Volupté et douceur des mots

De
Publié par

POESIE VOLUPTEETDOUCEUR DESMOTSDEKENGY Des mots d'amour. Des mots d'amitié. Des mots de tristesse. Des mots de tendresse. Un bel échange entre vous et moi... KENGY GUY 2013 FACEBOOK.COM/KENGY G U Y W W Volupté et Douceur des Mots de KENGY 1. Sous le calme de la limpidité de l’océan azuré Je passe comme un oiseau dans ce ciel coloré, Pour tendrement déverser sur vos petits yeux Un soupçon de poussière de rêve toute bleue, Et faire que le pays qui est dans vos esprits, Vous mène tendrement vers des horizons infinis, Par l’enchantement des flots sur le rivage Qui communique avec cette petite page. Chut, dormez bien mes 1601 étoiles et ami(e)s, Et malgré l’heure tardive de ce Bonne nuit, Sous le regard de notre amie la Lune qui brille de mille feux, J’y dépose un flot de rêve qui ne peuvent être qu’heureux, Car rien ne peut aller contre la douceur de la vie Qui prend ses quartiers auprès de cet astre de nuit, Sous la tendresse et sa présence sur nos rêves enchantés Nous guide a travers nos pas et pensées. Alors calez-vous tendrement dans les rivages féeriques, Et tout doucement dans le murmure d’un clic, Je vous souhaite sous le plumage de ma plume bleue Des rêves d’espoirs qui ne peuvent être qu’heureux… 2. C'est toi qui me connaît par cœur et qui n'as jamais de rancœur. Mon amour, pardonne moi de ne pas être si indulgent comme tu le voulais mais sais tu que mes pensées reviennent a toi chaque journées ?
Publié le : lundi 9 décembre 2013
Lecture(s) : 158
Nombre de pages : 40
Voir plus Voir moins


POESIE



VOLUPTEETDOUCEUR
DESMOTSDEKENGY
Des mots d'amour. Des mots d'amitié. Des mots de tristesse. Des mots de
tendresse. Un bel échange entre vous et moi...
KENGY GUY
2013
FACEBOOK.COM/KENGY G U Y

W
W
Volupté et Douceur des
Mots de KENGY




1. Sous le calme de la limpidité de l’océan azuré
Je passe comme un oiseau dans ce ciel coloré,
Pour tendrement déverser sur vos petits yeux
Un soupçon de poussière de rêve toute bleue,

Et faire que le pays qui est dans vos esprits,
Vous mène tendrement vers des horizons infinis,
Par l’enchantement des flots sur le rivage
Qui communique avec cette petite page.

Chut, dormez bien mes 1601 étoiles et ami(e)s,
Et malgré l’heure tardive de ce Bonne nuit,
Sous le regard de notre amie la Lune qui brille de mille feux,
J’y dépose un flot de rêve qui ne peuvent être qu’heureux,

Car rien ne peut aller contre la douceur de la vie
Qui prend ses quartiers auprès de cet astre de nuit,
Sous la tendresse et sa présence sur nos rêves enchantés
Nous guide a travers nos pas et pensées.

Alors calez-vous tendrement dans les rivages féeriques,
Et tout doucement dans le murmure d’un clic,
Je vous souhaite sous le plumage de ma plume bleue
Des rêves d’espoirs qui ne peuvent être qu’heureux…

2. C'est toi qui me connaît par cœur et qui n'as jamais de rancœur. Mon amour, pardonne
moi de ne pas être si indulgent comme tu le voulais mais sais tu que mes pensées
reviennent a toi chaque journées ? Je sais que je suis parfois difficile et que je ne suis
pas le « Je t'aime » facile mais le temps nous le dira et l'avenir nous le confirmera,
qu'un jour toi et moi nous ferons qu'un Incha'Allah.

3. Le silence fait place à l’instant où mes yeux s’embrument et que mon regard se noie
Quand doucement mon oreille suit tes pas qui te mènent loin de moi,
Pour que la vie reprenne son cours dans le murmure de ses droits,
Et que tout seul je me perds sans ta présence qui me donne ce baiser froid.

VDMK Page


t
?
?
Alors ne me quitte pas comme cela en laissant ce pincement prendre le dessus dans
mon cœur,
Car je me vide de l’espoir sous l’écoute de ton départ qui se presse,
Qui sous cette larme qui prend naissance dans mes yeux lorsque qu’enfin je suis seul,
Née cette peur de ne plus te revoir, elle qui a été retenue et cachée pour éviter que tu
ne voies cette faiblesse.

