Montaigne essai au lecteur

De
Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 418
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
MONTAIGNE,Essais,«urteuAlce)(»8015
Intro:Autoportrait, l’auteur ne représente que le mobile, le passage. Les essais st constitués de 3 livres. Succession de refléx°nées d’expérience de lecture. Ce ne st pas des évènements chrono qui narrent l’histoire de sa vie. L’AP tente de faire une synthèse logique et non chrono du « moi », saisit dans le pst.
Les objectifs et les les limites du projet.
I) La nouveautéde M I°) Un homme issu de la Renaissance Côl’émancipat°humaniste de l’ho, M se replie sur lui m^ pr dessiner les lignes d’une vie dans la confusion desévènements. C cette importance donnéàsa vie qui fait sa nveauté: Chp lex de la sincérité, vb de volonté(l 11) Clin d’œil au sauvage, habitant du nveau monde M pousse le naturelàl’état de nature dc valorisat°: le corps n’est plus un objet de honte car apparit°de la chirurgie Seule restrict°de M : la bienséances (l 13/14)
II°) Un homme désireux de se connaître Au XVI, toute une réfléx°s’engage autour du «connais toi toi-même» = peinture du moi pr se connaître M réaffirme son projet (l 17) : insistance sur la 1°pers (je, mon, moi-m^). M crée son livre mais son livre le crée continuellement. M signifie qu’on présente un «moi» social trompeur L’écriture de soi amène dcàune meilleur connaissance de soi.
II) L’adresse au lecteur. Dans cette avertissement au lecteur, M donne le mode d’emploi des essais (l 1-4 et 14-20) Caractéristiképistolaire ac destinataire (chute, envoi) Formalitéentre M et le lecteur :apostrophe, le ton, le « tu », montre qu’il ne ménage pas son lecteur. Paradoxe car M prétendécrire que pour lui, or il s’adresse au lecteur au début de son œuvre = fausse modestie de l’auteur.
Conclu:??? voir si les objectifs et les limites d’un AP en peinture st les mêmes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.