Informaticien

De
Publié par

Un petit texte sur les informaticiens par un informaticien

Publié le : lundi 11 juillet 2011
Lecture(s) : 320
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
A  Introduction
"TU SERAS UN INFORMATICIEN MON FILS !
Par JeanAymar Detout – Diplômé de la PlessisPâté HighShool University of Technology.
Après avoir relu moult fois le célèbre poème du Général Mac Arthur(1)“Tu seras un homme mon fils’’, j'en vins à me poser la question suivante : devraije dire un jour à mon fils "tu seras un informaticien mon fils !" ? (Et non "Un nain format Titien(2)" comme certains auraient pu le comprendre) ... ce à quoi certains me diront : et pourquoi "Informaticien" et pas "diseuse de bonne aventure", "vendeur d’enclumes à la sauvette" ou "embaumeur de pixels morts" ... et bien parce que c'est comme ça, que j'appartiens à la caste des informaticiens et pis c'est tout (comme dirait une vache de mes amies qui militait jadis avec moi contre la traite des blanches ! ... des vaches blanches, bien sur !) .
B  Et d'abord qu'estce qu'un informaticien ?
Les noninformaticiens (j'en connais aussi !) vous diront que c'est une espèce bizarre un peu à part dans la société, ils ont un langage aussi étrange qu'un datawarehouse qui pédale dans le groupeware au pied d'un CDRomier (3)de 30 teraoctets et plus hermétique qu'un tupperware(4)scellé au chewinggum.
C  Comment reconnaître un informaticien ?
(S’il a de longs poils et réagit de façon frénétique à la vue d'une banane, ce n'est sûrement pas un informaticien ... quoique !)(5)
Et bien au premier abord, il est difficile de reconnaître un informaticien d'un concombre ordinaire, de plus il existe plusieurs sortes d'informaticiens, laissezmoi vous décrire quelquesuns de nos meilleurs modèles.
 L'informaticien vieux modèle (Informaticus Jurassicus ou Old Fashonicus) : Hermétique à la microinformatique(6), il perfore nostalgiquement des petites feuilles cartonnées égrenant ses bits(7)tel un chapelet et en priant les Dieux du Cobol, du Fortran et du PL1 de le protéger de la maléfique souris (Mus Musculus Maléficarum)(8). Malgré ses défauts, on aime bien le vieux modèle, c'est la mémoire de l'entreprise, une sorte de musée vivant. Il en fallait 10 comme lui pour faire marcher un service informatique, maintenant il en faut dix fois plus…la rançon de la modernité sans doute ?
L'informaticien modèle "dents longues" (Informaticus megadentus) : reconnaissable à son téléphone portable (Iphone ou BlackBerry au choix (9)), son agenda électronique (quand il n’a pas trouvé la fonction agenda de son portable tellement il y a de trucs sur ce bazar), sa gourmette en or (en option avec les lunettes teintées), ses costumes aux couleurs pétantes, ses cravates(10)aux couleurs du plus pur style "HIÉ" et sa golf GTI. Ce genre de personnage aime briller durant les réunions, il parle beaucoup, mais agit peu et quand il agit, généralement, on le regrette. C'est l'homme des grandes théories empruntées dans des journaux tels "Le monde Informatique", "01 Informatique" ou "Pif Gadget"(11) ... de toute façon, il est à éviter car ditesvous bien une chose, c'est un futur HommeParapluie(12)et il deviendra peut être votre chef un jour !.
Le bidouilleur micro (informaticus bidouillardus) : d'un look quelconque et décontracté, plus proche de celui de Lagaffe (Gaston, bien sur !) que de celui des schtroumpfs (heureusement !), il est reconnaissable par son manque de cravate. C'est généralement celui auquel on fera appel en cas de problème sur un micro. On prendra soin de ne pas l'inviter aux réunions parce qu'il fait vraiment trop tâche et comme il est peu à même de comprendre les problèmes des hautes sphères (normal, il n'a pas de cravate !), il restera petite fourmi besogneuse. Son plus grand rêve sera de pouvoir travailler en musique(13)car c'est un grand enfant ... laissons le jouer dans son coin !
Le couple de types, fans de Call of Sushi / Pédale of Honor ou d'autres jeux en ligne de type FPS(14))qui passent leurs journées à jouer enfermés dans leur bureau (on reconnaît leur bureau aux impacts de balles dans les murs et au son des détonations de Thompson M1A1 qui s'en échappe). Hormis ça, on ne sait pas trop ce qu'ils font ?
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page1 / 8
Le "Total Geek" : Par exemple le fan de Star Wars : son bureau est un petit musée des produits dérivés : posters, figurines : un R2D2 qui twititoulwit (en robot dans le texte) gaiment sur le bureau en clignotant, un Chewbacca qui pète, un Yoda qui rit, etc. En cas de reproche le "Total Geek Star Wars" revêtira le casque de Dark Vador et sortira son sabre laser sous le nez de l'utilisateur et à cours d'argument, il lui lancera un "Luke !, je suis ton père" déchirant qui désarmera l'ennemi et le laissera sans Force.
une mini jupe et un décolleté qui vous 6 0  90, porte l'informaticienne (informaticus feminae) : si elle fait un 90 rappelle vos vacances dans les gorges du Tarn, et bien prolongez le séjour touristique. C'est le genre de collègue que l'on a plaisir à voir car compétente ou non, on s'en fout, de même qu'on se fout royalement du code retour(15) 905 pour lequel on vient soidisant la voir. Ce genre de collègue éclaire vos journées les plus grises, ce genre de collègue DOIT exister dans tout service informatique (je ne comprends même pas qu'une loi ne soit pas passée en ce sens !).
Mais bon, attention à l'informaticienne !, il existe aussi des informaticiennes aux dents plus longues que la jupe !, elles portent moins bien la cravate que le string léopard que révèle leur pantalon si moulant. Elles sont très à craindre car leur ténacité à gravir les échelons augmentera avec la courtesse de leur jupe, elles ne vous feront pas de cadeaux car elles savent que la jupe vous va très mal et que les portes jarretelles vous boudinent horriblement ! De plus votre barbe vous met tout de suite hors concours !
Quant aux informaticiennes "vieux modèle", elles sont en générale sympas (à part quelques modèles acariâtres et aigris). Elles pensent toujours à amener des chocolats à Noël, donnent des bons conseils sur les gens à éviter, et sont bien au courant de tous les potins du service.
Bien sur il existe d'autres modèles d'informaticiens : du collectionneur de boites à camembert au fan de Barbara (oui, je sais, il y a des pervers parmi les informaticiens !) en passant par l'obsédé sexuel, je vous laisse donc le soin de les déterminer en regardant autour de vous (ne seraitce que le type ou la nana assis(e) derrière le bureau en face de vous !...c'est quand même un sacré numéro non ?)....Tous informaticiens mais si différents !
D  Et que font les informaticiens ? (à part boire du café bien sur ! (16)).
Les informaticiens ont plusieurs rôles, certains sont les magiciens qui déplantent les micros des noninformaticiens quand leur macro Excel refuse catégoriquement de diviser l'âge du Capitaine par celui de sa tante .... Ceux là possèdent la magie blanche réparatrice! Vu de l'extérieur ce sont les gentils !
D'autres informaticiens écrivent des programmes et c'est de loin l'espèce la plus redoutée et la plus haït par les autres castes. On essaye de faire croire aux noninformaticiens que c'est pour leur bien et pour améliorer leur productivité que l'on créé ces programmes, mais iI n'en est rien ! si les informaticiens font des programmes c'est pour s'occuper et qu'ils sont nuls en mots croisés (à part quelques exceptions), parce qu'il fait chaud dans les bureaux (enfin pas toujours !), parce que certaines informaticiennes portent bien la minijupe (pas assez toutefois !), parce que c'est un job où l'on peut boire beaucoup de café (quand la machine fonctionne), parce que ça fait plaisir au chef (c'est l'une des principale raison de faire des programmes) et que mine de crayon, ça rapporte pas mal d'argent et c'est moins fatiguant que de pousser des wagonnets dans une mine de charbon.
