Programme KidSmart en école maternelle

De
Publié par

Programme KidSmart en école maternelle

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 183
Nombre de pages : 36
Voir plus Voir moins
rob_t41msraK_diuzarndd_1.i0_FR8x211900.2.63329:7:3
Programme KidSmart en école maternelle
Retour d’expérience de 15 pays qui démontre l’impact du programme KidSmart sur les enfants à besoins spécifiques
AVANT-PROPOS
Larry Hirst, Président d’IBM Europe, Moyen-Orient et Afrique
02  www.kidsmartearlylearning.org
brozuraKidsmart148x210FR1.indd2 ____
3.6.20099:32:37
.1niF__R3dd
Dans le contexte mondialisé d’aujourd’hui, l’éducation et le savoir sont des facteurs déterminants dans le succès ou le déclin économique d’un pays ou d’une région. C’est pourquoi les gouvernements du monde entier reconnaissent que seul un enseignement d’excellente qualité permet d’attirer et de conserver des emplois, et de rester compétitif sur le long terme. IBM a conçu le programme d’éducation KidSmart pour les enfants en bas âge, afin de contribuer à la réussite scolaire en général, et afin de lutter contre la “fracture numérique” tout particulièrement. Ce programme reflète le fait que bon nombre d’enfants vivent désormais dans un environnement riche en médias, qui a le potentiel de faire découvrir aux jeunes enfants de nouvelles formes de créativité, des aptitudes à communiquer et à collaborer, qui sont également essentielles pour apprendre et travailler dans une économie du savoir. Les technologies de l’information permettent aux enfants d’apprendre de façons diverses et peuvent être particulièrement efficaces chez les enfants défavorisés, comme le montrent les études de cas de cette publication. Ces exemples illustrent les différents aspects de l’impact de l’apprentissage avec KidSmart sur les enfants présentant des besoins éducatifs spécifiques et ouvrent la voie à de nouvelles possibilités de développement et de réalisation de leur potentiel.
D’ici la fin 2008, IBM aura fait don de plus de 10 000 ordinateurs KidSmart dans 30 pays d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique – touchant un total de plus d’un demi-million d’enfants. De plus, près de 20 000 spécialistes de l’éducation des enfants en bas âge ont bénéficié d’une formation sur les nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage avec les technologies de l’information et de la communication, via nos partenariats avec les ministères de l’éducation. On peut noter que KidSmart a joué un rôle important dans l’innovation des méthodes d’apprentissage et d’enseignement. IBM n’est pas seule dans cette entreprise. Notre réussite dépend des partenariats avec les ministères de l’éducation et les professionnels de l’enseignement. Sans eux, nous n’aurions pas obtenu de tels résultats. Le domaine éducatif traverse une période fascinante et j’espère que cette lecture vous permettra de découvrir comment de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage peuvent changer des vies et contribuer à une prospérité économique durable pour nous tous. Larry Hirst Président IBM Europe, Moyen-Orient et Afrique
Special Educational Needs  03
399002.6.3:23:9dsKirtma48_110x2zorb_aru
12x8RF_0rams41_trazuid_Krob
04  www.kidsmartearlylearning.org
AFRIQUE DU SUD: Centre Carel du Toit Centre  le Cap
La technologie au service des enfants sourds
Sans l’aide d’un spécialiste, les enfants sourds peuvent difficilement arriver à prononcer correctement les mots de la langue. Or, s’ils ne sont pas capables de communiquer efficacement avec leur entourage, leur développement émotionnel et personnel risque d’en être affecté.
Les éducateurs spécialisés considèrent que la prise en charge précoce des enfants sourds ou malentendants facilite leur intégration ultérieure à la société. L’ouverture d’un centre dans l’hôpital Tygerberg destiné à aider les tout jeunes enfants à apprendre naturellement à parler et à maîtriser la langue par le professeur Carel du Toit est le résultat de ce constat. L’objectif du centre est d’aider les enfants à intégrer par la suite le système éducatif traditionnel. Depuis 2004, trois ordinateurs KidSmart assistent le personnel enseignant dans cette tâche difficile. Les logiciels disponibles offrent des leçons consacrées principalement au développement du langage. Les enfants trouvant les exercices proposés amusants et divertissants, ils ne considèrent pas le temps passé derrière l’ordinateur comme du travail, d’où le franc succès rencontré par les séances d’apprentissage informatiques. Les jeunes élèves trouvent également les logiciels faciles à comprendre. Au fur et à mesure de leur progression dans
les divers programmes, ils acquièrent des capacités cognitives essentielles et développent leurs aptitudes à vivre en société. Les professeurs expliquent que les ordinateurs leur servent également à évaluer le niveau de progression de chaque élève.
