De toute mon âme, ép.5

De
Publié par

Eva se débat contre son attirance pour Raph, pendant que celui-ci s'amuse à la pousser à bout. Chris l'aime et reste dans l'ombre pour la protéger alors que les menaces s'intensifient.
Combien de temps Eva résistera-t-elle aux avances de Raph ?
Arrivera-t-elle à oublier Alex ?
Vous avez accueilli avec enthousiasme les quatre premiers épisodes de « De toute mon âme », nous vous proposons d’y retourner avec délice avec les épisodes cinq et six.
Plongez à nouveau dans la passion, la romance et l’érotisme de cette captivante saga et ressentez, avec Eva, ses peines, ses chagrins, ses joies, ses troubles, ses envies.
Publié le : mercredi 10 décembre 2014
Lecture(s) : 197
Tags :
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 32
Prix de location à la page : 0,0001€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

cover.jpg

De toute mon âme, ép. 5

 

 

 

 

 

 

L.S. Ange

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Éditions L’ivre-Book

 

Je dédie ce roman à ma grande sœur, Sandrine,

parce qu'elle se bat tous les jours contre la maladie,

qu'elle est la personne la plus courageuse que je connaisse.

Parce qu'elle m'a dit de réaliser mes rêves pour ne pas avoir de regrets !

Et parce qu'elle est ma première fan.

Je t'aime.

L.S.Ange

Chapitre 1

 

 

 

 

Au réveil, j'ai perdu ma mauvaise humeur de la veille. Je regarde les rayons du  soleil filtrés à travers les rideaux et je décide de foncer sous la douche pour vite aller prendre un bon café dans la cuisine. Quinze minutes plus tard, je sors de ma chambre, le sourire aux lèvres. Je suis heureuse, j'ai un boulot et dès que je peux, je vais chercher un studio pour laisser Chris tranquille. Je traverse le salon en évitant les chaussettes et les cartons de pizzas vides. Chris est un garçon bordélique ! Il laisse tout traîner, il fait le ménage à fond une fois par mois, quand l'odeur devient trop insupportable !

Il est temps qu'il trouve une minette pour prendre soin de lui. Une bonne odeur de café m'accueille dans la cuisine. Il est assis sur le rebord de la fenêtre, en caleçon, ce qui ne doit pas déplaire à son voisinage. Quand il tourne la tête vers moi, son visage s'illumine.

 

      – Coucou toi, bien dormi ?

      – Oui, merci, je suis en pleine forme ce matin. Et toi ?

      – Ça peut aller. Ton nouveau job s'est bien passé ?

      – J'ai cassé quelques verres, mais dans l'ensemble, c'était super. Mes nouveaux collègues sont sympas et il y a une bonne ambiance. En plus, le groupe joue super bien. Tu devrais venir au Soleil ton soir de repos.

      – Promis, je viendrai. Je vais courir, tu viens avec moi ?

      – Si tu as deux minutes, je me change et j'arrive.

 

L'après-midi passe à toute allure. Quand arrive le moment de me rendre au boulot, je prends le métro, la boule au ventre. Je vais aller voir Raphaël pour m'excuser. Ce n'est pas de sa faute s'il ressemble à Alex et je garde un si bon souvenir de notre première rencontre que j'aimerais être son amie.

Le pub est désert quand j'arrive, c'est encore tôt ; les gens profitent sûrement du soleil. Bob le grand blond m'accueille avec un grand sourire. Sophie est de repos ce soir, je suis déçue. C’est la seule à m'avoir parlé la veille.

 

      – Éva ? C'est ça ?

      – Oui et toi c'est Bob, je m'en rappelle. C'est calme, dis-moi.

      – Oui, c'est encore tôt.

 

Du regard, je fais le tour de la salle et mes yeux se posent sur la scène. Les instruments sont posés et semblent attendre désespérément leurs propriétaires.

Manon arrive sur moi à toute allure et, sans même me dire bonsoir, me balance à la figure :

 

      – Faut nettoyer les chiottes et c'est toi qui t'y colles !

 

Elle tourne les talons et je tourne trois fois ma langue dans la bouche pour ne pas lui dire que c'est avec ce qui lui sert de tignasse que je vais aller récurer les chiottes !

J’espère qu'elle va se calmer avec moi. Je ne comprends pas trop pourquoi elle ne m'aime pas ! Je remarque le sourire de Bob, il se gratte la tête avant de me chuchoter :

 

      – T'inquiète pas, elle est comme ça avec toutes les rivales potentielles, elle a peur de se faire voler son mec ! Ça lui passera si tu t'approches pas trop de Raphaël.

 

      – Ah ben, ça tombe bien, car je n'ai aucune envie de le lui piquer !

      – C'est cool, alors tu devrais vite faire ta corvée avant que la foule arrive !

      – J'y cours !

 

Après un récurage en profondeur, je prends mon poste derrière le comptoir, maudissant cette satanée peste de Manon !

Les clients arrivent par petits groupes, dont une majorité composée de filles qui se pressent contre la scène pour être aux premières loges.

Raphaël arrive par les cuisines et s’accoude à l'angle du bar et commander une bière à Manon qui le dévore des yeux. Je détourne la tête pour éviter son regard et pars servir des clients à l'opposé. Chaque fois que mes yeux se posent sur lui, je le surprends en pleine contemplation de mon fessier. Je décide d'aller le voir quand Manon file dans la cuisine. Son sourire éclatant quand j'arrive devant lui me surprend.

 

      – Bonsoir Éva, j'ai cru un instant que tu m'évitais !

      – Heu... Non.

Je bredouille et rougis jusqu'aux oreilles de m'être fait prendre.

      – C'est pas grave, je comprends : nouveau job, tu veux faire comme si tu ne me connaissais pas !

      – Pas du tout, je voulais même m'excuser pour hier, de t'avoir parlé sèchement.

      – Tu es toute pardonnée Éva. Tu as aimé le concert hier ?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant