Les méthodes d'évaluation des entreprises - IEP PARIS Année 2000-2001

De
Publié par

Les méthodes d'évaluation des entreprises - IEP PARIS Année 2000-2001

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 114
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins
Les méthodes d’évaluation des entreprises
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
1
Evaluation des entreprises : introduction
Objectif : valoriser les capitaux propres
Plusieurs philosophies : –Démarche fondamentale : actualisation –Approche pragmatique / analogique : comparaison
Plusieurs méthodes (structure du bilan) : –Méthodes directes : valorisation capitaux propres –Méthodes indirectes : valorisation actif économique – valeur endettement net
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
2
Evaluation des entreprises : introduction
Capitaux propres
Dettes MLT
ctif économique
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
3
Evaluation des entreprises : introduction
approche INDIRECTEa rocheDIRECTE valorisation de l'actif valorisation économique capitaux propres valorisation des capitaux propres
Démarche Val capitaux fondamentale : Val AE = somme des flux de propres = Actualisation des flux de dividende actualisation trésorerie actualisés au CMP Val AE - valeur au taux de rentabilité exigé par Méthode du capital de l'endettement l'actionnaire DCFnet
PER = cours de bourse Démarche Multiple = Valeurcap  o  u    e  n  c roérse ultat net / action analogique : (cap boursière + dettes MLT) com ra paison       RE après impôtvpraloepurre sA E=  - valo P  E   R    =   rcéaspuilttaaut xn eptropres Méthode des multiplesValeur AE = multiple x RE endettement Val capitaux propres = PER x RN
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
4
La méthode actuarielle (1/5)
Appelée aussiMéthode du DCF(Discounted Cash Flow)
Un actif n’a de valeur que par les flux qu’il peut générer La valeur del’actif économique, c’est la somme actualisée des flux futurs après impôt qu’il va générer (sur un horizon explicite) et de la valeur actualisée de la valeur finale (à la fin de l’horizon explicite). Cette méthode reflète le potentiel de croissance d’une entreprise, donc sonfutur
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
5
La méthode actuarielle (2/5)
Calcul de l’échéancier de flux (idem investissements) –Le free cash flow : CAF – variation BFR – variation Investissements (Attention aux activités saisonnières : il faut prendre un BFR normatif) –La valeur terminale –Jusqu’à quand ? Problème de l’infini
Choix du taux d’actualisation –CMPC (coût moyen pondéré du capital) ou WACC (Weighted Average Cost of Capital) = taux de rentabilité minimum exigé par les pourvoyeurs de fonds (actionnaires et créanciers) –Différentes méthodes de calcul
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
6
La méthode actuarielle (3/5)
Le WACC Calcul du coût des CP du marché ou du secteur C’est un taux : Taux sans risque (OAT par exemple) + Risque du marché et du secteur (le « bêta ») Calcul du coût de la Dette Taux d’intérêt moyen des emprunts de la société après impôt Calcul de la pondération CP vs Dette du marché ou du secteur Par exemple : 35 % CP et 65 % Dette >>> Calcul du WACC (Coût CP x 35%) + (coût de la Dette x 65%)
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
7
 
La méthode actuarielle (4/5)
Détermination de l’endettement bancaire et financier net
= somme de toutes les dettes bancaires (CT et LT)
moins la trésorerie (Réalisable & disponible)
…. actualisées (valeur actuelle des flux futurs à payer)
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
8
La méthode actuarielle (5/5)
: c’est la méthode la plus fiable d’un point deAvantage vue économique et financier. Elle est chiffrée, et elle permet donc de ne pas « s’emballer ». Inconvénient : –C’est la plus compliquée d’application –donne l’impression d’être juste parce qu’elle est précise,Elle alors qu’elle est fondée sur des flux futurs très aléatoires (beaucoup d’hypothèses, y compris la valeur terminale, qui peut être très prépondérante) et un taux d’actualisation également très aléatoire…
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
9
La méthode comparative (1/5)
Principe: une entreprise est évaluée globalement, non pas par la valeur de ses actifs et de ses dettes (patrimoine) mais par sarentabilitéou saprofitabilité. valeur sera donc un multiple de son profitLa Elle va êtrecomparée à un panier d’entreprises comparables(d’où l’appellation « méthode comparative »)  Ce multiple dépend de la croissance attendue, du risque et du taux d’intérêt exigé
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
10
La méthode comparative (2/5)
(donc avant
Deux grandes familles de multiples : Lesmultiples liés à l’actif économique  frais financiers): –pertinent est le résultat d’exploitation après impôtle plus –est l’EBIT (avant impôt) et l’le plus utilisé en pratique EBITDA (EBE, avant impôt également) Lesmultiples liés aux capitaux propres(donc après frais financiers): –le bénéfice net –la CAF
Sciences Po - Outils de Gestion - N.Zech
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.