Quand l'éducation dépasse les frontières [pdf] - Quand l'éducation ...

De
Publié par

Quand l'éducation dépasse les frontières [pdf] - Quand l'éducation ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 106
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Quand l'éducation dépasse les frontières
 LeDimanche 25 octobre est arrivée à Chennai une délégation française de la région de PoitouCharentes, de 13 personnes, adultes et collégiens, dans le cadre d'un séjour éducatif et culturel, et d'une rencontre riche et constructive entre les animateurs, professeurs, parents et adolescents qui la composent, et la population indienne dans toute sa diversité. Ce projet se déroule à l'occasion de trois anniversaires symboliques : celui de la décennie internationale (20012010) de la promotion d'une culture de la nonviolence et de la paix au profit des enfants du monde proclamée par l'assemblée générale à l'UNESCO, des 20 ans de la promulgation de la Convention des droits des enfants sur le plan international, et des 10 ans d'INDP, association indienne, qui initie et coordonne des projets de développement en relation avec les population villageoises vivant sous le seuil de pauvreté en milieux rural et urbain ( les tribaux, les dalits et les castes les moins avancées).  Depuis2005, le partenariat entre INDP et la région PoitouCharentes a conduitàla mise en œuvre d'un programme pluriannuel intitulé « Bâtir un partenariat pour une reconstruction durable et de proximité dans l'Inde du Sud ». Les actions conduites en Inde par INDP se complètent dans la Région par une démarche d'éducation au développement à l'adresse des PictoCharentais. Cette dimension régionale du programme est animée par ORCADES, une association d'éducation au développement, qui conduit des projets pédagogiques à l'échelle de la Région à partir de l'expérience du partenariat et des actions conduites par INDP.  Ellea pour objectif d'impliquer les PictoCharentais dans une dynamique partenariale avec la société civile indienne et de contribuer sur le territoire à l'expression d'une citoyenneté internationale. A l'aide de jeux, d'ateliers, d'exposés, de dessins et d'enquêtes, les jeunes ont exploré plusieurs thèmes comme celui de « la culture et l'identité », en exerçant par exemple l'art postal. Le lundi 26 octobre, la délégation française a visité le Lycée Français de Pondichéry, ce qui s'accordait à l'aspect multiculturel du séjour. Pour partager et échanger une compréhension du monde actuel, un jeu de chaises fut organisé, qui illustrait la distribution inégalede la richesse et de la population dans le monde. Par exemple, concernant la démographie du continent africain, 15 élèves étaient assis sur 3 chaises. Ensuite les enfants ont débattu sur les disparités «NordSud ». Ce programme s'illustre notamment par une démarche de solidaritéinternationale en faveur de la satisfaction des besoins de base et de la reconnaissance des droits fondamentaux des populations marginalisées en Inde du Sud.
Intercultural Network for Development and Peace
 Cettedélégation a aussi visité le village tribal de Lawspet, découvrant ainsi les maisons et infrastructures des habitants, déjà nettement améliorés par un projet de réhabilitation d'INDP. Ensuite, pour briser la glace et les barrières culturelles comme le langage, des jeux simples ont été lancés dans lesquels tous les enfants du village et de la délégation étaient impliqués. Cette dernière a présenté l'exposition d'art postal qui fut tirée des échanges de dessins entre les enfants tribaux et les collégiens français, et qui est exposée en France et bientôt en Inde. Ce projet d'échange artistique est un moyen de montrer que chaque individu peut contribuer à un projet, comme une exposition artistique. Enfin, après un temps de discussion et une fois que des cadeaux ont été échangés, ce moment d'émotion et de découverte culturelle toucha à sa fin, enrichissant tous les participants.  Deplus, un des objectifs d'INDP comme d'Orcades est de former les étudiants à une attitude responsable et active de défense de l'environnement. Ainsi, autour du thème “cultiver notre environnement”, la délégation française a visitéle Mercredi 28 octobre un “Green club”, un groupe dont le fonctionnement se base sur des camps d'activités, sur l'éducation au développement, mais aussi sur la santé et l'hygièneà l'école et dans les villages. Des formations aux problèmes environnementaux rapportés à la vie quotidienne y sont dispensées: activités de recyclage, compost, tri des déchets, purification de l'eau, plantes dans leur région et jardinage. INDP vise à former et permettre les prises de conscience par les citoyens de demain des enjeux du monde actuel, d'où l'investissement dans des projets éducatifs visant les enfants.  Cependant,l'éducation reste l'obstacle majeur pour résoudre les problèmes de pauvreté, de dignité et de développement durable. Bien que le gouvernement indien interdise le travail des enfants, l'Inde reste le pays avec le plus d'enfants travailleurs au monde, ce qui constitue un frein considérable au bienêtre économique et social du pays. La délégation aainsi découvert une école gouvernementale dans le village de Veepari le mardi 27 octobre. En effet, il est important d'insister sur le fait que la jeunesse doit participer à sa propre émancipation, mais ne peut le faire si son niveau d'éducation s'améliore. S'ils sont mieux armés, conscients de leurs droits et de leurs devoirs, ils deviendront des citoyens actifs et seront capables de défendre leurs droits en utilisant des voix légales plutôt que de répondre à la violence par la violence. Ces problèmes justifient le fait que ce séjour ait été principalement axé sur l'éducation qui conscientise et l'éducation au développement, ce qui ellemême est inséparable du développement durable.
Intercultural Network for Development and Peace
 Celaexplique pourquoi, lorsque la délégation française fut reçue au consulat Français par le consul général Monsieur Pierre Fournier le lundi 26 octobre, ce dernier a luimême officialisé la sortie de la dernière publication d'INDP,« Pouce, l'éducation qui libère »,dont l'auteur est Augustin Jaykumar Brutus. Dans ce livre pour enfants, INDP rend hommage à tous les enfants du monde qui contribuent à changer les mentalités et les comportements, et à tous les adultes qui les soutiennent dans leur engagement. Il veut présenter toutes les ressemblances et les richesses et rassembler toutes les bonnes volontés qui peuvent réinstaurer un équilibre dans les communautés, les pays, les continents avec des programmes de développements conséquents.
 Celivre est un outil éducatif car il aide non seulement les habitants des pays développés mais aussi ceux de pays en voie de développement comme l'Inde à comprendre et réaliser la liberté que l'éducation fournit aux populations. Il donne de l'espoir et du courage aux adultes qui ne connaissent pas ou ne se souviennent plus une salle de classe, et aux enfants qui souhaitent continuer leurs études indépendamment de leur situation financière.  Cettevisite au Consulat français fut un moment privilégié pour partager avec Monsieur le Consul Général un certain nombre de points et thèmes importants pour la délégation, comme la religion et la tolérance, la démocratie, et les défis écologiques en Inde.
 Enfin,le séjour du Vendredi au Lundi 2 novembre de la délégationàKaraikal a permis un véritable contact entre enfants français et ceux des villages alentours. Les débats, discussions, chants et danses qui s'y sont tenus ont fortement participéàla conscientisation des enfants sur leurs droits ou l'absence de ces derniers, et sur leur devoir de faire passeràleur entourage le message qu'ils ont écouté et formulé.
 Enconclusion, tous ces projets, associations, voyages, publications, débats et découvertes sont des outils d'éducation qui contribuent au franchissement progressif des barrières culturelle, sociale et économique. Les jeunes générations peuvent ainsi comprendre et intégrer la notion de solidarité internationale qui concerne non seulement la pauvreté, la dignité, mais aussi le développement durable et l'accès à l'éducation.
Natalia DIEHL Volontaire chez INDP
Intercultural Network for Development and Peace
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.