L'Île-au-Crâne

De
Publié par

Les Trois Mousquetaires devraient se prélasser sur les plages de Shédiac, au
Nouveau-Brunswick, mais Gabriel ne peut s’empêcher de s’imaginer les pires
scénarios autour d’une île qui ne porte pas seulement un nom étrange. L’Île-au-Crâne, aux dires des gens des environs, recèle des ossements humains. Et puis, il y a Roland et son chiac ! Opérateur d’excursions touristiques, il est très sympathique et chaleureux, mais parfois, son comportement est étrange. D’ailleurs, il a peut-être été un peu trop rapide à offrir de transporter les enfants sur l’ île. Quand Gabriel et Dali, le chien, quatrième mousquetaire, en explorant l’ île minuscule, y trouvent un parchemin avec un texte mystérieux, il n’en faut pas plus pour que les vacances estivales des jeunes détectives se transforment en incroyable chasse au trésor ancien.
Publié le : lundi 30 mai 2016
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897500320
Nombre de pages : 212
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
6
DENIS M. BOUCHER L’ÎLE-AU-CRÂNE DE SHEDIAC UNE AVENTURE DES TROIS MOUSQUETAIRES ILLUSTRÉ PAR PAUL ROUX
BOUTON D’OR ACADIE
Du même auteur
Série Les Trois Mousquetaires :
Le monstre du lac Baker
Les soucoupes de la Péninsule
La prophétie de la Terre creuse
La vengeance de Groroth
Le bateau fantôme de Petit-Rocher
Le colosse des neiges de Campbellton
Hors série :
Un extraterrestre à l’ école
Une sorcière à l’ école
Frayeur à l’ école
Denis M. Boucher
Roman
Illustré par Paul Roux
BOUTON D’OR ACADIE
Titre : L’Île-au-Crâne de Shediac Texte : Denis M. Boucher Illustrations : Paul Roux Conception graphique : Denis Boucher et Lisa Lévesque Direction littéraire : Marie Cadieux ISBN (papier) 978-2-89750-031-3 ISBN (PDF) 978-2-89750-032-0 e Dépôt légal : 2 trimestre 2016
Impression : Friesens
Diffuseur au Canada : Prologue Téléphone : (450) 434-0306 / 1 800 363-2864 Télécopieur : (450) 434-2627 / 1 800 361-8088 Courriel : prologue@prologue.ca
Distributeur en Europe : Librairie du Québec/DNM Téléphone : 01.43.54.49.15 Télécopieur : 01.43.54.39.15 Courriel : direction@librairieduquebec.fr
Pour ses activités d’édition, Bouton d’or Acadie reconnaît l’aide financière de :
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
© Bouton d’or Acadie inc. Case postale 575 Moncton (N.-B.), E1C 8L9, Canada Téléphone : (506) 382-1367 Télécopieur : (506) 854-7577 Courriel : boutondoracadie@nb.aibn.com Web : www.boutondoracadie.com
Un livre créé en Acadie et imprimé au Canada
Parce qu’un lieu – « une place », comme on dit par che’nous – existe plûsse quand-c’est que quelqu’un l’a nommé.
– Gérald Leblanc
CHAPITRE 1
Une offre qu’on ne peut refuser e jour-là, Gabriel avait invité AssCis à la table de la cuisine, ils avaient Ania et Mamadou à une com-pétition de jeux de société. à peine entamé une partie deCluequand Gabriel porta un index contre sa tempe, ferma les yeux et déclara : – Le coupable est le colonel Ketchup ! Il a commis le crime dans… – C’est le colonel Moutarde, espèce d’andouille ! intervint Ania. Tu confonds les condiments. Et de toute façon, tu ne possèdes pas assez d’indices pour tirer une conclusion valable… – Je te dis que c’est le colonel Ketch… euh… Moutarde, s’entêta
Gabriel. Ça n’a rien à voir avec la logique, c’est mon intuition qui me le dit. Dali, le chien de Gabriel, dormait sous la table. Il se réveilla et laissa échapper un léger « Mouf… », puis se rendormit. – Je croyais que tu étais un détective, pas une cartoman-cienne, se moqua Ania. Mais si tu penses que c’est le colonel Moutarde, eh bien, vas-y ! Fais ta prédiction, cornichon ! Mamadou, qui était resté silencieux jusque-là, ne put s’em-pêcherde sourire. – Mmm… It-il en se frottant le ventre, des cornichons avec de la moutarde et du ketchup, il n’y a rien de meilleur. Ania laissa échapper un long soupir et allait lui répondre lorsque le téléphone sonna. Gabriel tendit la main et saisit le combiné. – Numéro inconnu, marmonna-t-il en regardant l’afIcheur. Puis, il porta le récepteur à son oreille. – Oui, allô ? chantonna-t-il. Il écouta en silence pendant un moment, avant de reprendre. – Oui, il est ici. Juste un instant s’il vous plaît… Il déposa le récepteur sur la table et tourna la tête en direc-tion du salon. – Paaapaaa ! Téééléééphooone ! C’est pour toooi ! C’est pour papa, chuchota-t-il à l’intention de ses amis. – Imagine-toi qu’on avait deviné, dit Ania en roulant les yeux. Ce doit être notre intuition. Le père de Gabriel arriva, prit le récepteur que lui tendait son Ils et le porta à son oreille.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.