Un chemin incertain

De
Publié par

Cet ouvrage met en scène les situations que vivent les familles en quête de guérison de leurs enfants malades, les intrigues vécues dans les structures de formation accueillant les personnes handicapées visuelles, et la richesse des rapports amicaux entre les aveugles et les clairvoyants. C'est un parcours du combattant que mène le personnage central, de bout en bout, dans le labyrinthe de l'incertitude, en passant du désespoir à l'espoir puis à la réussite.
Publié le : dimanche 7 décembre 2014
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782336364131
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0067€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Daniel Kengni Tiomo
UN CHEMIN INCERTAIN
UN CHEMIN INCERTAINThéâtre
Dans cet ouvrage, est exposée la certitude de la vie qui est généralement Théâtre
celle de l’incertitude du lendemain. Sont mises en scène dans les trois
actes les situations que vivent les familles en quête de guérison de leurs
enfants malades, les intrigues vécues dans les structures de formation
accueillant les personnes handicapées visuelles, et la richesse des
rapports amicaux entre les aveugles et les clairvoyants.
Le paradoxe, dans ce drame, est l’écart relationnel entre les
congénères aveugles et les spécialistes en travail social, ce qui constitue
une barrière à l’acceptation sociale de ces personnes. C’est un parcours
du combattant que mène le personnage central, de bout en bout, dans
le labyrinthe de l’incertitude, en passant du désespoir à l’espoir puis
à la réussite, dans une ambiance de gaieté, de divertissement et de
réjouissance, ce qui fait de lui l’incarnation du courage.
Daniel Kengni Tiomo, de nationalité camerounaise, est travailleur
social. Devenu défcient visuel à l’adolescence. il prépare une thèse de
doctorat/PhD sur les questions liées au handicap et à la lutte contre
l’exclusion numérique chez les aveugles.
Contact : (+237) 99 48 06 88 ; dt.kengni@yahoo.fr
Préface de Dr Ndé
Illustration de couverture de Pierre Matio.
ISBN : 978-2-343-04829-1
Lettres camerounaises
12 €
Daniel Kengni Tiomo
UN CHEMIN INCERTAIN






Un chemin incertain

Lettres camerounaises
Collection dirigée par Gérard-Marie Messina


La collection Lettres camerounaises présente l’avantage du
positionnement international d’une parole autochtone
camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen
d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du
Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en
plus regardante.
Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des
richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire
propre, la collection Lettres camerounaises s’intéresse
particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en
matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses
multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que
la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente
la conception de la vision stratégique.


Déjà parus

Mariette Blanche EKOUME, L’inconnu sur la toile ou rencontre
avec Khaled M., 2014.
Gérard ESSOMBA MANY, Le zouave de Raspoutine. La faillite
d’une élite, 2014.
MARGO, Cette femme-là…, 2014.
Eli MEMVOUTA, Blues au village, 2014.
André Léonard TIAGNI, Une apparition surnaturelle, 2014.
Christian TIAKO, L’albinos, 2014.
Tekam TAGNE, Intrigues de couloir dans le marché du bâtiment,
2014.
Béatrice AMMERA MENDO, La vie se moque d’être aigre-douce,
2014.
Gabiel TAGNE, Cellule, 2014.
OPIC SAINT CAMILLE, Un cœur n’aime qu’une seule fois, 2014.
Rabiatou NJOYA, Les cloches du prédateur. Œuvres variées,
2014.
Daniel Kengni Tiomo



Un chemin incertain
Théâtre








Préface de Dr Ndé













































© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04829-1
EAN : 9782343048291




À
mon père Luc Témo
ma mère Rose Madeleine Zanfouet
ma chère épouse, Marie Émannuelle Signing


Remerciements
À tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé d'une
manière ou d'une autre à la construction de cette pièce, prière
de recevoir ma sincère gratitude. Je risque, permettez-moi,
d'offenser quelques-uns, en citant d'autres. Mais,
pardonnezmoi, car on ne peut pas voir ni toucher tout le monde à la
fois, tout comme on peut non plus oublier simplement ceux
qui ont joué les premiers rôles.
Je pense tout d'abord au Très-Haut qui m'a donné
gratuitement le souffle de vie.
Je remercie par ailleurs mes parents pour qui je ne peux
tarir d'éloges, car je suis parce qu'ils ont été.
J'élève ma gratitude vers mon épouse et mes enfants pour
le soutien au jour le jour dans l'écriture de cette pièce. À
votre manière, vous avez œuvré pour l'accomplissement de
ces écrits.
Je n'oublie pas tous mes frères et sœurs pour leur amour et
leurs encouragements.
Dans le même sens, je tiens à exprimer ma profonde
reconnaissance à mes amis, guides/accompagnateurs et
lecteurs, pour avoir sacrifié un peu de leur précieux temps
pour lire les pages de ce livre.
PRÉFACE
À travers cette pièce en trois actes. L'auteur présente
l'aventure du jeune Tiokeng qui assiste presque
désespérément au passage du statut de « bien-voyant » à celui
de malvoyant. Le jeune héros vit la douloureuse expérience
de la dégradation de sa vue qu'il finit par perdre après huit
années de maladie et de souffrance physique et morale. La
scène est émouvante, inquiétante, angoissante, tragique. Il
faut rentrer dans les méandres de la vie familiale du jeune
Tiokeng pour comprendre ce que veut dire perdre sa vue.
Tout se passe comme si l'on assistait, en pleine forêt
tropicale, dans la nuit noire, à la perte du verre de sa lampe.
Impuissance et désespoir vous envahissent subitement. Vous
êtes saisi de crainte, de frayeur. Vous avez peur de tout : de
l'adversité des bêtes féroces et des plantes piquantes que vous
croyez déjà proches de vous, prêtes à vous agresser ... Vous
vous voyez… non, vous vous sentez avancer sur des chemins
incertains, voire dangereux, je dirais plus, périlleux ...
Mais passé cet instant, le coup de miracle s'opère dans la
vie de notre héros, qui a su et pu trouver le bon appui au bon
endroit et au bon moment. D'où vient le miracle ? Quel est
son secret ? L'auteur nous le délivre sur : Un chemin
incertain, on ne peut rien si l'on n’a pas attiré vers soi les
grâces du Tout-Puissant, les faveurs de sa famille et
l'assistance de ses amis. Tel est le message fort que Kengni
Tiomo voudrait transmettre à travers cette œuvre riche en
rebondissements mélodramatiques.
Par ce message, cette pièce mérite tous les égards de tous
les amoureux du genre théâtral. Il faudra également ajouter
que pour les non-voyants, mais aussi pour les «
bienvoyants », bref pour tout le genre humain, cette œuvre se veut

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.