Car comment ne pas te montrer cette peur qui a pris place et qui souffle sur mon
bonheur avec aisance,
Et que je cache quand tu es là et que tu me suis chaque nuit en m’accompagnant sur
ces balades nocturnes du désir
Car comment te dire toutes les choses qui naissent dans mon âme depuis que ce rêve à
prit naissance,
Qui sous ce clair de lune nous enveloppe dans son manteau de douceur et de plaisir,

Alors Laisse-moi prendre ton visage entre mes mains pour prolonger ma douceur de
nuit
Et qui vis sans cesse sous le doux reflet de cette sensation qui porte ton prénom,
Laisse-moi, un instant, un moment de vie pour te dire combien je tiens à toi-même
sous mon infini,
Et que tu as tant d’importance sous mes iris qui se portent sous mon tendre horizon.

Ô oui je t’en pries rends toi compte je t’en supplies que tu es un doux rêve à mes yeux
dans mon avenir
Et que sans ta présence je me sens comme une âme errante et complètement perdue
face à ce lit,
Toi qui es un doux rêve lorsque je me refugie dans tes bras pour sentir ce corps que je
désire
Quand nos corps se mélangent sous la caresse de nos jeux dans le murmure de nos
gestes unis,

Et qui prennent toute la dimension de l’amour quand j’aperçois dans tes yeux tes
sentiments non avoués
Sous le frémissement de ton corps qui tendrement se lâche dans le moindre de tes
soupir qui vient en moi,
Pour unir mon espoir de te conquérir jusqu’au dernier recoin de ton cœur d’amant en
ces nuitées,
Qui tendrement me mène vers l’ultime frontière de la petite mort après une larme
d’émoi.

Alors pourquoi ne pas prendre à la vie ce qu’elle peut m’offrir en ces instant par la
naissance de ton sourire
VDMK Page


u
Quand nous goutons à la saveur du miel sous le calice de la douceur du baiser plume
de nos lèvres,
Lorsque mon visage épanouie vient caresser ton âme pour te prouver mon amour sous
la naissance de mon rire
Et perdurer sans mettre le point final sur ce livre que nous avons tous les deux
commencés dans ce doux rêves.

Une larme nait du pourquoi dans cette peur dans l’écho de ces pas qui te mènent loin
de moi en ce matin
Et qui fait que l’obscurité prend place sous la chaleur de ces draps et prend le chemin
du chagrin.

Alors je t’en prie écoute mon cœur te demander de rester près de moi
Car loin de toi je plonge dans la caresse du froid…

4. Écoutes cet air qui vient doucement à pas de velours vers toi
Tout en te laissant envahir par les vagues des ondes de la mélancolie,
Pour prendre la mesure sur le battement de ton cœur qui te dicte sa loi
Et t’inviter tendrement à danser ce tango qui me fait sourire,

Tout en prenant les notes que je dépose sous mes pas comme une invitation à la vie,
Car d’elles je m’incline en venant à toi pour t’inviter,
Et pour ressentir ton corps aller se blottir contre mon envie,
C’elle de t’accompagner juste un temps pour ne pas oublier.

Je suis là et je m’approche vers toi de mon pas de douceur
Tout en t’offrant ce que je suis par ce sourire et cette main,
Pour que je sente au plus profond de ton âme ton désir de t’offrir sans peur
Quand le contact de nos deux mains sous le murmure de vie ne fera plus qu’un,

Car tu es là, toujours aussi rayonnante dans cette salle et dans mes yeux,
Même si parfois une distance nous sépare pour pouvoir nous toucher,
Et faire de ce rythme de notes virevoltantes qui ne demande qu’à vivre à deux
Soit en l’instant présent, le plus doux de mes messagers.

Oui de ce que je peux ressentir près de toi dans certains moments
Et du tempo de ce qui me fait, de ce qui vit,
Mon regard se dépose sous la félicité de cette invitation dansante,
Pour faire que tes pas se mélangent aux miens par nos sourires,

Alors n’aies pas peur de sentir mon corps te faire voler dans la tendresse
Car de lui je me dépose et me donne sur ta sensation de te lover,
VDMK Page


v
Pour qu’enfin je puisse mener ton esprit rien qu’un temps de caresse
Sous le sourire de mes yeux quand nous dansons ensemble pour rêver.

