Paroles de tableaux illustées

De
Publié par

PHILIPPE CEBEILLAC PAROLES DE TABLEAUX ILLUSTREES Illustrations : tableaux variants de l’auteur PRÉFACE: Poésies qui ont pour inspiration des tableaux réalisés dans les années 1980/1990. Poésies imagées à coups de couleurs, d’impressions et d’effets, poésies inspirées par la vie de notre temps et ses liens avec notre histoire d’européen qui se perd et se source entre l’Orient, l’Afrique et l’Occident, poésies qui se scellent entre les mythiques et les mythologies des civilisations qui ont fait la culture de notre civilisation. Poésies sur l’être et ce qui fait toute notre vie. P.CEBEILLAC. 2 BIOGRAPHIE: Philippe Cébeillac, né en 1957 dans les Charentes-Maritimes. Ecrivain, chercheur, artiste peintre, photographe, créateur référencé. Pluridisciplinaire. Etudes en Sciences Politiques, en lettres Modernes. Diplômes : « Centre d'étude et de Formation Industrielle de Toulouse" (C.E.F.I.T.), "Ecole d'Art, de la Photographie et du Multimédia" (E.T.P.A.), Licence de Psychologie (Université de Toulouse). Professeur en mathématiques et méthodologie. Dés 1979 a commencé sa carrière dans le monde de la presse en créant un hebdomadaire, puis s'est orienté vers la rédaction de romans, nouvelles et poèmes. En parallèle il mène à partir de 1980 une carrière de plasticien. Délaisse en 1992 le monde de l'Art pour enseigner et se consacrer à la peinture, la photographie et l'écriture.
Publié le : lundi 2 juin 2014
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 51
Voir plus Voir moins
PHILIPPE CEBEILLAC
PAROLES DE TABLEAUX ILLUSTREES Illustrations: tableaux variants de l’auteur
PRÉFACE: Poésies quiont pour inspiration des tableauxréalisés dans les années 1980/1990. Poésies imagées à coups de couleurs, d’impressions et d’effets, poésies inspirées par la vie de notre temps et ses liens avec notre histoire d’européen qui se perd et se source entre l’Orient, l’Afrique et l’Occident, poésies qui se scellent entre les mythiques et les mythologies des civilisations qui ont fait la culture de notre civilisation. Poésies sur l’être et ce qui fait toute notre vie. P.CEBEILLAC.
2
BIOGRAPHIE: Philippe Cébeillac, né en 1957 dans les Charentes-Maritimes. Ecrivain, chercheur, artiste peintre, photographe, créateur référencé. Pluridisciplinaire. Etudes en Sciences Politiques, en lettres Modernes. Diplômes : « Centre d'étude et de Formation Industrielle de Toulouse" (C.E.F.I.T.), "Ecole d'Art, de la Photographie etdu Multimédia" (E.T.P.A.), Licence de Psychologie (Université de Toulouse). Professeur en mathématiques et méthodologie. Dés 1979a commencé sa carrière dans le monde de la presse en créant un hebdomadaire, puis s'est orienté vers la rédaction de romans, nouvelles et poèmes. En parallèle il mène à partir de 1980 une carrière de plasticien. Délaisse en 1992 le monde de l'Art pour enseigner et se consacrerà la peinture, la photographie et l'écriture.
3
4
NAVIRE NE VIRE Approche du désir, conquête d'une île où les passagers demeureraient regardants à l'horizon les lèvres que font les voiles. Accostant enfin dans l'île rêvée rempli d'êtres et de choses animés par une douce attente, par une tendre violence. Fleur calice, carnivore éphémère, fruits tropicaux, jamais assez ! Navire ne vire sur la rive arriva. Étoile de mer dérive ! Camaïeu bigarré! En triangles agencés émus de couleurs tendres et fauves les voiles du navire irréel reflet solaire d’un rêve de rive.Navire ne vire à l'approche du désir, conquête d'une île où les passagers demeureraient regardant à l'horizon les lèvres que font les voiles.
5
6
L'OPTIMISTE RESOLU. Egards à ceuxqui veulent nommer la ressemblance. L'optimisme est incertain et universel, il a les yeux verts et porte le temps à son oreille droite et une faille noire quicreuse son visage. L'on peut affirmer toujours il reste une part incertaine à l'audace méritée. Disparu le temps, ombrée l'oreille. Trois trompettes résonnent. Deux traits l'enserrent. L'optimisme c'est savoir la douleur qui déchire le visage mais regarder en face le désir qui change.
7
8
L’HOMME A LA LANTERNE Dans le désespoir des lieux communs restent parfois certains êtres couleur lie de vin vêtus de mort, aux cheveux comme la lueur d'une flamme, comme l'ambre d'un alcool. De leurs mains inoccupées ils appuient leurs têtes de toutes parts et rêvent le monde fait de reflets cassés, de miroirs salis comme suspendus en la vie. Ils la regardent se regardant par mégarde. Le regard des autres va en tous sens écrasé par l'appel à bouger, vivre et être. L'homme appuyé prolonge son corps et devientliquide environnant qui éclaire enfin le monde plein de bruits, de foules et de gens. Tromboniste à pleins poumons! Gars et filles proches à se frôler et caresser! La cravate fragmentée pend à la verticale. Il reste assis rêvant à être, l'homme à la lanterne qui est teint couleur lie de vin.
9
10
BANANIA ET TRANSCENDANCE 1 De blé et de seigle bariolée sa botte de paille elle porte légère la Banania aux jambes fléchies qui souffrent sous le soleil qui scie l'espace. Que ne voit-elle son ombrequi…sable de peau. L'empreinte rougeoie la terre. Bonhomme ventripotent au cigare fumant reposant son regard. Elle encastrée retenue par trois mécréants ! Banania et transcendance! Son ombre qui…Et les murs résonnent d'hommes et de femmes qui apostrophent le chapeau mou, la main dans la poche. Que ne voient-ils ? Plein après-midid'été lourd et pesant. Dans le café obscur et frais la fumée de quelque cigare ne troublait pas le regard d'un type appuyé à une bouteille qui boit et rêve son genou noir d'ombre.
BANANIA ET TRANSCENDANCE 2 Paille de soleil hissée en l'air par la frêle noire qui sue le sable de jaune et rouge coloré. Elle pose ses pas sur son ombre allégée de sa peine, éplorée de douleur. Langues de feu ! Sabres en cercles ! La petite Banania aime les couteaux blancs et danse en transe avec sa peine et sa botte de soleil, sueur de sable. Légèreté des êtres, l'esclave aime le bon maître. Accrochée à ceux qui le retiennent, elle avance son ombre au raz du dallage qui aux pieds d'un homme regardant échoue le cigare fumant habillé de rouge. Et tous ces gens ! Moisson de paille! Tonneaux d'or! Indigence sainte! 11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.