Résumé de la thèse de Tiphaine Accary

De
Publié par

ANNEXES Approche n° 1 - Le document : un objet vivant Page 41 sur 70 Publications et rapports Thèses Actions spécifiques Colloques Tutoriels Thèse de Tiphaine Accary Navigation dans les corpus archéologiques à travers les constructions conceptuelles de l’Espace et du Temps Encadrement : Sylvie Calabretto (LIRIS – INSA Lyon), Andréa Iacovella (EFA) La recherche d’information en Sciences Humaines, nécessite de disposer d’un avis critique sur les documents, avis donné par un pair clairement identifié. Cet avis critique, s’il est partiellement formalisé, peut être vu comme une structure du corpus à valeur explicative et « navigationnelle ». Le système Porphyre est la matérialisation opératoire de cette idée : un espace de débat dans lequel chacun peut superposer au corpus ses propres structures de lecture. L’aspect intéressant de l’utilisation d’un tel système est celui de la socialisation de la connaissance, c’est à dire, le moment où une communauté, par le processus de la « publication », devra valider la structure d’un lecteur. Cette validation s’accompagnera en général d’une mise en forme (utilisation d’une méthode plus ou moins formelle) reconnue par l’ensemble de la communauté. Il devient alors possible de proposer des assistants, c’est-à-dire des outils spécialisés (pour une mise en forme et une communauté). Dans le domaine de l’archéologie qui est notre champ d’application, la mise en forme s’effectue principalement suivant trois ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 53
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
ANNEXES
Approche n° 1 - Le document : un objet vivant
Page 41 sur 70
Publications et rapports
Thèses
Actions spécifiques
Colloques
Tutoriels
Thèse de Tiphaine Accary
Navigation dans les corpus archéologiques à travers les
constructions conceptuelles de l’Espace et du Temps
Encadrement : Sylvie Calabretto (LIRIS – INSA Lyon), Andréa Iacovella (EFA)
La recherche d’information en Sciences Humaines, nécessite de disposer d’un avis critique sur les documents, avis donné par
un pair clairement identifié. Cet avis critique, s’il est partiellement formalisé, peut être vu comme une structure du corpus à
valeur explicative et « navigationnelle ». Le système
Porphyre
est la matérialisation opératoire de cette idée : un espace de
débat dans lequel chacun peut superposer au corpus ses propres structures de lecture.
L’aspect intéressant de l’utilisation d’un tel système est celui de la socialisation de la connaissance, c’est à dire, le moment où
une communauté, par le processus de la « publication », devra
valider
la structure d’un lecteur. Cette validation
s’accompagnera en général d’une
mise en forme
(utilisation d’une méthode plus ou moins formelle) reconnue par l’ensemble
de la communauté. Il devient alors possible de proposer des
assistants
, c’est-à-dire des outils spécialisés (pour une mise en
forme et une communauté).
Dans le domaine de l’archéologie qui est notre champ d’application, la mise en forme s’effectue principalement suivant trois
dimensions : les artefacts (typologie), le temps (chronologie) et l’espace (géographie, strates). Le travail de thèse portera plus
particulièrement sur la modélisation, la visualisation et la manipulation des dimensions spatiales et temporelles.
La doctorante partira de la pratique des archéologues (telle que présentée dans les manuels du domaine), afin de réaliser un
état des principales « écoles méthodologiques » en ce qui concerne la formalisation de l’espace et le temps archéologiques.
Parallèlement, elle étudiera en quoi l’état de l’art des modèles spatiaux et temporels en informatique correspondent ou non
aux spécificités de l’archéologie. Ensuite, elle proposera un modèle qu’elle concrétisera en un prototype opérationnel. Enfin,
à des fins de validation, ce prototype pourra être intégré au système
Porphyre
pour être utilisé dans le cadre d’une
bibliothèque numérique réelle.
1
T
IBBO
, R.H.
Abstracting, information, retrieval and the humanities.
Chicago : American Library Association, 1993.
2
Thèse d’Aurélien Bénel, collaboration entre l’Ecole Française d’Archéologie d’Athènes [EFA] et le Laboratoire
d’Ingénierie des Systèmes d’Information [LISI].
3
B
ÉNEL
, A., CA
LABRETTO
, S., I
ACOVELLA
, A., P
INON
, J.-M.
« Porphyry 2001: Semantics for scholarly publications
retrieval ».
Proceedings of the thirteenth International Symposium on Methodologies for Intelligent Systems [ISMIS], to be
held in Lyon, June 26-29, 2002.
A paraître
in
Lecture Notes in Artificial Intelligence. Springer-Verlag.
4
B
ÉNEL
, A., E
GYED
-Z
SIGMOND
, E., P
RIÉ
, Y., CA
LABRETTO
, S., M
ILLE
A., I
ACOVELLA
, A., P
INON
, J.-M.
« Truth in the
Digital Library: From Ontological to Hermeneutical Systems ».
Proceedings of the fifth European Conference on Research
and Advanced Technology for Digital Libraries, Darmstadt, September 4-9, 2001.
Lecture Notes in Computer Science #2163
. Springer-Verlag. pp.366-377.
5
Nous parlons bien de
validation
et non de
vérification
: il ne s’agit pas ici de dire si une théorie est
vraie
, mais bien de dire
si elle est
acceptable
par la communauté comme hypothèse de travail.
6
J
OCKEY
, P.
L’archéologie
, Paris : Belin, 2001.
7
U
BEDA
, T.
Contrôle de la qualité spatiale des bases de données géographiques.
Thèse en informatique, INSA, 1997.
[http://csidoc.insa-lyon.fr/these/1997/ubeda/index.html]
8
A
LLEN
, J.
« Maintaining knowledge about temporal intervals ». In :
Communications of the ACM 26(11),
1983. p.832-843.
9
G
ORSE
N.
« Détection d’incohérences dans des spécifications formelles : Application à la modélisation spatiale et
temporelle en archéologie », A paraître dans les
Suppléments au Bulletin de Correspondance Hellénique.
ISDN – Institut des Sciences du Document Numérique – Annexes au rapport final d’activité 2000-2003 – 30 sept
2003
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.