Travaux souterrains 1/3

De
Publié par

TRAVAUX SOUTERRAINSSOCATOP – Percement VL1Gilles LEFRANC Tunnel Maurice Lemaire -Galerie de SécuritéService Technique Souterrainsgilles.lefranc@eiffage.com1ESTP - 2008/2009zzzzzzPlans du CoursIntroductionSéance 105/11/08Techniques « Traditionnelles »Les TerrainsSéance 212/11/08TunneliersConception et Calcul Séance 319/11/08Conclusion et BibliographieESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains2zzIntroduction GénéraleDéfinitionTout Ouvrage qui n’est pas réalisé à ciel ouvert2 principaux objectifs : - extraction de matière premières- transport de fluide ou de personnesCas particuliers : - Ouvrages ponctuels : puits, parking …- Stockage : gaz, déchets…- Recherche : accélérateur de particules…ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains3zzzIntroduction GénéraleParticularité des Travaux SouterrainsTravail humain en milieu confiné : pollution, bruit, pénibilité, danger, sécurité…Connaissance toujours imparfaite du milieu :terrains non homogènes, continus et isotropes,aléas à ne pas sous-estimerOuvrages souvent linéaire :Notion de cyclePLACE DES T.S. DANS LES T.P. : 2 à 5 % en volumeESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains4Introduction GénéraleVocabulaire de base propre aux Travaux SouterrainsVoûteSoutènement Naissance (rôle provisoire)de la VoûteClef de VoûteComplexed’étanchéitéet/ou de drainageRevêtementdéfinitifPiédroitRadierSection de la Galerie de Sécurité du Tunnel Maurice LemaireESTP - 2008 ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1 335
Tags :
Nombre de pages : 97
Voir plus Voir moins
TRAVAUX SOUTERRAINS SOCATOP – Percement VL1 Gilles LEFRANC Tunnel Maurice Lemaire - Galerie de Sécurité Service Technique Souterrains gilles.lefranc@eiffage.com 1 ESTP - 2008/2009 z z z z z z Plans du Cours Introduction Séance 1 05/11/08 Techniques « Traditionnelles » Les Terrains Séance 2 12/11/08 Tunneliers Conception et Calcul Séance 3 19/11/08 Conclusion et Bibliographie ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 2 z z Introduction Générale Définition Tout Ouvrage qui n’est pas réalisé à ciel ouvert 2 principaux objectifs : - extraction de matière premières - transport de fluide ou de personnes Cas particuliers : - Ouvrages ponctuels : puits, parking … - Stockage : gaz, déchets… - Recherche : accélérateur de particules… ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 3 z z z Introduction Générale Particularité des Travaux Souterrains Travail humain en milieu confiné : pollution, bruit, pénibilité, danger, sécurité… Connaissance toujours imparfaite du milieu : terrains non homogènes, continus et isotropes, aléas à ne pas sous-estimer Ouvrages souvent linéaire : Notion de cycle PLACE DES T.S. DANS LES T.P. : 2 à 5 % en volume ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 4 Introduction Générale Vocabulaire de base propre aux Travaux Souterrains Voûte Soutènement Naissance (rôle provisoire) de la Voûte Clef de Voûte Complexe d’étanchéité et/ou de drainage Revêtement définitif Piédroit Radier Section de la Galerie de Sécurité du Tunnel Maurice Lemaire ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 5 Introduction Générale Vocabulaire de base propre aux Travaux Souterrains Clef de Voûte Front Sens de l’Excavation de Taille Marin (ou Déblais) Radier Elévation d’une Galerie ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 6 z z z z z z Techniques « Traditionnelles » Excavation – Excavation à l’Explosifs – Excavation avec Machines à attaque ponctuelle Soutènement Radial – Boulons – Béton projeté – Cintres – Blindages Soutènement du Front de Taille Technique de pré-soutènement Revêtement – Béton armé ou non – Voussoirs préfabriqués – Voûte active Phasage d’excavation / Section divisée ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 7 Techniques « Traditionnelles » Excavation à l’Explosif Domaine d’application : - Terrain dur (20 à > 300 MPa) - Dimensions et Importance de l’ouvrage : Section non circulaire 2 Section importante (>130 m ) Courtes longueurs Principale Concurrent : Tunnelier terrain dur ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 8 Techniques « Traditionnelles » Excavation à l’Explosif Définition d’un explosif : Corps ou mélange de corps susceptibles de se décomposer très rapidement (t<1mms) en libérant brutalement une grande quantité d'énergie Caractérisation : - Vitesse de Détonation (déflagrant si V < 400m/s, brisant si V > 2000m/s, seule la dernière catégorie es utilisée) - puissance explosive exprimée en base 100 pour gomme pure (5500j/g) - résistance à l’eau - densité d’encartouchage ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 9 Techniques « Traditionnelles » Excavation à l’Explosif Mode de Fonctionnement : L’énergie libérée par la détonation de l’explosif est partiellement transmise au massif rocheux sous 2 formes : l’énergie de choc l’énergie de gaz L’énergie de choc véhiculée par une onde fissure le terrain L’énergie de gaz, engendrée par le dégagement d’un important volume de gaz à haute température et pression ouvre ces fissures et disloque le matériau. Le surplus de cette énergie de gaz expulse les blocs disloqués. ESTP - 2008/2009Cours de Travaux Souterrains 10
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

sabsab

Exprimez-vous !merci j'aimerais bien avoir d'autres documentations sur les tunnels

vendredi 13 mai 2011 - 19:59