La motion de défiance des supporters de Sochaux

Publié par

Motion commune des suppor du FC Sochaux-Montbéliard te r s Pour la première fois dans la longue histoire de notre club, l'ensemble des groupes de supporters du FC Sochaux-Montbéliard, sans exception, s'est rassemblé pour adopter cette motion commune. Nous exprimons notre très vive inquiétude quant à la gestion actuelle du FCSM par son nouvel actionnaire Ledus. Nous craignons pour l'avenir de notre club, alors que celui-ci est, par ailleurs confronté, à la pire situation sportive de toute son histoire. Cette action vise aussi à informer de la situation tous les amoureux du FCSM, le grand public de Bonal, les partenaires et les acteurs politiques locaux qui subventionnent le club et ne peuvent rester indifférents à sa gestion. Nous n'ignorons pas que les processus de reprise et les changements d'actionnaires sont souvent difficiles. Nous sommes reconnaissants à Ledus d'avoir respecté l'identité du club, ses couleurs, son blason, d'avoir conservé le nom d'Auguste Bonal pour le stade, et c'est au nom du désir partagé de « continuer la saga », comme le dit le slogan, que nous rédigeons cette motion. Notre inquiétude se concentre sur deux points, qui engagent de manière décisive l'avenir de l'institution, et pour lesquels nous espérons obtenir au plus vite des clarifications. Ces clarifications nous paraissent nécessaires aussi bien pour les supporters, que pour tous ceux qui sont engagés avec le club (partenaires, élus, salariés).
Publié le : lundi 18 janvier 2016
Lecture(s) : 18 895
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Motion commune des suppor du FC Sochaux-Montbéliard
te
r
s
Pour la première fois dans la longue histoire de notre club, l'ensemble des groupes de supporters du FC Sochaux-Montbéliard, sans exception, s'est rassemblé pour adopter cette motion commune.
Nous exprimons notre très vive inquiétude quant à la gestion actuelle du FCSM par son nouvel actionnaire Ledus. Nous craignons pour l'avenir de notre club, alors que celui-ci est, par ailleurs confronté, à la pire situation sportive de toute son histoire.
Cette action vise aussi à informer de la situation tous les amoureux du FCSM, le grand public de Bonal, les partenaires et les acteurs politiques locaux qui subventionnent le club et ne peuvent rester indifférents à sa gestion.
Nous n'ignorons pas que les processus de reprise et les changements d'actionnaires sont souvent difficiles. Nous sommes reconnaissants à Ledus d'avoir respecté l'identité du club, ses couleurs, son blason, d'avoir conservé le nom d'Auguste Bonal pour le stade, et c'est au nom du désir partagé de « continuer la saga », comme le dit le slogan, que nous rédigeons cette motion.
Notre inquiétude se concentre sur deux points, qui engagent de manière décisive l'avenir de l'institution, et pour lesquels nous espérons obtenir au plus vite des clarifications. Ces clarifications nous paraissent nécessaires aussi bien pour les supporters, que pour tous ceux qui sont engagés avec le club (partenaires, élus, salariés).
Notre premier motif de très vive inquiétude concerne le projet économique et sportif. En la matière règne la plus grande confusion. Faute d'une vision claire de ce que l'actionnaire souhaite pour le FC Sochaux et son développement, la confiance est impossible.
Quels seront les investissements, aussi bien au niveau sportif qu'au niveau des infrastructures ? Qu'est-ce qui dans le club doit être réformé ? Comment le club peut-il subvenir à ses besoins ? Quelle sera la place du centre de formation ? Comment le club peut-il espérer retrouver la Ligue 1 ?
Ce projet avait été promis par la direction pour septembre. Il a été repoussé de mois en mois, au point de douter de la volonté de le présenter voire de son existence. Pire, sur la volonté d'investir de Ledus, les informations les plus contradictoires ont été données : s'il nous a été affirmé que le fond de roulement laissé par PSA pour deux ans serait la seule source de financement (France Bleu, 14/12/15), ce que confirme un mercato d'hiver au rabais (l'Est, 12/01/16), la récente interview de Wing-Sang Li avance le montant invraisemblable de 100 millions d'euros (l'Equipe, 13/01/16).
La fermeture surprise de la cellule de recrutement, suite au licenciement brutal de son directeur Bernard Maraval, alors même qu'il fallait préparer le mercato d'hiver, sans aucune explication sur la manière dont la cellule pourrait être recréée ou modernisée à l'avenir, participe de cette absence totale de lisibilité du projet Ledus.
Notre second motif de défiance concerne la gouvernance du FCSM. Nous sommes très inquiets du rôle que jouent certains des intermédiaires déclarés de la reprise du FCSM par Ledus. Mounir Jawhar, qui avait perdu sa licence d'agent (l'Est, 11/03/15), que Laurent Pernet avait pris soin de
maintenir éloigné du club, s'est ainsi vanté publiquement, sur sa page facebook, d'avoir obtenu l'éviction de Bernard Maraval. Mickaël Gerber, à qui le président de Colmar a associé les qualificatifs de « mythomane et affabulateur », s'était présenté comme représentant de Sochaux sans mandat officiel du club (l'Alsace, 29/10/15). Quelles sont les compétences et les attributions de ces personnes, proches de Thomas Lichtenauer (représentant de Ledus France et membre du conseil d'administration du club), à qui sont confiées des décisions capitales pour la gestion et la structuration du club ? L'absence de projet, de garanties d'investissement, ajoutées à la défiance vis-à-vis de ceux qui prennent dans l'ombre des décisions, nous paraissent présenter les plus grands dangers pour l'avenir du FC Sochaux.