Bien que certaines activités proposées par les programmes KidSmart nécessitent une certaine maîtrise du langage, défi qui peut se révéler très difficile à relever pour des enfants malentendants, les enseignants sont convaincus que les ordinateurs KidSmart peuvent efficacement préparer les élèves à intégrer le système éducatif traditionnel. L’information a la portée des plus défavorisés Outre le soutien qu’il apporte aux enfants sourds, le centre Carel du Toit assure également la gestion d’un projet destiné aux enfants issus des milieux défavorisés. Dans le cadre de ce projet, les professeurs choisissent un petit groupe d’enfants vivant dans le quartier de Khayelitsha, situé à proximité de l’hôpital, puis les invitent à se joindre aux élèves de leurs classes. Ces enfants bénéficient d’un accès extrêmement restreint aux livres, à l’électricité ainsi qu’à d’autres biens de consommation, y compris aux ordinateurs, tous considérés pourtant par les enfants plus chanceux comme des outils tout à fait ordinaires.
9:3329:900.236.4ndd_1.i
36.2.009:9231:4
les activités associées aux programmes et à s’entraider lorsqu’ils se retrouvent bloqués par un exercice. Par conséquent, au contact de ces ordinateurs, les élèves améliorent non seulement leurs compétences en informatique et leurs connaissances du monde, mais ils apprennent également à devenir plus sociables. À force de s’encourager mutuellement, de s’entraider et de travailler ensemble, les élèves ont fini en effet par nouer des liens d’amitié avec leurs camarades, ce qui était difficilement pensable auparavant.
Special Educational Needs  05
Les ordinateurs KidSmart ont « permis à ces jeunes apprenants de découvrir un monde qui leur était jusque-là étranger, celui des nouvelles technologies », explique Inge Karitzinger, l’une des enseignantes du Centre. « En leur donnant la possibilité d’accéder au monde de l’information, leur peur de l’inconnu a disparu. » Autre composant essentiel de la salle de classe, le système de binôme permet aux élèves de choisir l’élève ou le groupe d’élèves avec lequel ils désirent travailler. Ce système les encourage également à se soutenir mutuellement lorsqu’ils effectuent
uzarbori.1_RF_05ddnarsmid_K218x14t_
_Kidsmarbrozura
06  www.kidsmartearlylearning.org
00.2.6323:99
L’école Vista Nova située à Rondebosch dans la ville du Cap accueille dès l’âge de trois ans des enfants souffrant d’infirmité motrice cérébrale et d’autres types d’handicaps spécifiques. Les éducateurs spécialisés considèrent en effet que l’intégration précoce de jeunes handicapés au système éducatif est essentielle. Cet établissement accueille également les enfants issus des quartiers ouest de la ville du Cap qui ne peuvent pas fréquenter les établissements scolaires standard en raison de leurs besoins particuliers tant sur le plan physique qu’éducatif. L’école finance également l’éducation d’enfants issus de familles pauvres et défavorisées. Ces élèves constituent environ 18 % des effectifs de l’école. Le personnel de l’établissement fait appel à des services thérapeutiques et éducatifs adaptés afin d’aider les enfants à optimiser leur potentiel et les encourager à surmonter leurs difficultés en matière d’apprentissage. Les professeurs prennent en compte les particularités et différences de chaque élève et les aide ce faisant à développer leur maîtrise du langage, leurs capacités sensorielles, leur coordination entre motricité fine et motricité grossière, leurs capacités cognitives, leurs aptitudes à vivre en société et leur stabilité émotionnelle. En 2004, IBM Afrique du Sud a fait don de cinq ordinateurs KidSmart à l’école Vista Nova. Les retombées de ces nouveaux outils ont été immédiates. Non seulement,
AFRIQUE DU SUD: École de Vista Nova  le Cap
Surmonter les difficultés qui font obstacle à l’apprentissage
ils apportent une note colorée aux salles de classe de l’établissement, mais ils encouragent également les élèves à développer leur sociabilité de nombreuses manières. Les enseignants ont rapidement constaté que ces nouveaux ordinateurs étaient parfaitement adaptés à leur spécialisation. L’exposition des élèves à la lecture, à l’écriture et au calcul s’effectue par exemple de manière progressive ; ils font d’abord l’expérience de ces savoirs via des représentations symboliques, puis sont amenés à prendre peu à peu conscience des notions relatives au langage et aux nombres. Les programmes et activités logicielles sont parfaitement intégrés au cursus scolaire des enfants et sont sélectionnés en fonction des parties du programme abordées en cours par les enseignants. Les ordinateurs KidSmart sont donc venus naturellement s’ajouter aux ressources pédagogiques déjà disponibles dans l’établissement et permettent également aux enfants d’acquérir un meilleur sens du partage. Grâce aux séances informatiques, les enfants parviennent également à mieux s’exprimer et à mieux se faire comprendre. Tandis que le personnel enseignant supervise l’apprentissage des élèves, ceux-ci sont incités à venir utiliser les ordinateurs en même temps que les autres enfants. Ce principe de partage des ressources a amené les professeurs à mettre en place
14:8x21t_14_1.i0_FR6dnd
7di.dn.6.23msdiK_aruzorb_1FR0_218x14t_ar9009::432
Special Educational Needs  07
entoure. Ils aident également les élèves à maîtriser progressivement les bases du langage et les processus de pensée indispensables pour bien communiquer et stimulent autant leur créativité que leur esprit logique. « Certains enfants ont retrouvé confiance dans leurs aptitudes grâce aux programmes, qu’ils considèrent comme amusants. Ils parviennent également à effectuer les tâches demandées sans aucune aide », explique Peta Johnson, une enseignante de l’établissement. « D’autres, grâce au caractère collectif des activités proposées, sont devenus plus sociables et plus stables sur le plan émotionnel. » Les enfants ont appris à patienter avant que vienne leur tour d’utiliser les ordinateurs, à aider les autres élèves à s’en servir et à accepter qu’un autre enfant vienne s’asseoir à côté d’eux. Savoir vivre en société est une capacité qui n’a pas de prix, et ce notamment pour les enfants présentant des besoins spécifiques en matière d’éducation.
2
un système qui invite les enfants à travailler deux par deux sur les ordinateurs. Dans certains cas, les élèves sont invités à choisir eux-mêmes l’élève avec lequel ils souhaitent travailler, mais en d’autres circonstances, les équipes sont formées de sorte à faire travailler ensemble les élèves ayant les plus de difficultés avec les élèves les plus avancés, solution qui donne d’excellents résultats. Comprendre le monde qui les entoure Les ordinateurs KidSmart aident les enfants à surmonter leurs difficultés de différentes manières. En général, la maîtrise de leurs motricités fine et grossière progressent au fur et à mesure qu’ils apprennent à utiliser le clavier. Les professeurs ont également constaté que leur imagination et créativité se sont développées grâce aux jeux de rôle. Autre avantage, les ordinateurs posent les bases essentielles à la compréhension future des mathématiques et favorisent des modes de pensée qui permettent aux élèves de mieux cerner le monde qui les
b_tramsdiK_aruzornd.i_1FR0_218x14d8.6.20093
musique écrite pour accompagner la diffusion du récit. Le récit a été enregistré, puis sauvegardé sur l’ordinateur KidSmart en même temps que les dessins et photos des élèves. Un certain nombre de CD Rom ont été édités, puis distribués aux familles pour leur permettre d’écouter à la maison avec leurs enfants la pièce écrite par leurs soins.
