Papyrus grecs d'époque byzantine

De
Publié par

dli^EMlDDD DD D D,£IiOosu Ud £i:i ^:^^:z^frGENERALCATALOGUEDESÉGYPTIENNESANTIQUITÉSDU CAIREDU MUSÉEPAPYRUS GRECSBYZANTINED'ÉPOQUESERVICE DES ANTIQUITES DE L'EGYPTEr rCATALOGUE GENERALDESÉGYPTIENNES1.ANTIQUITÉSMUSÉE DU CAIREDU67001-6712/1W'PAPYRUS GRECSDÉPOOUK BYZANTINEPAR M. JEAN MASPEROTOME PREMIERCAIRELEFRANÇAISIMPRIMERIE DE L'INSTITUTD'ARCHÉOLOGIE ORIENTALE1911UBRARYIINEARTSJVERSÏTY.INTRODUCTION.grecs (répofjite « bi/zanime i^ jeCatalogue des papf/riisiiilitulanl ce travail ,Eliet veut être définie dechoisie est assez ambiguë,n'oublie pas que rexprcssioiipresqueL'habitude s'est répanduefois qu'on l'emploie.nouveau à chaquet règne de Dio-période « byzantine aufaire commencer launiversellement, del'en-sous une même dénominationl'avantajje d'embrasserCe système aclétien.n'est pas aussi uniformetr ^5. Mais le Bas-Empiredu Bas-Empiresemble entierdynastie juslinienneintroduites par lal'indiquer; les réforuîesqu'on semble par làont modifié profondément la viel'aduiinistration et le droit,vi'= siècle, dansdudanstraces nombreusesromain, et on en trouve desel privée du uiondepubliquebi/zanline la fin dudans l'époqueune coupure qui rangepapyrus. En outre,lesfon-temps antérieurs laiv% c'est-à-dire des àpremier tiers duiii*^ siècle et leMonarbitraire et artificielle.m'a paru un peu tropConslantino[)le,dation dedébut du règne d'Anastase,prendre pour limite leétait d'abord deintentionforce du terme, dubijzanlin dans toute ladu ...
Publié le : samedi 4 juin 2011
Lecture(s) : 65
Nombre de pages : 370
Voir plus Voir moins
dli^EMl D DD DD D D ,£Ii Oo su Ud £i:i ^:^^:z^ fr GENERALCATALOGUE DES ÉGYPTIENNESANTIQUITÉS DU CAIREDU MUSÉE PAPYRUS GRECS BYZANTINED'ÉPOQUE SERVICE DES ANTIQUITES DE L'EGYPTE r r CATALOGUE GENERAL DES ÉGYPTIENNES1.ANTIQUITÉS MUSÉE DU CAIREDU 67001-6712/1W' PAPYRUS GRECS DÉPOOUK BYZANTINE PAR M. JEAN MASPERO TOME PREMIER CAIRELE FRANÇAISIMPRIMERIE DE L'INSTITUT D'ARCHÉOLOGIE ORIENTALE 1911 UBRARY I INEARTS JVERSÏTY . INTRODUCTION. grecs (répofjite « bi/zanime i^ jeCatalogue des papf/riisiiilitulanl ce travail ,Eli et veut être définie dechoisie est assez ambiguë,n'oublie pas que rexprcssioii presqueL'habitude s'est répanduefois qu'on l'emploie.nouveau à chaque t règne de Dio-période « byzantine aufaire commencer launiversellement, de l'en-sous une même dénominationl'avantajje d'embrasserCe système aclétien. n'est pas aussi uniformetr ^5. Mais le Bas-Empiredu Bas-Empiresemble entier dynastie juslinienneintroduites par lal'indiquer; les réforuîesqu'on semble par là ont modifié profondément la viel'aduiinistration et le droit,vi'= siècle, dansdu danstraces nombreusesromain, et on en trouve desel privée du uiondepublique bi/zanline la fin dudans l'époqueune coupure qui rangepapyrus. En outre,les fon-temps antérieurs laiv% c'est-à-dire des àpremier tiers duiii*^ siècle et le Monarbitraire et artificielle.m'a paru un peu tropConslantino[)le,dation de début du règne d'Anastase,prendre pour limite leétait d'abord deintention force du terme, dubijzanlin dans toute ladu premier empereuren comme/190, la politiqueoccidental, et sous lequelrégné sans collèguepremier qui ait étaitmondiale qu'elleà n'être qu'orientale, dese soit résignée par forceromaine aucun événementdépart, ne coïncidant avecnouveau point denaguère. Mais ce D'ailleurs,assez factice.l'inconvénient d'êtreavait lui aussid'importance, la collectionreprésentés, dansv' siècle sont faiblementles papyrus ducomme ([ue pratiqueconcession plutôt théoriquecomme ailleurs, c'est unedu Caire date deborne initiale laen adoptant pourje fais à l'ancienne tradition,([ue Théodose.la mort du grand3c)5, dansexaminer, en particulierque j'ai eu àmême, parmi les