protagonistes, traversée de retours en arrière d’une sensualité fulgurante, cette intrigue pour le moins ténue tisse un parallèle entre la nudité terrienne de ce corps de femme promis au néant et la disparition d’une culture. Le dépouillement de la narration, le lyrisme des paysages, la célébration élégiaque de la finitude des choses et des êtres ouvrent au spectateur un espace qui lui représente ce qu’il a lui-même perdu de plus cher. On ne sait trop, alors, si c’est la beauté ou la tristesse qui nous fait pleurer. » JacquesMandelbaum,LeMonde
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.