option D - Sujet 1

De
Publié par

option D - Sujet 1

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 159
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
CONCOURS DE L’AGRÉGATION EXTERNE ÉCONOMIE ET GESTION SESSION 2006 
Informatique et gestion  Sujet n°2
ORAUX AGREGATION D 2006            ÉTUDE COMPORTANT L’UTILISATION DE TECHNIQUES DE GESTION       Durée de préparation : quatre heures Durée de l’épreuve : une heure                  Vous disposez d’une durée maximale de quarante minutes pour présenter oralement la solution de l’étude qui vous est proposée.  
 
 
1/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Issu du rapprochement entre le premier site d’information financière et le premier courtier en ligne français, eBourse permet à l’investisseur privé d’accéder, à partir d’un espace unique, à une information financière complète et à des outils pour investir en ligne : consultation de cours, accès aux actualités, analyses et forums, suivi de portefeuilles virtuels ou réels, passage d’ordres de bourse et accès aux produits d’épargne.  eBourse est leader dans deux métiers : - dans le courtage en ligne, le groupe est n°1 en France avec 23% de part de marché et possède une excellente position en Allemagne auprès des investisseurs les plus actifs ; - sur son activité média, eBourse est le leader en France de l’information financière sur Internet avec une part de marché d’environ 80% en termes de pages vues (200 millions) et avec 1,5 million de visiteurs par mois. L’offre eBourse Banque se compose de produits innovants : § eBourse Vie, l’Assurance Vie 0% frais d’entrée et 4,50% de rendement nets en 2005. § tous les outils et les services en ligne pour intervenir efficacement sur leseBourse Trading, marchés. § eBourse 0%, plus de 350 SICAV et FCP issus des meilleures sociétés de gestion sans frais d’entrée, ni abonnement. § lancé en décembre 2005 permettant de gérer ses liquidités eneBourse Plus, compte courant ligne en bénéficiant d’un moyen de paiement à tarif privilégié. L’argent des clients est déposé sur un compte détenu par un grand groupe bancaire et eBourse fait appel aux techniques deback officede ce dernier. Dans un marché en pleine expansion, eBourse doit toutefois veiller à conserver sa position en communiquant davantage auprès des internautes. Ses services en ligne, très exigeants en capacité de traitement nécessitent une infrastructure technique performante, leur développement est sans cesse optimisé pour garantir une disponibilité et des temps de réponse satisfaisants.     
 
 
2/12
ORAUX AGREGATION D 2006
Dossier 1 –Un nouveau programme d’affiliation L'affiliation est un partenariat gagnant/gagnant entre les sites Internet qui souhaitent rentabiliser leurs espaces publicitaires et les annonceurs qui souhaitent acquérir de nouveaux clients tout en maîtrisant leur budget de communication. Avec l’apparition fréquente de banques et de courtiers en ligne, la concurrence est de plus en plus vive. eBourse souhaite inciter les internautes à s’informer sur les services qu’elle propose. Une politique de rémunération attractive des sites qui hébergent des bandeaux de publicité pour ses services a été adoptée, il s’agit de redynamiser rapidement sa présence sur leweb. Les équipes marketing et système d’information sont particulièrement mobilisées et doivent travailler en étroite collaboration. La responsable du service marketing présente le programme d’affiliation qui a été développé en collaboration avec une plateforme spécialisée (voir annexe 1). Actuellement, le système d’information gère uniquement les informations nécessaires au fonctionnement des services boursiers et bancaires. Un projet de système d’information est lancé pour prendre en charge les évolutions rendues nécessaires par la mise en place du nouveau programme d’affiliation. Ceci notamment dans le but de choisir et développer les supports d’annonces, mesurer l’impact du programme à l’aide d’indicateurs et assurer la rémunération des annonceurs. La direction générale souhaite s’assurer de la rentabilité du programme d’affiliation en comparant les coûts (développement informatique, rémunération des annonceurs) avec les bénéfices attendus en termes d’évolution du chiffre d’affaires.  
TRAVAIL À FAIRE 1.1 Proposer une équipe projet à même de mettre en œuvre le programme d’affiliation et préciser le (ou les) objectif(s) de ce projet. 1.2 Décrire le processus de mise en place d’un programme d’affiliation ; le formalisme est laissé au choix du candidat. 1.3 Fournir les principaux postes de dépenses et de recettes du programme. On distinguera différents types de coûts. 1.4 Décrire les technologies à mobiliser pour calculer la rémunération des sites affiliés et identifier les gagnants du concourschallenge webmasters.  
 
 
3/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Dossier 2 –Évolution de l’architecture technique Outre les services développés spécifiquement pour sa clientèle, eBourse propose de nombreux services au grand public. Un internaute peut ainsi trouver sur le site la plupart des informations utiles pour faire des choix d’investissement en bourse, ceci sans être client ni même avoir à souscrire un abonnement.  Ainsi, le système d’information doit- il être capable de répondre aux sollicitations d’internautes toujours plus nombreux. Les choix d’architecture technique et de technologies sont cruciaux pour garantir l’accessibilité et la disponibilité permanente des services en ligne.  Entre autres services, le site propose divers graphiques pour représenter l’évolution du cours d’une action. Ces graphiques sont interactifs ; l’internaute, à l’aide de son logiciel navigateur, peut modifier leur présentation, leur contenu ou encore sélectionner un point d’une courbe pour vérifier les valeurs qui lui sont associées.  Le directeur informatique du site d'informations boursières en ligne s'est exprimé sur l'optimisation des développements et sur les choix technologiques qui ont permis d'assumer la croissance continue des visites (voir annexe 2).  
TRAVAIL À FAIRE 2.1 Justifier la pertinence de la forme d’externalisation choisie par eBourse pour gérer ses ressources informatiques. 2.2 Présenter les enjeux que représente pour eBourse le recours aux logiciels libres. 2.3 Présenter des technologies capables d’assurer une tolérance aux pannes et de supporter des montées en charge. 2.4 Décrire l’architecture technique d’une applicationweb qui mobilise les technologies retenues par l’équipe informatique. 2.5 Décrire une technologie capable de rendre disponible un graphique interactif en ligne.  
  
 
 
4/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Dossier 3 –Les services accessibles en ligne Le site portail de eBourse propose notamment des informations sur le cours des actions. Les informations disponibles pour une action donnée sont rassemblées en une seule pagewebappelée Fiche valeur. L’internaute saisit le code de l’action et voit s’afficher les principales informations qui la concernent. L’annexe 3 présente la fiche valeur de l’action EDF, code FR0010242511, le 11 mai à 17h32. L’annexe 4 présente la méthode de calcul de l’indice RSI (Relative Strenght Index). La base de données est rafraîchie chaque seconde. Les valeurs de la Bourse de Paris sont fournies en temps réel, les autres titres sont différés de 15 à 30 mn suivant les bourses. À chaque fois que l’internaute rafraîchit sa page, les informations les plus récentes sont affichées.  TRAVAIL À FAIRE 3.1 Présenter un modèle de données capable de prendre en charge la production des fiches de valeurs des différentes actions. Le formalisme du schéma est laissé au choix du candidat. 3.2 À partir du modèle proposé à la question précédente, rédiger une requête SQL permettant d’obtenir les informations contenues dans le carnet d’ordres. 3.3 Rédiger l’algorithme qui permet d’obtenir la valeur de l’indicateur RSI pour une action donnée. Le candidat pourra opter pour le langage de son choix.Le programme reçoit en paramètre les valeurs des 50 derniers cours de l’action ainsi que l’horizon choisi exprimé en nombre de jours, 50 au plus.  3.4 Rédiger une méthode capable de produire une alerte de surachat ou de survente pour une action donnée.      
 
 
5/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Annexe 1 –Le programme d’affiliation 
Vous venez de lancer un nouveau programme d’affiliation sur la plateforme Hot Coffee, pré sentez-le nous en quelques mots :  Acteur incontournable du marketing de la performance, Hot-Coffee dispose, avec le Hot-Coffee Network, d’une plateforme dédiée permettant la mise en relation d’annonceurs et de sites éditeurs.
Nous avons mis en place une politique de rémunération des sites annonceurs. Nous avons choisi de segmenter notre programme par produit : 7,50 euros par demande de documentation en ligne sur les produits d’épargne et de bourse et 15 euros sur l’assurance vie.
Vos principaux concurrents ne sont pas encore très actifs sur l’affiliation, qu’est-ce qui vous a amené à communiquer via ce levier ? Maintenant doté d’une solution bancaire complète, eBourse Banque souhaite accélérer significativement son développement. Nous avons donc des objectifs de promotion ambitieux et sommes convaincus de la pertinence de dispositifs en ligne et notamment de l’affiliation pour y répondre.   Qu’attendez-vous de votre nouveau programme ? Suivre finement nos résultats et atteindre les objectifs de conquête que nous nous sommes fixés. Vous démarrez avec unchallenge webmastersjusqu’à la fin du mois d’avril, de quoi s’agit-il ?
Le challenge est ouvert à tous les responsables de site, il suffit de générer au moins 60 demandes de documentation entre le 23 mars et le 30 avril, et de faire partie des 5 premiers apporteurs de demandes sur la période.
Les récompenses iront aux 5 premiers affiliés : - 1er affilié : 500€ - 2ème affilié : 400€ - 3ème affilié : 300€ - 4ème affilié : 200€ - 5ème affilié : 100€ Attention, la fraude est sévèrement punie. Tout site générant volontairement de fausses demandes sera exclu du programme et son décompte sera annulé .  
Comment procédez-vous pour mettre en place ce programme d’affiliation ? L’équipe du projet définit les produits et services dont elle souhaite accroître la visibilité sur leweb.Elle définit des objectifs précis pour chacun de ces produits et services (nombre de demandes de documentation, nombre d’ouvertures de comptes par exemple). Le résultat de ce travail est consigné dans un cahier des charges qui est validé par la direction générale . Les bandeaux publicitaires sont ensuite commandés par l’équipe projet auprès d’un prestataire. Les pages cible du site sont définies pour chaque produit , leur accessibilité est vérifiée. Dès livraison, les bandeaux sont installés sur un site test développé par le service informatique. Ces bandeaux sont validés par l’équipe en charge du projet. Des demandes de modifications (textes, graphiques) peuvent intervenir une ou deux fois. Parallèlement à la production des visuels publicitaires, un appel d’offres est lancé par l’équipe projet auprès de différentes plateformes d’affiliation auxquelles le cahier des charges est transmis. Celles-ci doivent répondre dans un délai de trois semaines en faisant une offre qui détaille la nature exacte de la prestation ainsi que son prix.  
 
6/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Lors d’une réunion réunissant la direction générale et l’équipe projet, les réponses à l’appel d’offres sont étudiées et une plateforme d’affiliation est choisie . Un contrat est alors signé avec cette plateforme et toutes les informations utiles lui sont transmises (durée du programme, nature des produits ciblés, liens, bandeaux publicitaires, modalités et montant de la rémunération des sites affiliés). L’offre d’affiliation est publiée sur la plateforme.
Les sites intéressés par ce programme d’affiliation y adhèrent via la plateforme et installe les bandeaux sur leurs pages.
Les données générées par les clics des internautes sur les bandeaux publicitaires sont enregistrées par la plateforme et sont transmises au service informatique de eBourse chaque jour. En outre, des outils de suivi statistique sont mis à notre disposition par la plateforme. Certaines rémunérations sont complexes à calculer. Par exemple , le site, support d’une annonce qui amène un client, est rémunéré pour l’ouverture d’un compte jusqu’à trente jours après la première visite de ce client.
Certains sites souhaitent rendre accessibles nos services par des liens sur un texte. Ces sites doivent nous communiquer ces textes, via la plateforme, pour validation avant leur mise en ligne.
En fonction des résultats fournis par la plateforme, nous sommes susceptibles de changer le s modalités de rémunération des sites en cours de programme.
 
