ETUDE DE FABRICATION D'UN SERRE CABLE (Serre-Bache de camion)

1 112 lecture(s)
ETUDE DE FABRICATION D’UN SERRE-CABLE (SERRE-BACHE CAMION) INTRODUCTION GENERALE Ce rapport présente le travail que j’ai pu effectuer du 23 Juin au 23 Août 2012 dans le cadre du stage "technicien" de deuxième année de l’IUT en vue de l’obtention du Diplôme Universitaire de Technologie. Ce stage a été réalisé à AFAMI (Assistance en Fabrication Mécanique et Maintenance Industrielle) à Douala. Le thème est l’étude de fabrication d’un serre-câble mécanique permettant d’assurer le serrage des câbles sur le plateau des camions chargés afin d’y immobiliser un quelconque chargement. Le projet réalisé s’est avéré très intéressant et enrichissant pour une expérience professionnelle. En effet, notre formation s’inscrit dans ce secteur (Génie Mécanique et Productique) et grâce à ce stage, nous avons travaillé sur des pièces mécaniques qui nous ont permis d’entrevoir en quoi consiste la profession de technicien dans ce secteur d’activité. Le but de ce rapport n’est pas de faire uniquement une présentation exhaustive de tous les aspects techniques que nous avons pu apprendre, mais aussi de manière synthétique et claire, de faire une étude théorique de la fabrication de la pièce de notre étude de cas en passant par une étude financière, cinématique, graphe de PERT et une analyse de fabrication de la pièce mécanique réalisée.

lire la suite replier

Télécharger la publication

  • Format PDF
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
ndedi_nanga
publié par

suivre
ETUDE DE FABRICTAOI NDNUS REERAB-C (LERRSEBAE- EHCIMAC )NOGNANEDI A NDIETTHENR2To  EUD nMGtpoi DUT IP-LAUADOE 02-1102  egaP 21 1 
Ce rapport présente le travail que j’ai pu effectuer du 23 Juin au 23 Août 2012 dans le cadre du stage "technicien" de deuxième année de l’IUT en vue de l’obtention du Diplôme Universitaire de Technologie. Ce stage a été réalisé à AFAMI (Assistance en Fabrication Mécanique et Maintenance Industrielle) à Douala. Le thème est l’étude de fabrication d’un serre-câble mécanique permettant d’assurer le serrage des câbles sur le plateau des camions chargés afin d’y immobiliser un quelconque chargement. Le projet réalisé s’est avéré très intéressant et enrichissant pour une expérience professionnelle. En effet, notre formation s’inscrit dans ce secteur (Génie Mécanique et Productique) et grâce à ce stage, nous avons travaillé sur des pièces mécaniques qui nous ont permis d’entrevoir en quoi consiste la profession de technicien dans ce secteur d’activité. Le but de ce rapport n’est pas de faire uniquement une présentation exhaustive de tous les aspects techniques que nous avons pu apprendre, mais aussi de manière synthétique et claire, de faire une étude théorique de la fabrication de la pièce de notre étude de cas en passant par une étude financière, cinématique, graphe de PERT et une analyse de fabrication de la pièce mécanique réalisée. Après un rapide historique, une présentation d’AFAMI ainsi que les différentes tâches effectuées entreprise, nous exposerons plus précisément les activités menées durant le stage ensuite l’étude de cas qui est l’étude et fabrication d’un serre-câble mécanique en allant de sa réalisation faite en atelier à une comparaison entre la pratique et la théorie et enfin le bilan qui concerne les apports du stage, les analyses faites en atelier et les propositions d’amélioration.