Oui serres moi de ce qui te fait et de là je m’envolerai vers mes doux secrets,
Ceux qui font qu’un homme peut sourire dans son ciel d’été azuré,
Quand la sensualité de nos deux corps se puise dans nos pas cadencés
Qui nous invitent à aller vers ce doux moment tant recherché et espéré.

Alors oui valse comme un papillon qui va là où le miel est parfumé
Et viens à moi pour butiner dans mes yeux cette balade de douceur,
Tout en hissant nos sourires sous l’étendard de ces pas entremêlés,
Et faire que cette dance ne soit qu’un passage de bonheur,

Pour que nous puissions encore nous noyer dans les iris de nos regards,
Tout en te laissant envahir par les vagues du moindre de mes désirs,
Qui blottit contre toi et ce corps qui m’attire comme un phare,
Nous puissions par ce duo de complicité construire le reflet de nos sourires.

Ceux d’exister par nos gestes sensuels sur ce qui nous fait plaisir
Afin de pouvoir toujours aller en dansant sur notre chemin,
Pour qu’à jamais vive ce refrain qui danse dans nos éclats de rire,
Et qu’à jamais ces pas de sensualité ne puissent jamais prendre fin…

Alors fermes les yeux et danse avec moi...

5. De tes battements en légèreté qui frôlent la caresse de la surface de l’eau
Et qui lentement cherchent à apprivoiser ce territoire qui ne peut être le tien,
Tu vas doucement avec toute ta délicatesse te mesurer à l’inconnu de ces flots,
Et faire que tu puisses en une complicité de vie qui ne vous unie sous aucun lien,

Te reposer pendant ce laps de temps dont tu as besoin pour pouvoir souffler
Après ce vol de tempête que tu viens de traverser sous les récifs du roi Éole,
Et te permettre un moment un doux repos après ces heures de traversées
Pour pouvoir rejoindre un arbre qui serait ton salut en atteignant le sol.

Mais tu n’en peux plus de ce voyage et tu prends ce risque,

Car même si toi le perroquet tu ne peux longuement te laisser flotter sur ces eaux
Sans connaitre le danger qui peut se cacher sous son petit reflet,
Tu risques ce qui te fait jusqu’aux battements de ton cœur et de ta vie d’oiseau
Pour tout simplement reprendre ton envol après un instant de repos bien mérité,
VDMK Page


w

Et prendre le souffle du vent lorsque celui-ci se montrera un peu plus clément
Tout en te portant vers une autre destinée qui est encore trop loin pour toi,
Pour que doucement tu puisses rejoindre les tiens avant ce soleil couchant,
Et continuer à exister dans ce recoin de foret qui est ton vaste territoire.

Oui parfois il faut oser petit perroquet,

Et de tes ailes en forme de parachute pour apprivoiser la cadence de ce qui est,
Ou tout simplement pour montrer à cette rivière toutes tes amicales intentions,
Tu te laisses porter délicatement tel un roseau de vie sur la flottaison possible en cette
soirée,
Par cette rage de vivre d’affronter encore les lendemains de ton horizon.

Car rien ne peut être plus doux que de sentir en toi ce souffle qui fait battre ton
battement
Sans perdre la notion de l’espoir ou simplement cette envie de vivre encore et
toujours,
Pour que tes petits yeux au lever du soleil levant sur les cimes des arbres balayés par le
vent,
Tu puisses adresser un sourire de vie aux lueurs orangées du petit jour.

Alors oui ose petit perroquet,

Car la vie ne peut être qu’un monde d’Éden qui serait qu’un nid douillet dans une
existence
Où tout serait donné suivant la moindre de tes volontés,
Et cela tu l’as bien compris depuis que tes ailes ont battu l’air depuis ta naissance,
Toi qui braves chaque jour les dangers de la forêt pour rester en vie en cette soirée.

Alors oui poses toi rien qu’un instant avant de reprendre ton envol vers ton nid
Tout en cherchant la caresse de l’eau sur ton petit plumage blanc éprouvé,
Et redresses tes ailes au moment voulu pour t’envoler avant l’arrivée de l’obscurité de
la nuit,
Pour simplement être encore la demain en survolant tes airs de ta prestance déployée...