Mais comment, me direzvous peut on haïr des gens qui disent vous vouloir du bien ?...;et bien, c'est assez simple, il suffit qu'ils vous fournissent des programmes buggés(17)à mort, qui se plantent(18)tout le temps et qui ne répondent absolument pas à vos besoins, voire qui soient complètement inutiles ... (du genre du célèbre programme "MOSPEK" écrit par Mr. Emile DESERTE en 1935 en Turbo VisualCobol + +( 1 9 ), programme qui calcule le temps que l'on met pour parcourir la distance de Moscou à Pékin en Pédalo sans passer par la place Tien an Men et en évitant Varsovie aux heures d'affluence des chars soviétiques).
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page2 / 8
L'inadéquation des désidératas des utilisateurs et des produits fournis par l'informatique est due à plusieurs facteurs, je vous en cite 2 pour exemples :
  Un problème d'expression des besoins : On a fait appel à des représentants d'utilisateurs qui eux même ont discuté avec des représentants d'informaticiens et comme l'un et l'autre ne savent pas réellement ce qu'il se passe sur le terrain ni ce qu'il est possible ou non de faire, on en arrive à un grand n'importe quoi. Exemple : L'utilisateur aimerait que quand on appuie sur la touche, cela mette à jour le fichier client. Et bien la demande sera interprétée et se terminera par un programme qui quand on appuiera sur le bouton fera "dingdong", mettra la zone en surbrillance, lancera une requête sur une base de donnée, sur 15 tables, proposera 17 menus de saisie, lancera un workflow vous enverra 3 mails et vous jouera la Marseillaise…et la mise à jour du client me direzvous ?...et bien elle attendra la version 2 du programme….On ne peut pas tout faire !!!
  On a acheté un logiciel miracle qui en théorie doit faire ce que l'utilisateur demande. Alors, il arrive parfois qu'effectivement, le service soit rendu mais au lieu de saisir un client sur un écran comme auparavant, l'utilisateur sera obligé d'en saisir 10 sans qu'il comprenne vraiment à quoi servent toutes les données qu'on lui demande car la plupart du temps, il ne les a même pas. Le logiciel finira souvent par être abandonné car effectivement il fait plein de trucs "supers" (selon le terme technique avancé par celui qui l'a choisi et qui évidemment n'y connaît rien) mais dans la boite, on ne les utilise jamais.
E  Qui sont les ennemis des informaticiens ?
1 Les Utilisateurs
Mis à part la caste des chefs, qui est l'ennemie de toutes les autres castes (mais nous y reviendrons quand même plus tard), c'est la caste des Utilisateurs qui est l'ennemie principale des informaticiens. C'est elle qui leur révèle leur médiocrité, qui les critique, qui les ferait fouetter en place public si cela se faisait encore (Dieu merci ces coutumes barbares n'ont plus cours dans nos contrées ... et heureusement pour nous !!)....enfin, bref, les utilisateurs sont notre pire cauchemar et par définition, et excusezmoi l'expression, ils sont chiants ! C'est eux qui vont vous demander de fabriquer une Ferrari(20)alors que vous n'avez que les pièces d'un Skateboard ou inversement de fabriquer un Skateboard avec les pièces d'une Ferrari….vas faire un ollie (saut à skateboard) avec des roues de Ferrari !!
Mais, bon .... d’un autre coté .... en y réfléchissant (si, si, ... en faisant un effort, cela vous est possible !), que ferions nous sans utilisateurs ? Car il faut bien l'avouer et se rendre à l'évidence, sans utilisateurs, l'informaticien n'a pas de raison d'être, il dépérit et s'étiole telle une plante privée d'eau, un français privé de son Carré de vigne !, ou un membre du FN (prononcez "FHAINE") privé d'étrangers. La vérité devient alors plus éclatante qu'une bombe islamiste dans un métro parisien ou que les couleurs du linge lavé avec Super Croix maxijavellisé aux enzymesgloutons : l'existence de notre caste toute entière est basée sur celle des Utilisateurs, nous nous devons donc de les servir le mieux possible dans la crainte du retour des châtiments corporels et quelques soient leurs exigences (si Mme Dugenoux veut que quand elle appuie là, ça fasse POUÊT et qu’un feu d’artifice jaillisse de son écran, et bien il en sera fait selon sa volonté !)
 A l’instar d’Elisabeth II si elle en avait, l'utilisateur est roi !
2 L'ENNEMI de l'informaticien de base avec un grand "E" : la caste des Chefs
On distingue plusieurs échelons dans la caste des chefs, nous allons donc détailler le rôle de chacun en partant du chef qui est juste au dessus de vous .... oui, celui là même qui vous donne les ordres qu'il a lui même reçu de son chef à lui, ordre que ce chef a lui même reçu de ..etc..etc..etc et ainsi de suite Jusqu'à Dieu le père, Allah, Shiva, Bouddha .... (C’est fonction de votre religion, moi je m'en fous, je suis plus athée qu'un service du même nom !).
Mais sachez une chose, généralement plus l'ordre vient de haut et plus il est loufoque ... (une étude a montré que cela était du au manque d'oxygène qui règne dans les hautes sphères et d'ailleurs n'estce pas dans ces hautes sphères, que l'on rencontre le plus de maboules !).
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page3 / 8
Votre Chef : C'est lui qui vous dit "tout qu'estce qu'il faut faire et tout qu'estce que veut ce zozo d'utilisateur". On distingue différents types de chefs, en voici quelquesuns :
Il y a ceux qui sont toujours sur votre dos à surveiller votre boulot tel le vautour des BD de Lucky Luke : Ce sont certainement les plus pénibles, ils vous empêchent de travailler tout le temps en vous demandant "où vous en êtes Mr Durand ?", comptent le nombre de fois où vous aller aux toilettes (eux n'y vont pas, lis sont constipés !), boire du café (eux n'en prennent pas !), ou draguer votre collègue d'à coté (généralement, ils sont très peu sentimentaux et peu enclin à supporter vos roucoulements). Fuyez ce type de chef....oui, je sais, on ne choisit pas son chef !....mais quand même ... évitez !
Il y a les cheftaines, généralement toujours Demoiselles, elles sont plus sèches qu'un coup de trique en béton armé et vous incite plus à la vie monastique qu'aux orgies romaines (quand bien même seraientelles italiennes !). Si vous voulez garder le moral et votre bonne humeur, évitezles ! Il y a les chefs au Féminin avec un grand "F" : Plus féminines que Demie Moore, plus bustées que Pamela Anderson( 2 1 ), plus craquantes que Tia Carrere(22) et plus sensuelles que Marilyn Monroe avant son "suicide" ou que Jane Mansfield avant qu'elle ne perde la tête. Le genre de chefs pour lequel vous a c c o u r r e z haletant quand elle vous lancera : "Durand, dans mon bureau immédiatement !". Mais bon, il est inutile de chercher ce genre de chef, vous n'en trouverez jamais !...c'est un pur fantasme !!(23).
Il y a les fauxchefs : Incapables au plus haut point, ditesvous bien une chose, c'est vous qui allez faire son boulot et c'est lui qui récoltera les médailles (si toutefois vous vous laissez faire !). Pour ces chefs tout est facile du moment qu'ils n'ont pas trop à s'impliquer, ils font partie de la souscaste des hommesparapluie. ils ne sont bons qu'à faire des études sans lendemain et de toute façon irréalisables.
Il y a les chefs cools, ils sont sympas, on les tutoie, on les appelle par leur prénom, ils vous laisser bosser en paix, vous donnent des directives claires et nettes, leur unique but étant que le travail soit fait. Bref, c'est le chef qu'il vous faut ! (sauf si vous avez déjà pour chef le croisement de Demi Moore, de Pamela Anderson, de Maryline Monroe et de Tia Carrere ... parce que là .... même si elle est nulle en tant que chef.... que vous importe !).
 Le Chef de votre Chef : Son rôle est parfois plus flou, c'est une sorte de tampon (non hygiénique toutefois !) entre vous, et le niveau supérieure au chef du chef du chef à votre chef (vous trouvez ça lourd ?....moi aussi et en plus je bosse avec ça !). Là encore on distingue différents type de Chef de votre Chef mais nous n'examinerons que 2 cas typiques :
Le toutou du chef du dessus : Alors là celui là, il est pire que tout, fourbe et faux cul, prêt à toutes les bassesses pour satisfaire son maître, sachez une chose : tout vos problèmes viendront de la mollesse de son caractère et de son aptitude à imiter le paillasson avec marqué "bienvenue" dessus. Comment reconnaître un tel Chef ?, c'est facile, regardez son costume, il est toujours assorti avec celui de son chef et c’est sans conteste le plus dangereux des hommesparapluies car non content de ne pas vous couvrir, ils vous jetteront volontiers un seau d'eau et vous mettrons facilement dans la m…. en acceptant toutes les folies du types du dessus.
Le besogneux : un bosseur, qui connaît bien son job et le votre. Toujours présent en cas de pépins, de noyaux ou de peaux de bananes (pour rester dans le vocabulaire fruitier) et prêt à vous défendre au moment des augmentations(24), c'est le chef du chef qu'il vous faut ! mais malheureusement, c'est une race en vole d'extinction qu'on ne trouve plus guère que dans quelques réserves.
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page4 / 8
chef : Ce type là est unique, c'est le boss ! (enfin tant que son chef à lui le luiLe Chef du chef de votre permet). Quand le gars du dessus lui donne carte blanche, ce type peut tout faire y compris (et surtout) les pires conneries : revenir aux cartes perforées, faire inventer le programme à compter les petits pois dans une boite de cassoulet, faire acheter des CRAY One comme calculettes de poche, remplacer votre super ordinateur par un IPad, établir des plannings de travail délirants basés sur les phases lunaires, les prédictions de feuMme Soleil, le dernier discours du Pape, la dernière chanson de Dalida (ça ne date pas d'hier !) ou l'extraordinaire douceur du papier toilette qui lui a inspiré je ne sais quoi. Cet homme peut faire de votre vie d'informaticien un enfer en achetant sans cesse de nouveaux logiciels que vous n'aurez jamais le temps de maitriser utilisant des technologies que personne ne connait et qui n'existe nulle part ailleurs, on a l'impression qu'une frénésie semblable à celle qui touche certaines femmes au moment des soldes, l'a atteint, on ne peut plus l'arrêter !... bref, quand on le libère de sa camisole, ce type est dangereux, c'est pourquoi il n'y en a qu'UN !. Et s'il vous demande de le tutoyer abstenezvous !
F  Conclusion
Ce long discours achevé, Je viens de me rendre compte de son inutilité flagrante, je viens en effet de m'apercevoir qu'à ce jour Je n'ai même pas d'enfant et si un jour j'avais un fis et qu'il me dise "Je voudrai faire comme toi Papa", je ne suis pas certain de ne pas lui répondre :
"C'EST COMME ÇA QUE JE TAI ÉLEVÉ MORVEUX !" en le giflant d'un revers de la main.
THE END –
Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existés ne saurait être le fruit d'une quelconque coïncidence
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page5 / 8
RENVOIS.... (Excusezmoi, ça s'appelle comme ça, je n'y peux rien !)
(1)ce poèmeétant plus connu que "tu seras un hamster ma fille", du même général Mac Arthur. En passant, je rappelle aux plus démunis culturellement que Mac Arthur n'a rien à voir avec le Roi du même nom dont les exploits et la cocufication furent chantés par Chrétien de Troyes dans ces œuvres sur les chevaliers de la table ronde (qui ne passaient pas tout leur temps, comme on a voulu nous le faire croire, à goûter si le vin était bon !), rien à voir disaisje avant de m interrompre, avec le Roi Arthur ni avec un autre Mac bien plus célèbre et concepteur de sandwich à la viande hachée (c'est peut être le seul point commun entre Mac Donald et Mac Arthur ... la spécialité maison étant le Steak Hachée pour l'un et leG.I Haché pour l'autre). La lumière étant faite sur Mac Arthur, je l'éteins.
(2)Qui était Titien ?...non mais dès fois, je ne vais pas passer tout le temps de mon récit dans un dictionnaire non !, c’était un peintre italien de la renaissance et puis c’est tout ! et ne me demandez pas ce qu’est la Renaissance !
(3)C'est un arbre qu'on a vu croitre dans nos jardins de banlieue. On le reconnaît car il possède des CDROM accrochés à ses branches. D'aucuns disent que c'est pour effrayer les oiseaux mais non !, ce sont bien les fruits du CDRomier !
(4)Attention tupperware n'est pas un terme informatique !, Rastaquouère non plus d'ailleurs !
(5)Je rappelle à certains qu'il est interdit de jeter des cacahuètes quand on passe devant le bureau d'un Informaticiens, nous sommes des êtres humains comme les autres !...enfin, presque !!
(6)Rappel : la micro informatique ne se pratique pas sous microscope, des lunettes suffisent !
(7)Inutile de fantasmer mesdames, les informaticiens n'ont qu'un seul organe reproducteur ! et si je vous expliquait ce qu'était UN bit, je vous décevrai cruellement par le manque de pouvoir érotique que ce terme possède.
(8)La souris ou "mouse" (en péruvien dans le texte) est un périphérique du micro ordinateur, elle sert à cliquer (du verbe "to Clic" : je pointe et j’appuie) sur des icônes (Attention, ne pas cliquer sur des icônes, sacrées dans les églises orthodoxes, c'est très mal vu des popes !) et à activer les programmes qui s'y cachent (les farceurs !). Les souris enduites de chocolat, font un délicieux dessert nommé "la mouse au chocolat .... Mais généralement, après, elle marche beaucoup moins bien. (9)Iphone (prononcez "Ailfone"): Célèbre modèle de téléphone inventé par la société Américaine Apple qui créa aussi le IMac, le IPod, le IPad, le IWayTo Hell mais aucunement le IHitler qui est une invention Allemande. Le Blackberry est un modèle de téléphone créé par la société canadien Research In Motion mais attention le "Halle Berry" n'est pas un modèle de téléphone !, aussi abstenezvous d'essayer de lui toucher le clavier !. Attention aussi à ne pas faire de confiture avec des BlackBerry ("framboise noire" in french), c'est immangeable ! La particularité de ces engins sont qu'ils font plein de trucs dont vous n'aviez que faire jusqu'à maintenant mais qui sont devenus pour vous presque indispensables : L'application qui reconnaît une musique jouée à la radio (mais comment at'on pu vivre sans !), la boussole (super utile dans notre environnement urbain où il est parfois difficile de trouver de quel côté pousse la mousse des arbres), la fonction torche (bien pratique au cinéma quand la séance a commencé), j'en passe et des meilleurs. Ah, si j'oubliais ! …accessoirement, ces appareils font aussi téléphone !! (10)Cravate : sorte d'instrument de torture antique en tissus (anciennement faite en corde de chanvre) que l’on se passe autour du cou (de façon volontaire, ce qui n'est pas sans rappeler le suicide par pendaison !). La cravate "fait sérieux", comme le costume qui y est associé Si on avait décrété que c'était la salopette à pois jaunes et rouges qui "faisait sérieux", tout le monde serait en salopette a pois jaunes et rouges et les clowns seraient en costume 3 pièces (avec les WC sur le palier, s il vous plaît !). Enfin, notre monde est le monde des apparences et nous n'y pouvons rien, mettons simplement des cravate aux singes et Ils auront l'air de P . D . G . ! (à moins que cela ne soit déjà fait ?).
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page6 / 8
(11)"Le monde informatique" et "Ol Informatique" sont des revues informatiques qui, mise à part la BD de fin, sont souvent incompréhensibles pour les noninitiés (déjà que moimême je ne comprends pas tout !) Quant a Pif gadget", c'était, et je parle pour ceux qui n'ont pas connu, un excellent journal pour enfant édite par le parti communiste français (laissant parler mon anticommunisme primaire, je dirai que c'est de l'on leur meilleure publication !). Ce journal se caractérisait par des "gadgets" du style pois sauteurs (à ne jamais ouvrir devant les enfants, c'est dégueulasse !), pistolet lance patate, arbalète lance haricot ou n’importe quel arme lançant n'importe quel légume... j'en passe et des meilleurs. L'avantage de cette publication du P.C.F. est qu'on n'avait pas besoin de la carte du Parti pour s'abonner et qu'il n'y eu jamais trace d'un gadget lance Faucille ou lance marteau, d'un petit capitaliste en caoutchouc dissoluble dans une solution de masse populaire ou de la maquette des plus beaux goulags soviétiques. Je le dis sans honte, j’ai lu "Pif Gadget !" mais je n'ai jamais eu une minute pour le lire le journal du même non. (12)La souscaste des hommesparapluies existe dans toutes les sociétés, c'est le genre de personnage qui fera tout pour se couvrir en prenant bien soin de vous laisser vous mouiller. Cette souscaste pullule actuellement au sein des entreprises. Vous en trouverez de nombreux exemples à tout niveaux et très facilement autour de vous, certains même iront jusqu'à mettre un ciré sur leur combinaison d'homme grenouille sous leur parapluie !...ce sont des intouchables mais malheureusement, ils ne figurent pas en bas de la pyramide de votre société !.. .Ce sont des professionnels de la lèche, grand flatteurs devant l'éternel (ils ont inspiré Jean de la Fontaine pour le rôle du renard dans le "Corbeau et le Renard", fable que d'ailleurs Jean De La Fontaine avait déjà piqué à des étrangers, n’en déplaise à certains bretons borgnes) .Vous ne pourrez rien contre eux, il vous faudra attendre leur retraite ou leur mutation pour en être débarrassé (ou, à l’extrême limite, engager un tueur ....je fournis de bonnes adresses contre 5 0 0 millions d’euros !). (13)En matière de musique, le bidouilleur est plus attiré par Bob Marley, Deep Purple ou Muse que par Pascal Sevran ou Yvette Horner (redoutable joueuse d’accordéon, capable de massacrer n'importe quel morceau avec son flonflon sans perdre ce sourire niais si caractéristique des accordéonistes, ni mourir de honte !...désolé, je HAIS l'accordéon !)
(14)FPS : FirstPerson Shooting : Comment résumer ce type de jeu ?....Je dirai simplement : "MOI VOIS…MOI TUE !!". Inutile de se présenter, de s'inviter à prendre le thé ou de d'exprimer de quelconques marques de courtoisie…TU TIRES DESSUS ET PIS C'EST MARRE !!
(15)Le "code retour" est un code rendu par un programme lorsqu'il s'arrête de façon anormale, généralement le code Retour est plutôt du genre "DF234345ERT3452" que du genre " EH Ducon, Tu t’es planté à la 3ème ligne de ton programme, tas fais un move d'une zone alpha dans une zone de type date", c'est pourquoi, le code retour nécessite de compulser fréquemment des documentations techniques en anglais (le plus souvent, elle sont en anglais car peu de gens lisent couramment le sanskrit) qui généralement ne vous apprennent pas grand chose car vous n'avez pas pu traduire le seul mot important de l'explication.
(16)C'est bien connu les informaticiens sont de grands consommateurs de café et les abords des machines à café fréquentées par les informaticiens sont très reconnaissables aux taches laissées par ces grands animaux lorsqu'ils vont y boire. Pour capturer un informaticien, il suffit donc de se mettre en embuscade proche d'une machine à café….trop facile !!
(17)Terme informatique qui veut dire "plein de bugs (15)". Bug est un terme anglais signifiant "bêbête", "Bestiole", exemple d'utilisation "I have some Bugs in my panty" (qui ne veut pas dire que vos organes sexuels sont défaillants mais plutôt que vous avez des morpions ... nuance !).
(18)Autre terme imagé utilisé en informatique (les informaticiens sont de grands enfants !). A ce jour on ne connaît toujours pas la période de la récolte des programmes, on sait les planter (à la mode, à la mode....) mais pas les récolter. C'est certainement l'un des plus grands mystères de l'informatique !
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page7 / 8
(19)Les noms des langages Informatiques sont toujours rigolos, il n'y a pas si longtemps si un langage ne commençait pas par Visual ou ne finissait pas par ++ il était considéré comme ringard.
 Exemple de langages "modernes" : J++, C++, Visual Basic .... etc.
 Exemple de langages ringards : Cobol, Basic, PACBASE (qui n'a rien à voir avec le jeu PACMAN, PACBASE n'est pas un Jeu…D'ailleurs, PACBASE n'a jamais amusé personne !! en tout cas pas moi !).
Bon, évidemment, l'informatique allant très vite, les langages qui étaient "up to date" jadis ne sont plus que des objets de moqueries et d'insultes pour les jeunes informaticiens tout frais diplômés de leurs écoles d'ingénieurs (maintenant il faut bien ça pour être informaticien !) et qui ne voient plus que par Java (pas la danse, le langage !), PHP, Etc. (Non, "Etc" n'est pas un langage mais bien l'abréviation de la locution adverbiale issue du latin médiéval "et cetera desunt", qui signifie « et les autres choses manquent » Source wikipédia).
(20)Quand je parle de Ferrari, je parle de la voiture et non pas de l'actrice de Hard qui bien qu'étant elle aussi équipée d'un double Airbag, ne peut dépasser le 100Km/h sans risquer une explosion de Sillyconne (notez bien l'orthographe).
(21)Actrice siliconée, mangeuse de pizza et révélée par une série américaine débile (qui a parlé de pléonasme ?) : "Alerte à mâle y bout !". Rappel aux noninformaticiens : Silicon Valley n'a rien à voir avec la poitrine de Pamela Anderson !
(22)Actrice d'origine asiatique qui personnellement me fait fantasmer ... c'est tout !
(23)Et quand bien même vous auriez une telle chef, me le diriezvous ? ... non !...je m'en doutais !
(24)Le rituel des augmentations est un rituel chargé de mystère. C'est à la suite de ce rituel que les haines les plus farouches vont se révéler au fur et à mesure que l'on a vent du montant des augmentations des autres (surtout quand on sait que cette connasse de Mme X a eu plus d'augmente que vous alors qu'elle en a encore plus bullé que vous cette année !). Bien souvent les augmentations se déterminent par une méthode scientifiquement de type "Clientus testus" (a la tête du Client"), "Jupus Courtus" ("à la courtesse de la jupe" méthode qui défavorise grandement les hommes qui refusent de s'habiller à la JeanPaul Gaulthier) ou bien encore en fonction de la grandeur de la gueule des futurs augmentés .... (en effet, il a été observé qu'une petite visite chez le chef qui va décider des augmentations, accompagnée de quelques vifs propos auxmême accompagnés d'un poing posé promptement sur le bureau pouvait être bénéfique, surtout si ce chef est un peu émotif).
Erratum...erratum !! (de Savoie… évidement !) : On vient de m'apprendre que le célèbre poème auquel je fais référence n'est pas de Mac Arthur mais de Rudyard Kipling, l’auteur du livre de la Jungle'"...Bha...que voulezvous, je ne suis qu'un informaticien !
Copirailleuteu © 2010
JeanAymar Detout Page8 / 8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.