Points essentiels du cours d'Histoire d'architecture Semestre I

De
Publié par

Points essentiels du cours d'Histoire d'architecture Semestre I

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 352
Tags :
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Points essentiels du cours d’Histoire d’architecture Semestre I
(cours donné par M. Adam)
La technologie s’évolue, l’architecture s’évolue donc aussi.
L’architecture est née par le besoin.
La naissance de l’architecture se fait presque simultanément dans le monde.
La porte a parfois un rôle important => lions de Mycènes, grille du tribunal, …
Les meilleurs matériaux se trouvent sur place, car ils résistent en général au
climat.
Fin de la préhistoire
Les nomades construisent des maisons provisoires, donc rudimentaires.
L’apparition des villes signifie la présence d’une civilisation, la sédentarisation
de l’Homme (grâce aux progrès agricoles, techniques...) La nation en naîtra des
siècles plus tard (sentiment patriotique).
La ville est fondée près d’une source d’eau., doit pouvoir être apprivoisée de
nourriture, assurer une sécurité efficace => architecture de défense.
Le concept de la colonne est toujours présent.
On reprend des matériaux pour faire d’autres constructions. Exemple : Rome
utilise des pierres déjà taillées de l’Egypte.
Egypte
Grande maîtrise de l’art monumental. construction en pierre, donc plus durable,
et symbole fort. Les modèles s’évoluent très peu comme les pyramides.
D’ailleurs, les pyramides sont conçues pour l’éternité (donc grands efforts)
Géométrisation, développement du cercle, du carré (angle droit), « le triangle
égyptien ».
Construction des nécropoles.
D’abord les « briques » de pierre sont petites, puis plus grosses donc moins
d’effort.
Les pyramides sont visibles à mille de la ronde ; le roi est divinisé.
Il est important de relier la pyramide au Nil, en effet, le mort voyage en bateau
(le Naos). Chaque pyramide a des satellites où se reposent des reines, etc.
La pyramide est d’abord de forme rhomboïdale.
Règle mathématique :
½ périmètre / hauteur
Apothème / ½ base
Obélisque = emblème du soleil
Fausses portes pour que l’âme du mort puisse circuler.
Chronologie :
> 3000
Epoque prédynastique
2800 – 2400
Ancien Empire (Memphis) : pyramides
Entre-temps
royaumes, troubles
2000 – 1700
Moyen Empire
1600 – 1100
Nouvel Empire (Thèbes)
Dès 1100
Basse Epoque : vallées des rois, des reines
Louxor : région montagneuse => tombeaux.
Karnak : complexe funéraire : obélisque, krio-sphinx, allée processionnelle,
naos, hypostyle, lac artificiel, magasins, colosses,
Dével. des poulies. Unités de mesure : coudée, paume, doigt.
L’art est offert aux dieux, n’est pas pour être admiré.
L’art égyptien est figé, est toujours inspiré par les civilisations ultérieures.
Epoque minoenne
Elle débute vers 3000 BC.
Le palais est le centre, symbolise le pouvoir monarchique. La structure des villes
minoennes montre la prospérité, et le relativement faible nombre de guerres.
Donc les villes ne sont pas vraiment protégées. Et c’est aussi le cas de l’Egypte.
La civilisation minoenne est liée à l’histoire de Minos, du Minotaure. Le palais
lui-même évoque un labyrinthe.
Autour de 1500 BC, éruption mystérieuse qui détruit la civilisation minoenne.
La Grèce
Chronologie :
Période archéenne : 2000-1200 BC, puissance de Mycènes.
Période archaïque : 1100-500 BC, dieux grecs, style dorique
Période classique : 500-100 BC, guerres médiques, Périclès et Athènes, grands
philosophes, Alexandre le Grand et l’Asie Mineure.
Période hellénistique : 200 BC-400 AC déclin de la civilisation.
Période archéenne : Mycènes
Typologie : acropole sur la colline, architecture basée sur stratégie militaire.
Encorbellement, porte des lions => art monumental.
La Mer Méditerranée a un rôle très
important dans la civilisation grecque :
colonies, commerce, puissance maritime…
Tombe d’Agamemnon
Période archaïque
Age homérique : dével. de l’alphabet grec, identité du peuple.
Hérodote : puissance maritime, contact avec Carthage.
Période classique
Les cités grecques sont sur des collines afin de mieux surveiller l’alentour.
Création de citernes car la cité est toujours en état de guerre donc risque d’être
assiégée. Séparation entre le pouvoir religieux et le pouvoir législatif.
Construction en marbre => constructions durables.
Création des lieux publics car système de démocratie => agora. La portique
réunifie les bâtiments publics et s’offre à la ville.
Les temples = demeure des dieux, donc inaccessibles aux mortels.
Essor des découvertes mathématiques, physiques, réflexions philosophiques =>
l’architecture se mathématise, = quête de la perfection (nombre d’or,
proportions…) L’art a deux fins différentes : art = utile (pour honorer les dieux
par exemple), art = beauté, plaisir visuel (sculptures), intellectuelle (marches
trop grandes pour êtres humains)
Architecture du théâtre donc dével. du théâtre : orchestra (choeur), scène,
cavea,
parodos.