documentsDe etécrites en grec,s'est trouvé plusieurs piècesSaqqarah, illa trouvaille de postérieure l'invasiondate évidemment àbyzantines, mais deanalogues aux cru pouvoir, vunombre fort restreint, j'ain'en existe ici qu'unarabe. Gomme il dans ce catalogue.insérer sans scrupuleétroite avec les autres, lesleur parenté selonen deux groupes,recueil se i-épartissentj)apyrus contenus dans ceLes en iqoS, unHunt ont donné,découverte. MM. Grenfell etl'époque de leur lequel ont trouvé place,Musée du Caive'^^\ dansdes gvecs duCalalojniv pap'iviis la lin<;rocs cnlrùs au Musôn jus(iiràl" do lous les |>ii|)ynisCel (.u\r,-i;;(! couticiil la descii|ilioii (le raiiiK'c 1 1)1) i natiircllomoiil, im [ji-and nombre do papyrus l)yzanlins. Los autours uo se soûl |»as, il osl vrai, proposé do publier m c.vlniso, mais dinv^'ulorior seulcmcnl. les textes du Musée, joijjnanl à chaipio numi'ro une courte notice pour on indiciuer le contenu. Tous no sont cependant pas domeui'és inédits : les plus intéressants \"et les mieux conservés été desont édités au tome O.vi/rliynrhns Pnpi/ri . ou en divers autres qui seront signalés au l'iir etouvrafjos à mesure, .le n'aurai donc souvent qua rééditer des transcriptions anciennes, avec les quelques modifica- tions qui pourraient être utiles. Mais, depuis la rédaction de ce Cntalni'itc des papi/riis o-rccs, doux apports ont considérablement enrichi le ti'ésor l)yzanlin du Musée du Caire : (pielques papyrus recueillis par M. Qnibell à Saqqarah, en igob, et fimportant lot rap- jiorté de Kôm-Icligaou par M. Lefobvre, dans les années ic)o,^. 190G ot 1907. (Test ce second groupe que je publie on premier lieu, puisqu'il est entièrement inédit, tandis que Fancien fonds du Musée a été déjà décrit, au moins d'une manière sommaire, snllisante on tout cas pour donner au pnldic une idée de la nature et de valeurla des pièces. L'ordre dans lequel j'ai class(' les documents pourra paraître un peu compliqué à première vue; aussi préféré-je, dans cette introduction, exposer scbématiquemont, et justifier le plan que j'ai suivi. '''— Li:sL TnouvAiLLES DE KùiM -b'.iKiAoi: (/Ip/r/WiVo) ( vi'' sièclo). A. Pièces relatives à l'administration particulière d'Àv^po^mjs jcwp?, et à l'administration générale du limes Tlichaïciis (requêtes duc,au à l'empereur, rescrits impériaux, ordres du duc ou du pracses, etc.). Quoique ces documents conciM'nen! des localités fort différentes et distantes les unes des autres, il m'a paru plus intéres- sant de les réunir en une seule série, au lieu do les distribuer selon leur lieu d'origine ap|)arent, Antaiopolis, Omboi, Théodosiopolis, etc. On aura ainsi sous les yeux, d'un seul coup, tous les documents intéressant l'iiistoiro de. la province. B. Rolos financiers el (piiltancos d'impôts, provenant d'Aplirodit(') ou d'Aii- taiopolis. '" J'ai employé dans cel ouvra<;c la Ibrmo Àt^poSirw, bien (juVile iic se rencoiUre jamaisabréjfoc dans les dociinienis d'époque byzantine, me conformant en cela à (jni Icnd à s'établir,l'usaffe depuis ([ue les papyrus arabes de ce village ont commencé I.aà être publiés et étudiés. forme Ai)liro(lilc, (|ue j'avais employée d'abord, peut cependant se défendre. D'ordinaire, le nom de lieu est au génitif, ànù dexûpjs À^poSiVt;», sorte qu'on ne peut savoir si le deuxième mot dépend du jiremier ou lui est une apposition. Mais plusieurs des pi(''e(\s éditées ici monlreront que les deux expressions, At^poSiT^s ou .Vi^poS/ri/ ont élé concurremment«oifo;, employées : n" C'jo87, 1. 5 : [7))i' \(^polir\>ji Kwixijv, mais au n" C'jnif) (verso) : nwui;, (Iccliire cer-^//a -i; sTi/î-jo'/ir); .\ippoSiT)/ taine); cf. n" G7021, recio, 1. el n" G7o()i, I. G.19,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.