Entre ciel et mère

De
Publié par

« Juste avant le dodo de Flavie, deux ans, nous partageons un petit moment familial de câlins, de retour sur la journée, de prière. Ce soir-là, au terme de notre habituel Notre Père, la petite s’exerce à le répéter en y ajoutant sa touche personnelle : Notre Père, qui est dans les yeux… Échange de rires avec mon chum. Et cette phrase me reste dans le coeur. L’idée me touche : un certain regard posé sur le quotidien, qui donnerait accès à la dimension spirituelle de l’existence. »
Avec une grande liberté dans le geste, Valérie Roberge-Dion puise tant dans son expérience de jeune mère québécoise que dans celle des personnes qui l’entourent pour nous offrir un savoureux recueil de tranches de vie familiale. Par-delà les sourires qu’elles provoquent, ses observations révèlent les défis, parfois épineux mais toujours stimulants, de trouver, pour soi et pour ses enfants, de la beauté et du sens dans un quotidien déjà bien rempli.
Publié le : vendredi 4 mars 2016
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896883059
Nombre de pages : 123
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Catalogage avant publîcatîon de Bîblîothèque et Archîves natîonales du Québec et Bîblîothèque et Archîves Canada Roberge-Dîon, Valérîe, 1984-Entre cîel et mère : spîrîtualîté, vîe de famîlle et autres acrobatîes ISBN 978-2-89688-215-1 1. Spîrîtualîté – Chrîstîanîsme. 2. Famîlles – Aspect relîgîeux – Chrîstîanîsme. 3. Foî. I. Tître. BV4502.R622 2016 248.4 C2015-942411-9 Dépôt légal – Bîblîothèque et Archîves natîonales du Québec, 2016 Bîblîothèque et Archîves Canada, 2016 Dîrectîon édîtorîale : Jonathan Guîlbault Révîsîon : Josée Latulîppe Mîse en pages : Interscrîpt Illustratîons couverture et întérîeur : Bach
© Les Édîtîons Novalîs înc. 2016
Financé par le gouvernement du Canada Funded by the Government of Canada
Nous reconnaîssons l’aîde inancîère du gouvernement du Canada par l’entremîse du Fonds du lîvre du Canada (FLC) pour des actîvîtés de développement de notre entreprîse.
Cet ouvrage a été publîé avec le soutîen de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédît d’împôt pour l’édîtîon de lîvres – Gestîon SODEC.
4475, rue Frontenac Montréal (Québec) H2H 2S2 sac@novalîs.ca • novalîs.ca
Imprîmé au Canada
Difusion pour la France et l’Europe rancophone : Les Édîtîons du Cerf 24, rue des Tannerîes 75013 Parîs edîtîonsducerf.fr
9782896883059
Introduction
Juste avant le dodo de Flavie, deux ans, nous partageons un petit moment familial de câlins, de retour sur la journée, de prière. Ce soirlà, au terme de notre habituelNotre Père, la petite s’exerce à le répéter en y ajoutant sa touche personnelle : « Notre Père, qui est dans les yeux… » Échange de rires avec mon chum. Et cette phrase me reste dans le cœur. L’idée me touche : un certain regard posé sur le quotidien, qui donnerait accès à la dimension spirituelle de l’existence. J’ai fait du pouce longtemps sur ce lapsus, envisageant des pistes pour vivre ma spiritualité chrétienne au cœur de mes années de jeune maman. Car j’en suis à cette étape intense de la vie. Celle où l’on met au monde des enfants. Je repousse mille fois mes limites, m’émerveille pour un rien, découvre le poids de la responsabilité d’un être tellement dépendant… Moments où il me semble toucher l’essentiel, souvent subju guée par le miracle de la vie émergente. Et les mois passent. Je me remets si souvent en question, cherchant le meilleur au fond de moi afin de le donner à mes petits. À travers tout cela, je constate que les premières années de la famille représentent un terreau riche pour grandir sur les plans humain et spirituel. En fait, parents et enfants grandissent de concert. Je crois que ces derniers abordent naturellement le versant profond de la vie et, du coup, peuvent m’entraîner dans une dynamique de croissance. Et à mon tour, en cheminant intérieurement, je peux initier mes enfants à une expérience spirituelleauthentique.Lenfantnourritleparent,etviceversa.
6
Entre ciel et mère
Demandez à l’encyclopédie en ligne Wikipédia ce qu’est la spiritualité. On sort de cette lecture plus confus qu’autre chose… Le champ du spirituel est vaste et interprété différem ment dans les cadres religieux, philosophique, thérapeutique, ésotérique. Comment ce terme résonnetil pour moi ? À travers l’itinéraire que je parcourrai au fil de ces pages, j’exposerai en filigrane différentes facettes de la spiritualité. D’emblée, j’en parlerais ainsi : une démarche personnelle authentique, une recherche d’intériorité, la quête d’une relation à Dieu et aux autres, un chemin de croissance et de sagesse. Ceux et celles qui sont familiers avec la foi chrétienne, ne seraitce qu’un peu, reconnaîtront les couleurs de mon propos. Je m’enracine dans la religion catholique, tout simplement parce qu’elle est mon héritage, qu’elle m’a disposée à faire l’expérience d’une relation à Dieu. J’y goûte du vrai, du beau, de l’intelligent… J’utiliserai donc le termefoipour mettre en contexte la spiritualité dont je parle. La foi évoque la confiance, l’engagement, elle est une des manifestations de l’aventure spirituellehumaine.Vouslirezcentfoisplutôtquunelesmotsrelation, accueil, don de soi. Et aussi les mots quête, ouverture d’esprit, dépassement, parce que je suis une femme curieuse, engagée dans une démarche de croissance. Pourquoi estce que je trouve fondamental de consacrer énergie et temps à développer ma spiritualité ? Et qui plus est, d’ajouter efforts et créativité pour éveiller mes enfants à cette dimension ? Je me revois il y a quelques années, donnant un atelier sur les différentes religions du monde à des adosvraimentpasintéressés, dans le cadre d’un cours d’éthique et
Introduction
7
culture religieuse. La professeure me confiait son plus grand défi : « Tenter d’amener ces jeunes à concevoir que oui, peutêtre,laspiritualitépeutlesconcerner.» Car c’est bien le cas : la quête de sens les rattrapera tôt ou tard. Peutêtre que cette demoiselle tombera en amour avec un musulman pratiquant, que ce jeune homme accompagnera son grandpère en fin de vie, que telle fille fera des fausses couches à répétition, que tel autre se sentira ambivalent face à un groupe aux allures sectaires. Autant d’occasions de débar quer un instant du train de la vie qui file si vite, d’émerger de l’indifférence religieuse, de mesurer les limites d’un rationalisme persistant, de se poser des questions existentielles. En visionnant le documentaire québécoisL’Heureux naufrage, paru en 2014, j’ai été étonnée du nombre et de la diversité des personnalités publiques interviewées, qui ont toutes évoqué un vide spirituel dans la vie des Québécois et des Québécoises.Exit, la prédominance de l’institution reli gieuse ! Mais en échange, quels repères ? L’écrivain, dramaturge et réalisateur ÉricEmmanuel Schmitt y fait cette réflexion : « On est quand même dans la seule époque où quand un enfant de quinze ans demande à son père quel est le sens de la vie… le père se tait. » Ça m’interpelle. Depuis que je suis maman, je cherche des façons de mettre mes enfants en contact avec leur vie intérieure. J’ose rassembler dans ce livre des expériences variées issues de mon parcours et de celui de mes proches. M’intéresser au vécu d’autres familles m’est apparu passionnant… et nécessaire, étant donnée mon expérience parentale limitée (mon aînée n’a que trois ans).
8
Entre ciel et mère
J’espère que le résultat aux allures de mosaïque permettra au lecteur de se reconnaître un peu dans l’une ou l’autre des anecdotes. Grâce à ces discussions avec des parents de mon entourage, j’ai pu me plonger dans diverses réalités familiales ; le modèle nucléaire que j’expérimente est loin d’être le seul. Je souhaite donc que les parents séparés, les familles monopa rentales, recomposées, homoparentales, adoptives, sentent mon respect et ma volonté de partager une vision de la crois sance spirituelle en famille qui soit inspirante dans une variété de situations. Ainsi, je remercie mes amis d’avoir contribué à façonner mon propos et de me permettre de relayer leurs confidences sur leur façon de « s’ouvrir à plus grand que soi », à même leur nouvelle réalité de parents. Chez eux comme chez nous, on tente de faire goûter aux enfants quelque chose de la spiritua lité. Sans recette miracle, évidemment… « Je lis de temps en temps une bible illustrée à mon petit bonhomme. Mais sinon, par quel bout on peut aborder ça ? » Ça, c’est la question de Nadia, ma complice depuis l’enfance, alors que nous jasions autour d’un souper entre amis. Voilà une des étincelles qui ont stimulé ma démarche d’écriture. Entre ciel et mère se déploie tout un éventail de possibles pour nourrir la quête de sens. Voici donc des échos teintés de simplicité et d’humour qui, je l’espère, encourageront d’autres initiatives toutes per sonnelles. Grandir en famille est tout naturel ; loin de moi l’idée d’en compliquer le processus. Tout est là, prêt à cueillir. Comme le revendique mon amie Mélanie : « Pas besoin d’ajouter du spirituel dans la vie, elle en est déjà pleine ! » Simple question de lunettes, peutêtre…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi