Le radeau du Pacifique fait son grand retour

Publié par

Le radeau du Pacifique fait son grand retour

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
IV
SCIENCES&THIQUE  
MARDI18AVRIL2006
Chronique Legrandmystère gnétiqueslégers»espourlheuredm.etuEeséruiqsnaspéresnoec,nud,xuavartsee  complexitédécourageantepourleprofane,nestpasriensurleplanscientifique.Mais  ontpermisauxRussesdeparfaireleurthéo-ilamèneaussiàsinterrogersurleslimites  des«monopôlesmagnétiques» riesurlaccidentdeTchernobyl.Lochakestdelesprithumain,perpétuellementtenté,  depuisdevenuleuramiettravailleaveceuxpourtant,dallerplusloinetmêmeau-delà.  FabriceNicolino quévoquenttouslestémoinsdirects?Se-surlaquestion.GeorgesLochak,grandphysicien,esttout  lonlestroishommes,ilnesestnullementQueseserait-ildoncpasséle26avril1986?saufantinucléaire.Etlathéorie«mti-agné Journaliste agidunfeu,maisdunrayonnementduneCequisuitnestévidemmentpasunrésumé,»euqelemtnlees,nol,iulenndconeamuln st-onbiensûrdecequelonsait?Est-onnatureinconnue.maisunesimpleévocation:uncourt-circuitrecoursàlatome.Ilpense,sansdouteavec  E sisûrquilyaiteuungrandincendieau-Parailleurs,commentexpliquerqueleréac-dansuntransformateurélectriquedelasalledexcellentesraisons,quemêmesicette  dessusdeTchernobylle26avril1986,voiciteursestemballéalorsmêmequilétaitthéorieestjuste,onpeutaisémententourer  vingtans(1)?Pourlaplupartdeceuxquiontsurlepointdeséteindre?Etquedirededesinstallationsnucléairesdunchampma-Pourquoilespeintures  suiviledossier,cestcertain.Maisencecas,cetteautreétrangetéinsondablecon-gnétiquequilesprotégeraittotalement. pourquoilespeinturesintérieuresdelacen-cernantlatransmutation?OnaeneffetNempêche.Un,cenestlecasnullepart  tralesont-ellesrestéesintactes?Pourquoiretrouvédanslesdébrisenviron10tonnesniétersirueldecearantlepdeeroumleenomDt.x,eueurapnnnosmo  destracesdecraiedatantdelaconstructiondaluminium,alorsquecemétalnapasnestcapabledenousdire,pardéfinition,ce  ysont-ellesencorevisibles?TelleestlunecTenrehlybonost-ellesdrocnesnertuA.eounueqronoigsditment  étéutilisé,entantquetel,pourlacons-desénigmesàvraidiresensationnellesdetruction.Maisaussideluraniumenrichiàsachantquenousnesavonspastout,  restéesintactes? lacatastropheukrainienne(2).desdosesétonnantes,jusquà27%,alorsmêmeaveclesmeilleursingénieursdumon-Quisyintéresse?Dabord,uneéquiperussequilnelestaudépartquede2%.Bref,de,mêmeavecunetechnologiedepointe  delinstitutKourtchatov.Troischercheursontdesforcesphysiquesinconnuesseraientdesmachinesentraînelaformationduneetdesmesuresdecontrôlepermanent,le  élaboréunehypothèseradicalementneuveintervenuesàTchernobyl.fortequantitédemesôloponm«»seuqiténganucélia.eretsi-librensoaiabnn?le surlacausedeTchernobyl.Seloneux,lesOnpourraitpresqueenresterlà,maisnosLesquels,partantentoussens,sontcomme  peinturesutiliséesàlintérieurduréacteurtroisscientifiquesrussesontrencontré,attirésversleréacteurparlesystèmede(1) CaLxiorrauposessiendopmelrocrtusorp  brûlentàenviron300degrés.Lefaitquellescheminfaisant,unspécialistefrançaisdelarefroidissement.Etlerelancentalors.reodsseilarosttacaTdeephybonrehclsnadl soienttoujoursenplacesignifiequilnyamécaniquequantique,GeorgesLochak.CeÉtonnantscénario,nest-cepas?PrécisonscSeicniquedues&Éth.a52lirv paseu,àlintérieurdelacentrale,defortprésidentdelaFondationLouis-de-Broglietoutdemêmequaucundesesauteursneleérusnetecllnxemé)2(nOuvrouerutpeetr dégagementdechaleur.Ni,bienentendu,aentreautresdécouvertdesparticulesprésentecommenécessairementvrai.IlalesnadtionquesladecneliSseLylobrnheTcedes d’incendie. Mais alors, cette grande lueur magnétiques appelées ôlesma-m«ponorgeutsoisnqsedàerdnopéredgetaanavdanertuA.d.tnem82p.(É),41à  
EXPÉDITIONrtcasesurlesncerontssealexismmohvra,ilinF delapérilleusetraverséedelocéanparle«Kon-Tiki»,en1947 LeradeauduPacifique faitsongrandretour OSLOtiafraptseauderanuursf-lisedeVlopyatgeetrirdhui,Aujou Denotrecorrespondantenrauo8p,salO2,vrdyel,ahhoTHereegrnceportbonràmene espèremarchersurlespasdesondopération,estimeOlavHeyer-ixhommesetunperroquetintrépideparent.OlavHeyerdahldahl,carfunéricstcomme«ce vontbientôtrisquerleuretsescinqcompagnonssonten,selfttlopastutn:ondeleauproche  notSséaptitislvno2eC.sp,lirva8bemtreTangaroa,iduelerpsèdastnemevèlérpaensounnduaqvons  viepourrevivreunedescemomentauPérouentraindeimtxuenoiovnssotesleispoonsu plusgrandesaventuresdeconstruireleurpropreradeau,pouvons facilement prendre des sembarquersurunminusculepolynésiendesocéans.Composébesoin». radeauquilsauronteux-mêmesde11bûchesdeboisdebalsaat-Parmilesnombreuxdéfisde  construitetespèrenttraversertachéesensembleavecdescordes,lexpédition,quicoûtera750000,  9000kmdelocéanPacifique,duleradeaude8mètresdelongestilyaleproblèmeducontrôledura-PérouàTahiti.Enroute,ilsferontconçusurlesmêmesplansquedeau.eL«Kon-Tiki iavadtorénsme face à de gigantesques vagues, à ceux du Kon-Tiki,.Le28avrilobprmelègitaoinsednva,raconte destempêtesetaudangerper-exactement59ansaprèsledépartOlavHeyerdahl.Nous avons amé -manentdetomberdansdeseauxdeThorHeyerdahldelacôtesud-treseêpuislleuqeuorelpviolaéorli infestéesderequins.américaine,OlavHeyerdahletsesndesenneterociolclinéeinMa.ois LesamoureuxdesvoyagescompagnonstroisNorvégiens,rnubtaaeuosilnaviguersuSi.de dexplorationsaventquecetteunSuédoisetunPéruvienvontonner,ebmotsuomalàelndenu expéditionadéjàétéréalisée.Enessayerdentreprendrelemêmetusonraslaet.eeaCrreedulautppe 1947, le scientifique norvégien périple.sreuxangeutdurtodnauq,tiunal  ThorHeyerdahlsembarquasurreosnneSialpdet.ordgepauiéqlunradeaude15mètresdelongdenuitgardeedic,tnuacanon Lebut quilbaptisaKon-TikivlIaluoti.irenfaluipour.»rauriernpoeeL  prouverqueleshommesdelaseulespoirpourlemalheureux  delexpédition  préhistoire auraient pu migrer est d’attraper la longue corde de l’Amérique du Sud vers la attachée à l’arrière. Durant la Tangaroaest  Polynésie.Aprèsavoirvécudenuitetlestempêtes,lesmarins  dévaluerleniveau  nombreusesannéesdanslessattacherontàleurembarcation.  îlesduPacifique,ilavaitobservéEncasdetrèssérieuxpépin,les  depollution despointscommunsentrelessecourstarderontàvenir.Maisle  civilisationssud-américainesetplusgrosproblème,pourlessix  polynésiennes.Maisàlépoque,quficiPaud.eohfnnieocrusés,semmesêtrrad leconsensusétaitquelesPoly-uneminusculeplate-formedebois,  nésiensétaientoriginairesdAsie,LebutdelexpéditionTangaroabourréedéquipementetdeprovi-carpersonnenepensaitquuneestdévaluerleniveaudepollutionsions,pendantplusdetroismois.  telletraverséeétaitpossible.duPacifique.En1947,ThorHeyer-siesneondlsxpe«seDforpoisndéti  ThorHeyerdahletsescinqcom-dahlavaitétéchoquédedécouvrireegayovtstqutditreenosnonuo pagnonsréussirentàsurvivreauàquelpointlocéanleplusvastedusplslecifiifednueonpuisssquelvoyage,longdecentunjours.Ilsdelaplanèteétaitsale:flaqueslosiséerssonrcausnoerdner,nertpe arrivèrentouplusexactement,deituqsese,lpsacoagulépétroleadneptnpsecelsvajourentdeclus  échouèrentsurunrécifprocheetautresdéchetsriovuopnssa,esnnsoerpmsênsoellamsuoN« desîlesTouamotou.Laventurefutduaelrinuaoofgtsttmeneélèvspredefair-imeruotas,psnvooupirtiarr  racontéedansunlivre,quidevintuadlvngaee!t»eyogasentpréosrernstatluséà  unbest-seller,ainsiquedansunsnueisgorPuadeemmraontiNasDseconditionsdevie«alàtfoL filmdocumentaire,«oscarisé».pour l’environnementrériedpim-au,exqilptiauotSle,»ryequisr Des décennies plus tard, des Olav Heyerdahl avant de quitter lieu de nulle part… Pourquoi recherchesgénétiquesontprouvésaNorvègenatalepourlAmériqueentreprendreuntelvoyage?«Cela  queThorHeyerdahlavaittort:leslatine.genssequelesnuevaneavêrteeblyaronciretusnoluovsuoN, ancêtresdesPolynésiensétaientocpmetderdnnetedllponiuauve-uhl.erdayeHvalOtiruosgranMond bienoriginairesdAsie.Maiseseacrdpionoriotpuvlul,revhacaênpemgedeetsoprisetteCopeit.no mêmesilexplorateurscandinavexeerlnes,-bleeqmupirjol-acereep-us.ssieosniseolpauqeensesinRd  sesttrompé,ilaréussiàprouverd,ieciafuitrees.ee»oxeulairtrhucosteelgvnaydogtan quelaventureétaitpossible.ntonexuels.»lpsudogrnasesÉHGWLADYSFOUC
Unpéril  éolienbien  imaginaire C L’Académie nationalede  médecinenaurait-ellepassentile  sensduvent?Fin  marseneffet,elle  publiaitunrapport  surlimpactdes  éoliennessurla  santédelhomme  danslequelelle  soupçonnait,sans  toutefoispouvoir lesdémontrer, lessociftsneffe decesgrandsbras  chargésdutiliser  gratuitement lesouffledÉole. Lesréponsesne  sesontpasfait  attendre.Les  nuisancessonores  deséoliennes  modernessont  trèsrelatives:  aupieddune  éolienne,leniveau  sonoresélèveà  55décibels,et  à500mètres,  ilnatteintque  35décibels, soitlebruit duneconversation  àvoixbasse,  expliqueAndré  Antolini,président  duSyndicat  desénergies  renouvelables. Quantàlintérêt  duneenquête  épidémiologiquesur  lesconséquences  sanitairesdubruit  éolien,lAgencede  lenvironnementet  delamaîtrisede  lénergie(Ademe)  renvoieàlexemple  duDanemark, delAllemagneoude  lEspagne,oùléolien  estfortement  implanté nssa« quecelanesemble  poserdeproblèmes  sérieuxsurlasanté  humaine».
ENBREF Énergiesrenouvelables:lesaides financièresdescollectivités C La région Lorraine propose une aide finan-cièrede800à900auxparticuliersdésireux  deséquiperdunchauffe-eausolaire.Laide  peutatteindre1200enrégionCentre.Toutes  lesrégions,maisaussilesconseilsgénérauxet  denombreusescommunesontainsicréédes  aidesfinancièresaccessiblesauxparticuliers  dansledomainedesénergiesrenouvelables  (solairethermiqueetphotovoltaïque,chauffage  aubois).Toutescesaides,quisecumulentavec  lecréditdimpôt,ontétérecenséesparleComité  deliaisondesénergiesrenouvelables(Cler),qui  regroupeplusde150professionnelsdeséner-giesrenouvelablesetdelamaîtrisedelénergie  répartissurleterritoirenational. Site:www.cler.org/aides
Untraitementpour lamaladiedeHuntington CsuruneliniqueessiacnUainecentpatidenest atteintsdelamaladiedeHuntington,unemala-dieneurodégénérative,devraitdébuterfin2006  enFranceavecunemoléculeneuroprotectrice,  lacystéamine,utiliséepouruneautremaladie,  grâceàdestravauxdechercheursdelInstitut  CurieetduCNRS.Incurable,cetteaffectiontou-cheunepersonnesur10000etsemanifesteen-tre35et50anspardesmouvementsanormaux  involontairesetsaccadés,etévolueprogressive-mentversladémenceetlamort.
IlétaitunefoisunlacTchad  gigantesque C Grâcgasestaeuaxmieslhecliels,teedehcrsru lInstitutderecherchepourledéveloppement  (IRD)ontpudémontrerquelactuellacTchadétait  unegouttedeau(1%)dansunméga-lacquiexis-taitilyaplusde6000ans.Véritable«mer»deau  douceauseinducontinentafricain,cedernier  2 couvraitunesurfacesupérieureà340000km, soitunpeumoinsquelactuellemerCaspienne.  Avecses160mdeprofondeurpourunvolumede  3 13500km,cétaitlequatrièmeréservoirlacustre  mondial,aprèslamerCaspienneetleslacsBaï-kaletTanganyika.Lelacaconnuplusieursséries  dépisodesdusàdeschangementsclimatiques,  notammententre8500et6300avantnotre  ère. tnlnsDa«eoctnxeetatceulderéchauffeme climatiqueglobal,lanalysedunteloutilhydro-logiqueestimportantepourcomprendreles  mécanismesenjeuetdécouvrirlesrétroactions  susceptiblesdesedévelopper»,tneselmoctnem scientifiques.
Prochaindossier Lesvingtans deTchernobyl
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.