Architecture du temple : « ordre grec » : Style dorique ; ionique (boucles);
corinthien, tambours, chapiteau, entablement (corniche, architrave, frise),
architrave (poutre reliant colonnes) frise, naos, corniche, rampe, pronaos,
opisthodome, fronton, podium, stylobate, péristyle, orientation vers où le soleil
se lève.
Réseaux aquatiques, fontaines, bains, gymnase, stade…
Vénération du corps parfait, faire des athlètes en de « bons soldats ».
Métaux : bronze, fer.
Corrections des perspectives : appuyer sur les colonnes des coins, déformations
La période romaine
Chronologie :
Naissance de Rome
Occupation étrusque
République
Empire
Matériau principal : la brique (différentes couleurs).
Mortier, chaux, agile,
plâtre… Peinture murale (fresque)
Éléments grecs : colonnes corinthiennes, plan hippodamien, temple, agora-
forum.
Art , légèreté des constructions = splendeur romaine.
Basiliques, thermes monumentalisés pour raison politique, arcs de triomphe,
aqueducs, amphithéâtres, odéons, cirques, fours à chaux, hypocaustes (système
de chauffage pour thermes)…
Voûtes + coupoles : voûtes à poussée, voûtes à clavée, voûtes à plein cintre,
voûtes à tiers point, voûtes à arc brisé, voûtes d’arête (complexe donc peu),
etc
(pas voûte en chaînette)
Outils : groma (fil à plomb), chorobate (visée de nivellement)
Domus : atrium, cuisine (culina), salle à manger (tridinium), chambres, salons,
bains, fontaines, autel domestique, péristyle…
Théâtre romain : orchestra, scène (dont porte royale, entrée) , cavea (dont
ambulacre)
De la basilique à la carthédrale, le Moyen-Age
Eglise chrétienne = lieu public, lieu de prière.
Basilique : charpente, baptistère.
Orient : rotondes, coupoles, minarets…
Cathédrales : Choeur, nefs, croix latine, arc-boutants, clair-étage, chambres à
tracer, tirants, nervures, culées, pinacle (point le plus élevé), entretoises, voûtes,
idée de verticalité, de transcendance. Mouvement gothique généralisé dans toute
l’Europe.
Grande utilisation du bois, architecture vernaculaire (églises de Norvège) ex :
pour les tournois (car installations provisoires !)
Châteaux, cathédrales, hospices, ensembles conventuels, beffroi.
Charpente : ferme (triangulée), contre-fiche, chevron, blochet, panne, entrait,
étrier, poinçon, arbalétrier (page 47)
Savoir architectural conservé et développé par moines. Rôle important de
l’architecte au service du seigneur.
Pas de plan régulateur.
Outils : marteaux (marteau à deux têtes), haches (cognée), scies (scie à deux
poignées). ..
Personnages illustres :
Vitruve :
premiers écrits sur l’architecture antique, « principes
fondamentaux de l’architecture »
La célèbre définition « localitas, commoditas, soliditas,
voluptas » lui doit.
James Mellaart : découvre une ville vieille de 7000 ans, elle est très structurée,
Catalhoyuk (en Turquie)
Imhotep :
premier architecte connu et pas roi.
Hatchepsout :
reine puissante dont le tombeau se trouve à Louxor
François Derand écrit un traité sur la construction des voûtes
Villars de Honnecart : clerc devenu architecte. Auteur des premiers carnets
trouvés.
Sites :
Villes sur colline : Machu Picchu
Mont-Auxois (Aléscia, Autarcie)
Premières pyramides :
Snéfrou (4
e
roi de la 4
e
dynastie)
Pyramide rouge de Dachour
Louxor
Karnak : micro-cosmologie, modèle
Cnossos, Phaistos, Zakros :
palais minoens.
Théâtre d’Epidaure :
acoustique exceptionnelle
Basilique de Kydna :
exemple d’église ayant subi plusieurs
transformations
Lexique :
Egypte
Stéréotomie :
art de tailler dans la pierre.
Cénotaphe :
faux tombeau.
Mastaba :
Pyramide :
Encorbellement
Voûte à poussée
Chevron
Linteau
Hesse, chandelles
Descenderie :
couloir qui descend dans la pyramide
Ravalement
Bas relief
colosses
Dolérite
Rampe, chaussée
Assise :
fondation pour rendre le sol stable
Parements
Tenons saillons
Mortier :
plâtre pour boucher les trous
Hypogée :
tombeau dans la montagne
Oriflammes :
banderoles = souffle divin
Krio-sphinx :
corps de lion, tête de bélier.
Allée processionnelle
Le Naos
Obélisque :
symbole du soleil
Hypostyle
Crampons
Archipendule :
recherche de l’horizontalité
Sacrétisme
Grèce
Scies à balancier
Crampons
Mégarone :
résidence royale sur colline
Espace autarcique :
qui peut résister à un long siège
Bouleutérion
Courbes de correction optique
Béton en vrac
Louve (pour porter bloc de pierre)
Parement, bossage
Romains
Chaux vive
Chaux éteinte
Chaux grasse
Derme – épiderme
Mortier
Coffrage, moulage
Écharpes diagonales
Pseudo-périptère : illusion d’un portique périphérique (ex : Maison carrée)
Cardo et decumanos : axes majeurs orientés nord-sud (cardo) et est-
ouest(decumanos) dans une ville romaine. Intersection = centre de la cité.
occulus
Stuc
Pendentif (dans la voûte) : exemple : St-Sophie
Éléments de la voûte : clé de voûte, plan de naissance, sommiers, extrados,
intrados
Moyen-Age
Chemin de ronde
Canon à porte
Jambe de force
Arc diaphragme
Contre-fort
Abside
Bas-côté :
nef centrale
Étrésillonnement
Tour en fer-à-cheval
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.