Mise en page 1 - Meeschaert Gestion Privée

Publié par

Mise en page 1 - Meeschaert Gestion Privée

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 215
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
Les gestions éthiques de Meeschaert Asset Management
V A L O R I S E R S O N P A T R I M O I N E F I N A N C I E R , E N C O N T R I B U A N T A U N D E V E L O P P E M E N T H A R M O N I E U X D E L ’ E C O N O M I E : l e s g e s t i o n s s o c i a l e m e n t r e s p o n s a b l e s d e M e e s c h a e r t A s s e t M a n a g e m e n t
Une équipe de gestions éthiques à vocation transversale
Pôle étude Laurence Loubières Analyste ISR Toronto Aurélie Baudhuin Analyste ISR Guillaume Chaloin Gérant Sabrina Bader Assistante de gestion
Pôle gestion Les gestions actions ..................
Marc Favard Directeur des gestions
Fabrice Vennin Gérant
Guillaume Chaloin Gérant Gérants de fonds en actions : MAM Actions Ethiques  Nouvelle Stratégie 50 Ethique et Partage - CCFD MAM Actions Environnement MAM Actions CAC 40 MAM Actions Euro 50 Les gestions de taux ..................
Benoît Vesco Directeur de la Gestion de Taux
Aurélien Buffault Gérant
Thomas Raffy Gérant Gérants de fonds dédiés, de fonds obligataires et de mandats : - MAM Obligations Ethique - Mandats de gestion
Sabrina Bader Assistante de gestion
Contrôleur interne Anne Hazebrouck
Editorial “ Rechercher une croissance plus humaine ” Secteur d’activité, comportement à l’égard des salariés, de l’environnement et du res-pect des droits de l’homme, politique de gouvernance, perspectives financières : tels sont les critères retenus pour identifier les valeurs constitutives des gestions sociale-ment responsables de Meeschaert. Ce regard élargi sur les entreprises n’a pas pour ambition de leur décerner un « label éthique ». Il s’agit plutôt de repérer et de sélectionner, au sein de chaque secteur éco-nomique, celles qui intègrent le mieux les enjeux sociaux et environnementaux dans leur activité. Ce travail d’analyse est renforcé par la position d’actionnaire de la société de gestion, grâce à laquelle les experts de Meeschaert Asset Management expriment - par le dia-logue ou par le vote en assemblée générale - leurs préoccupations aux firmes concer-nées et les encouragent ainsi à progresser dans certains domaines. Par ailleurs, des liens sont noués avec un grand nombre d’organisations, en France et à l’étranger. Grâce à ces réseaux, le poids des initiatives de Meeschaert Asset Management (résolutions en assemblées générales, dialogue avec des organisations supra-nationales,…) s’accroît et les réflexions menées par ses équipes s’enrichissent. Enfin, l’indépendance du groupe Meeschaert le met à l’abri de situations de conflits d’intérêts à l’égard de toute structure bancaire et de toute entité dans ses choix d’in-vestissement et dans l’exercice de ses droits de vote. Instrument de valorisation d’un patrimoine, l’investissement dans des sociétés est un outil dynamique d’orientation du développement économique. Choisir aujourd’hui les secteurs et les comportements que l’on souhaite soutenir contribue à façonner le monde de demain. L’investisseur participe ainsi, à sa mesure, à la recherche d’une crois-sance plus humaine. Marc Favard Directeur des gestions Président du directoire de Meeschaert Asset Management
Laurence Loubières Analyste en placements éthiques Aurélie Baudhuin Analyste en placements éthiques
SOMMAIRE
1. Deux décennies d’expérience et d’engagement ........................ 1
A. Meeschaert, pionnier des gestions éthiques en France ........................................ 1
B. La volonté de s’entourer de partenaires et de moyens ........................................ 3
C. Une démarche expliquée aux clients et aux autres parties-prenantes .................... 5
2. Un processus de gestion éprouvé ............................................ 6
Etape 1 : la sélection de valeurs éligibles à la gestion .............................................. 6
