L’aventure tropicale

De
Publié par

L’aventure tropicale
Harry, un digne héritier, si magnifique!C’est si royal!
Publié le : dimanche 29 juin 2014
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
L’AVENTURE TROPICALE Harry, en digne héritier d’une longue lignée des derniers vikings, des héros historiques, dit-on, échoua dans une forêt tropicale. En quête d’aventures exotiques, il pénétra au cœur de cette forêt et alla à la rencontre des populations vivant dans ces régions lointaines, des contrées, à première vue, dites inhospitalières mais tellement accueillantes et si belles ! Harry traversait des curiosités naturelles inattendues et instructives. Il dut faire face à des entraves extravagantes mais, il continuait courageusement son chemin, à la découverte de la forêt dite d’émeraude. Cette forêt, une très belle forêt à l’héritage aussi mythique et que vital, propice à des fantasmes particuliers. Harry, notre héros, au final, plus téméraire que courageux, était très heureux et très excité comme une puce, à l’idée de visiter enfin tous les confins de cette fameuse forêt, de cet environnement au charme particulier et enchanteur. Pour lui, c’était un concentré d’exotisme et de poésies, encore plus beau que ce qu’il avait découvert dans des ouvrages qu’il avait autrefois lus et dévorés avec passion. Il savait également que cette forêt regorgeait de toutes sortes de dangers, d’animaux venimeux, très peu familiers, des mygales, des anacondas et d’autres êtres vivants du même genre, des êtres qui peuplent cette magnifique forêt. Mais Harry savait que la nature pouvait parfois se dompter, quant à sa flore et quant à sa flore, tout naturellement. Pour ce qui relevait des humains, c’était une autre histoire ! Harry avait l’habitude des rencontres impromptues, car il avait beaucoup voyagé dans sa jeune existence. Dans ce royaume naturel, ses capacités de guerrier, avérées et respectées par les siens lui seraient certainement utiles. Ce royaume, Harry en rêvait, il y était, et c’était la chose la plus importante et la plus merveilleuse qui soit ! Il croyait fermement à une certaine harmonie entre les hommes et les bêtes, quelque soit l’état de nature de ces dernières. Ne disait-on pas de lui, qu’il avait une présence toute animale qui le rendait si attachant et séduisant auprès des autres, notamment de la gente féminine ! Alors, y avait-il péril à la demeure? A priori, non. Il pouvait relever n’importe quel défi et affronter tous événements, avec sa carrure de chevalier vaillant. De cette forêt, il n’ignorait en rien, les vertus insoupçonnées des plantes, des écorces, des élixirs, ni des fruits exotiques délicieux et juteux.
Les tribus amérindiennes, aux belles traditions ancestrales et aux connaissances indispensables et riches, étaient assez modestes et humbles. Ils cultivaient leur humilité avec un soin particulier, entre sagesse et philosophie. Ils aimaient aussi rencontrer des inconnus inoffensifs car, les habitants de la forêt ont un grand instinct bien développé et bien aiguisé, hérités de leurs illustres ancêtres et de leurs capacités extra-sensorielles. Pourtant les habitants de la forêt pouvaient parfois être victimes d’une véritable déforestation massive, mettant leur vie et leur avenir en péril. À plusieurs reprises, Harry se mit à crier, à hurler, et l’écho de la voix se perdait dans les bruits de la forêt. Il n’y avait apparemment, personne à l’horizon ! En tout cas, les habitants de la forêt ne lui répondaient pas, ni à ses cris ni à ses appels. Pourtant, il sentait des regards invisibles posés sur lui, même s’il ne distinguait personne. Des yeux invisibles l’observaient, il en était certain et le ressentait fortement. Il n’était pas seul ! Harry, notre vaillant héros, était déterminé à s’aventurer dans cette forêt, dans cette aventure, à la vie quelque peu, incertaine et mystérieuse. Il était préparé, à toutes sortes d’accueil, à tous les champs du possible et même à l’imprévisible. Il était en confiance car tout semblait paisible et serein. À chaque pas, il tendait l’oreille, il scruta les environs, à travers les arbres, les chemins, les bruits et les lueurs plus ou moins vives. Le charme du lieu de cette forêt, lui conférait une aura si mystique, si fantastique ! Harry était de plus en plus intrigué, à l’idée de s’être embarqué dans l’ivresse de la liberté tropicale, de cette aventure tropicale et du mystère à découvrir et à révéler. Cette forêt était pour lui, en quelque sorte, une initiation mystique. Cette forêt réveillait certaines nostalgies de son enfance, celles d’une forêt où l’impromptu était roi, où l’intempérance régnait. Harry, en homme de passions, entendait sonder cette forêt de légende, ses secrets, ses mythes et ses dangers. Cette forêt magique et mythique, il l’aimait déjà, sans vraiment bien la connaître! Pour lui, c’était une sorte de fenêtre sur le monde et son patrimoine inestimable, sur la connaissance et la recherche de soi. Car, l’homme et la nature coexistaient dans une harmonie presque parfaite ! Alors qu’il était absorbé par les beautés qu’il côtoyait, qui l’émerveillaient et les pensées et réflexions qu’il entretenait avec lui-même, Harry entendit un bruit sec et bizarre. Harry tourna la tête et se dirigea en direction du bruit et là, en ouvrant des buissons, il découvrit une chose inattendue ou du moins, il fit une rencontre incongrue mais si ardemment espérée. Harry tomba nez à nez avec un peuple vivant dans cette forêt.
Il en était tout excité, mais il resta très calme et très concentré ! Il eut un grand frisson ! Il eut un grand moment de silence, le temps des échanges de regards ! Puis un homme qui semblait être le plus âgé du groupe, s’y détacha ets’avança vers Harry, ce dernier ne bougea pas d’un millimètre. Quelque peu inquiet, il esquissa, tout de même, un grand sourire crispé. L’homme s’arrêta à son hauteur, les yeux dans les yeux C’est le regard d’Harry qu’il scruta dans le sien propre, pour le jauger à l’aune de son expérience. Sous ses cils courts, l’homme jaugea Harry du regard quelques instants, sans se presser. Un mélange de sentiments s’affichait sur son visage. Harry lui rendait son regard apparemment imperturbable ! Puis, l’homme toucha les cheveux d’Harry. Il admirait visiblement ses longs cheveux rouges flamboyants, d’une beauté éclatante et naturelle ! La couleur des cheveux d’Harry était un contraste frappant avec les différents verts ambiants dominant la forêt ! L’homme se retourna vers son groupe pour lui montrer la chevelure d’Harry. Ensuite, l’homme se retourna vers Harry et lui tapota les cheveux avec satisfaction et émerveillement. Chose étrange, il s’agenouilla, comme pour embrasser le sol et, le reste du groupe en fit autant, devant un Harry dubitatif. L’homme salua Harry, avec un très large sourire. Harry, soulagé, sourit franchement à son tour. Par un signe, l’homme invita Harry à se joindre au groupe. Tout le groupe entoura Harry avec des larges sourires. Ils s’éloignèrent et s’évanouirent rapidement dans la nature.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant