Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin comprenant les noms de lieu anciens et modernes; rédigé sous les auspices de la Société industrielle de Mulhouse

De
Publié par

DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQUEDKLA FRANCECOMPRENANTDE ANCIENSLES NOMS LIEU ET MODERNESPAR ORDRE DU MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUEH SOI S LA DIRECTIONDU COMITÉ DES TRAVAUX H1STOHIQIIES ET DES SOCIÉTÉS SAVANTES.DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIOUEDUDEPARTEMENT DU HAUT-RHINCOMPRENANTLES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNESRKDIfiÉSOIS U.SPICES DR LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLELESDE MULHOUSESTOFFELPAR M. GEORGESMEMBRE DE CETTE SOCIETEoowuaramtun on mnnftu de l'instruction pcbliqui i>oir i.ks mu un historiquesPARISIMPRIMERIE IMPÉRIALE\i lxviiiDcc<;DCGllINTRODUCTION.PARTIE DESCRIPTIVE.du Haut-Rhin est limité" au IV. par celui du Bas-Rhin; à l'E. parLe départementle Rhin, qui le sépare de l'Allemagne; au S. par la Suisse et le département du Doubs,5'à la Haute-Saône et des Vosges. situé entre 2 etet l'O. par ceux de Il est les &78' 5°liH° 1 de latitude septentrionale, et entre les h" ih' et 1 h' de longitude orientale duSaméridien de Paris. plus grande longueur du nord au sud, depuis l'Allemand-Rom-jusqu'à Lucelle, est de kilomètres; sa plus grande largeur, depuis Bue jusqu'àbacfa 95Hiiniiigue, de 60 kilomètres.le cadastre, sa k\ i.->.-\'-\ hectares U 91 centiares,D'après superficie CMnprend aressequi subdivisent ainsi :h elabourables 00*Terra i57,47o 00Prairies naturelles 00 0055,696jardins 00Vergers, pépinières, 5,676 00' tseraies , aunaies . saussaies 1o4 00 00Châtaigneraies 00 001,117pâlis,Landes, bmyèius 27,824 00 00 $\ ignés 1 1,622 17 71Bois et ...
Publié le : mardi 7 juin 2011
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 298
Voir plus Voir moins
DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQUE DK LA FRANCE COMPRENANT DE ANCIENSLES NOMS LIEU ET MODERNES PAR ORDRE DU MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE H SOI S LA DIRECTION DU COMITÉ DES TRAVAUX H1STOHIQIIES ET DES SOCIÉTÉS SAVANTES. DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIOUE DU DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN COMPRENANT LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES RKDIfiÉ SOIS U.SPICES DR LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLELES DE MULHOUSE STOFFELPAR M. GEORGES MEMBRE DE CETTE SOCIETE oowuaramtun on mnnftu de l'instruction pcbliqui i>oir i.ks mu un historiques PARIS IMPRIMERIE IMPÉRIALE \i lxviiiDcc<; DC Gll INTRODUCTION. PARTIE DESCRIPTIVE. du Haut-Rhin est limité" au IV. par celui du Bas-Rhin; à l'E. parLe département le Rhin, qui le sépare de l'Allemagne; au S. par la Suisse et le département du Doubs, 5'à la Haute-Saône et des Vosges. situé entre 2 etet l'O. par ceux de Il est les &7 8' 5°liH° 1 de latitude septentrionale, et entre les h" ih' et 1 h' de longitude orientale du Saméridien de Paris. plus grande longueur du nord au sud, depuis l'Allemand-Rom- jusqu'à Lucelle, est de kilomètres; sa plus grande largeur, depuis Bue jusqu'àbacfa 95 Hiiniiigue, de 60 kilomètres. le cadastre, sa k\ i.->.-\'-\ hectares U 91 centiares,D'après superficie CMnprend ares sequi subdivisent ainsi : h e labourables 00*Terra i57,47o 00 Prairies naturelles 00 0055,696 jardins 00Vergers, pépinières, 5,676 00 ' tseraies , aunaies . saussaies 1o4 00 00 Châtaigneraies 00 001,117 pâlis,Landes, bmyèius 27,824 00 00 $ \ ignés 1 1,622 17 71 Bois et forêts 00113,576 00 Propriétés bâties 00 001,936 Etangs, abreuvoirs, mares, canaux d'irrigation 1 00 001,61 Cimetières, églises, presbytères, bâtiments publics..] lacs,Rivières, ruisseaux \ 86 5o34,790 Routes, chemins, places publiques, rues ) Total 411,2 23 o4 21 Haut-Rhin, a .. INTRODUCTION.i, suivant les régions : froid en hiver dans la partie montagneuse , il vLe climat varie jurassiquetrès-chaud en été; la partie surtout est exposée à des froids fortdevient vignoble et celle de la plaine sont plus favorisées, quoiqueprolongés. La région du à de brusques variations de température. Enfin, celle des bords du Rhinaussi sujettes se ressent des brouillards de ce fleuve. géologues, l'Alsace a dû être bouleversée de fond en comble, dansD'après certains lala suite des transformations plutoniques et neptuniennes. A place de la vaste plaine les Vosges et la Forêt-Noire s'élevait autrefois unequi s'étend aujourd'hui entre crête montagne dont ces deux chaînes formaient le pied. Cette immense voûte se seraitde excavation «flanquée de part etunjour abîmée, ne laissant qu'une vaste d'autre, comme Elie de Beaumont, par ses culées restées en place, de manière à former sur sesdit vflancs deux escarpements ruineux en regard l'un de l'autre, Quoi qu'il en soit de ces vit déjà les sommets des Vosges supérieures et ceux dehypothèses, la période silurienne la Forêt-Noire s'élever au-dessus du niveau des mers. Les formations subséquentes vinrent peu à peu compléter la chaîne de ces montagnes, en refoulant la mer crétacée baignait les pieds.qui en Voici, en abrégé, la constitution géologique du Haut-Rhin : TERRAIN PRIMITIF. A. Granit, souvent porphyroïde. Ballon d'Alsace Ballon de Guebwiller et hauts som-, mets entre le Grand-Ventron et l'Allemand-Rombach. Gneiss. Vallées de Sainle-Marie-aux-Mines, d'Orbey, de Thannenkirch. deB. Katzenthal, de Wihr-au-Val. Soultzbacb.G. Schiste micacé. Hohlandspurg, environs de D. Syénite. Montagne entre Sainte-Marie-aux-Mines, Wissenbach et l'Allemand- Rombach; Ballon d'Alsace. Vers le Puix elle passe insensiblement à l'état de porphyre i\'amygdaloïde , à'eurite et de brèche. E» Calcaire Sainte-Marie-aux-Mines el la Poutroj e.primitif. Wcisstein eurite.F. ou Environs de Sainte-Marie-aux-Mines, de Thannenkirch, de Bibeauvillé. G. Porphyre primitif. Val de Lièpvre. H. Serpentine primitive. Sainte-Marie-aux-Mines, le Bonhomme. TERRAIN DE TRANSITION. A. Phyllades grauwacks, de calcaire, spiliwsmêlés de de quartz, de coméennes , de et passant insensiblement à des porphyres, des pétrosilex , des pséphites et des pou/Hugues.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.