La faille

De
Publié par

Image d'une terre qui craque et dans laquelle l'homme s'enfonce irrémédiablement. Mais aussi ouverture, appel du langage qui circule constamment entre les personnages de cette pièce pour mieux les lier au-delà de leurs différences. Rassemblés malgré eux sur un trottoir, ils expriment ainsi les désirs et des rêves inassouvis d'éternité et d'amour, de liberté et de destruction. Le monde contemporain apparaît dans son identité chaotique et dans le sentiment inquiet de l'éphémère.
Publié le : mardi 4 novembre 2014
Lecture(s) : 12
EAN13 : 9782336360072
Nombre de pages : 164
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Pierre TAMINIAUXLA FAILLE
Faille : interstice, trou, ssure, béance, manque. Image dune terre
qui craque et dans laquelle lhomme senfonce irrémédiablement.
Mais aussi ouverture, appel du langage qui circule constamment entre
les personnages de cette pièce pour mieux les lier au-delà de leurs
di érences. Rassemblés malgré eux sur un trottoir, ils expriment ainsi LA FAILLEdes désirs et des rêves inassouvis déternité et damour, de liberté et de
destruction.
Le monde contemporain apparaît ici dans son identité chaotique et
dans le sentiment inquiet de léphémère. Il sexprime par une forme
à la fois ironique et fragmentaire, au-delà de tout récit linéaire. Faille,
alors, comme appréhension dun vertige partagé devant le vide, comme
signe dune perte déquilibre qui emporte les personnages dans un
même mouvement imprévisible.
PIERRE TAMINIAUX. Professeur de littérature ançaise et
e e ancophone du XX et du XXI siècles à Georgetown University.
Spécialiste des rapports littérature/arts plastiques, en particulier dans les
avant-gardes. Il est lauteur dune dizaine dessais critiques et œuvres
littéraires.
352
Illustration de lauteur à lencre de Chine
ISBN : 978-2-343-04592-4
16, 50 €
Pierre TAMINIAUX
LA FAILLE
Théâtre des 5 continents






La Faille
Théâtre des 5 Continents
Collection dirigée par
Robert Poudérou et Fanette Vendeville


Dernières parutions

351 – Michel VIVIER, Le bout du monde, 2014
350 – Jo PAPINI, Nous on vit là, 2014.
349 – Catherine C. LAURENT, Les jours perdus, 2014.
348 – Emmanuel LAMBERT – Bulles de Zinc, Match retour, 2014.
347 – Jean-Paul INISAN, Ecrans et miroirs, 2014.
346 – Claude MILON, Un magicien nommé Mozart. Évocation
dramatique en 33 tableaux, 2014.
345 – Laurence HUARD, Et le jour..., 2014.
344 – Laetitia BOQUI-QUENI, Le grand Malbar, 2014.
343 – François AURORE, Je voudrais mourir en pleurant ,2014.
342 – Henri FABRE, L’héritière ,2014.
341 – Henri FABRE, Le maître et le marteau ,2014.
340 – Florestan VERHAEGEN, Un incroyable bijou ,2014.
339 – Hélène VRIGNAUD-MASUREL, La Pelle de la terre ,2014.
338 – Bernard FAIDUTTI, 39-45… Décisions nucléaires, 2014.
337 – Monique LANCEL, La tentation du capitaine Lacuzon, 2014.
336 – Marie-Aimée LEBRETON, Au fil des jours, 2014.
335 – Richard TSOGANG FOSSI, Le gibier humain, 2014.
334 – Ivan GAVRILOFF, La dernière pilule, 2014.
333 – Bernard MARTIN FARGIER, Bonheur voyage, 2014.
332 – Lou FERREIRA, Pour l’éternité, 2014.
331 – Jean-Luc TABARD, La truite aux amandes, 2014.
330 – Koshi AKOUBIA, Grinini, 2014.
329 – Nicky ATTIKI, Le sculpteur, 2014.
328 – Serge BOUCHET DE FAREINS, Avis de recherche, 2014.
327 – Juliette SPERANZA, Elektra La Rienne, 2014.
326 – Jules MOREAUX, Notre-Dame-de-la-Mer, 2014.
325 – Dominique ZINS, Une femme enquête. Suivi de Au seuil
de la pesanteur, 2014.
324 – Girish Raghunath KARNAD, Les fleurs, 2014.
323 – Jean-Luc JEENER, Pédophilie, suivi de Sensualité, 2014.
322 – Robert POUDÉROU, Le Choc, 2014.
321 – Léo KOESTEN, Les peintres, 2014.
Pierre TAMINIAUX




La Faille






Du même auteur

Aux Éditions L’Harmattan

Théâtre
Le bord, 2005.
Feu noir, 2009.
Le refus, 2011.

Roman
Le matin d’un voleur, 2003.

Aux Éditions L’Arbre à paroles

Poésie
Les mots de l’art, 2012.






© L'HARMATTAN, 2014
5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04592-4
EAN : 9782343045924

Personnages


MONSIEUR QUESTIONS
LA JEUNE MARIÉE
L’ANARCHISTE
LES AMOUREUX
LA DAME AU CHIEN
LE FUGITIF
LE MORT
LE LAVEUR DE VITRES
7






ACTE I


0





Pour décor, le trottoir d’une rue animée dans une
grande ville. On distingue un banc sur lequel est assis un
jeune couple tendrement enlacé. On entend comme bruits de
fond les moteurs des voitures et les conversations des
passants. Trois personnages se trouvent à l’avant-scène : un
homme habillé d’un veston sombre et portant une cravate,
une jeune femme en robe de mariée et un homme aux
vêtements négligés.

MONSIEUR QUESTIONS : Nous sommes maintenant
devant l’éternité.

LA JEUNE MARIÉE : Ça ressemble à quoi ?

MONSIEUR QUESTIONS : À nous dans un grand vide.
11
L’ANARCHISTE (d’une voix sarcastique) : Je ne vous
crois pas.

MONSIEUR QUESTIONS : Vous ne croyez en rien.

LA JEUNE MARIÉE : J’ai un peu peur.

L’ANARCHISTE : De quoi ?

LA JEUNE MARIÉE : Un simple frisson.

MONSIEUR QUESTIONS : Il n’est pas nécessaire d’y
croire. Mais bien d’en parler.

L’ANARCHISTE (à Monsieur Questions, d’un ton sec) :
Vous parlez trop.

LA JEUNE MARIÉE : C’est l’attente d’un grand jour.
12
MONSIEUR QUESTIONS : Elle se marie demain.

L’ANARCHISTE (ironique) : Drôle d’idée.

LA JEUNE MARIÉE : Une belle cérémonie.

MONSIEUR QUESTIONS (regardant l’anarchiste) : Que
voyez-vous quand vous pensez à l’éternité?

L’ANARCHISTE : Je n’y pense jamais.

MONSIEUR QUESTIONS : C’est impossible.

L’ANARCHISTE : Non, c’est logique.

LA JEUNE MARIÉE : Il y aura de la musique.

L’ANARCHISTE : Inévitable. C’est la nature humaine.
13
MONSIEUR QUESTIONS : Vous n’êtes pas assez
sérieux. Vous ne pensez pas assez.

L’AMOUREUX (s’adressant à la fois à l’anarchiste et à
Monsieur Questions) : Vous ne pouvez pas aller ailleurs ?

MONSIEUR QUESTIONS : Ailleurs ?

L’AMOUREUX : Oui. Vous ne comprenez pas que vous
nous dérangez ? (Il étreint sa partenaire et l’embrasse
langoureusement sur la bouche).

L’ANARCHISTE : Tant pis pour vous. Nous resterons sur
ce trottoir.

L’AMOUREUX (s’adressant à l’anarchiste) : Vous nous
provoquez ?

L’ANARCHISTE : Non. Je vous réponds clairement.

14
L’AMOUREUSE : Vous ne comprenez rien.

L’ANARCHISTE : C’est votre avis.

MONSIEUR QUESTIONS (s’adressant à l’amoureux et
désignant l’anarchiste) : Lui, il répond tout le temps et moi je
pose des questions. Je ne fais que ça.

L’AMOUREUX (haussant le ton de la voix) :
Laisseznous tranquilles ! On était les premiers à occuper ce trottoir.

MONSIEUR QUESTIONS : On vous laisse tranquilles.
On vous laisse jouir de votre bonheur.

LA JEUNE MARIÉE : Il y aura de nombreux convives.

L’ANARCHISTE (à la jeune mariée) : Vous ne parlez que
de vous-même ?

15

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.