  
 INTRODUCTION GENERALE
EDIDH NEIRTEETD  CAMION) NANGA N TUID EDLAUO02 A2 UTtiop Gon- MP012 11-2 2  PageBLE (SERRE-BACHENOD U NESRR
PREMIERE PARTIE
-
 PRESENTATION DE L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL  
E
          Il est question pour nous dans cette partie de présenter brièvement AFAMI dans son historique, sa structuration et son fonctionnement
ACE UD FDERIABTICATE
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE
 Dans ce chapitre, il sera question non seulement de donner brièvement l’historique de l’entreprise AFAMI, son organisation mais aussi d’insister sur la présentation de l’atelier de fabrication mécanique.  I.1. Historique, Organisation et Secteur Industriel  Historique  C’est dans le souci de remettre en place certains systèmes mécaniques à l’aide des procédés de fabrication mécanique à moindre coût que M. FOMBASSO Francis a mis sur pied une TPE à but lucratif dénommée AFAMI. Créé en août 2006 et approuvé par l’Etat camerounais en 2007 par le N°RCM/RC/DLA/2007/1378, AFAMI dont le sigle est définie premièrement par Atelier de Fabrication Mécanique et Maintenance Industrielle est un atelier qui fait dans le tournage, fraisage, perçage, soudure et presse des pièces métalliques et mécaniques. Plus tard, le sigle est changé par Assistance en Fabrication Mécanique et Maintenance Industrielle car non seulement on y effectue des opérations sur des pièces dans l’atelier, mais également on y retrouve un bureau d’études qui fournit des idées, conseils sur un plan de fabrication ou de maintenance.  Forme juridique : Entreprise individuelle  Dans ce type d’entreprise, il n’y a pas de capital imposé (celui-ci n’est qu’une simple notion comptable) et c’est l’entrepreneur qui en est le propriétaire et le seul maître. C’est lui qui prend les décisions mais il est responsable sur ses propres biens des dettes de l’entreprise.   Taille : Entreprise de 05 employés  Il y a peu d’obligations particulières pour cette taille d’entreprise. La principale concerne le licenciement du personnel où l’employeur a l’obligation de consulter les représentants du personnel et d’informer l’administration.   Nature de la production : Entreprise du secteur secondaire fabriquant des produits après transformation de la matière  La fabrication des produits finis d’AFAMI nécessite une transformation de la matière première (apport, enlèvement, déformation…). L’outil de production est constitué de postes de travail (machines-outils entre autres tour parallèle, fraiseuse, perceuse, mais aussi presse hydraulique et affûteuse), de coûts généralement très élevés.   Types de production : Production unitaire et par lot   
C EHOIMAERRECAB-DE N HDI NN)GAAND TU 2poNEIRTEET- IUT DEtion GMP102-1102 ALAUOD    3gePa2 ED EDUTERICA FAB DUTIONRR-E NES ES(ACLB
UDE DE FABRICATITEEHCAB-ERRES( ELBCAE-RRSEN U DONETD IRTEH NEEDIDGA N NANION) CAMLAUO02 A TUID ED Gon- MP2 UTtiopPage 4  11-2012 
    Types de fabrication : fabrication à la commande Dans ce cas, le produit n’est pas disponible au moment de la commande et nécessite un délai de réalisation. De plus, le prix n’est pas standard et il se négocie, en même temps que les délais, à la commande. Pour le cas des serres-câbles uniquement, AFAMI effectue une fabrication pour stockage, afin que le produit soit disponible immédiatement à la vente à un prix standard.  I.2. Situation géographique et Organigramme  Situation géographique  L’entreprise AFAMI est située est dans la région du Littoral, Département du Wouri, Arrondissement de Douala 1 er , plus précisément à la Vallée 03 boutiques entre le feu rouge BESSENGUE et le carrefour trois boutiques.   
DIRECTION TECHNIQUE - CHEF D’ATELIER
ASSISTANT TECHNIQUE-FABRICATION MECANIQUE
DIRECTION GENERALE
Figure 1: Organigramme de l'entreprise
ASSISTANT TECF/GNNANIREIC ES-EUQINHC/ERUDUONNROUDHA IEER            »ve  . intsarite  tdaimnancière et « fiITEKRAM NOITCERIDon fioct pnsncripmoceéso ed qnic entreprise est sitaoi nedt uoetec t «», »ueiqhnmmoc« sn elaicreles par ctiodiresea pilaeé sssru NN)GAAN CHEIOAMERRECAB-LBACS( Etion GMP DUT2 opNEIRTEETN EDIDH RRE-N SE DUTIONIRACF BA EEDTEDUid erèffus enaviu d enerentisprmniosn ,l ogrnat sa taille. Néa102-11025 egaP 2DET IU- A ALOU Droag eLitnoinas Org   rammanig
 
a)  Direction Générale Elle coordonne toutes les activités de l’entreprise, tant financière, mercatiques que techniques. b)  Direction Marketing/Financière Elle définit la stratégie mise en œuvre des différentes ressources de AFAMI et assure le progrès et le déroulement de ses projets d‘investissement et d’exploitation. Elle définit également la stratégie commerciale sous tous ses aspects (vente, études de marché et de motivation, publicité, relation publique, etc.) c)  Direction Technique- Chef d’atelier Il est la tête de tous les services techniques. Non seulement il étudie, attribue et coordonne les travaux, mais aussi il s’assure du développement des stratégies mises au point pour augmenter la productivité et la qualité des travaux effectués à AFAMI. Il reçoit et exécute les ordres venant des directions générale et marketing/financière.  d)  Assistant technique- Fabrication Mécanique Il exécute les ordres du chef d’atelier et parfois de la direction marketing/financière en ce qui concerne les travaux de fabrication mécanique, sur les machines-outils et quelques fois de soudure en cas d’indisponibilité de l’assistant technique de soudure/chaudronnerie.  e)  Assistant technique- Soudure/Chaudronnerie Il exécute les ordres du chef d’atelier et quelques fois de la direction marketing/financière en ce qui concerne les travaux de soudure/chaudronnerie (pointer, remplissage des axes, assemblage par soudage, cintrage des tôles, etc.)  Les assistants techniques reçoivent quelques fois des ordres contradictoires provenant du chef d’atelier et de la direction marketing/financière. Dans l’entreprise familiale comme c’est le cas d’AFAMI, c’est le directeur de l’entreprise qui assure à lui seul la synchronisation de toutes les fonctions. La dimension de son entreprise lui permet d’avoir une vue globale des problèmes et c’est lui qui assure, peut-être sans le savoir, la gestion de production. Dans ce type d’entreprise, la gestion informatique de la gestion de production n’est pas souvent indispensable.   
ETBAIRACITDU EEDF GA N NANION) CAMETD IRTEH NEEDIDCAE-RRSEN U DONEHCAB-ERRES( ELBDE DIUT A 20OUALpoitTU 2PM -noG  2102-11  6 egaP
 ES(REERRR-EACLBAMION) N-BACHE CED EBAF DUTEU DSEN CARIONTIats C egettebur Dé. ulroenemdut lad  eobdrI 3.1.ge 7  I.3. Journ1102 ALAaP 2102-IU- MP GOU DDET D TUTEETitno 2po NDEANGAENRIDI H 1auJo:  Te.leabg nepuorleuduq uindivis tant qffceuteéa ovsne usnoe qus heâc tsetneréffid sel mentiqueologhronetc séne erpiruq27/0 au 3/07Du 2oi nsitaéRla 7 ·.  Mmaic REMOYDZ epracyloP IHCATbout datage en iptsnod brerd  uurel sess dennca · eeliFu ruxa n s ·junotngaéDom reme etge dontairév nulaéR · nn ioatisgo8  0des linebtol c· M aintenance palli nucricspil te ndroleelan duns tsys ud exal tnnateinmae llpioualg ac rlè earllr pa toue duativs seu rul 30gamaontie  déa Rsaliacsseé· stéia tgrenage ème denn ioatispea  lded egassilitul ene · jaurent Appèiecenp obsie  ns ue DM.YEZORiM T .MYEHCUONAguH  et de la meule crueesà c lonoenor B dd-naurdel d tnts uuoréemelODE (Annage PERIA TCVITIeé2 10)2S LEABNSPOES RESesirP · 60/32 eLavecact cont de  lnenoenepsrl  eeta reilV · tisidee a llite  eruD0 /270a  u700/7 · Briefing surucés al  ne étirr ieelatettrEn· vaceei nhcfel  eteli da Aléer ·rud u ni tnréeifiletagesage et suorbéd d not seliéatisaoutr R ·OZEY.MD ec sp èi des surantsouchYEHCT .M eirahca ZDE NM.a cmRiM 9/07 au 13/07 · NAUOH gueu suD0 uesqn  entfo· e sélA eganudalf  aveèces meuc lapugaéDoc sip eedou sar p.  Mgedasa te elegalbmes
Du 06/08 au 10/08
Du 30/07 au 03/08
eu sH guNAUOEYCH TM.a cmRiM EYOZD .M nu rus aregd uenp èiecntissage du centp enecèiA · erppe  llefigetau dtale elopruei rur les sur de toed esim ssetiv ssaisntrelae  dgeonét bneu donflét ne telag nudutile lge dissaertnA pp e· inrèneuis vtaio dge · erahCu ruxa nalésage sage et  n ·rDses na sifulennac nud serdeonofpr24e  durioet erdéts m nonon  pignturà denarF sic a cm FM.BAOMO SSolgnmene tedl  a· ProMER ZDYOM  . é 8YANOTCHE M. icma seuguH Upp A·ed sâgetlaaleg sletage iaux · Fiud p enrétnrueis parrcaceièe  dctiorodu de n dea ilâpetiaeremtnnfcot  e, ontiecgapuocédbme te eisation du tour aparlllè eedl alite ·eris Ve itnudsu e enip ed
 I.3.2. La vie à AFAMI  Ambiance du travail AFAMI est une petite structure agréable, en évolution régulière depuis sa création. Les heures de travail ne sont pas précisément comptées, mais les employés doivent être présents chaque jour pour effectuer les différents travaux. Les locaux sont ainsi occupés de 8h00 à souvent tard le soir sans une heure précise de pause et sans tenir compte des jours fériés, selon l’intensité du travail et les disponibilités de chacun. On pourrait penser que cette tolérance serait abusée mais en fait pas beaucoup car c’est la recherche du profit qui importe et les employés sont présents en fonction du travail qu’ils ont à fournir et c’est alors tout naturel de prolonger les journées en cas de besoin.     Acquis personnel, académique et professionnel Ce qui nous a beaucoup plu dans notre expérience à AFAMI, c’est l’apport continu de connaissance qui s’y trouvait. Les gens que nous côtoyions dans l’équipe nous ont beaucoup appris, que ce soit en aidant sur notre projet, en nous apprenant l’utilisation des machines-
Du 13/08 au 17/08
Du 20/08 au 23/08
tour à l’aide d’un comparateur ·  Taraudage d’un axe pour y introduire un graisseur ·  Perçage des tôles pour la réalisation des serre-câbles ·  Nettoyage de l’atelier M. FOMBASSO ·  Remarques et suggestions faites au responsable Francis de l’atelier M. DZOYEM Ricma ·  Réalisation des gorges sur un moteur vibreur M. TACHI Polycarpe ·  Découpage et assemblage des tuyaux pour la M. TCHEYANOU réalisation des serre-câbles Hugues · Réalisation des crochets pour la réalisation des  serre-câbles ·  Perçage et alésage de 12 tôles carrées soudées pour la réalisation des pignons du serre-câble ·  Réalisation du cône porte-outil de la perceuse à colonne ·  Redressage des vérins M. DZOYEM Ricma ·  Démontage d’une boite de vitesse d’un camion M. FOMBASSO ·  Alésage d’une poulie, chariotage et alésage Francis d’une bague en bronze pour emmanchement M. TCHEYANOU cylindrique d’une pièce de bateau-pêcheur Hugues ·  Taillage des pignons ou criquets pour la M. NDE Zacharie réalisation des serre-câbles ·  Etude financière d’une série de serre-câbles  
N) NANGAHE CAMIOREERB-CAACLB ES(SEN E-RRONTIU DBAF ACIRDUTEED E  DET IU- A ALOU D102-11028 egaP 2DI H NDEETTEENRI 2poD TUG PMitno
gePa   9-2112 01LAUO02 A TUID EDon GMP- UT2 optiIRTEETD EDIDH NETE(SERBLE ACHERE-BOI)NC MAAGN N NA FDEE UDTICARIAB NUD NOAC-ERRES
outils ou en discutant de leur parcours, des différentes façons de rechercher le profit en atelier, et le travail d’équipe. C’est précisément l’expérience que nous recherchions : se faire une idée plus concrète et précise de la fabrication mécanique, en assimilant mieux (la pratique) à la fois les cours de matériaux, construction mécanique et analyse de fabrication en étant directement en contact avec des personnes qui étaient sur le terrain.  I.4. Présentation de l’atelier de fabrication mécanique AFAMI dispose d’un atelier de fabrication mécanique où sont exécutés différents types déterminés de travail à savoir tournage (chariotage, alésage, filetage des axes, arbres et vérins, réalisation des vis et écrous), fraisage (surfaçage, réalisation des cannelures, des pignons), perçage, pressage et montage/démontage (à l’aide d’une presse hydraulique) de différentes pièces mécaniques. I.4.1. Présentation des différentes machines de l’atelier  Différentes machines sont utilisées pour réaliser les différentes opérations sur les pièces. Ainsi, AFAMI dispose dans son atelier d’un tour parallèle, d’une fraiseuse équipée d’un diviseur, d’une perceuse à colonne, d’une perceuse radiale, d’une scie mécanique, d’une affûteuse, d’un étau et d’une presse hydraulique. En plus de cela, l’atelier a une section soudure/chaudronnerie équipée de 02 postes de soudure, d’une meule, d’une chignole et d’un mini-four pour le cintrage des fers.   SECTION FABRICATION MECANIQUE  a)  Tour parallèle (voir annexe 1- photo 1) Cette machine est utilisée pour les opérations d’alésage, chariotage, filetage intérieur et extérieur, dressage, centrage, perçage permettant la réalisation de formes géométriques simples (plan, surfaces cylindriques de révolution) ou des associations de surfaces géométriques simples (épaulement, gorge …) à partir de la combinaison d’une rotation de la pièce et d’une translation de l’outil. La machine utilisée à AFAMI fonctionne avec un système d’engrenage qui sera présenté au II. 1.1. Procédures de sécurité et machineries utilisées.  b)  Fraiseuse verticale Cette machine permet la réalisation de pièces : prismatiques, de révolutions extérieures, intérieures, de profils spéciaux, hélices, cannelures, pignon, cames, engrenages à partir de la combinaison d’une rotation de l’outil et d’une translation de la pièce. La fraiseuse dont dispose AFAMI est munie d’un diviseur 8 à K= 40 dents.
  c)  Perceuse à colonne (voir annexe 1- photo 3) 9 Cette machine est utilisée pour les opérations de perçage, lamage , alésage et chanfreinage 10  permettant la réalisation de formes géométriques creuses (surfaces cylindriques et coniques) ou des associations de surfaces géométriques simples (lamage, chanfreinage) à partir de la combinaison d’une rotation et d’une translation de l’outil. d)  Perceuse radiale (défectueuse) e)  Scie mécanique (défectueuse) f)  Presse hydraulique (voir annexe 1- photo 5) La presse hydraulique, d’où son nom sert à comprimer, déformer les pièces, outils, etc. Il est utilisé pour le démontage/remontage des pièces, le redressage, l’emmanchement 11 . La presse hydraulique utilisée pendant le stage utilise un principe de compression/décompression avec de l’huile de moteur 40. g)  Autres ·  Affûteuse Elle est utilisée pour aiguiser les outils afin qu’ils puissent mieux servir lors de l’usinage 12  d’une pièce. ·  Etau C’est un instrument composé de deux mâchoires pouvant être rapprochées au moyen d’une vis et qui sert à immobiliser les outils ou les pièces afin de pouvoir y effectuer une opération (taraudage 13 , presse d’un axe de longue portée, soudure, découpage ou meulage 14 )  
Photo 2 : Fraiseuse verticale équipée d’un diviseur
  
LE (-CABE-BASERRACIMHC EANGNNO )I EDNDA TTIENRHEo 2TUD EMG noitpP- IUT DE DOUALA2 10-10221P ga e  10AF ECIRBUTED ED SUNREERIOATDN 
T2DUpt on ioP-GMDEDNEH IEIRN ETT011-2012 Page 11I TUD  EODAUAL2 UNDN IO-CREER S ED EDUTTACIRBAFMIONE CANGA ) NA( ESBAELABHCRR-EE  
  SECTION CHAUDRONNERIE/ SOUDURE a)  Postes de soudure (analogique et numérique)  C’est un instrument qui, par l’intermédiaire du courant électrique et d’une baguette (selon le type de matériau de la pièce) assemble deux pièces de manière non démontable. b)  Meule  La meule est un appareil qui utilise un disque soit à tronçonner ou à meuler de matière abrasive et qui sert à découper, démonter, aiguiser, à polir et même à rectifier. c)  Chignole  C’est une perceuse à la main doté d’un dispositif appelé charbon qui assure le mouvement de rotation du foret. d)  Mini four pour le cintrage des fers  C’est un ouvrage dans lequel on chauffe une matière pour lui faire subir une transformation physique ou chimique.             
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos