Le Brésil au Salon du Livre 2013 du 22 au 25 mars

Publié par

Publié le : mercredi 13 mars 2013
Lecture(s) : 339
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
le Brésil au Salon du livre de Paris2013
du 22 au 25 mars Porte de Versailles, pavillon 1 Boulevard Victor - 75015 Paris
www.salondulivre.com
Venez découvrir le stand du Brésil (U61)
L’ambassade du Brésil et la Fundação Biblioteca Nacional vous invitent à découvrir la scène littéraire brésilienne contemporaine. Cinq écrivains de la nouvelle génération se-ront présents pour rencontrer le public et dédicacer leurs œuvres. Les professionnels de l’édition pourront se rensei-gner sur le marché brésilien et les programmes d’aide à la traduction du gouvernement.
http://paris.itamaraty.gov.br www.bn.br
Marçal Aquino
le Brésil au Salon du livre de Paris2013
Marçal Aquino est né à Amparo, dans l’Etat de São Paulo, en 1958. Journaliste, écrivain et scénariste de cinéma et de télévision, il a publié, entre autres, le recueil de nouvellesO amor e outros objetos pontiagudos, pour lequel il a reçu le Prix Jabuti – le plus prestigieux des prix littéraires brésiliens – en 2000. Trois de ses romans ont été adaptés pour le cinéma au Brésil, notammentO invasor, dont il a signé le scénario et qui a été récompensé au Festival du film de Sundance en 2002. Tout juste paru en France aux éditions Anacaona, sous le titreL’Océan dans lequel j’ai plongé sans savoir nager, son dernier livreEu receberia as piores noticias dos seus lindos lábiosa été porté à l’écran au Brésil en 2012, avec la participation de la célèbre actrice Camila Pitanga, sous la direction de Beto Brant.
L’Océan dans lequel j’ai plongé sans savoir nagé Au cœur de l’Amazonie brésilienne des orpailleurs, Cauby vit une relation érotique et accidentée avec Lavinia, femme mariée, séductrice et instable. Un bonheur qu’il sait sans avenir dans une société minière toute-puissante où règne un climat hostile à toute manifestation de délicatesse, et dans cette petite ville où chacun vit son propre drame dans une tension généralisée. Cauby n’est ainsi qu’une aberration de plus dans ce Far West où cohabitent un dandy épileptique, un tueur à gages, des aventuriers et une foule lyncheuse… Touché par la tourmente, Cauby décide d’accomplir son destin avec le fata-lisme des héros tragiques. Editions Anacaona, 2013 www.anacaona.fr
Je suis favela(ouvrage collectif) 22 courtes fictions telles des courts métrages littéraires : désillusion, explosion de vio-lence, dénonciation sociale… Dans ces variations sur une misère urbaine banalisée, la favela apparaît sous un visage inédit. Tour à tour réalistes, ironiques ou désespérantes, ces histoires retracent son quotidien. Mères célibataires, adolescents, travailleurs, ban-dits et policiers corrompus. La situation est explosive. Editions Anacaona, 2011 www.anacaona.fr
Ronaldo Correia de Brito
Né dans l’Etat du Ceará, Ronaldo Correia de Brito est diplômé en médecine par l’Université fédérale de Pernambouc. Dramaturge reconnu, il écrit régulièrement pour le théâtre et participe à différents journaux et magazines. Auteur de plu-sieurs romans et nouvelles, son œuvre, traduite en français, espagnol, hébreu, anglais et allemand, lui a valu de nombreuses récompenses. En 2007, il a été accueilli comme écrivain en résidence par l’Université de Berkeley en Californie. Deux ans plus tard, son romanGaliléia, édité en France para Liana Levi sous le titreLe Don du mensonge, a obtenu le Prix São Paulo de littérature 2009. En 2010, son recueil de contesRetratos imoraisa été classé parmi les dix meilleurs livres de l’année par le journalO Globo. Plusieurs de ses œuvres ont fait l’objet d’adaptations pour le cinéma et la télévision. Le deuxième ouvrage de Ronaldo Correia de Brito publié en France,Le jour où Otacílio Mendes vit le soleil(titre original :A Faca) sera lancé au stand officiel du Brésil pendant le Salon du livre de Paris 2013, par les éditions Chandeigne.
Le Don du mensongeEn cette fin d’après-midi de décembre, une camionnette traverse à toute allure le Nor-deste brésilien : trois cousins sont en route pour la Galiléia, la propriété familiale où se meurt Raimundo, le patriarche. Au chevet du mourant, affleure l’ambivalence des senti-ments des Rego Castro pour une région aujourd’hui en déshérence. À travers l’histoire de cette famille déchue, c’est tout leSertãonordestin qui surgit. Une terre où Indiens, Juifs chassés de la péninsule Ibérique, Portugais, Hollandais et esclaves africains ont mêlé leur sang, leurs croyances, leurs traditions. Une terre abandonnée où, dans le silence des pierres, la chaleur incandescente favorise la naissance de prophéties, de la folie. Editions Liana Levi, 2010 www.lianalevi.fr
Le jour où Otacílio Mendes vit le soleil Une aristocrate sur le déclin ment à son fils pour dissimuler l’inénarrable. Un vieil-lard hospitalier attend l’escadron qui le punira de sa générosité. Un amant assassiné revient hanter les vivants et se venger. Un couteau retrouvé dans un champ ressuscite de sombres secrets de famille. Un lieutenant de police se lance dans une insolite histoire de haine et de justice. Une âme damnée erre dans la nuit, ravivant peurs et passions... Par un mélange subtil de récits intemporels, de réalisme magique et de mythes universels, le langage implacable de Ronaldo Correia de Brito réveille dans ce recueil de nouvelles un monde archaïque en suspens (...), celui desSertõesdu Nordeste. Editions Chandeigne, 2013 www.editionschandeigne.fr
Andrea Del Fuego
Andréa del Fuego est née à São Paulo en 1975. Son romanOs Malaquiasa reçu le Prix José Saramago en 2011 et a été finaliste des Prix São Paulo de littérature et Jabuti. Les droits de ce roman ont été vendus en Allemagne, Italie, Israël, Croatie, Argentine et au Portugal. Auteur de la trilogie de contesMinto enquan-to posso,Nego tudo etEngano seu, elle a également écrit le roman jeunesse Sociedade da Caveira de Cristal, le recueil de chroniquesQuase caioet le livre pour enfantsIrmãs de pelúcia. Sa nouvelleSofia, o cobrador e o motorista, publiée dans la revue Granta n˚10, lui a valu le Prix Literatura para Todos du ministère de l’Education. Certains de ses textes font partie des anthologiesOs Cem Menores Contos Brasileiros do Século,30 Mulheres que Estão Fazendo a Nova Literatura Brasileira, etGeração Zero Zero, entre autres.
Suzana Montoro
Née dans la ville de São Paulo, Suzana Montoro est l’auteur de romans, de contes, de scénarios et de livres jeunesse. Parmi les œuvres qu’elle a publiées, certaines ont été récompensées par des prix au Brésil et à l’étran-ger. Dans le domaine de la littérature d’enfance et de jeunesse, son livre O menino das chuvashautement recommandés » dea reçu le label « livres la Fondation nationale du livre de jeunesse (Fundação Nacional do Livro Infantojuvenil, FNLIJ) en 1995 ;Nem eu nem outroobtenu une mention a spéciale au Prix Barco a Vapor 2009 et a été finaliste du Prix Jabuti en 2012. Le romanOs Hungareseslui a valu le Prix São Paulo de littérature en 2012. Suzana Montoro est diplômée en Psychologie et exerce en tant que psycho-thérapeute en clinique.
Paloma Vidal
Paloma Vidal est née à Buenos Aires en 1975. Ecrivain, traductrice et pro-fesseur en théorie littéraire à l’Université fédérale de São Paulo, elle est l’auteur d’une œuvre de fiction qui comprend les contesA duas mãos(2003) etMais ao sultraduit en espagnol ; les romans (2008),Algum lugar (2009) etMar azul(2012) ; les essaisA história em seus restos : literatura e exílio no Cone Sul(2004) etEscrever de fora : viagem e experiência na narrativa argentina contemporânea(2011). Elle a traduit, entre autres, des œuvres de Margo Glantz et Clarice Lispector. Paloma Vidal est l’auteur d’un blog (www. escritosgeograficos.blogspot.com) et éditrice de la revue en ligne Grumo (www.salagrumo.org).