Les spectacles sous le Second Empire

De
Publié par

Les spectacles sous le Second Empire

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 122
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Communiqué 12/11/2010 Les spectacles sous le Second Empire
Les éditions Armand Colinublient sousla direction deJean-Claude YON enseinant-chercheurau Centre d’histoire culturelle des sociétés contem oraines,Les s ectacles sous le Second Emire. La vie culturelle sous le Second Empire n’a jusqu’à présent guère étéétudiée, ou alors de façon superficielle. C’est pourtant sous Napoléon III que se mettent en place les prémices d’une culture de masse. Ce phénomène est particulièrement sensible pour ce qui constitue alors le principal loisir des Français, les spectacles.Par le décret du 6 janvier 1864, l’Empire instaure la « liberté des théâtres », mettant fin à tout contrôle administratif, hormis la censure. C’est certainement la décision e politique la plus importante de tout le XIXsiècle en matière théâtrale. Réunissant une trentaine de chercheurs (historiens, littéraires, musicologues, spécialistes d’histoire de l’art, etc.), cet ouvrage, richement illustré, dresse un vaste panorama du monde des spectacles sous le règne de Napoléon III, de l’opérette aux cafés-concerts et des marionnettes à la construction de nouvelles salles (dont la plus importante est bien sûr le « nouvel Opéra » conçu par Charles Garnier). Tous les aspects de la vie des spectacles sont envisagés au fil de chapitres où l’on croise entre autres Offenbach, Labiche, Haussmann, Alexandre Dumas ou Émile Zola. Jean-Claude Yonest maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.Spécialiste d’histoire des spectacles du XIXe siècle, il est directeur adjoint du Centre d’Histoire Culturelle desContemporaines. Il a notamment publié une biographie Sociétés d'Offenbach (Gallimard, 2000),Le Second Empire. Politique, société, culture(Armand Colin, 2004), ouvrage primé par la Fondation Napoléon, et uneHistoire culturelle de la France au XIXe siècle (Armand Colin, 2010).Contact presse : Elodie Royez, 01 44 39 42 27,sdepresse@armand-colin.fr
Jean-Claude YONdir. ,ireLes sectacles sous le Second EmParisArmand Colin2010ISBN : 978-2-200-35494-7 512 pages23,50€.Table des matières Préface de Nicolas JoelRemerciementsIntroduction générale. À la découverte d’une époque importante dans l’histoire desspectaclesPREMIERE PARTIEL’EMPIRE ET LES THEATRESChapitre 1Les Souverains au théâtre et le spectacle dans les palais impériaux sous le Second EmpireLe spectacle del’Empereur au spectacleL'empereur Napoléon III et la société du spectacle Représenter le pouvoir et s’attacher des hommes par le spectacleChapitre 2Camille Doucet et l’administration des théâtres : un instrument de politique culturelle ?Le SecondEmpire : une rupture dans l’histoirede l’administration théâtraleUne rupture à nuancer Une administration au service d’une politique théâtrale ?Chapitre 3La censure dramatique : de l’ordre impérial à l’indifférenceL’ordre impérialL’organisationLa sévérité des premières années La censure de l’OdéonChapitre 4Le décret du 6 janvier 1864 : la liberté des théâtres ou l’affirmation d’une politique culturelle municipaleLa fin du privilège théâtral, le décret de 1864 Une « décentralisation administrative »de l’activité théâtrale des départementsChapitre 5Le renouvellement des salles de théâtre à Paris après le décret de 1864Les conséquences des travaux haussmanniens sur les théâtres parisiens : état des lieux Une augmentation artificielle du nombre des théâtres à Paris Les créationsex-nihilo: les théâtres fondés après le décret de 1864 Chapitre 6Le théâtre dans les travaux d’Haussmann : histoire d’une reconstruction d’un dessein culturelDétruire le boulevard du Temple : une opération de police sanitaire ? Les reconstructions : un pragmatisme politique ou une volonté urbanistique ? Chapitre 7Davioud et l’architecture des théâtres parisiensDes instruments de l’urbanisme haussmannienet de la prospérité de l’EmpireUn modèled’innovation technique, une solutionaux besoins d’une société moderneL’Orphéon ou l’essai de monumentalisationd’un nouveau type de théâtre (1864-1867) DEUXIEME PARTIETHEATRES OFFICIELS ET GENRES TRADITIONNELSChapitre 8La Comédie-Française et ses administrateurs (1849-1871)La création de la fonction d’administrateurLes limites du pouvoir des administrateurs Les trois administrations Chapitre 9L’Odéon sous le Second Empire« Une série de directions heureuses » Une programmation sous contrainte Les auteurs de l’Odéon sous le Second Empire :quelques noms, quelques tendances Chapitre 10François Ponsard et l’« école du Bon Sens »Chapitre 11Une triade et un vétéran : Augier-Dumas fils-Sardou et Scribe sous le Second EmpireEugène Scribe : un vétéran, entre honneurs et railleries Émile Augier, nouveau roi du théâtre contemporain Alexandre Dumas fils, l’émancipateur de la comédieVictorien Sardou, le successeur de Scribe ? Chapitre 12Le théâtre « littéraire » du Second Empire :les charmes de « l’esprit français »Pièce bien écrite : « bon sens » et modération « Pièce bien faite » : vraisemblance et « intérêt »