 
7/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Annexe 2 –L’architecture technique du portail  Comment s'organise la direction informatique chez eBourse ? L'équipe se compose d'une quarantaine de personnes répartie s en plusieurs pôles dont 15 personnes chargées de l'activitéweb. Sur ce groupe, quatre s'occupent de l'administration et l'exploitation des machines et du réseau, onze du développement.  Faîtes-vous appel à un prestataire pour l'hébergement du site ? A l'origine, nous étions hébergés aux États-Unis. Lors d'un appel d’offres réalisé en 2003 nous avons saisi l'opportunité de rapatrier la totalité de notre hébergement en France chez un prestataire. Depuis, ce prestataire nous fournit les machines, les installe dans nos racks, les raccorde à l'architecture existante et nous fournit la bande passante Internet nécessaire.  C'est aussi ce prestataire qui se charge d'offrir une double alimentation électrique, la sécurité physique des lieux et la climatisation. Il y a une réplication sur les nouveaux serveurs que nous lui commandons, des copies de systèmes afin de préinstaller l’image d’une partition sur toute machine dont nous terminons la configuration fine ensuite. Toute l'administration se fait en interne. Notre prestataire ne s'occupe que de la maintenance matérielle.  Pourquoi ne pas avoir hébergé vos machines en interne ? Nous avons choisi de séparer vraiment les tâches en fonction du métier avec un point important : la réactivité. Notre métier ne consiste pas à posséder nos machines en interne, par contre pour tout ce qui touche au système d'exploitation, à la sécurité, nous disposons d'un très bon niveau de compétences et d'une très bonne réactivité, c'est pourquoi l'hébergement est externe et l'administration interne.  Sur quelles solutions vous êtes-vous appuyés pour construire le site eBourse ? En 1998, les technologies du site étaient à très forte composanteOpen Source eBourse a été. Initialement, développé en PHP / Apache / MySQL, le tout sous Sun Solaris. Dans le temps, ces choix ont perduré, hormis le système d'exploitation, car nos besoins ont toujours été satisfaits par les technologiesOpen Source. Lors de notre transfert d'hébergement en France, l'ensemble du parc machines a été renouvelé. Nous sommes alors passés intégralement sous Linux pour des questions de performances et de coûts. Sur les frontauxweb, l'environnement a migré sous Linux Debian, cette distribution étant bien maîtrisée par l'équipe interne. Du côté des bases de données, c'est la distribution Red Hat qui a été choisie parce qu'elle était la seule certifiée par IBM, le constructeur du matériel.  Quelles mesures avez-vous prises pour gérer les pics de visites ? Notre architecture est redondante par le biais de technologies de répartition de charge. Nous fonctionnons par expérience avec une ferme de serveurs largement dimensionnée. Des outilsOpen Sourcefournissent des indicateurs à même d'anticiper la montée en charge. Depuis le début, nous recherchons constamment à optimiser la consommation des applications, notamment par le biais de systèmes de cache écrits en PHP. À la différence de la plupart des sites de commerce en ligne, eBourse fournit beaucoup d'informations dynamiques. L'optimisation des temps d'interprétation du langage PHP compte donc beaucoup. D'autre part, InnoDB, l'un des formats de stockage de données pour la base MySQL a constitué une véritable bouffée d'oxygène pour nos serveurs de bases de données. Sans investissement supplémentaire au niveau matériel, nous avons pu décupler les performances et augmenter le nombre de requêtes traitées par seconde. Nous recherchons constamment à optimiser la consommation des applications.  Utilisez-vous un outil de gestion de contenu du marché ? Non, tout est développé en interne en PHP. Notre base de données s'est adaptée à ce type d'applications. Bien sûr, elle impose certaines limitations, forçant nos développeurs à être imaginatifs. Mais le critère principal de choix était le temps de réponse.  Quels seront vos prochains projets technologiques ? Notre architecture web était jusqu'à récemment redondante et sécurisée mais mono-site. Nous terminons actuellement la création d'un second site d'hébergement basé à Londres répliquant le site français.
 
 
8/12
ORAUX AGREGATION D 2006
Annexe 3 –La fiche valeur  
  
 
 
 
9/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Commentaires sur les indicateurs présents sur la fiche valeur  On suppose que les titres sont échangés sur un marché à cotation continue. § ». Tous les produits financiers au comptant FR0010242511 Le code ISIN de la valeur est « listés sur la place de Paris sont identifiés par le code ISIN (International Securities Identification Number 12 caractères alphanumériques, dont les 2 comporte). Le code ISIN premiers identifient le pays dans lequel la valeur a été émise (exemple : FR pour la France). §Pour chaque journée de cotation d’un titre, on connaît les valeurs suivantes : cotation à  l’ouverture, à la clôture, plus haute et plus basse valeur atteinte. § La valorisation d’un titre s’obtient en multipliant le nombre total d’actions (volume total) par le cours de l’action. § La variation est exprimée par rapport au cours de clôture de la dernière journée de cotation. § Le graphique Intraday montre l’évolution du cours du titre, en valeur et en volume, au cours d’une séance. § de la valeur du titre depuis le 1Les données historiques rappellent la variation erjanvier et depuis une année, ou depuis le début de sa cotation. § valeurs MM20, 50 et 100 sont les moyennes arithmétiques des cours de la valeurLes pendant les 20, 50 ou 100 derniers jours de cotation. § L’indicateur RSI est expliqué en annexe 4. § d’un titre (une action) est émis à une heure précise pour uneUn ordre d’achat ou de vente valeur de cours donnée. § Des transactions ont lieu en permanence entre 9h et 17h30, on connaît l’heure de la transaction, le nombre de titres échangés et la valeur du cours à cet instant. § Le carnet d'ordres affiche les 5 dernières meilleures limites à l'achat et à la vente sur un titre ainsi que le nombre d'actions et d'ordres positionnés à chaque niveau. Dès qu'un ordre est exécuté en totalité, il disparaît du marché et il faut attendre qu'un autre ordre puisse satisfaire les conditions de prix proposées par le marché pour qu'il y ait une nouvelle transaction. On s’intéressera uniquement à l’ordre à cours limité (l’acheteur ou le vendeur indique le prix au-dessus ou en dessous duquel il ne souhaite pas réaliser l’opération) avec exécution partielle possible. Chaque ordre a une durée de validité. Différentes possibilités sont offertes : Ø révocation possible :possibilité d'annuler à tout moment l'ordre sinon validité jusqu'à la fin du mois calendaire ; Ø validité jour :jusqu'à la clôture de fin de journée ;valable Ø date de fin de validité choisie :valable jusqu’à la date indiquée (date incluse), cette date ne peut dépasser la fin du mois calendaire. § des analystes est obtenu en calculant la répartitio nL’indicateur Consensus  moyenne du nombre d’analystes par opinion. Une opinion donnée par un analyste donne le comportement à adopter pour le titre, parmi : « Acheter », « Renforcer », « Conserver », « Alléger » ou « Vendre ». Dans l’exemple, le consensus est « Conserver ». En outre, chaque analyste indique quelle sera selon lui la valeur du titre dans trois mois. On en déduit un objectif de cours médian et un potentiel de gain ou de perte, exprimé en pourcentage, par rapport à la valeur actuelle du titre.
 
 
10/12
ORAUX AGREGATION D 2006 Annexe 4 –L’indicateur RSI  Le RSI (Relative Strenght Index) est un indicateur technique très utilisé. Il fait partie de la classe des oscillateurs. Un oscillateur permet de donner une représentation graphique de la puissance du marché. Ainsi une hausse de la courbe des cours n'impliquera pas forcément une hausse du RSI. Le RSI permet de calculer la force du marché, et ainsi de donner des signaux de surachat ou de survente. Si une valeur est définie comme survendue par la méthode du RSI, cela signifie théoriquement qu'elle est à des cours d'achat car elle ne peut rester longtemps survendue. Dans le sens inverse, une valeur surachetée aura tendance à voir son RSI chuter dans un avenir proche.
 Le graphique ci-contre montre bien la divergence entre l'évolution des cours d'un titre et l'évolution de son RSI. Un ralentissement de la puissance du marché entraîne une chute du RSI malgré une progression du cours. On parle souvent d'une analogie entre cette force et le lancer d'une pierre en l'air. La vitesse de la pierre décroît rogressivement alors qu'elle continue à grimper. Elle ne aissera qu'une fois la vitesse égale à 0.
  L’indicateur RSI a été mis au point par J.W. Wilder en 1978.  Formule : RSI(x jours) = 100 - [ 100 / (1 + RS) ] Avec :  x jour(s) : un RSI, tout comme la plupart des indicateurs techniques, peut être décliné en fonction de l'horizon choisi par l'investisseur. Un RSI à 5 jours permettra d'observer les transformations de cours à court terme. Au contraire, un RSI à 14 jours donnera des indicateurs à plus long terme.  RS : Moyenne des hausses pendant les x derniers jours / Moyenne des baisses pendant les x derniers jours  Toute l'essence du RSI est contenue dans cette partie de la formule. La puissance du marché est représentée par la moyenne des hausses et la moyenne des baisses.  Étudions les deux séries de cours de clôture ci-dessous :   1èresérie : 252,251,253,255,252,257,259,265,252 Moyenne des hausses : 17 / 9 = 1,88 Moyenne des baisses : 17 / 9 = 1,88   RSI 9 jours = 100 - [ 100 / ( 1 + 1,88/1,88) ] = 50   La moyenne des hausses est égale à la moyenne des baisses, le marché reste stable, et le RSI est donc tout naturellement égal à 50. Il est donc moyen car le RSI évolue entre 0 (survente) et 100 (surachat).     
 
11/12
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.