Les illusions du sang

De
Publié par

Ann Rainville est une Américaine de Virginie. Férue de culture française, elle quittera son sud natal pour Paris. Après son mariage avec un jeune Créole, elle partira s'établir en Martinique. Dans le milieu où elle tentera de s'immerger, le mode de vie clanique semble relever d'un principe fondateur ; aussi son union avec le fils d'une riche famille du cru sera-t-elle récusée comme « contre nature ». Au-delà de sa confrontation avec la virulence des normes sociales, la jeune étrangère s'inscrit dans le récit comme une sorte de révélateur d'un monde encore profondément marqué par l'économie de plantation, et les rapports aussi indéfectibles que dénaturés entre héritiers des colons et descendants des peuples razziés d'Afrique...
Publié le : lundi 2 mars 2015
Lecture(s) : 38
EAN13 : 9782336371115
Nombre de pages : 208
Prix de location à la page : 0,0097€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Georges Leno
Les illusions du sang
Lettres des Caraïbes
Roman
Les illusions du sang
Lettres des Caraïbes Fondée par Maguy Albet, cette collection regroupe des œuvres littéraires issues des îles des Caraïbes (Grandes Antilles et Petites Antilles essentiellement). La collection accueille des œuvres directement rédigées en langue française ou des traductions. Dieurat CLERVOYANT,Haïti, Expositions sans gant, 2015. Daniel COISSY,Haïti, le soir autour du grand-père. ux, 2014.Quatre contes merveille Jacqueline Q. LOUISON,Le triomphe des crocodiles, 2014. Arthur RIDEN-SON,Le second fils de Dieu, 2014. Juan DEL PUNTO Y COMA,Soirée mondaine, 2014. Yvelise VETRAL,Racine ? Racines..., 2014. Louise ADELSON,Tribulations d’une Négropolitaine, 2014. Carmelle ST. GERARD-LOPEZ,Une lettre à ma mère, 2014. Juan DEL PUNTO Y COMA,Un écho du tamtam. De l’interculturalité de la banane plantain et du camembert, 2014. Gabriella MANGAL,Je ne suis pas morte. Je l’ai cru. Ce n’était pas vrai, 2014.
Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Georges Leno Les illusions du sang Roman
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05515-2 EAN : 9782343055152
Et cela qu’être ce qu’ils sont, signifie, je le suis plus ou moins, D’eux tous unanimement tramant la chanson de moi-même.
Song of myself, Walt Whitman
…tu es chez toi là où tes pieds se trouvent, j’ai dans l’idée que la nation c’est la plante de mes pieds. Chemin de nous seuls, Émile Yoyo.
À Josette, ma mère. À Frédérique, mon épouse, pour son soutien et sa patience.
I Ego te baptizo in nomine Patri,et Filii,et Spiritus sancti.Le curé immergea la coupe de ses mains dans le bénitier. Tout en psalmodiant son latin, il fit couler par trois fois un filet d’eau sur la tête du poupon. Le petit récipiendaire rechigna d’une lippe tremblotante. Il s’était endormi avec le bourdon des ré-pons. L’aspersion lui avait transmis une sensation déplaisante. Il voulut s’agripper à quelque chose ; il n’attrapa que le vide, et laissa échapper un vagissement dont l’écho se prolongea à l’entrée de l’église. L’abbé Boisjoli ignora ses protestations. Il goûtait son bonheur favori d’ecclésiastique ; le geste qu’il ve-nait d’accomplir était destiné à épurer les fraîches âmes de la faute primale, indissociable de la condition humaine, autant que la mort l’est de la vie. Le rite s’achevait. La marraine préposée à le tenir au-dessus de la vasque déposa délicatement le bonnet d’innocent sur la tête du frais baptisé. Elle tenta de le consoler en le berçant contre sa poitrine. Comme si elle avait voulu lui apporter son aide, la jeune femme qui officiait à l’harmonium lança le Te Deum. Celui de Marc-Antoine Charpentier. Le nouveau-né poussa quelques hoquets plaintifs, puis rentra ses larmes. Le chœur, un trio de demoiselles en robe princesse avait entonné : Nous vous louons ô,Dieu ! Nous vous bénissons,Père éternel !
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.