Le Luxe Ecologique

De
Publié par

Le Luxe Ecologique

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 277
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
 Le Luxe Ecolo Effet de mode ou véritable nature du Luxe Cette préface, introduction d’un ouvrage fictif à l’heure actuelle, s’attache à rassembler les diverses grandes pensées liées à la notion derespect du Développement Durable et à la conception même du Luxe. Elle ne se positionne pas en tant qu’argumentaire détaillé mais comme une réflexion ouverte sur le sujet… D élicat U nique R are A bondance B ien être L ongévité E ternité
Les échos Logiques… La notion d’écologie est partout de nos jours… mais tellement jeune et fragile. Les consommateurs, acheteurs professionnels de tous les secteurs sont de plus en plus sensibilisés aux contraintes du développement durable mais ces contraintes s’accordent t elles avec les vraies facettes du Luxe? Nous parlions déjà il y a quelques années de produits bios issus d’une agriculture propre qui déjà à l’époque étaient réservés à une population aisée. Désormais tout doit être adapté à une image politiquement correcte vis-à-vis de la planète. De ce que nous mangeons aux cosmétiques, du contenu au contenant en passant même par les supports du contenant, nous sommes désormais dans une logique écologique transversale. Plus qu’un simple respect des normes, le développement durable permet encore aujourd’hui une véritable différenciation jusqu’à ce que le phénomène devienne ordinaire et soit totalement intégré dans l’esprit des consommateurs non plus comme un avantage, un engagement, mais comme une économie logique. Le respect de la planète passe avant tout par une approche éco conçue des produits réalisés et ce tout au long du cycle de vie de ces mêmes produits. Dans ce sens, de nouvelles méthodes de conception et de développement, d’approche fonctionnelle des produits et de recyclabilité devront être intégrées aux 4 fondements du marketing : Produit, Distribution, Promotion, Prix. Ces nouvelles méthodes et approches vont-elles alors de paire avec l’aspect créatif et spontané d’une grande marque de Luxe ? La marque de Luxe a ses racines, son histoire, son instinct de création sans forcément répondre à des procédés strictes de développement. Le Développement Durable de son côté construit peu à peu ses règles, ses standards et ses normes (Comme les éco labels, les nombreuses certifications de bonne gestion des forêts type FSC de Green Peace ou encore PEFC, l’ISO
14001 qui s’attachait plus au fonctionnement interne des entreprises et qui désormais s’intéresse de plus en plus aux produits). Le Luxe & l’Ecologie comme valeurs intemporelles… La mode, les tendances changent mais les besoins liés au respect de la planète et surtout sa reconstruction sont des besoins à long termes. Nous assistons chaque jour à la création de nouveaux concepts écologiques, nouvellesmodes vestimentaires, nouveaux bio matériaux issus de l’agriculture durable à l’inverse des matières fossiles. A l’heure d’aujourd’hui, le concept Eco Chic est à la mode mais celui-ci ne serait il pas qu’une tendance comme les autres ? Le Luxe et le Développement Durable sont proches du concept de la durabilité parce qu’une grande marque doit perdurer pour marquer son histoire, parce que les matières premières et ressources élémentaires doivent être préservées pour assurer notre survie. L’image du Luxe comme abondance… La complexité reste dans la perception de ce qui est luxueux pour le consommateur :un objet lourd et massif, un paquet d’emballage somptueux, des ornements fastueuxétaient dans le passé signe de force et rareté. Et c’est encore le cas aujourd’hui. Désormais l’éco conception privilégie l’optimisation des matières utilisées, la réduction des emballages, la simplicité et les mono matériaux dans la conception des produits. Un packaging minimaliste, la décoration pure et immaculée de certains bâtiments, la sobriété peuvent définir
également le Luxe et il reste à imaginer que le Luxe adapté au respect de la planète restera sur la lignée de l’anti gaspillage, de la réduction des déchets et fabrication, consommation quasi parfaite de ses ressources premières. Mais la perception du Luxe peut également s’approcher de la notion d’abondance.Sachant que les ressources naturelles pourraient d’ici quelques années disparaître, les éléments du Luxe évolueront peut être de manière considérable d’ici quelques années. Peut être qu’un simple verre d’eau détiendra un potentiel luxueux par excellence. Dans tous les cas, même si nous ne pouvons poser des hypothèses strictes, il reste certain que le Luxe a un rôle à jouer dans la prise de conscience de la disparition de nos ressources. Il existe d’ailleurs de plus en plus d’évènements et actions dans ce sens comme le salon «First Sustainable Luxury faire » par exemple tenu cette année à Paris. Le Développement Durable comme mission du Luxe ? Quelque soit la vraie définition du Luxe et les différentes définitions que nous pouvons en faire, si l’intemporalité est le maître mot de la notion de Luxe il est d’une grande évidence que développement durable et Luxe ne doivent faire qu’un. C’est pourquoi le Luxe a pour mission d’être le prescripteur de la notion de préservation des valeurs, des matières premières et du respect de la planète. C’est aussi parce que le Luxe est souvent visionnaire et annonceur des tendances futures qu’il se doit d’être la figure de proue de ce mouvement. La question est de savoir comment les décideurs et les marques des grandes maisons du Luxe vont interpréter et faire vivre cette philosophie dans leurs marques. Il faut penser en profondeur ces contraintes et l’unique effet d’annonce ou un marketing trop en surface risquerait au contraire de décrédibiliser le concept écologique. La difficulté est qu’à l’heure d’aujourd’hui les critères
qui font qu’un produit est plus écologique qu’un autre sont difficiles à formaliser. Les méthodes de travail et l’expérience que nous avons en ce domaine sont récentes, les véritables impacts mesurables à court termes. Malgré tout, la prise de conscience à commencé même s’il faudra encore quelques années pour déceler les premiers résultats de tous ces efforts. Sans conclusion hâtive... La notion première du Luxe s’accorde généralement avec la notion de rareté, de durabilité, de création unique et non de masse. Il est donc légitime d’imaginer le Luxe en totale harmonie avec le développement durable. Le seul effet dommageable reste le fait de valoriser ce qui semble rare à l’heure d’aujourd’hui et non pas ce que nous risquons de perdre d’ici quelques décennies... Dans ce sens, le secteur du Luxe a un rôle déterminant dans la représentation de l’écologie mais avec un modèle élitiste en termes de parts de marchés globales, avec des cibles peut représentatives de la population mondiale, l’impact immédiat restera faible. Cependant nous savons que le Luxe en ciblant un type de profil doit en amont dans sa stratégie de communication séduire toutes les populations pour amener l’envie, le désir. Malgré son faible impact quantitatif en termes de consommation (partie de son modèle économique), il se doit de rayonner et influencer toutes les mentalités. Amandine Campos
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.