Etape 2 : le travail de sélection et de construction des portefeuilles ........................ 7 3. Dans la pratique, comment inscrire son engagement dans ses placements .................................................................. 9
A. Un préalable, partir de son projet ........................................................................ 9
B. Nouvelle Stratégie 50 et MAM Actions Ethique, investir en Bourse dans le respect de valeurs éthiques ............................................ 11
C. MAM Obligations Ethique, enjeux éthiques et de développement durable pour les pays et les entreprises de l’OCDE .................................................. 11
D. Ethique et Partage – CCFD, un placement éthique et de partage pour une démarche de solidarité active ............................................ 12 4. Retrouver toutes les informations sur les FCP sur meeschaert.com ................................................................ 13
P A G E 1
1. Deux décennies d’expérience et d’engagement
A. Meeschaert, pionnier des gestions éthiques en France
22 avril 1983 : création du 2 juillet 1998 : Novembre 2000 : 2007 : création du FCP premier FCP éthique en France création de MAM création du FCP MAM MAM Obligations Ethique Nouvelle Stratégie 50 Actions Ethique Actions Environnement
1995 : création du FCP Investissement 20 décembre 2000 : 2005 : définition de la et Partage et du premier mandat de création du FCP Ethique politique de vote gestion éthique et Partage - CCFD
• Des valeurs inhérentes à l’esprit de l’entreprise Tisser une relation de proximité avec les clients, en totale indépendance : Pour nous, l’accroissement forcené du patrimoine sans objectif « humain » peut, à terme, s’avérer destructeur pour les individus, les groupes et les familles. C’est pourquoi l’écoute, la disponibilité et l’accompagnement dans le choix d’allocation en fonction des projets de vie, sont des valeurs primordiales développées par le groupe. Dans cet esprit, Meeschaert a créé le premier fonds éthique français en 1983, afin de répondre aux préoccupations sociales et environnementales exprimées à cette époque par des congré-gations religieuses. Une grande proximité est préservée entre les collaborateurs et les clients : rencontres régulières, réunions d’information avec les gérants et les analystes.
Depuis sa création, l’objectif de Meeschaert est de mettre le patrimoine au service des personnes et de leurs projets. Par ailleurs, l’indépendance de l’entreprise lui donne une totale liberté vis-à-vis de toute structure bancaire et de toute entité, dans ses choix d’investissement et dans l’exercice de ses droits de vote. Limiter l’empreinte environnementale de l’entreprise : Afin d’atténuer les impacts de la diffusion de ses supports de communication sur l’en-vironnement, Meeschaert s’est engagé à imprimer progressivement la majorité des documents d’information selon les conditions fixées par les labels « Imprim’Vert », FSC et ISO 14001.
« Imprim’Vert : » Certification attribuée aux entreprises du secteur de l’imprimerie qui met-tent en place une démarche volontaire de gestion de l’environnement, notamment en mettant en œuvre des moyens matériels et organisation-nels visant à maîtriser les impacts de leur activité dans le milieu naturel. Forest Sustainable Council (FSC) : Label attribué aux produits issus de forêts dont la gestion socialement, écologiquement et économiquement responsable a été certifiée. ISO 14001 : Norme internationale de management environnemental. S’engager dans le mécénat d’entreprise : Depuis plus de 15 ans, l’entreprise Meeschaert s’est engagée dans des actions de mécénat et accompagne ses clients dans leur démarche philanthropique pour leur per-mettre d’inscrire le don dans leur patrimoine. En 1994, elle crée la Fondation Alliances, qui soutient financièrement des associations soigneusement sélectionnées mettant en œuvre des actions destinées à lutter contre toute forme de détresses physiques, maté-rielles et morales. Placée sous l’égide de la Fondation de France, cette fondation bénéficie des avantages juridiques et fiscaux d’une fondation reconnue d’utilité publique. Son statut l’autorise à recevoir tout type de libéralité et permet aux donateurs de profiter de tous les dispo-sitifs fiscaux tels que la donation lors d’une succession pour réduire ses droits de suc-cession ou le don à certains organismes pour payer une partie de son ISF. En 2008, la Fondation Alliances change d’objet et devient la Fondation Meeschaert pour l’Enfance. Son objet est de soutenir des actions en faveur des enfants en France dans différents domaines : l’enfant citoyen, l’enfant vulnérable (hospitalisé, handicapé, isolé) ou l’enfant artiste. L’intégralité des fonds qu’elle reçoit sert à la mise en œuvre du projet retenu. Une attention particulière est portée à l’implication directe des béné-ficiaires dans l’action menée. Parallèlement et afin de continuer à accompagner ses clients selon leurs souhaits et à l’échelle de chacun, Meeschaert Gestion Privée crée en 1995 le fonds Investissement et Partage. Il permet de conserver son investissement et de partager, une fois par an, la moitié de son coupon au profit de la fondation, qui reçoit également la moitié des frais de gestion de la part de Meeschaert Asset Management. • Une méthode enrichie par le dialogue avec les entreprises (vote aux assem-blées générales, rencontres ponctuelles) Pour engager un dialogue sur le long terme avec les entreprises, des démarches directes sont possibles. L’organisation de rencontres avec la direction du développe-ment durable, la visite directe de sites, l’envoi de courriers alertant sur des actualités préoccupantes qui concernent l’entreprise, sont des moyens d’action régulièrement déployés par les équipes de Meeschaert Asset Management. Ils amènent les entreprises à rendre compte de leurs politiques et à intégrer les propositions de différentes parties prenantes (investisseurs, mais également ONG, associations…). Meeschaert Asset Management est actionnaire des sociétés dans lesquelles ses fonds communs de placement investissent. A ce titre, et conformément à la réglementation en vigueur, la société de gestion a défini et formalisé sa propre politique de vote 1 qui s’applique à l’ensemble des OPCVM composant sa gamme et non à ses seuls fonds éthiques. Elle exerce ce droit aux assemblées générales des entreprises françaises représentant plus de 0,25 % de l’encours total de ses FCP, par correspondance. Elle s’en acquitte éga-lement auprès des sociétés du CAC 40, de celles de l’Euro Stoxx 50, ainsi que d’autres entreprises, sélectionnées pour leur représentativité ou du fait d’un enjeu particulier. Ces dernières années, les votes contre des résolutions ont représenté environ 1/3 des votes effectués. Quelques résolutions d’actionnaires sont également déposées par des coalitions d’investisseurs, auxquelles Meeschaert Asset Management prend part. 1 La politique de vote Meeschaert Asset Management, document disponible sur demande, décrit les critères sélectionnés pour déterminer le vote (conditions de rémunération des dirigeants, garanties dans le cadre d’une modification du capital…).
P A G E 2
P A G E 3
Vote contre : pour quelles raisons ? Thématique de la résolution Exemples de vote contre Autorisations d’augmenter ou de - montants trop élevés, réduire le capital - suppression du droit préférentiel de souscription (DPS), - dispositifs anti-OPA. Composition ou fonctionnement - nominations d’administrateurs inappropriées (nombre du conseil d’administration de mandats d’administrateur ou de direction détenus, âge, manque d’indépendance global du conseil d’administration par rapport à la direction…) ou pour lesquelles aucune information n’était fournie sur la personne proposée, - montant des jetons de présence trop élevé. Politique de rémunération - attribution de stock options ou d’actions gratuites non justifiées, - fixation de la part variable de la rémunération sans critères de performance clairement établis, - indemnités de départ trop élevées, - régimes de retraite inappropriés.
B. La volonté de s’entourer de moyens et de partenaires B.1. Des prestataires, pour une action éclairée • Le choix de l’analyse d’Innovest, dans le cadre de l’évaluation de la responsabilité sociale des entreprises En 2008, un appel d’offres a été lancé par Meeschaert Asset Management pour ré-éva-luer les différents outils de travail proposés par les agences de notation sociale. Trois argu-ments déterminants ont conduit à la sélection d’Innovest. La méthode proposée par cette société de conseil en gestion socialement responsable, fondée sur l’analyse des risques et sur la création de valeur, a semblé particulièrement réactive et donc appropriée à un monde économique en pleine mutation. D’autre part, la collaboration avec une agence implantée aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe est en adéquation avec le réseau des collaborateurs de Meeschaert et reflète l’internationalisation du groupe. Enfin, la couverture géographique mondiale proposée par Innovest permet de comparer les entreprises européennes avec leurs homologues américains, favorisant ainsi les possi-bilités d’échanges de bonnes pratiques. Ce nouveau partenariat apporte ainsi une valeur ajoutée aux études mensuelles réalisées par les équipes de Meeschaert Asset Management pour identifier les valeurs « best-in-class » de chaque secteur économique. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet : www.innovestgroup.com • L’utilisation des Lettres-Conseil de Proxinvest, pour un vote éclairé aux assemblées générales des entreprises Dès 2007, la volonté d’élargir l’exercice du droit de vote à des assemblées générales européennes a déterminé la mise en place d’un partenariat avec Proxinvest, société de conseil spécialisée dans l’analyse des résolutions proposées lors des assemblées. Grâce aux Lettres-Conseil de Proxinvest, Meeschaert Asset Management a accès à une analyse approfondie des enjeux véhiculés par chaque résolution et peut ainsi voter de façon éclairée, en fonction de sa propre politique de vote. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet : www.proxinvest.fr
B.2. Des partenaires, pour une action concertée • Ethique & Investissement : un partenariat de long-terme Les équipes de Meeschaert Asset Management collaborent avec l’association Ethique et Investissement depuis sa création en 1983. Cette association Loi 1901 a pour missions principales de définir une politique d’inves-tissement en Bourse compatible avec les convictions chrétiennes des congrégations reli-gieuses et de promouvoir un comportement plus responsable de la part des entreprises. Lors de rencontres d’information organisées dans le cadre de ce partenariat, certaines d’entre elles sont invitées à présenter leurs réalisations en matière de prise en compte des enjeux éthiques et de développement durable, des experts issus de différents domaines (associations, recherche académique, représentation syndicale…) intervenant également afin d’enrichir le débat. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet : www.ethinvest.asso.fr • Des initiatives concrètes menées avec le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) Association Loi 1901 créée en 1961, le CCFD mobilise ses 170 salariés et ses 15 000 bénévoles autour de deux missions principales : appuyer des projets de développement et sensibiliser l’opinion publique à la situation des pays pauvres. Lorsque cet organisme fait part de problèmes rencontrés par leurs partenaires, présents dans les pays du Sud, avec des filiales locales de grands groupes européens, Meeschaert Asset Management contribue à la recherche d’un accord entre les diffé-rentes parties-prenantes : - En mai 2005, a été suivie avec beaucoup d’attention la façon dont le groupe Carrefour a géré les conséquences d’un accident survenu chez l’un de ses fournisseurs, au Bangladesh. Le FCP Ethique et Partage - CCFD détenant des titres Carrefour au sein de son porte-feuille, Meeschaert Asset Management a participé à l’organisation d’une rencontre, en février 2006 à Paris, entre des travailleurs de cette usine (venus du Bangladesh pour rencontrer les clients européens de Spectrum) et la direction du développement dura-ble du groupe français. Après avoir pris connaissance du projet final et estimé qu’il était de nature à répondre de façon raisonnable aux besoins des victimes, Meeschaert Asset Management a adressé un courrier à la direction du développement durable du spécia-liste de la grande distribution afin de l’encourager à participer à la mise en place de ce mécanisme d’indemnisation. - En juin 2007, le CCFD a fait part au comité de gestion du FCP Ethique et Partage – CCFD, des polémiques suscitées par l’implantation d’une filiale de Danone en Indonésie. Des ONG locales avaient en effet critiqué le groupe, suite à un problème d’accès à l’eau dans le district de Klaten. Meeschaert Asset Management a donc pro-fité d’une rencontre avec le directeur du développement durable du groupe, pour abor-der cette polémique. Ce dernier a alors rendu compte des initiatives mises en place par Danone à Klaten, depuis le début des critiques dont il avait été l’objet : collaboration avec une ONG locale, élaboration d’un plan d’actions dans lequel l’ensemble des acteurs a été impliqué… A cette occasion, Meeschaert Asset Management a pu ainsi servir de relais entre les inquiétudes du CCFD d’une part, et les explications d’un grand groupe quant aux actions qu’il a menées. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet : www.ccfd.asso.fr • Nouer des relations à l’échelle mondiale dans le cadre de l’ICCR Représentant 110 milliards de dollars d’investissements, l’association ICCR (Interfaith Center on Corporate Responsibility) est une coalition d’actionnaires engagés basée à
P A G E 4
P A G E 5
New York, rassemblant 275 membres parmi lesquels des diocèses, des congrégations religieuses, des églises protestantes, des communautés juives, mais aussi des sociétés de gestion et des fonds de pension. Structurée autour de trois grands groupes de travail (voir encadré), cette institution organise des entrevues régulières avec des entreprises. Au cours de ces rencontres, des sujets relatifs à leur politique sociale, au respect des droits de l’homme ou de l’environ-nement, à leur politique de gouvernance ou encore à l’accès des plus démunis aux biens et services essentiels sont notamment abordés. Lorsque le dialogue n’aboutit pas, les membres de l’ICCR déposent des résolutions à l’or-dre du jour des assemblées générales de ces firmes, afin d’attirer l’attention des directions sur des problématiques précises tout en sollicitant l’appui des autres actionnaires. Chaque année, plus de 200 résolutions sont ainsi déposées aux assemblées générales d’un grand nombre de sociétés américaines. Membre associé de l’ICCR depuis septembre 2005, Meeschaert Asset Management s’implique plus spécifiquement dans le groupe de travail « People ». Associant des membres situés dans différentes villes des Etats-Unis, du Canada, d’Europe et d’Australie, les travaux sont menés par échanges de courriels et de documents et par le biais de conférences téléphoniques. Ils permettent en conséquence à Meeschaert Asset Management de disposer d’une information de qualité, régulièrement mise à jour, sur une grande variété de sujets. La société de gestion peut ainsi relayer certains aspects de ces contributions auprès de sociétés françaises, mais également diffuser aux autres membres les « bonnes pratiques » repérées en France ou en Europe afin d’enrichir les dialogues menés avec les firmes nord-américaines. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet : www.iccr.org
C. Une démarche expliquée aux clients et aux autres parties prenantes Rendre compte des principaux résultats des analyses internes, informer sur la métho-dologie élaborée par Meeschaert Asset Management pour sélectionner les valeurs pouvant faire partie de l’univers d’investissement des fonds éthiques, sont des préala-bles indispensables à une bonne transparence. L’organisation de réunions auprès de clients, de membres associatifs, ou d’étudiants, permet également de sensibiliser dif-férents publics aux problématiques de développement durable et d’investissement res-ponsable. Pour faciliter la diffusion de ces informations, l’équipe de recherche ISR syn-thétise l’ensemble des études et des actions réalisées, en éditant chaque année un rap-port d’activité.
