L'arcane de la Lune 1 le Contrat Sanglant

De
Publié par

Au sein du monde de Nocturne, Alfin s'apprête à réaliser son ultime mission sous le joug du Seigneur Baldur. Entre la rédemption et la mort, l'assassin devra faire un choix. Les fidèles de la Déesse Oubliée approchent...
En ce monde, la lumière dévore la lumière. Mais où sont les ténèbres ?
Publié le : dimanche 2 juin 2013
Lecture(s) : 56
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
L'Arcane de la Lune 1 Le contrat sanglantG.N.Paradis
Publication:2013Catgorie(s):Fiction, Fantasy, pique, Dark FantasyTag(s)"magie noire" mage aventure assassin romance action:
1
Anne 81 aprs lÕapparition de lÕOeil Divin ; Nocturne ; Cit Forteressede Mil
Les Ombres projetes sur les murs ocre du bureau taient animes parle feu de la chemine ouvrage. La lumire contrlait les tnbres,veillant  en agiter les fils comme sÕils sÕtaient agis de marionnettes sanspouvoir.Cela nÕavait pas toujours t le cas.Baldur, le seigneur mage de Mil, dvisageait son interlocuteur avec unmlange de fascination et de rpulsion. LÕÏil jaune et la peau livide, Al-fin se vota sur le fauteuil aux accoudoirs reprsentant des ailesblanches. Ses muscles imposants se contractrent sous ses vtements decuir noir. Il tait le tueur  gage parfait, celui qui nÕavait jamais chou.Et aujourdÕhui, il tait rduit  moins quÕun infirme, un esclave.Ñ Vous savez ce que je dsire, Seigneur Baldur, dclara-t-il dÕune voixgutturale.Ils en avaient dj discut  maintes reprises durant les joursprcdents.Ñ JÕai le pouvoir dÕentraver lÕavance de votre maldiction. Avec messoins divins, vous vivrez encore au moins une vingtaine dÕannes. JÕaicru comprendre que vous souhaitiez profiter de votre fortune, observaBaldur avec un rictus.Alfin hassait deux choses dans la vie : le monde de Nocturne et lestres qui le peuplaient. Depuis ce terrible jour o la maldiction de lÕÏildivin lÕavait frapp, il ne pouvait plus sÕentrevoir dans un miroir sansprouver de lÕhorreur et de la rage. Il avait donc pris la plume, lÕavait lis-se et avait inscrit sa signature sur le parchemin carlate. Depuis, sa vietait lie au Seigneur Baldur.Ñ Voil lÕanneau et le doigt, comme convenu, lana-t-il, calmement,en guettant la raction du mage qui lÕavait tromp.Les prunelles sombres de Baldur tincelrent de ferveur dans la p-nombre du bureau en bois blanc des forts dÕInislam, un catalyseur di-vin. Ses cheveux blonds, stris de mches violettes et argentes, tom-baient sur son cou robuste. Il portait une chasuble immacule, o scin-tillait le signe de son ordre, le soleil bleu de Sol.Ñ Vous avez russi votre mission. Je nÕen attendais pas moins du plusclbre tueur  gage du continent, observa le seigneur de Mil sur un tondoucereux, voici votre prochaine cible, lÕultime. Elle porte un anneau lÕindex de sa main gauche, rapportez-le moi aprs avoir accompli votreacte de pit.