L'engagement initial de Ledus de faire confiance aux personnes en place n'a pas été tenu, avec le départ de Laurent Pernet, puis de Bernard Maraval. Qui sera le prochain sur la liste ?
Nous renouvelons notre confiance aux différents staffs techniques, pour les professionnels comme la formation, ainsi qu'aux personnels qui font vivre au jour le jour le club, et qui ont fait preuve de leur dévouement et de leur attachement à l'institution depuis de longues années.
Nous espérons une réponse rapide de l'actionnaire Ledus pour lever les doutes et les malentendus. Nous serons plus que jamais vigilants et déterminés. Nous envisageons toutes les actions nécessaires si nos inquiétudes ne devaient pas être levées. Le FC Sochaux Montbéliard est notre maison commune. Un club de football n'est rien sans ses supporters.
Signataires : Supporter Club FCSM Les Parigots de Sochaux (SC) Les Jeunes & Bleus (SC) Les Lionnes de Bonal (SC) Les Crazy Lions (SC) Les Juralions (SC) La Section Usine Peugeot Sochaux (SC) Boys 07 Tribune Nord Sochaux Val70 Sochaux AllezSochaux.com LaBandeaBonal.fr Planète Sochaux.com
Joint motion by the supporters of FC Sochaux-Montbéliard
For the first time in the long history of our club, all the supporters groups from FC Sochaux-Montbéliard, without exception, came together to adopt this joint motion.
We express our deep concern about the current management of FCSM by its new shareholder Ledus. We fear for the future of our club, while it is also confronted with the worst sporting situation in its history.
This action also aims to inform FCSM's lovers, Bonal's aucience, partners and local political actors, who fund the club and can not ignore its management, about the situation.
We are aware that the recovery process and shareholder changes are often stormy. We are grateful to Ledus for having kept the identity of the club, its colors, its image, and the name of Auguste Bonal for the stadium. It is in the name of a shared desire to "continue the saga", as the slogan says, that we write this motion.
Our concern focuses on two points, which engage decisively the future of the institution, and for which we hope to get clarification as soon as possible. These clarifications seem necessary both for fans and for all those involved in the club (partners, elected officials, employees).
Our primary reason for very serious concern is the economic and sporting project. In this matter, the greatest confusion reigns. Without a clear vision of what the shareholder wishes for FC Sochaux and its development, trust is impossible.
What will be the investments, both in sports and in terms of infrastructure? What should be reformed in the club? How can the club meet its needs? What role will the training centre play? How does the club hope to regain Ligue 1?
This project was promised by management for September. It has been postponed from month to month, to the point of doubting the desire to present it or even its very existence. Worse, Ledus' willingness to invest can be questioned, as the most contradictory information was given: it has been said that working capital left by PSA for two years would be the only source of financing (France Bleu, 12/14/15), which is confirmed by a winter transfer window on the cheap (L'Est, 01/12/16), the recent interview of Wing-Sang Li mentions an unbelievable amount of 100 million euros (L'Equipe, 01/13/16).
The surprise closure of the recruitment cell, following the abrupt dismissal of its director Bernard Maraval, even though he had to prepare for the winter transfer window, without any explanation of how the cell could be re-created or upgraded in the future, is part of this total lack of readability of the Ledus project.
Our second reason for suspicion concerning the governance of FCSM is the role that some of the intermediaries in Ledus taking over FCSM are playing. Mounir Jawhar, who had lost his agent's license (L'Est, 03/11/15), and that Laurent Pernet was careful to keep away from the club, has bragged publicly on his facebook page, that he obtained the eviction of Bernard Maraval. Mickaël
Gerber, whom the president of Colmar qualified of "mythomaniac and compulsive liar," introduced himself as representative of Sochaux without the club's official mandate (Alsace, 10/29/15). What are the competences and responsibilities of those people, close to Thomas Lichtenauer (Ledus France representative and member of the club's board), and who are given the power of key decisions for managing and structuring the club?
The absence of project and investment guarantees, added to the distrust of those who take decisions behind the scenes, appear to be for us the greatest dangers for the future of FC Sochaux.
The initial commitment by Ledus to trust the people in place has not been fulfilled, with the departure of Laurent Pernet and then Bernard Maraval. Who's next on the list?
We renew our trust in technical staff, for professionals such as training, as well as personnel who are supporting the club day after day, and have demonstrated their dedication and commitment to the institution for many years.
We expect a rapid response from Ledus to remove doubts and misunderstandings. We will be more vigilant than ever and determined. We plan all necessary actions if our concerns were not to be lifted. FC Sochaux Montbéliard is our common home. A football club is nothing without its supporters.
Signatories: Supporter Club FCSM Les Parigots de Sochaux (SC) Les Jeunes & Bleus (SC) Les Lionnes de Bonal (SC) Les Crazy Lions (SC) Les Juralions (SC) La Section Usine Peugeot Sochaux (SC) Boys 07 Tribune Nord Sochaux Val70 Sochaux AllezSochaux.com LaBandeaBonal.fr Planète Sochaux.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.