2. Un processus de gestion éprouvé
Etape 1 : la sélection de valeurs éligibles à la gestion éthique
L’univers d’investissement des fonds éthiques gérés par Meeschaert Asset Management est défini en respectant plusieurs étapes successives. Un premier filtre incontournable : le secteur d’activité de l’entreprise Certains secteurs économiques sont exclus, par nature, des portefeuilles : l’alcool, le tabac et les jeux d’argent, du fait des mécanismes de dépendance qu’ils peuvent engendrer, la pornographie et toute autre activité portant atteinte à l’intégrité des personnes, l’armement, afin de ne pas favoriser les trafics d’armes et la recrudescence de conflits armés au niveau international. Une évaluation rigoureuse des valeurs fondées sur des études sectorielles. Les titres ayant passé ce premier filtre sont ensuite évalués sur la base de cri-tères financiers, mais également extra-financiers tels que : le respect des droits de l’homme, la politique sociale menée par les entreprises, la gestion des impacts environnementaux liés à leur activité, la qualité des relations nouées avec leurs fournisseurs, avec leurs clients, la gouvernance mise en œuvre, les relations avec les communautés locales des lieux d’implantation. Menée par les experts de Meeschaert Asset Management, cette analyse par secteur repose sur des informations provenant de sources diverses et complémentaires telles que des agences de notation spécialisées, des intermédiaires financiers, des entre-prises, des associations, des organismes partenaires… L’entreprise est envisagée sous l’angle de ses relations avec l’ensemble de ses parties prenantes : Salariés Communautés locales Environnement Entreprise Clients et fournisseurs Société civile Actionnaires
Ces études sectorielles, réalisées en interne, permettent : de prendre en compte les enjeux majeurs au niveau économique, social et environnemental auxquels les entreprises d’un même secteur sont confrontées, de repérer celles qui intègrent le mieux ces enjeux et qui répondent aux critères d’éligibilité définis, de détecter également celles dont les comportements préoccupants sont susceptibles de motiver une démarche.
Elles s’enrichissent des réflexions menées au sein de groupes de travail associant des membres des associations Ethique et Investissement et CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement). En parallèle, les équipes de Meeschaert Asset Management exercent une veille théma-tique active sur des sujets clés. Sont ainsi analysés l’ensemble des secteurs contribuant à la lutte contre le changement
P A G E 6
P A G E 7
climatique et ses impacts environnementaux, comme le traitement de l’eau, les éner-gies renouvelables (solaire, éolien, biomasse) ou encore la diminution des émissions de gaz à effet de serre (piégeage de carbone, efficacité énergétique, isolation). L’Afrique et l’exploitation de ses ressources naturelles par des entreprises occidentales font également l’objet d’une analyse annuelle. En effet, le continent africain attire maintenant les investisseurs à la recherche de nouvelles zones de croissance, notam-ment en raison de sa richesse en matières premières énergétiques et minières et des possibilités avérées de développement de la production. Enfin, l’évolution démographique mondiale est étudiée avec beaucoup d’attention. Dans les prochaines années, le vieillissement de la population aura de fortes consé-quences économiques et financières, en créant de nouveaux besoins au sein d’une population âgée de plus en plus importante. De ce fait, il s’agit d’évaluer le poids de ces changements dans la mutation des modèles économiques. L’ensemble de ces analyses permet ainsi aux équipes Meeschaert Asset Management de décrypter des phénomènes de grande ampleur, susceptibles de modifier en profon-deur la donne économique mondiale. Cette initiative favorise également l’exploration de nouvelles opportunités d’investissement et le financement d’activités propices au développement durable. Analyses internes récemment effectuées : Analyses sectorielles Analyses thématiques Biens de consommations Internet Chimie Lutte contre le changement climatique Pétrole Asie et biens d’équipement Automobiles et équipementiers Evolutions démographiques  Services informatiques et logiciels Développement du rail Distribution spécialisée Afrique et matières premières Assurances Urbanisation Pharmacie Nucléaire Transport aérien Gouvernance
Etape 2 : le choix d’investissement et la construction des portefeuilles
• Principes généraux Meeschaert Asset Management a développé une expertise financière qui s’appuie sur des principes et des règles de gestion, et sur des processus spécifiques d’investissement par classes d’actifs (actions et diversifiés, investissements socialement responsables, gestion obligataire). Une expérience de plus de soixante ans a permis de recueillir l’enseignement de plu-sieurs cycles complets d’évolutions boursières et d’affirmer des principes d’investisse-ment structurants pour l’ensemble des gestions Meeschaert Asset Management. En voici les grandes lignes directrices : Une gestion saine mesure ses ambitions Respecter certains principes d’investissement : Ne pas avoir d’a priori de style Favoriser le bon sens et les évidences Bien comprendre ses paris et son exposition Faire preuve de patience Des gestions de convictions qui favorisent les bons élèves « Les cours bougent les premiers, ensuite viennent les explications »
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.