2
Ñ NÕen est-on pas  ma centime victime ? Tiendrez-vous votre pa-role, un jour ? lana Alfin avec fureur.Il se sentait impuissant, dÕune part  combattre seul la maldiction,dÕautre part,  abattre cet homme arrogant.Ñ Je vous lÕai dj dit, Alfin, tant que vous russirez vos missions,vous resterez en vie.Ñ Durant quelques jours ? Ne vous-moquez pas de moi ! sÕexclama-t-il en abattant son poing exsangue sur la surface satine du bureau. CelanÕtait pas convenu. Neuf fois vous mÕavez rpt que ce serait lÕultimecible, neuf fois vous mÕavez menti.Ñ Au contraire, jÕai tenu mes engagements stipuls dans notre trait;nÕtes-vous pas toujours en vie, Alfin ? sÕenquit Baldur, sardonique. Quiplus est, les hrtiques sont lgions, ces temps-ci. JÕai besoin de vos ta-lents; par la Grce de Sol, vous devriez tre reconnaissant.Ñ Je nÕai jamais eu le choix, souffla Alfin en contenant sa rage, mais siles gardiens infernaux ont sign le registre de mon nom; le votre sÕytrouve aussi, Seigneur Baldur.Ñ Que Sol me pardonne ma compassion ; pactiser avec un tel hommeet lui offrir une chance de sauver son me, quelle erreur! Hors de mavue, ingrat! rtorqua Baldur en lui jetant son ordre de mission.Alfin rattrapa la liasse de papiers jaunis au vol et quitta la pice sansun regard en arrire. Tant que la magie les liait, toute tentative demeurtre  lÕencontre Baldur serait voue  lÕchec. Il entendit nanmoinslÕavertissement de son employeur :Ñ A la gloire de Sol, vous assassinez des hrtiques, Alfin. CÕest votrerdemption!JusquÕ cette nuit, Alfin nÕaurait jamais pens rencontrer autre choseque la dchance et la mort. Il nÕaurait jamais cru que lÕun dÕeux vivaitencore dans ce monde gouvern par Sol et Mn, les dieux jumeaux de lalumire, les Soleils de Nocturne.Ses mains frissonnaient sous lÕeau glace de la fontaine. Bnir lesdoigts qui se refermeraient sur le poignard tait devenu un rituel obses-sionnel maladif. Ils taient minces et dlis, parfaits pour la strangula-tion, couleur craie, os, mort. Ses ongles taient violacs, mais la froideurdu jet nÕtait pas en cause. En ralit, il devait cela  sa maldiction etaux reflets crpusculaires quÕmettaient le Soleil bleu, Sol et le Soleil -meraude, Mn.Son corps, bien que fort, oscillait sans cesse entre un tat fivreux etapathique. Son esprit sÕengourdissait parfois, si bien quÕil avait des mo-ments dÕabsence. Il ne se souvenait pas toujours de ce quÕil avait la veille.
3
Heureusement, Alfin recouvrait lÕusage maximal de ses sens lorsque lanuit survenait ou que ses talents taient requis dÕurgence.Comme ce soir.Il se leva du bord du bassin o lÕeau ruisselait avec un son drisoire.Sol plongeait par del la muraille immacule de Mil. Le Crpuscule nim-bait la cit dÕclats violets, azurs et mauves. Des gmissements plaintifssÕlevaient des lointaines portes de Mil, loin au sud de sa position. Ja-mais il nÕavait vu autant de rfugis dpenaills et ensanglants se pres-ser contre les portes de la cit forteresse. Tous ces tres humains aggluti-ns et pitoyables lui blessaient les oreilles de leurs geignements. Un cata-clysme non naturel ravageait Nocturne, le monde quÕil abhorrait tant; etpourtant, Alfin ressentait une intense mlancolie, lui qui avait toujourstu avec une froideur digne des glaces du grand nord.Alfin dissimula son visage; ses yeux jaunes, symboles de sa dchance,disparurent dans les tnbres de son capuchon. Les malades ne menaientpas une vie facile en ville, mme sÕils possdaient un document sign dela main du Seigneur Baldur en personne les autorisant  sjourner ici. Al-fin sÕen servait autant pour loigner les gredins en tout genre qui gangre-naient Mil  la manire des parasites, que contre les chevaliers blancs quipatrouillaient  travers les rues pavs tels dÕhypocrites volatiles en ar-mure. Les notions dÕhonneur nÕexistaient plus que dans les fables et lesmythes.Alfin glissa sans bruit  travers le ddale de pierres ocre. Il traversades ruelles o lÕon avait des difficults  marcher sans heurter les paroisdes btiments avec ses genoux, puis des vritables boulevards o une ar-me aurait pu stationner sans difficult.LÕarchitecte de Mil avait dentel les pierres, les tuiles, les charpentes,les murailles et les herses, rehauss les rues et cr en dfinitive un laby-rinthe mortel o mme les asprits des pavs se soulevaient pour venirempaler les corps. On pouvait lancer des embuscades, battre en retraiteet se regrouper ailleurs dans le mme mouvement, puis revenir sur sespas par des chemins dtourns achever les mourants. Ë chaque carre-four, des piges rouillaient sous la pierre. Parfois, certains sÕactivaient,abattant les malheureux de passage.Ce nÕtait gure tonnant lorsquÕon savait que lÕarchitecte avait t lestratge de lÕarme qui avait conquis tout le continent, quatre cents ansplus tt. AujourdÕhui, il nÕy avait mme plus assez dÕmes sur cette mau-dite le et au-del pour attaquer Mil. LÕentretien de lÕinfrastructure guer-rire cotant trs chre, les dirigeants actuels avaient dcid de laisser letout pourrir sur place.