L’empire de « l’esprit français »Charmes de « l’esprit français »Chapitre 13La survivance du théâtre romantiqueDes expressions multiples Hugo et l’« authentique » théâtre romantiqueUne osmose mal perçue Une séparation réductrice Chapitre 14L’Opéra sous le Second EmpireLe paysage lyrique parisien Les oeuvres à l’affiche Autour deFaust: le problème du transfert de répertoire Un minotaure institutionnel Le théâtre comme espace de mise en scène du pouvoir Chapitre 15La troupe lyrique de l’Opéra de Paris sous le Second EmpireLa réorganisation des choeurs Une prise de conscience du collectif La voix des premiers sujets du chant Chapitre 16L’héritage chorégraphique du Second Empire, entre réalité et fantasmesChapitre 17Terpsichore à l’Opéra : la danse et le répertoire lyrique à Parissous le Second EmpireChapitre 18Le Théâtre-Italien et son répertoire sous le Second EmpireLes relations avec l’ÉtatGestion et fonctionnement du Théâtre-Italien Place du Théâtre-Italien dans le paysage parisien Chapitre 19Du boulevard du Temple à la place du Châtelet, le Théâtre-Lyrique comme « laboratoire de la musique »Un cahier des charges original D’une direction à l’autreUne scène pour les débutants Le répertoire italien etALLEMAND TRADUITTROISIEME PARTIELES SPECTACLES DANS UNE SOCIETE EN MOUVEMENTChapitre 20De la grande cérémonie du feuilleton au verre d’eau du conférencier.De quelques formes de la critique dramatique sous le Second EmpireLe feuilleton du lundi L’article de revueCritique en liberté Conférences Rôle de la critique dramatique Chapitre 21DeLa PresseauMoniteur: le feuilleton théâtral de Théophile Gautier sous le Second EmpireChapitre 22« Signe des temps ! » : les spectacles pendant les Expositions universellesLes subventionnés Spectacles exotiques Offenbach Chapitre 23Michel Lévy, acteur, entrepreneur et éditeur de théâtreUn acteur de théâtre représentatif du Paris de la monarchie de Juillet Un éditeur de théâtre du xixe siècle Un entrepreneur de théâtre aux visées impérialistes Chapitre 24La naissance de la star féminine sous le Second EmpireLa libéralisation des théâtres sous le Second Empire Le « star-system » L’établissement d’un système médiatiqueChapitre 25L’Empire de la chair, ou le théâtre du sexe dans le roman zolienLes Variétés, une salle en rut 2 Offenbach revu par Zola Chapitre 26Les spectacles à Lyon sous le Second Empire : stabilisation locale et débat national sur les « débuts »La vie théâtrale lyonnaise sous le Second Empire Au-delà de Lyon : l’enquête de 1858,une cristallisation de nombreuses difficultés
Une problématique essentiellement urbaine Le choix du pis-aller ? Directeurs contre préfets ? Une concrétisation des propositions ? QUATRIEME PARTIERIRE,FREMIR,SE DIVERTIRChapitre 27Le vaudeville sous le Second Empire ou le règne de PerrichonL’appréhension d’un genrePerrichon, homme de son temps Chapitre 28Rire ou subversion ? L’opérette sous le Second EmpireAutour d’un motHistoire d’un genreSubversion ? Chapitre 29« Pièces à spectacle » et « pièces à femmes » : féeries, revues et « délassements comiques »Féerie, revue et spectaculaire Un « théâtre à femmes » : Les Délassements-Comiques sous la direction Sari Chapitre 30Les traversées exploratoires des mélos du Second Empire.Les Pirates de la Savane(1859)Le tropisme mexicain Réappropriation de mythes et morphologies théâtrales Chapitre 31Le café-concert, un nouveau divertissement populaireLes prémices du café-concert : le café-chantant La fondation de la SACEM Les premiers établissements du Boulevard Le contrôle administratif et la surveillance policière Un changement de dimension : l’Eldorado et l’AlcazarLe début du vedettariat De 1864 à 1867 : l’évolution de la législationLa multiplication des salleset l’éclosion des genresChapitre 32Le café-concert : un théâtre parallèleLes conditions de représentations et le combat mené par la SACD Le répertoire et ses thèmes Chapitre 33Un nouveau cirque à Paris en 1852 : pour quoi faire ?Chapitre 34La marionnette et la satire sous le Second Empire : divertir ou «frapper juste» ?La marionnette littéraire sous le Second Empire Les ambiguïtés de la marionnette : une satire neutralisée ou régénérée ? Chapitre 35De Carpeaux à Chéret, esquisse d’uneiconographie des spectacles sous le Second EmpireLa représentation de la vie moderne Le primat photographique : Disdéri et Nadar, portraitistes des acteurs du spectacle vivant Une avalanche de gravures et lithographies PostfaceGarnier-Bastille. D’un Opéra l’autreL’Opéra Garnier, une analyse architecturaleLe site urbainL’église, l’opéra et la gareLa façade principaleVolumes et distributionLes accèsLa salle et la scèneL’Opéra-Bastille, un théâtre-outil Un Opéra populaireLe site urbainLa façadeLes accèsLa salle et la scèneLes annexes Bibliographie généraleTable des auteursIndex des noms de personnesIndex des lieux de spectaclesCrédits illustrations
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.