Ascenseur amoureux

De
Publié par

'ƌĂĐŝĞƵƐĞ ĚĠĞƐƐĞ͕ ƉƌŽƚĞĐƚƌŝĐĞ ĚĞ ŵĞƐ ŶƵŝƚƐ ͕ YƵĂŶĚ ƚŽŶ ĠůŽƋƵĞŶĐĞ ŵĞ ŵĞƚ ĞŶ ĠŵŽŝ͕ >ĞƐ ĐŚŝŵğƌĞƐ Ğƚ ůĞƐ ƐĞƌƉĞŶƚƐ

Publié le : lundi 20 juin 2016
Lecture(s) : 10
Licence : En savoir +
Paternité, pas de modification
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Gracîeuse déesse, protectrîce de mes nuîts , Quand ton éoquence me met en émoî, Les chîmères et es serpents s'enfuîent, Le came s'înstae et mes aîes se dépoîent.
Tout mon être s'envoe sur tes paroes aîmantes, Je puîse mon înspîraïon de tes èvres embrasantes, Une tornade de bonheur quand tes baîsers m'aeîgnent, Maîs ma voîx pétrîiée quand tes bras m'étreîgnent.
Sî j'avaîs su te parer, sî j'avaîs su te regarder, Peut-être auraî-je pu, à mon tour, te trouber ? Pour ton rîre, ton sourîre, ce bonheur apaîsant, Quî me faît revîvre 'amour comme sî j'avaîs dîx ans.
Regarde-moî, je m'agenouîeraî devant toî, Pour une sîmpe caresse dont je n'me reèveraî pas, I n'y aura jamaîs de chaos pus merveîeux, Qu'une femme dont on tombe amoureux.
Maîs chaque leur se fane, après une éternîté de armes, La lamme m'a consumée, je ne suîs pus que poussîère, Baayé par e vent, me voîcî sans arme, Le chaos désespère et je fuîs mon cavaîre.
Au fond du gouFre, es serpents m'înterpeent, Crachant eur venîn quî encore s'amoncee, Quî doucement m'étouFe, me faîs perdre ma chaeur, Je ne suîs pus que 'ombre du soeî, quî brîaît dans mon coeur.
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

AinaFlamanrose

Bravo Thomas! C'est gracieux, majestueux, émouvant, très bien écrit! Chapeau! Le titre est très bien choisi aussi. Vous avez un véritable talent!

vendredi 8 juillet 2016 - 09:16

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

De l'amour

de editions-flammarion

De l'amour

de editions-flammarion

suivant