Cimetières d'ici et d'ailleurs

De
Publié par

Ce recueil localise l'absence lorsque tout a basculé et qu'il ne reste qu'un écrit traçant un relent de vie. Les écrits ont jailli comme par magie, la "fureur du poète" selon Platon. Puissent ces décors, en compagnie du jaguar, animal mythique, qui sert de pilier au chaman pour communiquer avec l'au-delà, exalter vos propres impressions.
Publié le : jeudi 4 décembre 2014
Lecture(s) : 28
EAN13 : 9782336364858
Nombre de pages : 68
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Cimetières d’ici et d’ailleurs IIMarguerite Bauer BenidirII
Ce recueil localise l’absence lorsque tout a basculé et qu’il
ne reste qu’un écrit traçant un relent de vie. Les écrits ont jailli
comme par magie, la « fureur du poète » selon Platon. Puissent
ces décors, en compagnie du jaguar, animal mythique, qui sert
de pilier au chaman pour communiquer avec l’au-delà, exalter Cimetières
vos propres impressions.
Immobile d’ici et d’ailleurs
Au fond de la nuit
Le siphon de la mort
Veille
Préface de Sylvie Mamy
Auteur de nombreux ouvrages aux Éditions L’Harmattan, Marguerite
Bauer Benidir, après avoir sillonné le monde, vit tantôt à Paris, tantôt
en Alsace. L’originalité de son écriture pousse le lecteur à traquer avant de
disséquer.
Dessins originaux d’Ella Degouy Bauer
Ces Carnets de voyage sont des textes courts, pages
arrachées à des livres de souvenirs d’écrivains-voyageurs
du passé, ou récits d’auteurs contemporains désireux de
faire partager un moment personnel et vivant de leur Carnts
voyage.de Voyage
Inédit
Carnts
de Voyage
ISBN : 978-2-343-04941-0
10 € 9 782343 049410
Cimetières d’ici et d’ailleurs Marguerite Bauer Benidir










Cimetières d’ici et d’ailleurs



« Carnets de voyage »
Collection dirigée par Sylvie Mamy


Loin des guides touristiques conventionnels, ces Carnets de
voyage sont des textes courts et personnels, tantôt des pages
arrachées à des récits d’écrivains, de musiciens et d’artistes du
passé qui visitèrent des villes aussi mythiques que Venise,
Saint-Pétersbourg, New York ou Buenos Aires – sans
exclure des lieux plus secrets aux charmes non moins
fascinants –, tantôt des récits d’auteurs et poètes
contemporains, amateurs de dépaysement, de curiosités, de
rencontres qui ont cherché à saisir une émotion, un moment
intime et vivant de leur voyage.


Déjà parus

Frederic EDEN, Un jardin à Venise, 2014.
George SAND, Lettre d’un voyageur (II), 2014.
Roger BAILLET, Les bronzes de Riace

Marguerite Bauer Benidir














Cimetières d’ici et d’ailleurs


Préface de Sylvie Mamy
Dessins originaux d’Ella Degouy Bauer































































Du même auteur

Au-delà du silence, poésie (français-italien), Éditions Sometti,
Mantoue, 2014.
L’Attente, Éditions L’Harmattan, coll. « Témoignages poétiques »,
Paris, 2013.
Itinéraire d’un sculpteur de Riga à Paris, ouvrage d’art, traduit du
russe, en collaboration avec Valentina Zeïlé, Maître Sculpteur, Éditions
Sometti, Mantoue, 2012.
La roche enchantée, conte alsacien (français-letton), Éditions Janis
Roze, Riga, 2007.
La maîtresse, récit, Éditions Thélès, Paris, 2006.
Volupté, poésie (français-letton), Éditions Janis Roze, Riga, 2004.
Refletsitions Janis Roze, Riga, 2003.
Mesures intimes, poésie, Éditions L’Harmattan, Paris, 2002.
Osmose, Éditions L’Harmattan, coll. « Poètes des cinq continents »,
Paris, 1995.
Réflexions sous un figuier, Éditions L’Harmattan, coll. « Poètes des
cinq continents », Paris, 1993.
Illusions enfantines, fables, P.U., Paris, 1988.

Distinction : Bulletin Critique du Livre français, décembre 1988.

Sociétaire des Écrivains d’Alsace, de Lorraine et du Territoire de
Belfort
Sociétaire des Écrivains de Langue française Paris.




















© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04941-0
EAN : 9782343049410
Préface
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la
Campagne
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Comment oublier ces vers simples et poignants imprimés
dans notre mémoire sur les bancs de l’école, lorsque l’âme
est tendre et, de la séparation des êtres, ne se forme encore
qu’une idée vague, mais … ô combien inquiétante !
Pour parcourir les chemins du souvenir, Marguerite
Bauer Benidir n’a pas emprunté les sentiers rupestres
auxquels invite Victor Hugo, mais elle a enfourché l’un des
nobles oiseaux pèlerins qui glissent en « coulées » à travers le
ciel. À tire d’ailes, elle nous porte de Dubaï à Sidi M’ Cid,
de M’ Chounech à L’Almudena, de Riga à Luang Brabang,
N’Gaous et Barika, autant de mots dontles seules sonorités
chantent et font rêver, nous, lecteurs amoureux de voyages et
de poésie, qui peut-être, de ces lieux, n’avons que des visions
foues et incertaines.
Singulier et envoûtant Carnet de voyage que
celuici, dans lequel nous visitons au fl des pages de lointains
5
benidir-26-11-14.indd 5 26/11/2014 11:02:38

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.