4
Alfin connaissait par cÏur le chemin pour rejoindre lÕauberge BoisBleu. Un nom qui se rfrait  lÕimmense arbre aux feuilles violettes quicroissaient dans sa cours intrieur depuis plus de six sicles. Un Ilica.Le tueur lÕapercevait dans la lumire dclinante malgr la distance quilui restait  parcourir pour atteindre les lieux de lÕexcution. Il ralentitimperceptiblement son allure et referma ses doigts sur ses dagues en-chantes. Il sÕarrta au bout de la rue du Fil Rompu, et recula prcipitam-ment lorsquÕune voiture tire par quatre chevaux freina devantlÕtablissement.Le cocher bondit de son perchoir en lchant les rnes. Il ouvrit ensuitela portire dÕun geste dsinvolte, tout en resserrant ses jambes et en bais-sant sa tte chevelue avec une attitude servile.Une jeune femme blonde aux cheveux lgrement boucls, descendit terre dÕun petit saut gracieux. Une rapire dÕune finesse remarquabletincela dans les lueurs bleutes du Crpuscule. Sur le devant de son cor-set noir aux lignes blanches, un quart de lune tincelait. Elle soigna sachevelure et leva son visage fin en direction de lÕauberge. Alfin aperutdurant quelques secondes lÕclat de ses prunelles bleu nuit, son fugacesourire coquin et son petit nez aux narines frmissantes.Ñ Cocher, lana-t-elle dÕune voix claire, veuillez monter mes bagagesau troisime tage.Ñ QuÕil en soit ainsi, Dame Scelna.Ñ Demoiselle, rectifia-t-elle en agitant son index avec humour, etappelez-moi par mon prnom, Lunaa.Elle portait une bague aux reflets lunaires  ce mme doigt. Alfin nÕenrevenait pas de croiser ainsi sa cible, qui lui fournissait en plus des infor-mations de choix sur sa situation dans lÕtablissement.Scelna tait une ancienne cit situe au cÏur des Monts Plnes, sur lecontinent Senity. Elle venait de trs loin, de lÕautre ct des ocans, choseimpensable  cette poque. Mil se trouvait sur une grande le issue dufractionnement du Continent Baldur, en lÕan 42 aprs lÕapparition delÕÏil divin. Dans son orgueil, celui qui fdrait lÕimmense archipel luiavait donn son nom en rayant le vritable des livres dÕhistoire :Innoncia.La voix cristalline de Lunaa laissait supposer quÕelle tait bien plusjeune quÕelle nÕy paraissait aux premiers abords. Tout au plus avait-elledix neuf ans. Elle pntra  lÕintrieur du btiment de granite dÕun pasdtermin, la main pose sur la garde de sa rapire.Ç Jeune, mais arme et dangereuse. È songea-t-il en jouant avec sesdagues blanches.
5
La suite dans "le coeur de la cible"É
6
Autres Histoires du mme auteur
Chez des diteursLa Danse du Lys Tome I La Dame en Blanc, fvrier 2012, ditions TerriciaeLa Danse du Lys Tome II le Safran Dmoniaque, janvier 2013, aux ditionsTerriciaeLÕunique Offrande de Fleur, parue dans lÕanthologie, Ç Et il est descendudans la Chemine È, novembre 2010LÕminence Grise, ditions Numriklivres, paru en Juin 2012 en versionlectronique
Collection Fulgur ; clair, flash, lumire intense et vlocitÉVous trouverez dans cette collection un regroupement de tous mestextes courts, sries, saga, essais, fantasy, caricature, ralisme, sciencefictionÉ
Chroniques d'Ela Ddalus 1 ailes de feuLÕheure du Ragnark a retenti : les dieux ont pri, la Terre agonise.Deux femmes luttent encore contre le destin funeste de lÕhumanit. ElaDdalus est la dernire ne des Faeries et dtient un grand pouvoir. Sajeunesse la rend obstine ; elle veut sauver la Terre et lÕespce humaine.Plus que tout, elle veut vivre en compagnie dÕAshura. Mais entre sa vo-lont et celle du monde, qui remportera la victoire ?
Ragnarok, lÕclat du sang, Octobre 2012 (prquelle aux ChroniquesdÕEla Ddalus)Que sonne lÕheure du Ragnarok ! En lÕan 6666, que sonne lÕheure duRagnarok ; que les dieux prissent, que les hommes meurent, quÕun nou-veau monde vienne sonner le glas de lÕancien. De nombreux combatssont encore  mener, et il reste un ennemi, en particulier,  abattre. Thorparviendra-t-il  raliser ses dsirs ? Et Bel, dernier de sa ligne,affrontera-t-il son destin ?
Lunombre 1 La Flamme BleueVille de T, 173meanne lunaire :Arthur Exval et son fils Shiven sÕefforcent de survivre au sein dÕun mi-lieu urbain hostile, o le moindre faux pas peut tre fatal. Pendant cetemps, des affrontements impitoyables se droulent sans raison appa-rente  travers la cit. Parfois, il faut enterrer sa libert et son cÏur pour
7
parcourir les voies du monde. Mais lÕamour est bien l, toujours, malgrla folie, lÕhorreur et la mort.Prenez-garde : sur Lunambre, vos mes sont lÕambroisie des dieuxÉ
Lunombre 2 LÕAncienne Gardeële de Balfor, 175meLune dÕAmbreVile et Shiven oeuvrent de concert au sein du monde de Lunambre.Malgr leur diffrence dÕge, un lien existentiel les unit lÕun  lÕautre. Ilspartagent les mmes souffrances et la mme puissance, ce qui leur at-tirent de nombreuses inimitis au sein de lÕcole des assassins. Le tempsdes rvlations a bruiss ; mais lÕÏil de la Lune sÕentrouvre, noir ple, as-soiff de fureur. La folie vengeresse des dieux risque bien de dvorerlÕavenirÉ
Lunombre 3 les chanes brises181meAnne Lunaire :Au sein du monde de Lunambre, les agents des dieux poursuiventleurs Ïuvres de mort. Aucune piti nÕanimera leurs mains le momentvenu. Il en va de la survie de lÕhumanit.Maudit et hant par son pass, Shiven Exval a abandonn ses lubies ven-geresses. Aprs lÕobtention de son diplme, il nÕaspirera plus quÕ se for-ger un avenir paisible loin de tout. Mais les chanes de la destine ont demultiples formes et visages ; entre ses souhaits et ceux des autres, il de-vra faire un choix.
Lunombre 4 DÕAmbre et de Feux181meanne Lunaire
LÕArche de la cit de T a t dtruite. Cet affront ne restera pas impuni ;les Messagers des Dieux prparent leur assautÉAu nord, Shiven Exval cherche lÕoubli au sein des Monts Haruka. SoncÏur est mort, son me est meurtrie, son corps est bless. Mais au fonddu gouffre, une lueur dÕespoir demeure : une flamme bleue brle entreses doigts. Sera-t-elle suffisante ? Ou devra-t-il sÕallier  Ambre ? Cettefemme le maintient en vie, malgr son mprisÉ LÕombre dÕune pro-messe plane sur leurs destins. Quelque part, son mentor lÕattend : le pas-s doit prir devant les portes de lÕavenir.Le Brisant I et 2 le nain pcheur, Septembre 2012Entre humours et batailles, suivez les aventures d'mile Dtrne. P-cheur outrancier et noble de coeur, le nain a vogu plus d'une dcennie
8
sur les ocans du globe,  bord de son clbre navire, le Brisant "É ". Ole mneront ses aventures au sein d'un monde domin par le dieu del'argent ? Et o le conduira sa qute pour retrouver sa place dans une so-cit vampirise par l'idiotie ? Toutes ces rponses, vous les aurez en p-ntrant dans le monde de Valin, contre de magies et de folies.Le Brisant III le feu des dieux, Octobre 2012Prparez-vous  une dferlante divine, beaucoup dÕhumour, desscnes piquesÉLoin des mers, mile Dtrne poursuit son pope calamiteuse. DÕuneprison, aux confins des Gorges du Faucon, le nain tourment affronterason destin en compagnie dÕallis capricieux. Mais quÕest-ce que le feu desdieux, par la barbe de Maltonne ? Et pourquoi la R.C.O.* tient-elle tant lÕincorporer  ses projets ? Rien de telle quÕune bonne partie de Cashball*pour dcider du destin du monde.*R.C.O. (Rvolution Convulsive Organise)*Cashball ; du football caricatural, quoiqueÉ
9
Du mme auteur sur FeedbooksLa Danse du Lys T1, T2, T3, T4, T5 (extraits)(2005)Une srie d'extraits de la saga de fantasy...Une danse pique et ter-rifiante tourbillonne de nouveau autour des Vivlar, les poussantdans un maelstrm de magie et de combat. Trouveront-ils la vri-table raison de leur retour en Andalnia ? Quels ennemis et rvla-tions les attendent au bout de ce long et tortueux chemin ?Entre multiples aventures, batailles piques et sentiments nais-sants, parcourez Adalante, avec le Hros Dansant, la Damoisellede l'Ocan, et bien d'autres ; un Royaume cern d'adversaires pourle moins monstrueux...
Damnation 9 l'Arrive du Vautour(2005)Envahi par la haine, Milmort s'branle en compagnie de ses deuxgnraux et de son arme en direction d'Anm. Au sein de la cita-delle, trahis, Catherine, Elam, Oriana, Lna et Silarn Belor ont unchoix crucial  faire : fuir ou combattre.Voici le final du premier cycle original de Damnation.
Damnation 5 Belor Partie II(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor oeuvre avec sonpre dans la paix et la tristesse, jusqu'au jour o il dcouvre lesproprits extraordinaires de ses onguents. Jour fatidique... Prenezgarde aux lois divines.
Damnation 4 Belor partie I(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor s'efforce de soignerson pre atteint de graves douleurs. Ils se rendent au village leplus proche, o les attend une mauvaise nouvelle...
Damnation 1 L'hte de ces bois(2006)Oriana et Elam sont envoys  la frontire du Royaume de Perdalet de la Confdration Roc pour raliser une mission d'envergure.La premire est une voyante arme et le second, son protecteur.Quelqu'un les attend dans les tnbres...
Damnation 3 Le Mage de Lume(2006)Au sein de Perdal, il existe une cole de magie : Lume. Mais le roiactuel n'est plus, et l'autre semble har particulirement les
10
mages... Ainsi, pour Catherine et ses frres, Ted et Tod, tout vachanger...
Mes Songes Obscurs(2006)Un pome cataclysmique, l o la lumire et les tnbres se livrentune lutte ternelle...Un autre sur ma manire d'apprhender l'criture et la posie.
Damnation 7 Le Mage de Makh(2006)Silarn Belor se rveille dans le chteau des mages noirs. Un en-droit pas aussi horrifique qu'il ne s'y attendait, mais o les luttesde pouvoir semblent monnaie courante.Pendant ce temps, Milmort, apprenant son existence, s'apprte marcher sur Anm.Makh : combat en grec ancien. Dans la saga de la Danse du Lys,situe dans le mme univers, il s'agit de l'incantation de base del'lment feu.
Damnation 6 Les Apprentis de Lume(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor fut poursuivi par lessbires du nouvel empereur. En fuyant la mort, il rencontra les ap-prentis de Lume... Ce jour fatidique fut celui durant lequel dbutason apprentissage de la magie.
Damnation 2 L'Ermite de ces bois(2006)Au Royaume de Perdal, la Princesse Lna a fui les troupes de Mil-mort, jusquÕau sein de la fort de Cornale. Au cÏur de ces lieuxmystrieux, quelqu'un semble l'attendre depuis quelque temps...Un personnage emblmatique de la Danse du Lys apparat ici.
Damnation 8 Le Retour du Corbeau(2006)Hors des murs magiques, les armes de Milmort se massent dansles plaines d'or... Aprs leur arrive remarque au sein d'Anm, lesapprentis de Lume et d'autres s'entraident pour sauver leurs vies.La suite des aventures de Silarn Belor, et de ses compagnons.
Le Brisant, Un Jour de Pche(2008)Entre humours et batailles, suivez les aventures d'mile Dtrne.Pcheur outrancier et noble de coeur, le nain a vogu plus d'unedcennie sur les ocans du globe,  bord de son clbre navire, le
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.