Repose toi petit Perroquet, et reprends ton vol car là est ta destinée…

6. En cette journée qui est là à nos pieds et qui commence sous nos yeux
Pour lentement défiler jusqu’à l’arrivée de la soirée et de ses étoiles,
Comment ne pas se poser dans cette petite bulle de vie où tout à l’air heureux,
VDMK Page


x
Pour savourer l’existence de la vie même sur les pages de la toile.

Et pourtant parfois tout commence mal en ces lueurs levants du matin
Quand on se réveille en se disant que l’on resterait bien dans son petit lit,
Et que la porte de votre garage ne s’ouvre pas laissant les minutes défiler sans train,
Pour retrouver un jour de grève, les bouchons sur la ville de Paris.

Ô oui il y a des jours comme cela,

Mais qu’il est doux de se poser rien qu’un instant dans cette petite bulle de paix
Tout en soufflant un peu de ces petits tracas qui sont loin d’être une fin du monde,
Mais qui prennent un peu de nous dans la course du temps à rattraper,
Et qui nous laissent aucune chance de pouvoir commencer du pied droit notre journée
en une seconde.

Mais bon me voici près de vous sur ce bureau admirant cette petite bulle de douceur
Qui roule, roule dans sous ses couleurs verdoyantes de son reflet fleurie
Et qui par sa clarté qui se pose sur mes iris avec un petit bonheur,
Me permet d’écrire ces quelques lignes pour votre regard et votre sourire infini.

A vous mes ami(e)s de cette petite page azurée,

J’espère de tout cœur que votre journée à mieux commencée,
Et que vos sourires sont sur l’horizon de vos doux visages,
Pour partager encore en ce jour, un voyage d’écrit de la plume bleutée,
Qui là va prendre son petit café en commençant son travail et les lignes de son
plumage.

Mais avant profitons de regarder ses couleurs et cette petite bulle de tendresse
Pour en cet instant qui s’écoule sous nos pupilles, nous puissions sentir sa caresse.

A vous je vous souhaite une très douce journée par ce doux petit bonjour
Et n’oubliez pas qu’il y a toujours pire quand tout grrr dès l’arrivée du petit jour.

Bises amicales bleutée

7. De la vie nous puisons les rivages sans fin qui nous transporte vers un petit bonheur,
Pour lentement glisser sur la vague du temps et de ses rêves
Qui par ses récifs ou ses plages qui se tendent sous les heures,
Nous emmènent tendrement vers des lieux ou situation de répit pour une trêve.

Ô oui tant de chose s’écoule de la vie et de la nuit,
VDMK Page


y

Alors oui pulsons cette envie de vivre au plus haut même par le souhait le plus fou,
Pour hisser dans nos cieux nos sourires endormis sous nos iris de douceur,
Qui par le regard de notre esprit demain matin devant notre café ou thé dans le reflet
d’un nuage doux,
Trouvera une source de réconfort qui ne peut être que beau dans l’instant de nuit qui a
été un bonheur.

Peut être que de rêve,

Mais qui peut vraiment écrire nos lendemains sur le passage du temps
Sans égrainer de ce que nous pouvons au fond de nous et dans le rêve faire exister,
Quand tout simplement de cet instant qui prend forme en cet instant
Nous ressentons la douceur d’une caresse sous un arbre saule ensoleillé ou d’une plage
tant aimée

Alors oui rêvons encore et encore car ce rivage n’a aucune frontière.

Et sous un Bonne nuit, murmuré dans le creux d’un baiser secret
Dont l’étincelle de nos âmes trouvera toujours la source du battement de cœur,
Ou d’un avenir noir qui disparaitra sous le rayon d’un sourire ensoleillé
D’une nouvelle inattendue ou d’une main qui vient à nous tout en douceur,

laissons le rêve s’installer dans la venue de Madame la Lune notre bien aimée.
Alors oui laissons à l’unisson nos oreilles écouter le son des vagues unies
Pour lentement fermer les yeux sous le souffle d’Eole qui vient sous le murmure de
l’infini,
Et ressortons nos âmes d’enfant sur l’émerveillement sur la route des non dits
Pour doucement et tendrement embrasser la vie de la douceur de la nuit.
A vous mes 1540 ami(e)s et petite famille azurée, je vous souhaite une très douce
soirée
En vous souhaitant des rêves fous pour que vos âmes ne soient que félicitées,

Alors rêvez et que ma plume bleutée vous mène en douceur dans mon monde azuré
Car même si nous connaissons le prix de la vie, rien n’est plus doux que pouvoir
encore s’émerveiller…...
Bises amicales

8. Voilà qu’il est temps de quitter le rivage de cette nuit suite à mon voyage
Qui doucement m’a déposer sur cette petite plage sur mon vaisseau de nuit,
Et faire que je reprenne la réalité de la vie sous la plume de mon plumage,
VDMK Page


z
Pour récupérer les bouchons de Paris, le gris et la paperasse de mon bureau loin de
cette infini.

Et pourtant je serai bien resté sur mon ile je vous assure en cet instant pour un repos,
Vous qui me voyez en mode décontractée après cette traversée rêvée avec mon navire,
Que doucement nous avons atteint cette nuit grâce à mon amie baleine et son
baleineau,
Sur les rivages de sable fin soufflés par le murmure de Eole et son sourire.

Mais quand il faut y aller il faut y aller quoique j’y retournerais bien en cet instant,
Et c’est sous mes doigts et de mon encre azurée que je viens à vous mes ami(e)s,
Pour doucement sous les iris de vos petits yeux et à travers les Pc du temps,
Vous souhaiter un doux Bonjour en partance sur le réveil de vos esprits.

Alors d’un sourire juste pour vous et pour commencer cette journée,
De mon petit être pris en photo par ce je ne sais qui en cette nuit,
Je viens reprendre ma plume de son petit encrier,
Pour doucement recommencer nos voyages sous les mots écrits.

Que votre matinée commence par un sourire et soit une félicité de douceur
Et qu’elle vous mène tendrement à des heures de bonheur…
Bises amicales

9. Comme la flagrance d’une douce sensuelle et caresse pour un simple murmure de
confidence
De cette rose qui se pose délicatement avec toute la rougeur de ses pétales du matin,
A toi je viens tendrement au seuil de mes iris en caressant la moindre de tes défenses
Et déposer à tes pieds la soie de cette rose rouge d’amour, parfumée à l’arôme de
satin,

Pour que légèrement sous la caresse de ses épines enlevées qui voilent toutes les
convenances
Je puisse t’offrir de mon regard mes pensées les plus fougueuses et respectueuses de
mes instincts,
Qui par ce présent satiné de tendresse sous l’aube de mon regard et de ma conscience
frissonnante
Résonne le murmure de ce tableau que je contemple sur le draps et sous les lueurs du
petit matin.

Chut,

VDMK Page


{
Alors, de ce qui se murmure sans un bruit de mon âme pour pouvoir t’approcher et
t’inonder de mes pensées
Sous l’entrebâillement des volets qui laissent apparaître le soleil levant sous les
cascades de ton odeur intime fleurie,
Sans un bruit au-delà du murmure et de la nuit passée sous la constellation et de ses
étoiles allumées,
Je revis en cet instant cette nuit sous les caresses de cette saveur de miel qui
virevolteront à jamais dans mon esprit,

Qui par la tendresse de ce tendre voyage de deux corps qui se sont unis sous les rayon
de la nuit,
A mélangées nos sèves sous notre complicité de jeu et sous les pores de ce duo de
délicatesse,
Tout en distillant toute l’ ivresse sous le toucher au son de nos râles et des
frémissements de nos corps épris
Sous la teinte des couleurs à faire rougir le reflet de cette rose posée sur cet éden de
sucrerie et de finesse.

Car comme une promesse d’un met qui vient à nous sous les notes sucrées de nos
papilles,

Je t’offre cette fleur que tu représentes en ce petit matin au plus profond de l’incendie
de mon esprit,
Qui sous le volcan des battements de mon cœur qui dansent encore sous mes pensées,
Fait que cette union passée qui a été le centre de l’éden de pureté et de la flamme de
nos envies,
Se déverse lentement dans ta chambre comme une cascade iridescente de nos désirs
vécus et avoués,

Lorsque un par un tels ces pétales qui se sont unifiés sous l’arc en ciel de cet instant
heureux
Et De ce que nous avons construit sous les mots de nos pupilles en ces caresses de
rêve en fusion,
Nous avons guetté le moindre appel de l’ ondulation de nos corps et de nos pistils
ouverts et soyeux,
Pour nous entrainer jusqu’aux frontières et au-delà de nos refuges dans une ronde des
sens dans ce doux tourbillon.

Ne te réveilles pas et laisse-moi te regarder,

Pour encore ressentir l’odeur de cette nuit et de cette extase complice sous le chaos de
cette douce folie
VDMK Page10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi