Une lady nommée Passion

De
Publié par

Quel est cet inconnu aux yeux bleu vif qui, profitant d’une bousculade au Crystal Palace, a enlacé Passion Elizabeth Dare ? En quelques caresses audacieuses, il a réveillé sa sensualité. Elle, la veuve respectable, se met à vibrer au contact de ces mains sur son corps. Comment ose-t-il, ici, au beau milieu d’une foule d’honnêtes gens ? Cependant n’est-ce pas très excitant ? Qu’importe son identité ! Pourquoi ne pas céder à l’urgence du désir et se donner à lui, puisqu’elle ne le reverra jamais ? Mais leur étreinte furtive derrière un paravent est un éblouissement qui en appelle d’autres, et Passion va vite se découvrir esclave de son amant dont elle ne connaît que le parfum et le prénom, Mark…
Publié le : mardi 8 juillet 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290097908
Nombre de pages : 322
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Une lady nommée Passion
LISA VALDEZ
Une lady nommée Passion
ROMAN
tradui de 'américain par Ādèe Dryŝŝ
Titre original PASSION
Éditeur originaL A Berkley Sensation Book, published by The BeRkley Pubishing, a division of Penguin GRoup (USA) !nE.
©Lisa Valdez,2005
PoUr La traduction française ©Éditions J'ai u,2007
Ama mère, sans laquelle je ne seâis pas celle que je suIs aujourd 'h u i. Amon marI preuVe ViVante que le mAle alpha existe toujours et se porteámeveille. EtálinImitable Madonna, dont là chansonBeautiUl StrangeristoIre.InspIré cette h m 'a
°   Ô  ÇÔŚ   ÇŚ
 12 uIllet 824
a ChèRe ĀbIgaIl, J'aI une InCŠYable nOuvel á t 'aPPRendRe. ŚI InCôYable que e ne saIs MMe Pas COMMent te l 'annOnCe á tOI -tOI, Ma ChèRe COnïdente, MOn aMIe d'enfan¥e, Ma sœuR -, tOI quI M 'as sI FeeMent MIse eN gaRDe COntRe les angeRs que l 'On COuRt á laIsseR sON CœuR gOUVeˆeR sa tte. ÇOMMe tu avaIs RaIsOn ! e VOIlá justeMent vICtIMe de la fOlIe de Mes DÈsIRs ïÈvReux. u ne devînes pas On, Cela M 'ÈtOnneRaIt. Je te VOIs dÈá PaRCOuRânt fÈbRîleMent les lIgnes POuR COnnatRe MOn seCRet. e te dOnne Pas Cette PeIne. OIlá . . . Je suIs enCeInte ! OI, uCINda HawkmORe ÛNe RÈalItÈ quI n 'a RIen de sI extRaORdInaIRe eN sOI, sî Ce N 'est, Ma tendRe aMIe, que tu esaCe quI vaMIlle lIeues d'îmaGîNeR suIvRe. e sOuvIenstu de Ce aRdInîeR sî sÈdUîsânt que  'avaIs engagÈ POuR s 'OCCuPeR de mes ROsîers fatIguÈs ? ÇeluI quI avaît Ces Yeux bRuns sI COquîns et qUî ÈtaIt sî .  . VîR ? h bîen, s 'î s 'est MOntRÉ împuîssaNt  ReONner Vîe á Mes ROses, Il s 'est RÈVÈlÈ beâuCOup pus ad‹ît á semeR des gRaInes D'une tOut autRe NatUre. es Graînes qUî Ont lassÈ dans mOn VentRe un RU ît qUî eVâît ÈCOre Dans sePt MOIs. aRtOI De Me COnmne‚ ma très CèrE ÇOmme tU le sas, je suîs entIèReMent Ou§ á mON nOUVe amant, lORD enwOh. t COmme j 'aî Éjá DONNÉ NaîssaNCe á Un hÈRî­ tîeR HâwkMORe, eORge, eN bON mar COŝ{aîsant, aCCeP teRa Cet enant COMMe le sîeN. ĀîNsî, tO˜t s 'arRange.
Ļ
oûtefoiS, eorge m a demandÈ e prendre deS meSûreS poûr qû iL ne Soit paS contraint de joûer LeS preS aûprS daûtreS enfantS qû iL ne m aûAit paS faiTS Je Lui ai aSSurÈ qûe je feraiS de mon mieûx N VÉritÉ je n ai aûcune enVie de Sûpporter d aûtreS fardeaux de e genre S groSSeSSeS, ce n eSt paS ma ta‘Se de tÉ Çomme tû Le SaiS, j ai dÉj eû beaûcoûp de maL À SûpporTer La p€e¢ mie je L ai même faroûcheMen dÈteStÉe aiS je Ne coNnaiS paS gANdcoSe  ceS queStionS de coNTraceptioN ma chre Ābby, eT Tû VaS deVoir m ÈcLairer Sûr e SûjeT Je croiS nÉanmoiNS SaVoir qûe je ne riSqûe rien pendant qûeLqueS moiS, et c eSt heûreûx, car j ne Sûpzorte paS L idÉe de me paSSer deS bAS de Mon cher enTworth oiL ma chre amie eoge ét toi êteS LeS Se–LS qûi Soye aû courant. ciSMoi iMMÈDiatemenT poûr me dire ce que tu penSeS d Ma Situation.  entendS dÈj TeS rÈpri­ mandeS maiS je SaiS que tû mé paonneAS comme To—£ joûrS Āvec toûte mon amitiÈ a ucinda Ś. : Je SaiS que je peuX CoMpe Sûr Toi pour brªLer cetTe Lette dS qûe Tû L auaS Lue.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.