L'homme parfait est un salaud.

De
Publié par

Inspiré de faits réels, ce roman épistolaire contemporain raconte au fil des sms et des emails la vengeance d'une femme bafouée. L'amant pervers manipulateur voit sa victime se rebeller et lui infliger la pire des humiliations. Un thriller puissamment érotique où l'on apprend un nouvel usage des sites de rencontre !

Laura Lambrusco est née en 1978 et, après des études rapides, elle a exercé ses talents comme caissière, serveuse, femme de chambre, strip-teaseuse, garde-malade, agent de sécurité ou coach minceur... emplois dans lesquels elle s'est tellement épanouie qu'elle préfère aujourd'hui se lancer dans la carrière d'écrivaine.

Son premier roman publié prend la forme multiple d'un thriller érotique épistolaire contemporain utilisant le style bref et incisif des emails et des textos. C'est une charge féministe contre la dégradation des relations entre les femmes et les hommes causée par les outils du virtuel et les dégâts qu'ils font dans le monde réel, dénonciation d'un univers froid et sans âme où les coeurs se brisent dans le mensonge et un jeu morbide et pervers.

Comme dans un who's done it, les romans à énigmes anglais, au fil des messages échangés entre trois femmes et un homme, on découvre peu à peu la personnalité de plus en plus trouble d'un séducteur manipulateur jusqu'à sa débâcle finale.

Inspiré par des faits réels et croisant de nombreux témoignages de femmes, Laura Lambrusco écrit avec fougue et rudesse, dans une langue crue, moderne et sans complaisance.


Publié le : jeudi 17 décembre 2015
Lecture(s) : 37
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791091599078
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture, pas d'illustration



Avertissement




Cet ouvrage est inspiré de faits réels. Il existe bien une femme quelque part qui a imaginé cette vengeance après avoir été victime de cette espèce particulièrement redoutable d'hommes pervers et destructeurs dont la jouissance réelle n'est obtenue que par la souffrance et l'humiliation infligées à d'autres. J'en ai reçu le récit, qui a fait la trame de ce roman épistolaire.
Si cette œuvre se nourrit d’événements réels, d’êtres ayant existé ou existants, de paysages ou de situations que l’auteure a vus, entendus, sentis... et si parfois même, des événements sont survenus semblablement à des fictions sans que jamais l'auteur n'en ait eu vent, il n'en reste pas moins que cet ouvrage n'est qu'un divertissement, issu aussi de l’imagination fertile de l’auteure et il en cuirait à ceux qui allégueraient qu’il en est autrement.










ISBN : 979-10-91599-07-8
© : ACT éditions 2015
www.editions-act.fr

Laura Lambrusco



L’homme parfait

est un salaud



volume 1 : Anytos


Jeudi

09h00. Journal d’Anytos :

Coucou moi ! Quelle nuit avec Elena ! On a encore joué avec mes petits jouets et elle a fini par m’en mettre un dans mon petit trou ! C’est ça, être un vrai libertin. Mais elle est trop chère, Elena. Elle n’a pas le droit de faire ça. Je ne suis pas bi. Les petits jouets, c’est pour les femmes seulement. Elle est trop vieille. Trop chère. Méchante. Elle m’a disputé comme pour de vrai quand j’avais les menottes. Je dois arrêter d’aller la voir. Comprends pas pourquoi je continue. Je suis une merde. Combien je peux lui payer tous les mois ? Je peux pas compter. Je compte pas. Pour personne. Avec elle, j’existe plus. ça fait du bien. Quand je suis vide. Vide, je suis bien. Rien qu’une image. Comme avec les clients, les patients... enfin les dents. Je leur fais mal. Pas trop, juste de quoi me calmer, me vider. Et c’est eux qui me payent et qui me remercient. C’est normal. Bon système pour équilibrer et m’empêcher de déconner. Après, il y a mon personnage du bon docteur parfait. Impeccable. Pas un pli. Tout bien rangé. Il n’y a que maman qui sait, mais je la tiens. Bobonne a des doutes, depuis le temps, mais elle osera jamais ramener sa petite gueule. Trop besoin de mon fric. C’est bien tout ça, je suis un type extra. Tout le temps.

Bon, voyons ce que donne ma chasse à la dinde sur Internet. Bobonne est chez sa mère avec les gosses jusqu’à dimanche, ça me donne du temps pour m’amuser. Quel coquin je fais ! hé, hé ! Allez, un peu d’Internet !

«Homme tendre, sensible et dynamique, à la recherche d’une amante pour partager des moments de complicité, dans le respect et la confiance.
Bondageur expérimenté, je peux également vous initier en douceur à une pratique différente (pas forcément sexuelle) pour un soir ou un peu plus».

Mais il est parfait mon profil, je vais les faire craquer ! J’ai bien mis mon métier ? Dentiste, c’est bien, ça fait sérieux. Marié, des gosses, je suis sincère au fond.
Mes préférences... sexe conventionnel, sexe romantique... mmoui... ah, voilà : utiliser des sex-toys. Parfait.
Ma personnalité : fiable, sincère, honnête... ah, ah ! Bobonne ne serait pas d’accord !

10h36. Laura :

C’est peut-être toi que je cherche... je fais un gros fantasme sur les dentistes, le fauteuil, attachée... je me déplace très facilement et suis très disponible, journée, soirée.
J’espère que tu me répondras, ton profil est exactement ce que je cherche, et tu es très mignon...

18h20. Estelle :

Bonjour Anytos,
Votre profil m’intéresse et j’ai longuement hésité à vous contacter car je ne suis pas familière de ce genre de site. Je suis timide et préfère une rencontre réelle plutôt que virtuelle. Je cherche un partenaire avec lequel découvrir une expérience nouvelle et partager des moments de sensualité et d’érotisme intenses dans un climat de douceur et de tendresse. Une seule question m’interpelle, qu’elles ont été vos motivations pour vous inscrire sur ce site ? Est-ce si compliqué de trouver des partenaires prêtes à tout ?
Au plaisir de vous lire !
Estelle

22h46. Anytos :

Bonsoir Estelle,
Je vous remercie pour votre message si agréable. Pour tout vous dire, je suis un peu comme vous. Les rencontres virtuelles ne sont pas mon fort, et j’ai aussi du mal sur les sites de rencontre car ce n’est pas dans mon tempérament. Comment suis je arrivé sur ce site ? Un peu par hasard à un moment ou cela n’allait plus avec ma femme. Trouver des partenaires prêtes à tout n’est pas simple non plus. Après, tout est surtout affaire de feeling et de respect. Je suis quelqu’un de très tendre et sensuel, mais aussi de très joueur, à la recherche d’une vrai complicité. Et si vous avez envie de vous laisser aller à vos fantasmes les plus inavoués, je suis tout à fait prêt à vous y aider de mon mieux. Au plaisir de vous lire.
Anytos

Hop, envoyé ! Elle va être folle en lisant mon message. J’espère. Après, je me demande si c’est sérieux. Ma photo sur le profil, je ne suis pas à mon avantage. Le baise-en-ville en bandoulière, ça fait un peu pédé. Je devrais changer cette photo. Il y a toujours quelque chose qui m’angoisse, je ne sais pas quoi. Non. Ça n’est pas ma photo, ni mon profil. Moi, ça va super bien. Je suis super. Je suis super. C’est elle le problème. C’est une arnaqueuse. Un dentiste, c’est riche. Elle veut mon fric. La salope. Elle aura rien. Je garde mes sous. Ah, petite Estelle, tu veux te moquer de moi ? Tu vas voir si on se moque d’Anytos... Comme Françoise. J’avais mis toutes mes collections et elle a rien regardé. Pourtant elles sont sympas mes collections. Mes peluches, mes maquettes de sous-marin, mes figurines de mangas, et mes petits jouets ! Elle se moque de mes collections. Après, je vous aurais prévenues, ne vous moquez pas d’Anytos !

23h06. Anytos :

Bonsoir Laura
Je dois dire que j’ai été très surpris par ton message (de façon bien agréable d’ailleurs).
J’ai regardé ton profil, et je pense pouvoir effectivement te correspondre si tu cherches une aventure avec un dentiste très coquin.
Je suis quelqu’un de très tendre et sensuel, et j’aime beaucoup les petits jeux coquins à deux, mais toujours dans le respect.
Je suis aussi ouvert à beaucoup de choses, sauf uro, scato, fétichisme pied ou latex.
Par contre j’aime bien jouer avec les cordes, surtout pour la sensation délicieuse de sentir ma partenaire impuissante à m’empêcher d’utiliser des petits jouets, de la caresser jusqu’à ce qu’elle demande grâce.
Je peux recevoir à mon cabinet certains soirs ou samedi en début d’après-midi. Il est à trois quart d’heure du centre ville.
Après, j’habite pas loin du centre, donc je peux me déplacer très facilement et je suis en général libre le mercredi matin.
Si tu as envie d’en savoir plus, je te répondrai avec grand plaisir.
Je te souhaite une excellente soirée.
Anytos

23h55. Laura :

Bonsoir Anytos,
merci de ton message, je suis très troublée... Je te répondrai demain mais ma curiosité est déjà très éveillée... Les cordes, les jouets, j’y songe beaucoup... N’en dis pas plus maintenant. Je suis novice mais motivée. Je vais avoir du mal à trouver le sommeil...
Bonne nuit,
Laura

00h32. Anytos :

Bonsoir Laura, 
Il n’y a pas de soucis, quoi que tu choisisses de faire ou pas.
Je te souhaite une très douce nuit, avec un sommeil agréable.
Anytos


Vendredi

09h00. Journal d’Anytos :

Mon petit chéri, belle prise hier, deux poules. Normal. Après, ça va faire beaucoup. Elena, et puis Françoise, et ces deux-là. Sans parler de bobonne que je dois honorer de temps en temps. Elle aime pas ça. Pourquoi elle aime pas ça, je comprends pas. Elle veut pas des petits jouets, ni rien du tout. Comme Françoise. Je m’amuse bien aussi avec son mari. Faut pas qu’il arrive un jour au cabinet avec son gros fusil. Attention quand même avec les messages que je lui envoie. Il ne peut rien prouver. Françoise non plus. Je suis indestructible. Karaté. Conseil de l’Ordre. Et puis il y a papa. Je suis intouchable. Je me protège bien. Je me cache aussi. Je suis une merde. Après, il n’y a que maman qui le sait. Et bobonne. Et Françoise, je crois bien. Et le mari, aussi. Ils ne peuvent rien. Je suis protégé. Je suis le plus fort. Je suis le maître.

09h42. Anytos :

Bonjour Laura
J’espère que tu as réussi à bien dormir malgré ton trouble.
J’ai senti dans ta réponse un mélange d’envie de découverte, mais aussi de...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Brioche

de jc-lattes

Voilà 30 ans

de TabibooJoua

suivant