Politique des cours complémentaires 2008-09-04

De
Publié par

POLITIQUE DES COURS COMPLÉMENTAIRES Avis favorable : Commission des études CDEJ-071114-10 Date : 14 novembre 2007 Adopté : Conseil d’établissement CECJ-071115- 08 Date : 15 novembre 2007 Révisions : Résolution : Commission des études CDEJ-080903-04 Date : 3 septembre 2008 Résolution : Conseil d'établissement CECJ-080904-04 Date : 4 septembre 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE............................................................................................................................................................1 1. CADRE RÉGLEMENTAIRE DE LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE...........1 1.1 RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DES ÉTUDES COLLÉGIALES ...........................................................................1 1.2 DEVIS DE LA FORMATION GÉNÉRALE...........................................................................................................2 1.2.1 Sciences humaines ...................................................................................................................2 1.2.2 Culture scientifique et technologique ................................................................................3 1.2.3 Langue moderne........................................................................................................................3 1.2.4 Langage mathématique et informatique ................................................ ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
  
  
 
 Révisions :    Résolution : Date :   Résolution : Date :   
CECJ-071115- 08
Commission des études 3 septembre 2008
  
Conseil d’établissement 15 novembre 2007
 
 
 Avis favorable : Date :    Adopté : Date :   
  
   POLITIQUE DES COURS COMPLÉMENTAIRES    Commission des études 14 novembre 2007
CDEJ-071114-10
CECJ-080904-04
CDEJ-080903-04
  
Conseil d'établissement 4 septembre 2008
 
 
 
TABLE DES MATIÈRES
   PRÉAMBULE ............................................................................................................................................................1  1. CADRE RÉGLEMENTAIRE DE LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE ...........1  1.1   R ÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DES ÉTUDES COLLÉGIALES ...........................................................................1  1.2   D EVIS DE LA FORMATION GÉNÉRALE ...........................................................................................................2  1.2.1 Sciences humaines ...................................................................................................................2  1.2.2 Culture scientifi que et technologique ................................................................................3  1.2.3 Langue moderne ........................................................................................................................3  1.2.4 Langage mathématique et informatique ..........................................................................3  1.2.5 Art et esthétique ........................................................................................................................4  1.3   C ONVENTION COLLECTIVE ............................................................................................................................4  2. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE ...............................................................................................................4  2.1   P RINCIPES GÉNÉRAUX ..................................................................................................................................4  2.2   D OMAINES DE FORMATION ET PROGRAMMES D ÉTUDES ............................................................................5  3. LE COMITÉ DE LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE .........................................6  4. CADRE D’ÉLABORATION DES COURS COMPLÉMENTAIRES ..................................................6  4.1   P ROCESSUS D APPEL D OFFRES ET ÉCHÉANCIER ........................................................................................7  4.2   L A DÉTERMINATION DE L OFFRE DE COURS COMPLÉMENTAIRES ...............................................................7  5. RÉVISION ET ÉVALUATION DE L’OFFRE DE COURS COMPLÉMENTAIRES ...................8  DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE ........................................................................................................................9    
Politique des cours complémentaires
2008-09-04
2
 
 
 
 
 
