La Montagne magique, storyboard

De
Publié par

La montaigne magique Scene #1 1.1 1.2 Action Action Prises de vue d’un hélicoptère en collage avec animation. A travers le hublot déflent les paysages désertiques, rocheux, de l’Afghanistan. De loin en loin, des traces de présence humaine : une cabane accrochée à fanc de mon - tagne, une voiture calcinée, le trou en entonnoir laissé par une bombe… VVoice:oice: VVoice: 1.3 1.4 Action Action Le vent fait tourbillonner les nuages de poussière que Le hublot a la forme d’un œil. L’image combine image flmée soulève l’hélice de l’hélicoptère, les rejette vers le ciel. et dessin. Les montagnes à l’arrière-plan sont dessinées. Sur les bords du hublot, l’image apparaît déformée par le verre épais, comme un œil dans lequel se refèterait le pay - sage aride de l’Afghanistan, avec ses images de commenceVoice: Voice: ADAM JACEK WINKLER (VO) Ceci n’est pas un commencement. Ceci est une fn. 1 La montaigne magique Scene #2 2.1 2.2 Action Action On est sur une montagne. Dans un halo minuscule se Le point de vue de la caméra est raccourci. La caméra détachent, parfaitement limpides, des éléments de paysage. tourne comme le point de vue subjectif de quelqu’un qui reAucune perspective d’ensemble. La caméra découvre de la garde en haut et découvre les montagnes pendues au ciel. pierre, de la glace, de la neige que le vent fait tourbillonner. Voice: Voice: Ma première histoire pour toi, Ania chérie, parle de Je ne sais plus exactement comment tout a commencé, et l’Apocalypse.
Publié le : mardi 22 décembre 2015
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 103
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement

La montaigne magique
Scene #1
1.1 1.2
Action Action
Prises de vue d’un hélicoptère en collage avec animation. A travers le hublot déflent les paysages désertiques,
rocheux, de l’Afghanistan. De loin en loin, des traces de
présence humaine : une cabane accrochée à fanc de mon -
tagne, une voiture calcinée, le trou en entonnoir laissé par
une bombe…
VVoice:oice: VVoice:
1.3 1.4
Action Action
Le vent fait tourbillonner les nuages de poussière que Le hublot a la forme d’un œil. L’image combine image flmée
soulève l’hélice de l’hélicoptère, les rejette vers le ciel. et dessin. Les montagnes à l’arrière-plan sont dessinées.
Sur les bords du hublot, l’image apparaît déformée par le
verre épais, comme un œil dans lequel se refèterait le pay -
sage aride de l’Afghanistan, avec ses images de
commenceVoice: Voice:
ADAM JACEK WINKLER (VO)
Ceci n’est pas un commencement. Ceci est une fn.
1La montaigne magique
Scene #2
2.1 2.2
Action Action
On est sur une montagne. Dans un halo minuscule se Le point de vue de la caméra est raccourci. La caméra
détachent, parfaitement limpides, des éléments de paysage. tourne comme le point de vue subjectif de quelqu’un qui
reAucune perspective d’ensemble. La caméra découvre de la garde en haut et découvre les montagnes pendues au ciel.
pierre, de la glace, de la neige que le vent fait tourbillonner.
Voice: Voice:
Ma première histoire pour toi, Ania chérie, parle de Je ne sais plus exactement comment tout a commencé, et
l’Apocalypse. Elle raconte la fn du monde que j’ai vécue, surtout pourquoi : c’est peut-être parce que je voulais
poumoi. Mais avant d’y arriver, je vais te dire des choses sur la voir dire à un moment donné : « Eh oui, je n’ai pas vécu pour
Montagne. rien ». La Montagne m’offrait cette chance, avec la
Montagne, on ne négocie pas.
2.3 2.4
Action Action
L’image de la montagne, qui reste au second plan, une con- Sur la montagne se superposent des lignes de dessin
passtruction graphique plutôt, est traversée par un cheval flmé tel. La silhouette d’un homme : attaché à une corde, il gravit
en raccourci. Monté par un chevalier polonais du Moyen les versants vertigineux. Sa progression défe la pesanteur.
Age, il entre par la gauche et sort par la droite.
Voice: Voice:
ANIA (VO) Ici on se voudrait dieu. D’accord, c’est une question
Mais le cheval, tu l’as eu ! d’adrénaline. D’accord, c’est l’aventure. Parfois, je me prends
à penser que je me suis trompé d’époque. Peut-être aurais-je
été plus à l’aise dans l’armure d’un chevalier. Mon armure à
moi, ce furent les cordes, les piolets, les couteaux, les pitons,
les coinceurs, les poulies, le harnais.
2La montaigne magique
Scene #2
2.5 2va.6
Action Action
La caméra se rapproche de l’homme qui grimpait la paroi L’homme progresse sur le rocher qui, dressé presque à la
rocheuse. Il est accroché à une saillie du rocher. On ne voit verticale, surplombe un précipice.
plus d’horizontale. Seule existe la verticale de la paroi, qui se
profle sur le ciel.v
Voice: Voice:
Hé oui, j’ai eu mon cheval. Mais ça, c’est une autre histoire. Ça va venir, attends. Pour le moment, rappelle-toi la première
règle de survie : ne pas mourir, si possible.
2.7 2.8
Action Action
Il est arrivé au sommet. Debout, sur fond de ciel, on pourrait brièvement le prendre
pour un dieu.
Plus aucun bruit. On n’entend que le vent s’engouffrant
dans les cimes qui en estompent le chuintement.
Voice: Voice:
Quand on grimpe, il y a toujours deux variantes: revenir en arrière ou s’y tenir.
Ça casse ou ça passe.
3La montaigne magique
Scene #3
3.1 3.2
Action Action
Collage/Animation de ligne Tout autour, des gens en maillots de bain des années 40.
Image surréaliste (collage) avec deux enfants L’image ressemble à un tableau ; l’allusion à la peinture
surqui se ressemblent. réaliste est évidente.
Ils sont assis dans l’herbe, sur une couverture. A gauche du cadre, entrent des soldats soviétiques qui
tirent sur l’un des adultes.
Voice: Voice:
Moi, Adam Jacek. Celui de gauche. J’avais un an, et ça, c’est mon cousin, Adam aussi, dans les
Monts Beskidy.
C’était en 1939. La seconde règle du guide de survie : avoir
un minimum de chance.
3.3 3.4
Action Action
Celui-ci tombe, sort du cadre, traverse un espace noir et De part et d’autre de la fosse, d’autres hommes tombent,
s’écroule sur un monceau de cadavres. Il s’agit d’une fosse fusillés.
commune d’offciers polonais tués par les soldats sovié -
tiques à Katyn (combinaison de photos d’archives et de
peinture).
Voice: Voice:
Mon cousin n’a pas respecté cette règle. Il est mort C’est ainsi que le monde s’est retrouvé avec un seul Adam
quelques années plus tard en Russie, là où son père s’était Jacek, en ma personne.
fait tuer à Katyn.
Les communistes, gare à vous !
4La montaigne magique
Scene #4
4.1 4.2
Action Action
Dans un espace complètement noir, des images sont A l’écran : des portraits d’Adam Jacek. Prises de vue en
projetées sur un écran. Un halo de lumière s’échappe de la rafales. L’image passe en boucle. Elle semble s’animer à
fente du projecteur. mesure que les quatre expressions de son visage se
succèdent.
Voice: Voice:
4.3 4.4
Action Action
Elle est remplacée par le portrait en noir et blanc d’une Derrière la fllette, comme dans une toile de Chagall, un
gamine aux grands yeux. La photo a été prise sur une place, cheval survole Paris.
à Paris. La fllette est âgée de 5-6 ans. C’est Ania, la flle
d’Adam Jacek. Sur les pavés, son image en mouvement
apparaît dynamique.
Voice: Voice:
Ania, ne sois pas triste, à son retour papa va t’apporter un
cheval.a
5La montaigne magique
Scene #5
5.1 5.2
Action Action
Dessin et collage Ils représentent des objets ou des hommes.
Dessin pastel noir et blanc, avec superposition de couleurs
vives : du rouge comme le sang, du vert comme la forêt. Par Les yeux d’un enfant regardent, tout près de la main qui
petites touches, des collages découpés dans des photos se tente de lui cacher la vue avec un pan de pardessus.
glissent dans le dessin pastel.
Voice: Voice:
ADAM JACEK WINKLER (VO)
Ania chérie, LA TROISIEME REGLE DE SURVIE c’est...
savoir ce que l’on veut ! Moi, j’ai su.
5.3 5.4
Action Action
Les yeux d’un enfant regardent, tout près de la main qui
tente de lui cacher la vue avec un pan de pardessus.
Voice: Voice:
On marchait dans les rues de Varsovie et je me rappelle que Mais c’était trop tard.
ma mère tentait de me couvrir les yeux avec le bas de son
pardessus pour que je ne voie pas les cadavres, les gens
qu’on avait fusillés.
6La montaigne magique
Scene #5
5.5 5.6
Action Action
comme dans une ronde de la mort, un soldat nazi abat un
type avant de se faire descendre par un autre soldat, qui
sera tué à son tour par deux hommes tapis dans l’ombre, en
uniforme UB (Bureau de la Sûreté Publique).
Voice: Voice:
A l’époque, mes ennemis jurés, c’était les Allemands, j’ai Très vite, mes priorités ont changé. Ceux que j’aimais et
adcommencé à me préparer à les combattre à mort. mirais, ceux qui avaient affronté les nazis ont fni soit dans les
chambres de torture du Bureau de la Sûreté Publique, soit
tout droit dans la tombe.
