Le cours avancé

Publié par

À ce jour, au bout de 4 jours de manifestation, nous avons exactement 1525 voitures, ce qui représente en nombre de participants 2500 personnes. Ça arrive absolument de toute la France, des quatre coins de France mais aussi de toute l'Europe, puisqu'on a dénombré 15 nationalités différentes, des Anglais, des Hollandais, des Danois... Choisir le bon déterminantL'usage des déterminants est important.un - une - dessont des articles indéfinis.le - la - lessont des articles définis.du - de la - dessont des articles partitifs: ils désignent une quantité non précisée.Le rôle et l'emploi de ces déterminants est complexe, surtout par rapport à l'anglais. C'est très dommage que des étudiants, déjà parvenus à un bon niveau de connaissance en français, soient hésitants et commettent des erreurs sur ces points. Dans les phrases suivantes, repérons les catégories de déterminants:Vous ne le savez pas? J'ai des chiens chez moi maintenant. C'est indéfini. Le sujet de notre attention n'est pas défini pour tous les interlocuteurs.J'ai des chiens qui ont le poil long.Je donne une qualification, c'est vrai, mais pourtant j'emploie toujours l'article indéfini; le sujet de notre attention n'est pas défini pour tous les interlocuteurs. J'ai des amis français qui sont très courtois. J'emploie toujours l'article indéfini; le sujet de notre attention n'est pas défini pour tous les interlocuteurs. Maintenant, c'est autre chose:J'ai les chiens ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 101
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
À ce jour, au bout
de 4 jours de
manifestation, nous
avons exactement
1525 voitures, ce
qui représente en
nombre de
participants 2500
personnes. Ça
arrive absolument
de toute la France,
des quatre coins de
France mais aussi
de toute l'Europe,
puisqu'on a
dénombré 15
nationalités
différentes,
des
Anglais, des
Hollandais, des
Danois...
Choisir le bon déterminant
L'usage des
déterminants
est important.
un -
une - des
sont des articles
indéfinis.
le - la - les
sont des articles
définis
.
du - de la - des
sont des articles
partitifs:
ils désignent une quantité non précisée.
Le rôle et l'emploi de ces déterminants est complexe, surtout par rapport à
l'anglais. C'est très dommage que des étudiants, déjà parvenus à un bon niveau de
connaissance en français, soient hésitants et commettent des erreurs sur ces
points.
Dans les phrases suivantes, repérons les catégories de déterminants:
Vous ne le savez pas? J'ai
des chiens
chez moi maintenant.
C'est
indéfini
.
Le sujet de notre attention n'est pas défini pour tous les
interlocuteurs.
J'ai
des chiens
qui ont le poil long.
Je donne une qualification, c'est vrai, mais pourtant j'emploie toujours l'article
indéfini
;
le sujet de notre attention n'est pas défini pour tous les interlocuteurs.
J'ai
des amis français
qui sont très courtois.
J'emploie toujours
l'article indéfini
;
le sujet de notre attention n'est pas défini
pour tous les interlocuteurs.
Maintenant, c'est autre chose:
J'ai
les chiens
avec moi.
Ici j'utilise
l'article défini
.
Je parle d'animaux
connus
, on ne peut pas se
tromper; mon interlocuteur pourrait identifier précisément les chiens dont je parle.
Les chiens
,
c'est-à-dire les miens, les nôtres, ceux de la maison, etc...
vous
savez de quels chiens il s'agit.
En règle générale, j'aime
les chiens,
pas
les chats.
Ici j'utilise
un article défini
.
C'est défini parce que c'est tous les chiens et tous
les chats, l'espèce animale particulière, donc d'une certaine manière c'est défini.
Je préfère
le chat au chien.
J'utilise
un article défini
.
Cette phrase peut avoir deux références: soit le chat
et le chien que nous connaissons, soit les chats en général et les chiens en
général. Ça dépendra du contexte.
Je connais
des Français
qui sont très courtois.
J'utilise
un article indéfini.
Je n'exprime pas une globalité. Je connais un petit
nombre de Français, quelques Français et ces Français-là précisément sont
courtois.
J'ai vécu en France pendant dix ans et je connais
les Français.
Ils sont
très courtois.
C'est
défini
parce que c'est général. C'est «la classe de tous les Français».
Donc c'est défini par rapport au reste de la population mondiale.
Les Français
sont mes amis.
J'utilise
un article défini
.
Soit je parle de tous les Français en général, soit on
est dans un groupe constitué de diverses nationalités, et c'est les Français dans ce
groupe que j'aime.
Vous remarquez que dans tous les cas qu'on vient de voir,
on ne peut pas
supprimer l'article
.
1) Les articles définis (le, la, les)
Bien sûr, l'article défini s'utilise aussi pour s'exprimer avec précision, de manière
définie
:
J'habite
le quartier le plus agréable de la ville.
Vous avez vu
le dernier film de Luc Besson?
Nous avons
le choix entre deux films
de deux réalisateurs différents.
Besson, Jeunet? Tu vas voir
le film de Besson,
et moi, celui de Jeunet.
Passe-moi
le dossier qui est sur ta droite
et
le paquet de cigarettes qui
est devant toi,
s'il te plaît.
L'article défini peut même signifier aussi
cela très précisément, à l'exclusion du
reste:
J'ai rencontré
l'homme de ma vie!
Il a rencontré
la femme de sa vie!
Et on peut convenir que
la généralité
peut s'exprimer par l'article défini:
Les Anglais
apprécient le thé.
Le sport
est bénéfique pour la santé.
L'histoire
ne se répète jamais.
Les bons
comptes font les bons amis.
Le matin,
j'aime
le café au lait, l'après-midi,
je préfère
le café noir.
C'est
la vie!
Je choisis toujours
la facilité,
je n'aime pas
l'effort.
Vous voyez, on pourrait éventuellement ajouter à toutes ces phrases
en général
.
L'été,
on prend
le café
sur la terrasse.
cela marque l'habitude, le fait généralisé.
2) Les articles indéfinis (un, une, des)
Avec les articles indéfinis on parle des choses sans qu'elles soient spécifiquement
identifiées pour nos interlocuteurs.
Juste devant chez nous, il y a
un immeuble horrible
qui nous cache la
vue.
Vous voyez, il s'agit d'une référence qui est bien réelle, mais ce n'est pas une
référence précise à quelque chose que mon interlocuteur est capable d'identifier.
C'est toujours le cas, même si je rajoute des détails.
Est-ce qu'il y a
un vol régulier Paris-Dakar?
J'ai
un problème avec ma nouvelle voiture,
elle refuse de démarrer.
J'ai vu
un film de Truffaut
hier soir.
Vous avez
une chance de ne pas rater votre train
si vous prenez un taxi
pour aller à la gare.
Les anglophones ont tendance à traduire 'some' par
quelques
.
Or,
quelques
signifie «un petit nombre». En français, 'some' se traduit plutôt par
un indéfini
.
Les anglophones vont peut-être dire, maladroitement:
J'ai mangé
quelques frites
à midi.
Les Français diront:
J'ai mangé
des frites
à midi.
Les anglophones ont tendance à dire:
Il y a
quelques personnes
qui préfèrent le train à l'avion.
ce qui serait possible dans un petit groupe, trois personnes sur dix, par exemple.
Sinon, il faut dire:
Il y a
des personnes
qui préfèrent le train à l'avion.
3) Les partitifs (du, de la, des)
Les partitifs indiquent qu'on ne prend qu'une partie de l'objet, considéré dans sa
globalité. Il s'agit d'une quantité non précisée.
Vous prendrez
du café?
Voulez-vous
des renseignements?
Dans ce cas, vous remarquez qu'on ne précise pas la quantité, une tasse, un pot
de café, ni combien de renseignements.
La question pourrait être:
Vous prendrez
un café?
Voulez-vous
un renseignement?
A ce moment-là, il s'agit
d'une unité
,
d'une tasse de café
. N'oubliez pas que
un, une
est aussi un chiffre. Vous commandez
un
ou
deux, plusieurs cafés,
des cafés.
Cela pousse parfois à jouer sur les mots pour faire de l'humour:
- Tu as
un problème?
ce qui est normalement compris comme un indéfini. Mais la réponse revient:
Non, je n'ai pas
un problème.
ce qui constituerait une faute de syntaxe car on devrait dire «non, je n'ai pas
de
problème», sauf si l'on ajoute:
Non, je n'ai pas
un problème,
j'en ai
deux,
figure-toi: j'ai faim et j'ai
perdu mon portefeuille, je ne peux même pas m'acheter un
sandwich.
L'objet existant n'a pas besoin d'être un objet dans le sens physique. Par exemple,
on utilise
avoir
de la chance.
Ici, le sens est une partie de toute la chance possible:
Il y a
de la violence
dans ce film.
Remarquez la différence de signification entre:
Vous avez
de la chance
d'aller à la Sorbonne.
et
J'ai
la chance
de connaître le chef d'orchestre personnellement; c'est
mon cousin.
Tu as
une chance de ne pas rater ton train
si tu prends un taxi pour
aller à la gare.
4) La suppression des déterminants
C'est assez rare,
beaucoup plus rare qu'en anglais
par exemple, mais dans
certains cas, on n'utilise pas d'article du tout devant un nom.
Dans l'expression de la quantité:
Il y a
beaucoup d'idées
intéressantes dans ce livre.
Donnez-moi
un peu d'eau
dans ce whisky, s'il vous plaît.
Dans des expressions:
avoir faim
avoir sommeil
avoir peur, soif, etc.
Dans des formules officielles, des annonces, des dictons:
Prière
de ne pas fumer
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
Si le nom a une fonction d'apostrophe:
Approchez,
jeune homme!
d'apposition:
Le lion,
roi des animaux,
inspire la crainte.
ou d'attribut du sujet:
Son père est
pilote de ligne.
Dans les dictionnaires et dans les télégrammes pour économiser de la place:
Voix nf (nom féminin):
ensemble de sons émis par les êtres humains.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.