Lathéorie du vol d'oies sauvagesest unmodèlededéveloppement économiquedécrit par

De
Publié par

Lathéorie du vol d'oies sauvagesest unmodèlededéveloppement économiquedécrit par 1 l'économiste japonais KaakA

Publié le : mardi 19 avril 2016
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Lathéorie du vol d'oies sauvagesest unmodèlededéveloppement économiquedécrit par 1 l'économistejaponaisKaakAemanustamen 1937. Elle fut complétée par Shinohara en 1982.
Dans ce modèle d'industrialisation, on observe qu'un pays initie le processus d'industrialisation sur un produit à faible technicité, il en devientexportateur, puis l'abandonne pour un produit à plus hautevaleur ajoutée. Cet « abandon » permet à un autre pays d'entamer son propre processus d'industrialisation. Ainsi, on observe trois phases : premièrement, le paysimportele produit, puis il substitue la production nationale aux importations avant de l'exporter.
Suite au Japon, lesnouveaux pays industrialisés(NPI) de la première génération (Singapour, Corée du Sud,Hong Kong,Taïwan) ont ainsi entamé leur industrialisation dans les années 1960. Dans les années 1980, une seconde génération de NPI apparaît (Thaïlande,Malaisie, PhilippinesetIndonésie). L'industrialisation de larépublique populaire de Chines'appuie sur d'autres éléments, mais son insertion récente dans l'économie mondialese rapproche de ce 2 modèle d'industrialisation .
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.