Je compulse

De
Publié par

Je compulseJe compulse vos riresDans mon habit trop grandJe cours, je trébuche et je tombeJ’ai toujours le sourire et mon âme d’enfantEt quand le rideau tombe, je compulse ce moment Ce tout petit instant sous le grand chapiteau.Je compulse les livres et les bibliothèques.C’est qu’il faut en avaler ...
Publié le : dimanche 4 décembre 2011
Lecture(s) : 162
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Je compulse
Je compulse vos rires Dans mon habit trop grand Je cours, je trébuche et je tombe J’ai toujours le sourire et mon âme d’enfant Et quand le rideau tombe, je compulse ce moment Ce tout petitinstant sous le grand chapiteau.
Je compulse les livres et les bibliothèques. C’est qu’il faut en avaler du savoir pour avoir une vie plus tard Quand d’autres compulsent les fêtes et les filles le samedi soir Je compulse la nuit pour réussir mes études et je marche vers mon espoir.
Je compulse mon petit bistrot Chaque matin je suis là très tôt. Pas question d’aller bosser avant deux ou trois ballons. C’est qu’il faut bien se gonfler pour affronter chaque longue journée. Bien sûr que je vais assurer Qui a dit que j’étais dangereux quand je prends le volant éméché ?
Je compulse mon chien et sa fidélité. J’existe encore pour quelqu’un Il m’emmène prendre l’air Je n’avance plus aussi vite, alors il accorde son pas aux miens. Je compulse le programme télé, c’est pasque ce soit vraiment bien mais ça fait passer le temps. J’ai compulsé tous mes désirs Il me reste une poignée de souvenirs et surtout il me reste mon chien.
Je compulse vos pas La bouteille et le froid Un homme qui souffre ça ne s’entend pas Je compulse l’oubli J’ai tout perdusauf le silence Je dors sous le porche de vos absences.
Je compulse les sms et mes copines sur facebook On a pas les moyens de compulser ailleurs que chez H et M etZara alors on rêve des fringues qu’on pourra s’acheter plus tard. En attendant, avec trois fois rien on se fait des looks de star.
Je compulse mes potes, le sport Et mes jeux sur PC Et puis je compulse Skyrock, La Fouine, Soprano et Sniper. Je compulse la vie, les filles et mes vieux mais je le répète pas.
Je compulse mon boulot Je n’ai jamais compté mes heures
Pour mes enfants et ma femme, je compulse du bonheur Je compulse toute l’année, je n’en vois jamais la fin Mais ma famille compte sur moi Alors je trime, je n’arrête pas.
Je compulse des blondes , des brunes et des « en retard » C’est difficile de résister, elles sont si belles Et si faciles à rencontrer. Y a pas de mal à se faire du bien Surtout quand personne ne le sait On a qu’une vie alors autant en profiter.
Je compulse des blondes, des brunes et quelques cigares. Je fume ma vie depuis des années On a beau me dire que c’est mauvais Que je crèverai avant la nouvelle année Je n’arrive pas à m’en passer Et je suis si fatigué.
Je compulse les objets dont vous ne voulez plus Sur les trottoirs, je récupère ce dont vous vous débarassez Tous vos objets compulsés dont vous n’avez aucune utilité Je leur donne une seconde vie.
Je compulse mes nuits trop longues et mes rêves agités Du temps où je pouvais bouger mes mains et mes pieds Je compulse mes angoisses et mes rêves d’avenir Où est celle que j’aime et m’aimera comme je suis ?
Je compulse le courage Et le wagon de RER qui me ramène chez moi Je compulse la fatigue et les heures de travail de nuit et lorsque je rentre , je compulse mes enfants endormis et je les embrasse avant de ranger et de manger seule devant mon assiette.
Juliasmile1 4décembre 2011
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Jimi Hendrix

de tallandier

Secret Love - Volume 4

de editions-addictives

Le feu des miroirs

de les-editions-de-courberon

Tu me hurles

de juliasmile1

2 avril 2011

de juliasmile1

suivant