Le personnel enseignant s’est rendu compte que l’ordinateur KidSmart présente des avantages clés lorsqu’il s’agit d’éduquer des enfants handicapés. Cet outil offre en effet aux éducateurs spécialisés des opportunités d’enrichissement personnel, et également la possibilité d’améliorer leur capacité à répondre aux besoins spécifiques des élèves en difficulté. Âgé de sept ans, Henrik est trisomique. Très actif, il se laisse facilement distraire et éprouve des difficultés à se concentrer. L’expérience a toutefois démontré qu’il lui arrivait souvent de réussir à se concentrer pendant au moins 15 minutes lorsqu’il effectuait les activités éducatives sur l’ordinateur KidSmart et finissait par se retrouver totalement absorbé par les jeux en cours. Fierté retrouvée et meilleures aptitudes à communiquer Âgé de 4 ans, Justin est mal entendant. Il apprend la langue des signes grâce à un programme informatique spécialement
6
ALLEMAGNE: Käpt’n Browser Integrationkita  Berlin
Un collectif de dramaturges en herbe
Située à Berlin dans la rue Salvadore-Allende, l’école maternelle « Käpt’n Browser Integrationkita » accueille 125 enfants âgés de trois à sept ans. Parmi ces élèves, vingt-sept d’entre eux souffrent de problèmes nécessitant des méthodes d’enseignement spécifiques : trisomie 21, déficience auditive, divers troubles de l’apprentissage et handicaps physiques.
Depuis quelques années, cet établissement s’efforce d’intégrer davantage l’informatique dans ses méthodes d’apprentissage et d’enseignement. C’est donc avec joie qu’elle a accueilli en 2004 l’arrivée dans ses locaux d’une station KidSmart. Accessible en libre service à tous les élèves, cet ordinateur a été installé dans un espace réservé à un groupe de quinze élèves d’âges divers. Quatre des quinze élèves présentent des besoins éducatifs spécifiques. Les professeurs de l’établissement ont travaillé ensemble afin d’améliorer leurs compétences respectives en informatique et trouver des idées innovantes d’utilisation des nouvelles technologies, à même d’améliorer les capacités à vivre en société, aptitudes et connaissances des élèves. Parmi les récents projets développés, l’écriture d’un récit, adaptée de l’histoire de la chenille affamée a réuni tous les élèves de l’école. Chaque élève a en effet participé au processus d’écriture et pris part d’une manière ou d’une autre à l’enregistrement de la pièce, en prêtant sa voix par exemple à l’un des personnages ou en jouant la
:94:23
08  www.kidsmartearlylearning.org
dnd93.6.200diK_ramsorbaruzFR0_.i_114t_218x
Special Educational Needs  09
«quand je serai grand, je voudrais être ... . » Dans le cadre de ce projet, les élèves sont amenés à interviewer leurs camarades et leurs parents tout en enregistrant l’interview. Ils sont également amenés à faire des dessins et à prendre des photos numériques pour illustrer la discussion et les récits recueillis sur les rêves de leurs propres parents alors qu’ils étaient encore des enfants. L’école organise également des visites d’élèves dans des lieux tels que le commissariat ou le théâtre de la ville. Les résultats des divers travaux sont ensuite enregistrés par l’un des professeurs dans un document Powerpoint intégrant animations sonores et illustrations. Les enfants sont toujours ravis de présenter ces documents powerpoint aux visiteurs de l’école. Ceci leur permet également de se remémorer ce qu’ils ont vécu lors des travaux réalisés. Ces échanges leur donnent l’occasion d’activer leurs premières compétences en matière de présentation et d’apprendre à mieux connaître, comprendre et apprécier les personnes de leur entourage.
conçu. Il aime utiliser la station KidSmart, car un grand nombre des programmes proposés reposent sur la communication visuelle. Son aptitude à communiquer avec les autres élèves a également sensiblement progressé, du simple fait que ces derniers aiment également apprendre la langue des signes grâce à ces mêmes programmes. Âgés de six ans, Marvin et Noah souffrent tous deux de troubles de l’apprentissage. Ils travaillent volontiers avec le logiciel Millie’s Mouse Skills, car ils peuvent refaire les activités proposées autant de fois qu’ils le souhaitent, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’ils réussissent. De ce fait, ils se sentent plus autonomes et plus confiants et donc plus fiers. « Les stations KidSmart rendent l’informatique éducative accessible à tous les enfants, y compris aux enfants souffrant d’un handicap, et ce quelle que soit la nature de cet handicap », explique Lila Voss, directrice de l’école maternelle. Transfert de savoirs, transfert de compétences Les professeurs de l’école ont atteint un tel niveau de compétences en informatique, qu’ils peuvent désormais partager leurs savoirs avec les enseignants d’autres établissements. Les formations proposées à cette fin rencontrent d’ailleurs un franc succès. Le personnel enseignant de l’école travaille actuellement sur le thème de
64:23:99
:9900
L’école maternelle de Hammerfestweg située à Vienne, dans la capitale autrichienne, compte 100 élèves dont environ un quart souffre d’un handicap. Ces enfants souffrent entre autres d’autisme et de déficience auditive et ils ont donc besoin d’une assistance particulière pour leur apprentissage. Lorsqu’il a été question de faire appel aux ordinateurs KidSmart, cette initiative a été plébiscitée par les parents d’élèves dont l’enthousiasme n’a cessé de croître au cours des cinq années qui ont suivi leur introduction. Les élèves rencontrant des difficultés très diverses, problèmes moteur, problèmes de mémoire, l’éducatrice spécialisée se sert donc des ordinateurs pour répondre aux besoins spécifiques de chaque élève et les aider à atteindre leurs objectifs distincts. Elle stimule les compétences individuelles des élèves et les encourage à acquérir à certain degré d’autonomie en personnalisant et adaptant la manière dont chacun d’entre eux utilise les ordinateurs KidSmart. Les résultats obtenus jusqu’ici sont excellents, en particulier pour les enfants souffrant de pertes auditives. Audiolog, logiciel d’assistance auditive, aide en effet les enfants malentendants à effectuer les différentes activités d’apprentissage qui leur sont confiées. Ce logiciel lit les lettres et les mots à voix haute tout en affichant les mouvements
labiaux effectués pour les prononcer permettant ainsi aux enfants d’apprendre à lire sur les lèvres. Grâce à cet outil, les enfants peuvent améliorer progressivement leur prononciation tout en s’amusant. « Avant l’installation des deux ordinateurs KidSmart, l’un dans une salle de classe, l’autre dans un espace ouvert ; deux tiers des enfants n’avaient jamais utilisé un ordinateur. À présent, la plupart, y compris les élèves autistes, se sentent tout à fait à l’aise lorsqu’ils doivent travailler avec ces ordinateurs », explique Eva Potz, enseignante de l’école maternelle de Hammerfestweg. Fierté retrouvée Les enfants autistes ont besoin d’un environnement quotidien, stable et structuré où leurs habitudes ne risquent pas d’être perturbées. Leur réaction face à la station KidSmart n’en a été que plus intéressante. L’un des élèves, un jeune garçon de cinq ans souffrant d’autisme, qui dispose déjà d’un ordinateur à son domicile, est fasciné par les nouveaux ordinateurs KidSmart. Il apprécie en particulier Millie’s Maths House, un logiciel éducatif conçu pour aider les enfants à apprendre à compter. Il est toujours enthousiaste à l’idée d’utiliser les ordinateurs KidSmart et est très fier de pouvoir s’en servir sans aucune aide. Son professeur l’autorise à s’en
84:23.2.63
Regarde! Je sais me servir d’un ordinateur.
AUTRICHE: Hammerfestweg  Vienne
10  www.kidsmartearlylearning.org
rbruzoiK_aamsdnidd10rt_148x210_FR_1.
11dd.1niF__R
servir, en récompense, à chaque fois qu’il fournit des efforts dans les autres matières. Un autre élève souffrant également d’autisme, qui n’avait jamais utilisé d’ordinateur auparavant, a observé pendant deux mois les autres élèves s’en servir avant d’oser commencer à travailler avec. Ayant progressivement gagné en assurance depuis son premier essai, il l’utilise à présent fréquemment sans assistance. La hauteur de l’écran et la taille du banc permettent à plusieurs enfants de s’asseoir ensemble. Cette disposition présente un avantage clé. Elle permet aux enfants autistes qui manquent encore d’assurance de regarder les autres élèves travailler,
Special Educational Needs  11
et ce jusqu’à qu’ils se sentent eux-mêmes suffisamment sûrs pour se jeter à l’eau. Tous les enfants aiment observer leurs camarades lorsqu’ils se servent d’un outil. La flexibilité des logiciels installés permet aux enfants de choisir les programmes les plus adaptés à leur niveau d’aptitude personnel et contribue à faire des ordinateurs KidSmart l’outil idéal des environnements mixtes. Le personnel de l’école maternelle espère étendre l’utilisation des ordinateurs KidSmart au sein de l’établissement et partager avec les parents la réussite de leurs enfants par le biais de cette technologie.
9:423:99002.6.348_110x2dsKirtmazorb_aru
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.