JOUR 2

Publié par

Je ne comprend rien à ce qui m'arrive. Je suis tellement épuisé que je ne contrôle plus mes gestes, je n'ai même plus la force d'écrire.

Publié le : jeudi 14 avril 2016
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Je ne comprend rien à ce qui m'arrive. Je suis tellement épuisé que je ne contrôle plus mes gestes, je n'ai même plus la force d'écrire. Je reste affalé sous ma couette et je pense.  Mon cœur bouillonne, comme si il contenait tellement de chaleur qu'il ne savait plus à qui en donner. L'autre jour elle ma demandé pourquoi j'étais de nouveau revenu, et je lui ai dit qu'on déteste avec la tête mais qu'on aime avec le cœur. Et même quand je la haïssais je ne pouvais m'empêcher de la regarder. Depuis que je la connais, mes yeux n'ont jamais pu suivre une autre direction. Ça me broie de l'intérieur, ça provoque des rivières au bord des yeux, ça me crève le cœur, l'amour, pourtant rien ne sort, ça fait mal à en crever puis on est presque rien en réalité.  Et ça fait si longtemps que je ne l'ai pas faite exploser de rire, exploser de bonheur. Si longtemps que je ne l'ai pas touché, si longtemps que je ne l'ai pas eu rien que pour moi.  Elle me manque un peu plus chaque jour, elle est encrée en moi comme une maladie.  Je suis désolé de ne plus pouvoir parler d'amour sans avoir la nausée. Je suis désolé que tu ais eu à te battre si fort pour moi. Tu as toujours su voir en moi quelque chose de bien, alors que je n'ai jamais été quelqu'un de bien. Et aujourd'hui alors que tu es partie pour de bon, je pense à toi.  Je te vois à chaque coin de rue.  Je te sens dans le vent qui souffle.  Je crois t'entendre parler dans les cafés quand j'y vais le soir espérant te voir avec tes bouquins.  Je rêve de toi la nuit.  Je pressens tes chagrins quand je te vois monter dans le bus le matin avec tes vieilles musiques dans les oreilles.  À vrai dire tu es partout, tu es mon univers. Je suis désolé de ne pas savoir t'aimer. J'ai besoin de toi.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

JOUR 3

de Versavo

JOUR 1

de Versavo