5.7 5.8
Action Action
La caméra s’éloigne, laisse la rue derrière elle. La forêt entre Animation 2D combinée avec un collage de photos.
dans le cadre. Derrière un arbre, Lupaszko (photo d’archive)
et d’autres soldats de l’AK sont exécutés l’un après l’autre. Adam, enfant, est parachuté armé d’un couteau et d’un
pistolet. Les soldats de l’armée rouge prennent la fuite
Voice: Voice:
Mon modèle désormais était Lupaszko, je voulais être com- Les amis de mon père n’arrêtaient pas de me demander ce
me lui, combattre le bolchévisme ! que je voulais faire quand je serai grand.
7La montaigne magique
Scene #5 Scene #6
5.9 6.1
Action Action
Autour de l’enfant, le décor change. On est dans une
chambre des années 50.
Le bouc Matolek sort d’un livre. C’est le personnage
de l’une des premières BD polonaises. Ecrit en 1933,
c’est devenu depuis un must de la littérature polonaise
pour enfants.Voice:
Voice:Je leur répondais : « Je vais aller à Frankfurt Am Main où
c’est l’école des espions, j’apprendrai à être espion puis je J’étais une espèce de bouc Matolek. Amateur mais animé
rentrerai en Pologne en parachute, je vais atterrir un Parabel- des meilleures intentions et bouillonnant de passions ! Plus
lum dans une main et un couteau dans l’autre et je vais taper tard, j’ai souvent pensé que c’était à lui que je ressemblais.
sur le bolchévisme, le dragon rouge jusqu’à ce que mort
s’ensuive ». 6.2 6.3
Action Action
Non, la chasse aux communistes ne fut pas ma seule
pasLe bouc se met dans un coin. Il ne comprend rien de ce qui sion. J’ai voulu aussi faire pêcheur de baleines.
lui arrive ni ce qu’il vient faire dans ce « flm ». D’un livre qui
se trouve là, il retire une baleine dessinée : à sa suite
commencent à « se déverser » différents animaux marins, de
l’eau, des images de dessins naïfs avec des pêcheurs de
Voice:baleines, « œuvres » du petit Adam Jacek.
Attends, je vais te raconter ça. Je faisais des études
d’histoire de l’art. J’avais étudié pendant deux ans
l’architecture, mais ça me barbait, c’était terrible, ce n’était
pas mon truc. Ils m’ont viré de la fac d’architecture aussi. Je
ne jurais que par le Corbusier et paraît-il, c’était la vogue du
rationalisme et tout le tralala...
8La montaigne magique
Scene #6
6.4 6.5
Action Action
Voice: Voice:
En maths, j’étais la cata totale mais bon, c’était sans im- Et je lis Moby Dick ! Tu te rends compte, en ce moment de
portance. Pour fnir, j’étudiais l’histoire de l’art mais je ma vie, quand j’étais fn prêt à me lancer dans le combat,
m’ennuyais à mourir ! J’avais de petits jobs par-ci par-là, je tombe sur Moby Dick et je prends une décision
imporj’avais besoin d’argent : bétonnages, forages, des trucs tante, la plus importante de toutes celles que j’avais prises
comme ça. Je commençais à tâter de l’escalade ; les cours, jusqu’alors.
on s’en fout. 6.5 6.6
Action Action
Voice: Voice:
ET ÇA C’EST LA REGLE SUIVANTE DE SURVIE : savoir Ma décision est prise, je serai pêcheur de baleines.tv
prendre une décision importante au bon moment. Et comme
j’apprends par hasard que le papa de mon pote était
capitaine sur une baleinière, je comprends que c’est là ma
vocation : la pêche à la baleine.
9La montaigne magique
Scene #7
7.1 7.2
Action Action
Pastel et collage avec prises de vues. est verte et les images qui se succèdent sont noyées dans
Train des années 60 : au premier plan, superposée au cette verdure, une couleur vigoureuse qui évoque un climat
paysage, la traînée de vapeur blanche laissée par le train frais et humide.
(référence : Train de nuit de Jerzy Kawalerowics). Derrière
la vitre baissée déflent les paysages polonais. La nature
Voice: Voice:
J’ai obtenu un passeport et me voilà parti pour un long voy- Tout petit déjà, je savais que je ne franchirai la frontière qu’en
age sans savoir quand je reviendrai. C’était en 1965. Dès jouant un autre rôle, j’emportais l’image des fourrés et des
que je passai le pont sur l’Oder, j’ai fredonné la polonaise buissons mais aussi ma propre image un couteau entre les
Pożegnanie Ojczyzny (Adieu à la patrie) et en traversant la dents.
zone frontalière, j’avais la gorge nouée.
7.3 7.4
Action Action
Dans le compartiment, le rideau claque, danse comme un Il chante du bout des lèvres qu’il fnit par serrer pour ne pas
mouchoir agité frénétiquement. éclater en sanglots.
A la fn du cadre, la caméra fait un tour à 180 degrés. Elle
n’est plus angle subjectif mais miroir pour le visage d’Adam,
plus anguleux que jamais.
Voice: Voice:
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.