  
Préambule  La formation générale complémentaire est l’une des trois composantes de la formation générale (commune, propre, complémentaire). À ce titre, elle en partage « la triple finalité, soit l’acquisition d’un fonds culturel commun, l’acquisition d’habiletés génériques et l’appropriation d’attitudes souhaitables ». 1   Toutefois, la formation générale complémentaire marque sa spécificité en s’élaborant dans une perspective d’ouverture à de nouveaux horizons et d’exploration d’autres champs de compétence que ceux de la formation spécifique et de la formation générale commune et propre.  La formation générale complémentaire, qu’elle soit en sciences humaines, en culture scientifique et technologique, en langage mathématique et informatique ou encore en art et esthétique, offrira soit une initiation, soit une application ou expérimentation de ces différents domaines. La formation générale complémentaire en langue moderne, quant à elle, permet une initiation à une autre langue et une sensibilisation à la culture propre des personnes qui parlent cette langue.  La présente politique tient compte de toutes les politiques et de tous les règlements en vigueur au Cégep régional de Lanaudière à Joliette.    1. Cadre réglementaire de la formation générale complémentaire  La présente politique trouve sa justification dans le cadre de l’application des articles 6 et 9 du Règlement sur le régime des études collégiales (R.R.É.C.) en vigueur à compter d’août 1994 et amendé en septembre 2001.   1.1 Règlement sur le régime des études collégiales  Le R.R.É.C. confie à chaque collège la re sponsabilité de déterminer les activités d’apprentissage qu’il retiendra pour assurer l’atteinte des objectifs fixés par le Ministre en matière de formation générale complémentaire, dans le respect des standards établis.  L’article 6 stipule que :  Tout programme d’études préuniversitaires ou techniques doit comprendre : 1.  une composante de formation générale qui est commune à tous les programmes d’études; 2.  une composante de formation générale qui est propre au programme; 3.  une composante de formation générale qui est complémentaire aux autres composantes du programme; 4.  une composante de formation spécifique au programme.                                                   1 Devis de la formation générale. Révision octobre 1998, page 3
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
1
 
 
 
Au regard de la formation générale complémentaire, l’article 9 précise que :  La composante de formation générale complémentaire comprend des éléments de formation dans les domaines suivants : 1.  sciences humaines; 2.  culture scientifique et technologique; 3.  langue moderne; 4.  langage mathématique et informatique; 5.  art et esthétique.  Le ministre détermine les objectifs et les standards de chacun des éléments de la composante.   Le collège détermine les activités d’apprentissage visant l’atteinte des objectifs et des standards déterminés par le ministre qu’il propose aux étudiants, dans une perspective d’équilibre et de complémentarité par rapport à la formation spécifique au programme et pour le nombre total de 4 unités.   1.2 Devis de la formation générale  Le devis de la formation générale détermine cinq domaines dans lesquels peut s’inscrire l’offre de cours complémentaires. Chaque domaine est divisé en deux ensembles indépendants : il n’est pas nécessaire d’avoir suivi un cours de l’ensemble 1 dans un domaine pour s’inscrire à un cours de l’ensemble 2 dans le même domaine, sauf dans le domaine de langue moderne.   1.2.1 Sciences humaines  Dans le domaine des sciences humaines, les deux ensembles d’objectifs et de standards visent à familiariser l’étudiant ou l’étudiante avec les sciences humaines en tant qu’elles constituent une approche particulière de la réalité humaine.  Le premier ensemble donne lieu à des activités d’apprentissage de sciences humaines permettant à l’étudiant ou l’étudiante de percevoir l’apport d’une ou de plusieurs sciences humaines au regard des grands enjeux contemporains : les objets d’étude des sciences humaines, la contribution des sciences humaines dans la compréhension des enjeux contemporains, les questions futures auxquelles les sciences humaines seront confrontées.  Le deuxième ensemble donne lieu à des activités d’apprentissage de sciences humaines permettant à l’étudiant ou l’étudiante d’analyser, de façon rigoureuse, l’un des grands problèmes de notre temps, selon une ou des approches particulières aux sciences humaines.  
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
2
 
 
 
 
 
 1.2.2 Culture scientifique et technologique  Dans le domaine de la culture scientifique et technologique, l’intention éducative est de présenter la science et la technologie comme approche spécifique du réel, dans une perspective de familiarisation avec ce domaine du savoir. Cette intention générale peut revêtir différents aspects, principalement l’expérimentation d’outils méthodologies et l’étude de l’évolution, des défis et des répercussions des découvertes scientifiques et technologiques.  Le premier ensemble met l’accent sur la nature générale et la portée de la science et de la technologie.  Le deuxième ensemble propose l’expérimentation de l’approche scientifique.   1.2.3 Langue moderne  Les trois ensembles d’objectifs et de standards en langue moderne permettent d’initier l’étudiant ou l’étudiante aux structures et au vocabulaire de base d’une troisième langue, tout en sensibilisant à la culture propre des personnes qui parlent cette langue.  Certaines langues modernes utilisent différentes structures et différents systèmes d’écriture. Les trois ensembles ont été élaborés en tenant compte de cette réalité. Le degré d’acquisition de la compétence varie donc selon que ces langues sont plus ou moins éloignées de notre propre structure de la langue ou système de pensée. De plus, la sensibilisation à la culture des personnes qui utilisent une langue moderne ne fait pas l’objet d’un élément de compétence, puisque l’apprentissage d’une langue moderne nécessite la sensibilisation à la culture.   1.2.4 Langage mathématique et informatique  Dans le domaine du langage mathématique et informatique, les deux ensembles d’objectifs et de standards s’appuient sur l’intention éducative de développer la culture mathématique ou informatique.  L’intention éducative poursuivie par le premier ensemble est d’amener l’étudiant ou l’étudiante à considérer la place, le rôle et l’évolution de ces savoirs et de ces outils dans notre société et à caractériser leurs différents usages. Il s’agit d’une formation générale sur le langage mathématique ou sur l’informatique, et non d’une formation spécialisée.  Le deuxième ensemble vise la compréhension et l’utilisation du langage mathématique ou de l’informatique à des fins d’usage courant. Cette intention renvoie notamment aux concepts, aux outils et aux utilisations générales du langage mathématique ou de l’informatique dans la vie quotidienne.  Le niveau de généralité apporté aux objectifs et aux standards des ensembles du domaine du langage mathématique et informatique permet la définition de plusieurs activités d’apprentissage pouvant favoriser le développement d’une compétence axée sur la mathématique ou sur l’informatique, ou encore sur une combinaison des deux champs de connaissances.  
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
3
 
 
 
 
 
 1.2.5 Art et esthétique  En art et esthétique, l’intention éducative est de fournir à l’étudiant ou l’étudiante une culture générale en explorant diverses formes d’art, dans un ou dans quelques champs artistiques. Par la fréquentation d’œuvres ou par l’expérimentation d’un médium artistique, cette formation de base vise le développement d’une sensibilité esthétique. De plus, elle vise l’apprentissage des éléments fondamentaux du langage artistique et elle habilite à faire des liens entre les éléments de ce langage.  Dans le contexte du premier ensemble, l’étudiant ou l’étudiante est mis en contact avec des œuvres issues de la culture contemporaine et d’autres époques, de manière à percevoir la dynamique de l’imaginaire en art et à s’initier à des méthodes d’analyse de la production artistique.  Dans le contexte du deuxième ensemble, l’étudiant ou l’étudiante réalise des activités de création ou d’interprétation en utilisant un médium artistique. De plus, l’étudiant ou l’étudiante est mis en contact avec des œuvres issues du médium afin d’en reconnaître les principaux modes d’expression.   1.3 Convention collective  L’article 4.1.05 alinéa 9 de la Convention collective du personnel enseignant 2005-2010 stipule que : Les fonctions de l’assemblée départementale sont de recommander au collège des choix de cours complémentaires offerts aux élèves .    2. Objectifs de la politique  La politique des cours complémentaires vise à :  ƒ  déterminer le rôle des cours complémentaires dans le processus de formation des étudiants et étudiantes; ƒ  identifier les mécanismes permettant la mise à jour de la liste des cours offerts, la sélection des cours effectivement dispensés et leur accès par les étudiants et étudiantes en fonction de leur programme d’inscription et de leurs choix; ƒ  préciser les rôles et les responsabilités des personnes intervenant dans l’offre de cours complémentaires ainsi que des instances; ƒ  informer des pratiques institutionnelles en matière de cours complémentaires.   2.1 Principes généraux  Conformément au R.R.É.C., le Ministre déterm ine les objectifs et standards de chacun des éléments de la composante de formation générale complémentaire alors que le Collège détermine les activités d’apprentissage visant l’atteinte de ces objectifs et standards.  
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
4
 
 
 
 
 
À cette fin, des orientations générales balisent le processus de détermination des activités d’apprentissage de la composante de formation générale complémentaire pour l’ensemble des programmes d’études dispensés au Cégep régional de Lanaudière à Joliette :  ƒ  Les cours complémentaires proposés doivent favoriser le développement des valeurs du projet éducatif;  ƒ  Les cours complémentaires proposés doivent favoriser le développement de compétences autres que celles visées par la formation générale commune et propre ou par la formation spécifique;  ƒ  Les cours complémentaires peuvent être remplacés, dans certaines conditions, par des cours préalables aux études universitaires permettant l’atteinte des objectifs et standards auxquels ils se rattachent (annexe 1);  ƒ  Les cours complémentaires peuvent être offerts, exceptionnellement, en association avec un programme afin de répondre à des besoins particuliers de formation ne pouvant être satisfaits autrement (annexe 1);  ƒ  L’offre des cours complémentaires est aménagée de façon à respecter le plus possible le premier choix des étudiants et étudiantes;  ƒ  La détermination du rattachement d’un cours complémentaire à une discipline relève de la Direction;  ƒ  Les cours complémentaires qui auraient pour effet d’éviter ou de prévenir une éventuelle mise en disponibilité, de contribuer à compléter une charge ou à l’augmenter seront privilégiés en autant qu’ils satisfassent aux critères précédemment énoncés;  ƒ  Dans une perspective d’exploitation optimale des ressources dont dispose le Collège, les cours complémentaires proposés par les départements doivent s’appuyer d’abord sur les ressources enseignantes existantes. À l’exception du cas où il n’y a qu’un enseignant ou une enseignante dans la discipline faisant l’objet d’un cours complémentaire, plus d’un enseignant ou d’une enseignante du département doit pourvoir dispenser le cours proposé.   2.2 Domaines de formation et programmes d’études  Le Comité de la formation générale complémentaire recommande à la Direction les domaines de formation et les cours complémentaires ouverts à chacun des programmes d’études : les étudiantes et étudiants ne peuvent choisir des cours complémentaires dont la discipline fait partie de la formation spécifique du programme d’études suivi.  Le cumul des quatre unités peut se répartir dans un ou deux domaines de formation. Dans le cas où les quatre unités sont cumulées dans un même domaine, il doit s’agir de deux unités de l’ensemble 1 et de deux unités de l’ensemble 2.    
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
5
 
 
 
 
 
3. Le Comité de la formation générale complémentaire  La Direction du Cégep régional de Lanaudière à Joliette constitue le  Comité de la formation générale complémentaire composé de membres désignés, d’une part, par la Commission des études et, d’autre part, par la Direction :  ƒ  la Commission des études désigne trois enseignants ou enseignantes représentant la formation générale, la formation préuniversitaire et la formation technique;  ƒ  la Direction désigne deux membres : un adjoint ou une adjointe au programme et une aide pédagogique individuelle.  Le comité se réunit au moins une fois par année, à l’automne, afin de constituer l’offre de cours complémentaires pour l’année suivante. Il reçoit et étudie toutes les propositions de cours complémentaires que lui soumettent les départements. Il révise annuellement la liste des cours complémentaires accessibles pour chaque programme d’études dans le but de produire une recommandation à la Direction.  Les critères à partir desquels seront retenus les cours complémentaires proposés sont :  ƒ  La cohérence avec les objectifs et les standards ministériels; ƒ  Le respect des orientations générales du collège; ƒ  Le respect des domaines ouverts aux différents programmes d’études.    4. Cadre d’élaboration des cours complémentaires  La Direction fait appel aux départements afin qu’ils élaborent des projets pour les activités d’apprentissage en formation générale complémentaire.  Tout département a la possibilité de proposer au moins un cours complémentaire par discipline et par session. Le département s’assure qu’il possède les ressources humaines pour offrir les cours complémentaires proposés.  Les projets sont transmis au Comité de la formation générale complémentaire qui les étudie. Lorsque l’analyse est complétée, le Comité de la formation générale complémentaire recommande à la Direction les cours complémentaires conformes aux critères attendus.  La Direction veille à offrir aux étudiants et étudiantes des possibilités intéressantes et diversifiées de formation complémentaire. Après avoir soumis pour avis à la Commission des études et pour adoption au Conseil d’établissement l’offre de cours complémentaires, elle en assure la mise en œuvre.   
Politique des cours complémentaires 2008-09-04
6
 
 
 
 
 
4.1 Processus d’appel d’offres et échéancier  La Direction sollicite les départements afin d’établir l’offre de cours 15 septembre complémentaires pour l’année suivante. Les membres du Comité de la formation générale complémentaire sont 15 octobre désignés par : - la Commission des études : trois en seignants ou enseignantes de la formation générale, formation préuniversitaire et formation technique; - la Direction : un adjoint ou une adjointe au programme, une aide pédagogique individuelle. La Direction reçoit les offres de cours complémentaires proposées par 15 novembre les départements et les transmet au Comité de la formation générale complémentaire. Le Comité de la formation générale complémentaire reçoit et étudie les 15 décembre propositions de cours complémentaires. Il fait des recommandations à la Direction. La Direction soumet pour avis à la Commission des études avant son Janvier adoption par le Conseil d’établissement l’offre de cours complémentaires et en assure la mise en œuvre.   4.2 La détermination de l’offre de cours complémentaires  Les critères pour la détermination de l’offre sont les suivants :  ƒ  Chaque discipline peut proposer, chaque session, un cours complémentaire relié à son domaine de compétence;  ƒ  Le seuil pour dispenser un cours complémentaire est fixé à 20 inscriptions mais l’ensemble de l’offre de cours complémentaires doit également tenir compte de l’allocation financière accordée par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport;  ƒ Le nombre de groupes requis est fixé par la Direction à partir des prévisions de  clientèles extraites des choix de cours des étudiantes et étudiants. Un cours pourra être offert à plus d’un groupe si le nombre de premiers choix exprimés par les étudiants et étudiantes le justifie.  
Politique des cours complémentaires
2008-09-04
7
 
 
 
 
 
  5. Révision et évaluation de l’offre de cours complémentaires  Le Direction procède, chaque année, à l’automne, à une analyse et à une révision de la situation globale des cours complémentaires proposés aux étudiants et étudiantes.  Le manque d’inscriptions à deux sessions consécutives entraîne le retrait du cours complémentaire de l’offre de cours complémentaires pour l’année suivante. Le département concerné est invité à remplacer le cours complémentaire retiré par un autre cours complémentaire.  La liste des cours complémentaires offerts est constituée des cours complémentaires offerts l’année précédente, à laquelle il faut soustraire un certain nombre de cours à la suite de l’application de critères d’évaluation (manque d’inscriptions) et ajouter, au besoin, un certain nombre de cours choisis grâce aux critères de sélection des nouveaux cours complémentaires.   
Politique des cours complémentaires
2008-09-04
8
 
 
 
 
 
Documents de référence  Devis de la formation générale, révision octobre 1998  Règlement sur le régime des études collégiales (R.R.É.C.), révision octobre 2001  Convention collective du personnel enseignant 2005-2010  Banque institutionnelle des cours de formation générale complémentaire, Cégep Joliette – De Lanaudière, 18 février 1998  Les prescriptions ministérielles et l’élaboration d’un programme défini en objectifs et standards, octobre 2000  Offre de cours du Cégep régional de Lanaudière à Joliette
Politique des cours complémentaires
2008-09-04
9
 
 
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.